La France peut-elle encore rester dans cette Europe mortifère ?

Cela va bientôt faire trente ans que le traité de Maastricht a été validé par référendum par le peuple français. C’était le 20 septembre 1992. Malgré le matraquage médiatique permanent de l’ensemble des médias, faisant passer les opposants pour des nostalgiques d’Hitler ou de l’Union soviétique, le résultat fut des plus serrés : 51,04 % de oui, seulement. Sentant le danger dans les derniers jours, Mitterrand avait fait pleurer la France sur son cancer, et Philippe Seguin, fer de lance du « non », tétanisé, avait ménagé le chef de l’État lors de son débat avec lui, à quelques jours du scrutin. Funeste erreur !

On ne soulignera jamais assez la responsabilité écrasante du traître Mélenchon, qui, alors qu’il incarnait l’aile gauche du Parti socialiste, avait campagne pour le « oui », insultant comme à son habitude ceux qui militaient pour le non.

Treize ans plus tard, nouveau référendum, sur le traité constitutionnel européen. Nouveau matraquage de l’ensemble des chroniqueurs médiatiques, mais cette fois, cela n’a pas marché. Résultat, défaite cinglante des européistes, 55-45 ! Cette fois, par simple calcul politicien, Mélenchon avait fait campagne pour le non, mais après la victoire, il paraissait, ainsi que tous les animateurs du « Non », tétanisé, ne sachant que faire d’un tel triomphe, et se gardant bien de demander la sortie, même provisoire, de la France de l’UE. Il se précipitera, quelques mois plus tard, dans les bras de la direction du Parti socialiste, et tout le monde se réconciliera, preuve de l’absence de convictions de celui qui, aujourd’hui, a réussi à devenir majoritaire à gauche.

On sait tous comment, avec la complicité de Hollande, Sarkozy s’assoira sur le vote des Français, et fera adopter le traité de Lisbonne, copie semblable du TCE, près de trois ans plus tard. Depuis, les Français n’ont plus été consultés par référendum.

On a souvent entendu, y compris dans notre camp, l’argument selon lequel l’euro protégerait la France, si les patriotes parvenaient au pouvoir, contre toute tentative de déstabilisation monétaire qu’une telle victoire provoquerait. Dans ce contexte, beaucoup ont reproché à Marine Le Pen, sous l’influence de Florian Philippot (qui nous a fait l’honneur d’une interview, hier) d’avoir axé la campagne 2017 principalement sur la sortie de l’Europe et de l’euro. Et depuis 2017, Marine a procédé, sur cette question, à un changement de cap complet, puisqu’à présent, cette question ne figure plus dans le programme du RN, pas davantage, d’ailleurs, qu’elle ne figurait dans le programme d’Éric Zemmour. Celui-ci expliquait, pas forcément à tort, que cela diviserait son électorat, qu’il voulait rassembler principalement sur le Grand Remplacement.

Il faut reconnaître à François Asselineau la constance de ce combat depuis plus de dix ans, avec son parti, l’UPR. Malheureusement, ce leader, par ailleurs souvent pertinent dans ses analyses (sauf sur l’islam) ne brille pas par son côté unitaire et rassembleur, et paraît considérer cette question comme sa chasse gardée qui lui permet de continuer à exister.

Autre figure de ce combat, Florian Philippot, avec constance, mène depuis toujours la bataille contre les institutions européennes, d’abord à l’intérieur du FN, quand il en était le véritable cerveau, et à présent avec les Patriotes, qu’il dirige. Alors que tout le monde le voyait mort politiquement, il a su comprendre les enjeux de la dictature sanitaire, le lier au rôle des européistes et des mondialistes, et impulser, seul, les mobilisations de rue à la hauteur des enjeux. Il organise donc, ce 3 septembre, le rendez-vous de la Résistance, dans les rues de Paris, où il élargira ses thèmes d’intervention à la guerre en Ukraine, à l’inflation, aux pénuries énergétiques et aux nouvelles menaces sanitaires qui pèsent sur les Français et les Européens.

