La France peut-elle tuer ses ressortissants combattant avec Daech ?

DaeschGayPrideOn prétend, sans certitude des historiens, que durant le siège de Constantinople en 1453 qui fut fatal à l’empire byzantin, des théologiens byzantins auraient discuté du sexe des anges en se querellant. Cet art d’entretenir une discussion oiseuse alors que la situation était dramatique n’est malheureusement pas propre à cette époque. Démonstration nous en a été donnée ce début de semaine.
Une des rares interventions de l’Armée de l’air française sur le territoire syrien a donc eu lieu. Elle ne relève d’aucune stratégie précise, si ce n’est de faire croire que notre gouvernement se remue. Ce bombardement aurait tué des combattants de l’Etat islamique disposant de papiers d’identité français. Aussitôt, des bonimenteurs de la socialosphère médiatique se sont emparés d’une question digne du sexe des anges : la France peut-elle tuer ses ressortissants qui combattent au sein de la barbarie de l’Etat islamique ? (1)
Et cette question de faire le tour des rédactions des journaux d’information télévisuels, radiophoniques et de la presse écrite. Car attention, au niveau du droit international, c’est le flou artistique. Car, ose sur Libération un chercheur dont nous tairons charitablement le nom, on ne peut parler de légitime défense, «d’un point de vue juridique, il n’y a pas de menace imminente, elle doit être sur le point de se réaliser».
Pour lui, les attentats déjà commis sur le sol français doivent relever du folklore. Euh pardon de loups solitaires et de déséquilibrés. Tiens, d’ailleurs, on apprend aujourd’hui que le meurtrier islamiste, présenté à l’origine comme un déséquilibré solitaire, qui avait poignardé 3 policiers dans un commissariat à Joué-les-Tours en décembre dernier, n’était pas si seul que ça, puisque dans le cadre de cette affaire, 4 interpellations ont été effectuées ce mercredi. (2)
C’est vrai que ces individus en possession de papiers français sont des anges qui ont mal tourné. Il faut les comprendre. Ils n’ont pas un mauvais fond, nous diront les pleureuses, même s’ils rejoignent un mouvement Daech, dont les membres décapitent, violent des innocents qui ont l’intégrité de ne pas vouloir, même sous la contrainte, se convertir à l’islam.
Capture 1
A partir de quand estime-t-on qu’il y a menace imminente ? A partir de quel nombre d’attentats, les pénitents professionnels, les scrupuleux pathologiquement obsessionnels estiment-ils que la France est en droit de répliquer ? Lorsque l’Etat islamique appelle depuis septembre 2014 (3), à tuer « en particulier les méchants et sales Français », par un message déclarant : « frappez sa tête avec une pierre, égorgez-le avec un couteau, écrasez-le avec votre voiture, jetez-le d’un lieu en hauteur, étranglez-le ou empoisonnez-le », on est au contraire stupéfait que l’Etat Français n’ait déjà pas et ne réagisse toujours pas avec plus de vigueur.
Sachant tout cela, il est évident que les personnes qui quittent la France pour rejoindre Daech déclarent sciemment la guerre à la France. Il est alors aberrant que certains journalistes les évoquent par le terme de compatriote. Non ils ne sont pas nos compatriotes. Etymologiquement, le compatriote est celui qui est avec (com, du latin cum = avec) les patriotes, c’est-à-dire ceux qui aiment leur patrie. Cela relève donc de l’aberration d’honorer ces indignes du titre de compatriote.
Et s’ils décident d’être en guerre contre la France, alors la réaction de la patrie doit être une réaction guerrière et militaire. Cette pusillanimité ahurissante dont fait preuve une partie de notre presse est ahurissante.
Heureusement que durant la 2° guerre mondiale, la presse de la Résistance était composée d’hommes d’une autre envergure que ces poltrons hésitants dissertant du sexe des anges. Imagine-t-on les résistants se poser des questions sur la légitimité de tuer, s’ils avaient été sur leur chemin, les Français de la division SS Charlemagne ou même de tuer les Malgré-Nous alsaciens et mosellans pourtant contraints de servir dans l’armée allemande ?
Alors que l’empire byzantin, encerclé, a sombré, alors que notre France est sur de nombreux niveaux menacée, et que nous sommes peut-être, s’il n’y a pas une rapide réaction, à un tournant de notre histoire, ce n’est pas le moment de s’interroger sur le sexe des anges. L’heure est à l’action. Elle passe par une action militaire, là où les islamistes abritent des bases arrière en vue d’actions terroristes contre la France. Elle passe par une action policière contre les terroristes implantés sur notre sol. Mais elle passe aussi par un combat culturel pour dénoncer la nocivité de l’islam, terreau de l’islamisme.
Jean Pavée
(1) http://www.liberation.fr/monde/2015/10/13/les-bombardements-francais-en-syrie-sont-ils-legaux_1403374
http://lemonde.fr/les-decodeurs/article/2015/10/13/la-france-peut-elle-legalement-tuer-ses-ressortissants-dans-les-camps-de-l-ei_4788278_4355770.html
http://www.franceinter.fr/emission-la-revue-de-presse-questions-sur-les-francais-tues-en-syrie-nid-turc-de-daech-et-primprenel
(2) http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/10/14/97001-20151014FILWWW00139-tours-3-interpellations-dans-l-enquete-sur-l-attaque-en-2014.php
(3) http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20140922.OBS9865/l-etat-islamique-appelle-a-tuer-les-sales-francais-de-n-importe-quelle-maniere.html

