1

La France ne se met-elle pas en danger face à l'islam?

Hollande et le sabre islamique1Le système politico-médiatique français arrivera-t-il à comprendre, un jour avant la catastrophe, que l’islam est un cancer qui a détruit et qui détruira n’importe quelle civilisation qui n’est pas capable de s’en prémunir ?
Cette caste dirigeante mondialiste qui ne semble pas prendre au sérieux cette conquête islamique insidieuse qui pointe à l’horizon, n’a qu’à ouvrir les ouvrages des grands hommes qui ont marqué l’histoire de la France, depuis la Renaissance à nos jours, pour se rendre compte des dangers qui guettent les valeurs des siècles des Lumières.
Si par malheur, l’islam venait à s’imposer un jour sur le territoire français et que la charia fasse force de loi dans de nombreux quartiers qui sont déjà fortement communautarisés (islamisés), le désordre sera inévitable et  débouchera inéluctablement sur une guerre civile. Et, cela ne saurait tarder au vu de l’angélisme, de la compromission et de l’aveuglément qui animent le système politico-médiatique et les grands prêtres moralisateurs.
Et pourtant, des penseurs, des philosophes et des hommes d’état, de Montaigne au Général de Gaulle, tous sans exception, avaient mis en garde les Français contre les tares diaboliques de l’islam et ses dérives dictatoriales. Et pour s’en convaincre, il suffit de lire leurs différentes déclarations.
Alfred de Vigny (romancier, dramaturge et poète français, né le 27 mars 1797 et mort le 17 septembre 1863) a écrit dans ‘Journal d’un poète’ que : « l’islamisme ( l’islam) est le culte le plus immobile et le plus obstiné, le Coran arrête toute science et toute culture. Le mahométan ne lit rien, parce que tout ce qui n’est pas dans le coran est mauvais et qu’il renferme tout. Mahomet eut le sentiment vrai du caractère de sa religion lorsqu’il lui donna pour symbole le croissant de la lune dont la lumière est trompeuse et sans chaleur. »
De même, Joseph Ernest Renan (écrivain, philosophe et historien français, né le 28 février 1823, mort le 2 octobre 1892) a écrit que : «l’islam est contraire à l’esprit scientifique, hostile au progrès ; il a fait des pays qu’il a conquis un champ fermé à la culture rationnelle de l’esprit. »
Il est prouvé historiquement que lorsque l’islam s’enracine dans une contrée, immédiatement après, la désertification culturelle s’y installe.
Aucun pays islamique n’échappe à la catastrophe culturelle et à la régression quoi qu’en pensent les idéologues de la gauche bien-pensante, elle qui affirme détenir les clefs du temple de la morale et de la vertu, et qui se comporte exactement comme les islamistes qui prétendent posséder dans leur caisse à outils ( coran et hadiths) la solution aux problèmes qui se posent à l’humanité, ici-bas et dans l’au-delà!
L’islam, n’est-il pas l’antithèse du progrès culturel et civilisationnel?
Alors, déconstruire l’idée que la religion islamique, qualifiée à tort de paix et d’amour, devient une obligation de salut public afin de permettre au peuple de France et de Navarre de se rendre compte par lui-même des difficultés auxquelles il fera bientôt face.
Il est urgent que les Français s’aperçoivent que l’islam est une religion de conquête, raciste, esclavagiste, misogyne, barbare et haineuse.
Chaque jour qui passe, les fondements de l’Etat français sont menacée par les attaques de cette ’religion de paix et d’amour’, n’en déplaise aux faiseurs d’opinion et aux apprentis sorciers.
Il ne suffit pas de pérorer comme le font beaucoup d’intellectuels islamiques, que l’islam est une religion d’amour et de tolérance pour que par enchantement, son corpus idéologique barbare, satanique se transforme en un humanisme divin comme le souhaite la bien-pensance à la sauce française.
L’islam fut et reste un cauchemar pour les mécréants ( voir de nos jours le sort réservé aux Yazédis par les combattants d’Allah) et les apostats.
Il n’y a que les incultes et les crédules qui peuvent encore croire à la fable de l’islam religion de paix et d’amour, car il fut et demeure une idéologie de conquête et sans la violence sacrée (le djihad), il serait déjà au musée de la préhistoire.
Le terrorisme destructeur est son arme favorite quoi qu’en disent ses adeptes.