Il est à noter que ni Asselineau, ni Philippot, les plus en pointe du combat contre l’Union européenne et l’euro, n’ont pu se présenter à la présidentielle, contrairement à un guignol comme Poutou.

La question de l’appartenance de la France à l’Union européenne est plus que jamais incontournable. Si notre contributeur Alain Falento dit juste, l’Europe et l’euro ne protégeront absolument pas la France, en cas de krach monétaire. Mais cela fait tellement longtemps qu’on annonce la mort de l’euro, et un séisme monétaire…

Ce krach inévitable qui va tous nous rincer

Par contre, aujourd’hui, il convient de peser sereinement les avantages et les inconvénients de la présence de la France dans l’UE.

On sait que si on laisse les mondialistes aux manettes de l’Union européenne, nous aurons toujours davantage d’immigration africaine, et donc davantage d’islam.

On sait que, soumis à l’hégémonie américaine, ils vont jouer, à l’image de Macron, les boute-feu de la guerre contre la Russie, sacrifiant les intérêts de leur population pour mettre en place leur politique criminelle.

On sait que, s’appuyant sur les rapports bidons du Giec, ils vont utiliser le réchauffement climatique, qui doit très peu à l’homme, pour mieux rogner nos libertés et remplacer le passe sanitaire par le passe écologique.

On sait également que, liés par des puissants conflits d’intérêts avec les grands laboratoires pharmaceutiques, ils vont essayer de reprendre leur politique de vaccination et les mesures liberticides contre les peuples européens, malgré le bilan accablant des premières campagnes, et la multiplication d’effets secondaires.

Aujourd’hui, l’Union européenne finance sans vergogne des groupes islamistes qui rêvent de conquérir le Vieux Continent, et favorise l’implantation de la culture woke dans nombre de pays de l’ouest. Seul Viktor Orban réussit à tenir le cap, sur l’immigration et le conflit avec la Russie, en préservant les intérêts de son peuple.

À côté de tout cela, la prétendue sécurité apportée par la zone euro ne pèse pas bien lourd.

L’Union européenne, par son projet hostile aux Nations et aux peuples, représente de plus en plus visiblement un danger mortel pour les Français encore épris de liberté, d’identité et de souveraineté.

C’est pourquoi tout leader patriote conséquent ne pourra, au fil des semaines qui viennent, qui seront décisives pour l’avenir de notre pays et de ses habitants, que demander à sortir de l’Union européenne, très clairement, et de se battre pour que les Français s’expriment par référendum, comme ils ont pu le faire en 1992 et en 2005.

Rester aujourd’hui dans l’UE, c’est se résigner à la mort de la France.

image_pdfimage_print
53

50 Commentaires

  1. Que tous nos dirigeants patriotes prennent la direction de Moscou et montrent au peuple de France où et comment il doit se tenir dans les prochains mois.
    Debout et en lutte contre la corruption ultra organisée.
    Mais Que la Russie ose démontrer qu’elle est aux côtés de la vérité et de la liberté , en accueillant une large délégation de patriotes de France, prêts à entrer en guerre contre la clique du poudré, pour que la civilisation européenne ne subisse plus la main mise des wasps devenus fous….

    • Quand gates vient en France , il n’est pas reçu ….il vient en INSPECTION !

      • Et notre kiri le clown qui croit l’impressionner dans des palais qui ne lui appartiennent pas avec une garde ripoublicaine en dentelles, (il devrait lui jouer Brassens « histoire de faussaires ») quand la star-gates pourrait se payer 5 châteaux de Versailles

      • Et comme j’aimerai qu’il tombe dans un guet-apens et qu’il y rencontre la charette de l’Ankou…

    • La liberté de ne pas pouvoir mettre le nez dehors sans dérogation ou QR code ? De mutiler des gens pour soi-disant les faire changer de sexe (sexes qui sont d’ailleurs des vues de l’esprit) ? De matraquer les enfants avec la propagande LGBTQI+ ?
      Sa liberté, ils peut se la mettre où il voudra…

    • C’est l’état de droit qui est, en partie, responsable de notre dégringolade…

      Pour moi, l’intérêt général doit toujours primer sur les droits individuels, qui restent légitimes bien entendu !