image_pdf
0
0

25 Commentaires

  1.  » La France peut-elle tuer ses ressortissants combattant avec Daech ?  »
    Il faut arrêter de perdre du temps à se poser des questions à la Con !
    Nous n’avons vraiment pas d’autre chose à faire ???

  2. La fin des français de papier sera réglée par le retour au droit du sol.
    Pourquoi ne déciderions-nous pas que ce soit rétroactif ? Date à déterminer.
    Ensuite ces individus sont des combattants CONTRE la France, donc leur mort est dans la logique de la guerre. Leur guerre.
    Et pour finir, les enculeurs de mouches qui se préoccupent des pauvres petits islamistes sont des traitres et des collabos. En temps de guerre, la collaboration avec l’ennemi, comme la musulmanite aigüe se soigne très facilement, sans possibilité de récidive : l’injection de plomb en une seule prise, aigüe elle aussi et massive.
    Ah ben c’est de la médecine de guerre, mais çà marche !

  3. Effectivement bombarder ces sous-hommes, ces hyènes (pas gentil pour ces pauvres bêtes) est indispensable et nécessaire. Encore faut-il le faire d’une manière stratégique et efficace. On ne vide pas un seau avec une petite cuillère comme le font les Français. La barbarie n’a pas de frontière ni de nationalité, il faut l’éradiquer et surtout commencer à balayer devant notre porte, ici, en France.

  4. La plupart de ces gens là ne sont Français que sur les papiers. Ils ne se sentent pas français , ils n’agissent pas en Français , ils n’aiment pas la France.

    • C’est meme une necessite: la France a le devoir de tuer les traitres partout ou ils sont.

  5. On a inventé l’expression « enc…ler les mouches » pour désigner les activités de ces doctes légistes.

  6. Dans une guerre on ne peut éviter ,les dommages collatéraux !
    Rappelez-vous pendant la 2e guerre mondiale ,le nombre de villes et villages français bombardés par les alliés ,des milliers de morts !

    • Ce n’est pas un « dommage collatéral » sachant que ces « français » sont des combattants du camp ennemi qui nous ont explicitement déclaré la guerre.

      • Très juste pour les victimes civiles des bombardements alliés en France ;mais pour les bombardements sur l’Allemagne !