Les Français doivent savoir que l’islam est une machine à laver l’esprit de n’importe quel homme qui se dit esclave d’Allah qui le transforme en zombie sans possibilité de se remettre en cause, ni de douter, programmé pour tuer ou pour décapiter tout non musulman qu’il juge comme un ennemi potentiel ( selon les enseignements coraniques). Il pourra alors accéder au paradis ( la demeure éternelle des croyants musulmans) où les houris, ces vierges célestes, et les rivières de vin l’attendent avec impatience pour services rendus à Allah et son prophète ( versets coraniques).
L’islam enseigne aux musulmans qu’ils sont les anoblis d’Allah depuis la Création et que la oumma est la meilleure des communautés qui puisse exister dans ce bas-monde.
Il est écrit ainsi dans le coran : « Vous êtes la meilleure communauté qu’on ait fait surgir pour les hommes. Vous ordonnez le convenable, interdisez le blâmable et croyez en Allah. Si les gens du Livre croyaient, ce serait meilleur pour eux, il y en a qui ont la foi, mais la plus part d’entre eux sont des pervers » sourate 3 verset 110.
« Quant à ceux qui croient et accomplissent les bonnes œuvres, ce sont les meilleurs de toute la création » sourate 98 verset 7.
« Leur récompense auprès d’Allah sera les Jardins de séjour, sous lesquels coulent les ruisseaux, pour y demeurer éternellement. Allah les agrée et ils L’agréent. Telle sera la récompense de celui qui craint son Seigneur » sourate 98 verset 8.
Il est clair que l’islam est basé sur la haine, l’intolérance, la filouterie, l’antijudaïsme et le rejet de tout ce qui n’est pas musulman. Comment alors, les mahométans peuvent-ils évoquer la tolérance, la paix et l’amour alors que leur religion leur ordonne de faire la guerre à toute personne qui refuse de se soumettre à Allah et à son Envoyé ?
Il y a une escroquerie religieuse évidente, un mensonge flagrant de leur part. Qui peut encore les croire ? Ne prennent-ils pas les mécréants pour des demeurés et des sauvages bons à islamiser par le sabre?
La violence de l’islam n’est plus à démontrer, et tant pis pour celui ou celle qui refuse de voir la réalité en face.
N’est-il pas totalitaire et sectaire ?
Si l’islam est réellement une religion humaniste, pourquoi les réfugiés syriens, irakiens et afghans dont la majeure partie est de confession musulmane, prennent-ils la route de l’Europe infidèle, impure (najas) où le porc et le vin sont adulés, au lieu de se diriger vers la Mecque et Médine, les deux lieux saints islamiques ? Ils sont des hypocrites avérés qui veulent le beurre et l’argent du beurre, tout en restant solidement attachés aux valeurs islamiques qui ont provoqué le malheur qui les pousse sur les chemins de l’exode. Et toute autre interprétation de leur marche vers l’Europe n’est que masturbation de l’esprit et baratin de circonstance. Avec leur sac à malices islamiques, ils pensent rouler dans la farine les infidèles européens.
Derrière la façade de tolérance dont se pare l’islam, et n’en déplaise aux mahométans qui trompent ceux qui les écoutent, il reste l’ennemi public numéro un de la vie et de la culture.
Il y a évidemment tricherie sur la marchandise islamique mais il faut savoir que depuis 622, la religion qui prétend être de paix et d’amour, n’a agi que par traitrise, indécence, terreur et indignité.
Il n’y a rien de nouveau dans la stratégie de conquête musulmane.  Malheureusement face à elle, il n’y a que des dhimmis convaincus et de pleutres combattants.
Il ne faut pas oublier que par la certitude dogmatique qui le caractérise, l’islam est incapable de créer les conditions d’une sécularité qui permet la transcendance, vectrice de la séparation du sacré du temporel qui est la base de la laïcité. Il est à l’opposé du christianisme qui a su évoluer et qui est à l’origine des progrès  aussi bien scientifiques que sociétaux dont l’humanité en profite actuellement.
Et la caste régnante, sera-t-elle capable de revoir son logiciel pro-islam avant la catastrophe ?
Ou bien, est-elle devenue une histrionne, joueuse de flûte pour charmer un peuple qui ne la croit plus, car elle est incapable d’anticiper les événements ?
Hamdane Ammar