  2. De l’atlantique a l’oural disait 2 gaulle …..Nos politocards corrompus jusqu’a l’os ont pensé que la Russie ce pays le plus étendu et le plus riche du monde allait leur servir de larbin que l’on payerait en dollards a un prix ridiculement bas . Pas de bol pour les mafieux de chez nous et de chez l’oncle sam car la grande Russie est sortie du communisme ,elle est entrée dans dans le marché mondial tout en protégeant sont nationalisme . Les pays industrialisés comme la Chine ne rechignent nullement à payer en roubles (l’argent n’a pas d’odeur) si le produit est concurentiel . Les allemands (biens verts) vont retrouver les poussieres de la lignite et les écolos vont faire la gueule a leurs dirigeants (les mois qui viennent vont etre chargés d’interessantes nouvelles)
    https://www.sudinfo.be/id478290/article/2022-08-05/la-norvege-envisage-de-limiter-les-exportations-delectricite

  3. « Il est à noter que ni Asselineau, ni Philippot, les plus en pointe du combat contre l’Union européenne et l’euro, n’ont pu se présenter »

    Phillipot n’a pas pu se présenter parce que ce peuple de moutons découillés et décérébrés l’avait mis à 1% dans les sondages, c’est le seul personnage politique intègre, honnête et sincère qui a très bien expliqué qu’une politique efficace contre l’immigration, contre la criminalité et pour le redressement de la France ne pouvait être mise en place qu’en sortant de cette saloperie qu’est l’UE, d’autre part c’est le seul qui s’est battu concrètement contre la dictature sanitaire et contre la terrible atteinte aux libertés mises en place par la pourriture qui est actuellement au pouvoir et pour qui ce peuple de cons a revoté.
    Marine Le Pen et Éric Zemmour mentent quand ils annoncent qu’ils pourront appliquer leur programme au sein de l’UE et ils le savent très bien.

  4. 1) Un pays du tiers monde a tout intérêt à être dans l’UErss
    2) La France est un pays du tiers monde
    conclusion
    Il faut rester dans l’UErss.

    Il ne fallait pas y entrer lorsque la France était un pays Fort, autant ou à peu près autant que l’Allemagne, maintenant c’est trop tard, chaque année qui passe la France descend d’une marche vers la cave… de profundis !

    Enfin, lorsque nous serons à sec, nous ne pourrons donc plus être « contributeur net » aux gabegies européistes pro-islam socialo-communistes, L’UErss devra alors allonger le pognon, comme elle le fait d’ailleurs pour la Hongrie, pays dont le dirigeant V. Orban chie (et avec raison) dans la main de 3615 ULLA von der va te coucher sur le canapé Erdogan arrive.

    • Michel BERNARD
      Vous avez malheureusement raison ….l’assistanat du a une imigration incontrolée inemployable et en grande partie délinquante oblige nos entreprises a payer de fortes taxes qui ne nous permettent pas d’etre concurentiel .Nous survivrons avec l’europe jusqu’au jour ou la dette sera insurmontable et là se produira le clash dans les pays européens de l’ouest qui ont cru bon d’investir dans une imigration parasitaire

    • Il ne nous manque qu’un chef qui dise : maintenant ça suffit ! Je remonte les marches !

      Mais pour cela il faudra un certain nombre de gens déterminés pour le suivre, plus quelques gars chargés de faire suivre le mouvement à la masse paresseuse et trouillard, et à coups de knout si nécessaire…

  5. la France s’est faite piquer son pays pendant que les musulmans et israel conservent le leur dans leur intégralité avec un plusse chez les autres ; pas grave pas grave, je dois aller lustrer ma caisse….

  6. si si, si des fois on ratait quelque chose de dingue………..faut rester…..