  7. Il faut répondre à cette question, par une autre question :
    – La liquidation des collabos et autres partisans des daeshets nazislamistes, doit-elle être physique, ou bien peut-on se contenter de les mettre hors d’état de nuire sans les détruire définitivement ?

    • Je suis tout à fait d’accord avec vous : pas de quartiers ! Ou alors faudra-t-il que les russes « fassent le boulot » pour nous ?! Eux ne se posent pas de questions…

  8. Mais déjà certains s’interrogent sur la légalité pour la France, de tuer ses propres ressortissants. « Elle est peut-être légitime, mais elle ne paraît pas légale », a estimé Patrick Baudoin, de la Fédération internationale des droits de l’Homme.et voilà c’est parti pour un tour aprés l’intervention de l’aviation Française en Syrie les choses seraient plus claires si on proclamait » l’état de guérre « contre le pseudo « Etat Islamique » au lieu d’invoquer une » légitime défense »contestée Je m’explique en actions de guerre l’ objectif est de cibler l’ adversaire et de l’ éliminer si possible par surprise: par exemple éliminer préventivement l’adversaire (bombardements aujourd ‘hui Drones ), en « maintien de l’ordre ce n’est pas possible et à priori inconnu

  9. J’espère bien, qu’ils vont les canarder. Et surtout qu’ils n’en ratent aucun…

  10. Bonjour
    NKM a dit ne pas vouloir faire la différence, on ose espérer que le gvt s’en tienne à cette logique ! « Ah !? Là y a un Français, ne tirez pas ! Plus à gauche ! Ah non, là y a aussi un Français aussi, ne tirez pas ! Bon ben tirez en l’air alors ! »
    P…. Bon, mais tout ça, c’est venu d’où ? Cette idée de faire le tri ? C’est quand même pas le gvt ?…

  11. moi ce qui me révulse c’est la lâcheté des Valls, Cazeneuve qui le matin affirment qu’ils ont abattus 6 islamistes français puis le midi la presse s’interroge sur la possibilité aux parents de porter plainte contre l’état qui n’a aucun mandat légal pour attaquer la Syrie et le soir voir tout ce beau monde faire marche arrière en affirmant qu’ils n’ont aucune preuve d’avoir tuer des français !!!!
    Valls en appelle à la légitime défense alors qu’il s’agit de frappes préventives. Si je tue mon voisin en disant qu’il voulait me tuer probablement dans 6 mois je ne pense pas que la légitime défense me serait appliquée !
    chez bourdin ce matin Valls a de nouveau esquivé la question : si on commerce avec l’arabie saoudite pourquoi ne le fait on pas avec la Russie !!!
    des lâches , des menteurs , et pour la Russie des carpettes aux ordres des USA….

  12. Ces français massacrent des enfants, des femmes, des hommes en majorité chrétiens et des imbéciles se demandent s’il est légitime que l’armée française tirent sur eux. Faudra-t-il avant une frappe, faire le tri, lancer un appel pour que les français aillent se mettre à l’abri.On marche sur la tête.

  13. le pays est en guerre contre l’ei. des citoyens qui partent combattre dans une armée ennemie sont donc des traîtres à la patrie. en temps de guerre ils doivent être exécutés. le gouvernement actuel hésite pourtant à leur retirer la nationalité ! qui sont les traîtres à la nation ?

  14. On peut toujours rêver Mr Pavée….Car lorsqu’on organise une manif , seulement 300 personnes se déplacent sur les 66 millions que compte la France, il y a du soucis à se faire

  15. Les djihadistes de papiers français sont des traîtres puisqu’ils se battent aux côtés de l’ennemi. Que je sache, les avions français bombardent ceux que le gouvernement considère comme les ennemis de la France et non pas ses amis? Alors comment peut-on même se poser la question rapportée par cet article?

  16. En défendant ces islamistes, au fond tout ces organes de propagande sont cohérents ; puisqu’ils luttent par là contre la France et les français, leur objectif central.

Les commentaires sont fermés.