1

La France peut-elle rester la France ?

Bien entendu, il s’agit de notre identité culturelle et du développement de la démographie musulmane !

Selon un sondage Ifop de 2016, repris dans une étude en juin 18, seuls 18 % des musulmans adhèrent sans restriction à l’idéal républicain alors que 28 % disent revendiquer d’autres valeurs que cet idéal et revendiquent par exemple l’expression religieuse au travail comme le port du voile, les menus halal etc.
Les autres musulmans, avant d’être français souscrivent au principe de la charia, aux valeurs de l’islam non solubles dans tout ce qui fonde notre identité.

Et c’est là que le facteur « démographique »  intervient. En effet, comme nous l’expliquait en 2018 Laurent Alexandre, la démocratie c’est la démographie !
Comment pourrions-nous dans un proche avenir imposer nos valeurs nationalistes, identitaires, égalitaristes, si la vision que nous en avons devient minoritaire ?

Il n’y a pas d’éthique universelle, la morale dépend de la majorité du moment. Alors au nom de quoi pourrions-nous continuer à prescrire nos valeurs, nos pratiques, nos codes sociaux, si notre vision devient démographiquement minoritaire ?

L’absence de contrôle de nos frontières, le recul de nos valeurs judéo-chrétiennes, des lumières et libérales feront émerger un islam qui sera probablement la première religion en France et elle s’imposera.

Qu’en pensent ceux qui ont défendu, depuis 40 ans, et qui défendent encore, une immigration de masse ?

Voudront-ils encore défendre par exemple notre forme actuelle de laïcité ?

Francis NERI