  7. Le plus grand bien qu’il puisse arriver pour la FRANCE et les FRANCAIS ; c’est bien de sortir de cette « europe » mortifère . En plus nous avons « Foutriquet 1er » qui nous demande de faire des efforts pour l’Ukraine et « d’accepter de payer le prix de la liberté » !!! C’est bon là ! les Français tirent de plus en plus la langue , tout augmente, tout coûte de plus en plus cher ; bientôt se nourrir deviendra un luxe , et prendre sa voiture pour aller travailler sera un luxe . Le paltoquet de l’élysée ferait bien mieux de s’occuper de la France et des Français car des problèmes « Dieu » sait si il y en a .Les problèmes des autres , les Français en ont cure .

    • le paltoquet en question est incapable de s’occuper en bien de la France, il FAUT qu’il dégage d’une façon ou d’une autre…

  8. 22 août 4:30 a.m. : (vidéo) Le premier ministre Justin Trudeau et le chancelier d’Allemagne, Olaf Scholz, se serrent la main et Trudeau retourne au restaurant après leur dîner.
    https://twitter.com/Yanky_Pollak/status/1561539816415760384?cxt=HHwWgMC4wZGM2qsrAAAA

    Le voyage « inhabituel » d’Olaf Scholz, trois jours au Canada (article en anglais – août 17, 2022) :
    https://www.politico.com/news/2022/08/19/an-unofficial-guide-to-olaf-scholzs-unusual-trip-to-canada-00052773

  9. Bien sûr que non, mais il n’y a que Florian Philippot pour mener le combat du Frexit. La seule solution pour pouvoir reconstruire la France est de quitter le carcan mortifère de l’Europe. On ne peur pas s’accomoder de cette institution car elle a été conçue pour nous détruire.

  10. Je l’ai maintes fois écrit dans RL, les occidentaux ont réveillé l’ours Russe, ils vont le payer cher!
    Je pense que c’est la fin de l’Europe tel qu’elle est actuellement, et ça sonne aussi le glas pour les oligarques qui nous gouvernent.

  11. La France,il faudrait lui poser la question.
    Choupinet n’est pas la France

  12. Quelques extraits d’un texte que l’on m’a fait parvenir.
    « Les temps difficiles créent des hommes forts, les hommes forts créent des temps faciles.
    Les temps faciles créent des hommes faibles, les hommes faibles créent des temps difficiles. »
    « Tous les grands empires se sont tous levés et ont péri en 240 ans ! Les Perses, les Troyens, les Égyptiens, les Grecs, les Romains et, plus tard, les Britanniques…
    Ils n’ont pas été conquis par des ennemis extérieurs, ils ont pourri de l’intérieur.
    L’Europe a maintenant passé ce cap des 240 ans, et la pourriture commence à être visible et s’accélère. »

  13. vite sortir de cette « europe » de merde de N A T O mais comment ? avec autant de collabos ?

  14. On parle,on discute,on commente.Nous savons depuis longtemps que nous avons été TRAHIS par nos dirigeants mais qui va prendre le flambeau pour nous sortir de cette situation ???…je dirais de ce merdier…!@!

  15. A bas l’UERSS, combinaison entre les pires tares du communisme et celles du capitalisme : Par qui as-tu été élue, la descendante de nazis Van der Leyen ?
    « nous aurons toujours davantage d’immigration africaine, et donc davantage d’islam. » la France et l’Europe, occupées par 100 millions de Nigérians chrétiens, serait autant en danger de mort qu’occcupées par l’autre moitié musulmane de sa population. L’islam n’est pas le seul danger. On est Grand Remplacé par des hommes, pas par des idées.

  16. votre pays de lumière et presque dans le  » noir  » total ,,, z’etes foutu !!!

    • Les lumières dont vous parlez sont en fait la vraie obscurité qui veut nous empêcher d’y voir clair justement…

      Et non, nous ne sommes pas encore foutus ! Il y a des gens en France qui veulent que notre pays se redresse, et pour l’instant nous n’arrivons pas à coordonner ces bonnes volontés…

      Ça va venir.

  17. Mélenchon, à travers votre exposé apparaît clairement comme ce qu’il est: une sorte de Trotsky chargé de détruire tous les pays d’Europe, tout comme Trotsky le fit en 1917 pour détruire le régime des Tsars. La gauche est toujours utilisée par la haute finance. C’est également le constat de Pio Moa, pourtant gauchiste, concernant la guerre d’Espagne.
    Quant aux Anglais, ils ont fait mine d’entrer dans l’Union Européenne tout en sachant parfaitement qu’ils n’allaient pas y rester. C’est la raison pour laquelle ils ont gardé leur monnaie. Leur but était de servir d’appât, et une fois tout le monde dans la nasse, ils se sont barrés. Un coup monté. De toutes manières, l’UK a été le premier hébergeur de la Haute Finance, et donc de qui vous savez, bien avant les USA.

  18. La bonne question est : la France doit-elle rester dans l’UE ?

    Et la bonne réponse est bien évidemment NON.

  19. surement pas, et rien que de voir cette clique corrompue on pense FREXIT le plus rapidement possible

  20. Ce n’est certainement pas à une boche hitlerhyène d’intervenir sur ce qu’il se passe en France, la France est aux Français souverains pas à une politique étrangère nommée UE Union Excrémentielle !!!

  21. Oui, il faut vite dégager de cette horreur qu’est l’UE !!!! Il y a URGENCE !!!

  22. Je rêve d’un président Français qui dirait à l’UE :
     » Et bien voilà : Conformément au référendum, la France n’adhère pas à l’UE et demande rétroctivement le remboursement des trop-perçu »
    L’UE : » comment ça, quel référendum !??  »
    Le président : » Ben, 2005 .. Vous avez déjà oublié !?  »
    Mais faut pas rêver

  23. Redemandez le aux français , ils resigneraient encore des deux mains ce putain de traité ! Le problème, n’est pas l’UE c’est ce que sont devenus les français , des assistés, qui ne pensent plus, ne réagissent plus, laissent aux zélites le soin de le faire à leur place ! Ce peuple est bon pour s’éradiquer tout seul, en acceptant avec enthousiasme une fédération européenne !

  24. L’UE a été voulue par les américains pour enchaîner les peuples européens, les décisions sont prises et imposées par des gens non élus qui se nomment entre eux, il n’y a pas un atome de démocratie dans cette organisation mafieuse
    La mère von der layen a dit que les gouvernements devaient envisager de rendre le vaccin obligatoire
    Obligations et interdictions sont les seuls mots que connaissent ces pourris
    Regardez la sale tête de ces mafieux sur la photo, des crapules qu’il faudra faire monter sur la grande veuve si nous voulons retrouver notre liberté

  25. La France ne sortira jamais de l’Europe, l’Allemagne ne veut pas. Et comme c’est l’Allemagne qui fait la pluie et le beau temps en Europe, elle demandera à sa fonctionnaire préférée, la fausse blonde von der leyen, de trouver un prétexte pour b…er la France comme en 40.

  26. Les dirigeants Européens ont eux même acté la dissolution de l’Europe communautaire le jour même où ils ont déclaré la guerre à la Russie.
    N’allez pas penser que Poutine va s’arrêter démanteler l’Ukraine, non, l’armée Russe va foutre une pâtée à tous les adhérents de l’OTAN tel un rouleau compresseur.
    Le temps de nos dirigeants imposteurs est compté.
    Tic tac tic tac tic tac…..

  27. La France doit impérativement quitter cette Europe mortifère , mondialiste , immigrationniste , belliqueuse , manipulatrice qui ne défend pas les intérêts des Européens mais qui défend la politique des Lobbys Ecolo Bobos Gauchos , LGBTQ+ ZZE , Immigrationniste avec Soros et son Open Society , antiraciste et diversitaire . Cette Europe Mondialisé la France n’en veut plus .

1 Rétrolien / Ping

  1. La France peut-elle encore rester dans cette Europe mortifère ? | Espace détente, poésie, judaïsme et lutte contre la désinformation

Les commentaires sont fermés.