La France police du monde ? Le député Addor interpelle le Conseil fédéral suisse !

Publié le 17 décembre 2016 - par - 12 commentaires


Comme il l’avait annoncé, sur cette vidéo diffusée par TV-Libertés, le député suisse Jean-Luc Addor, après avoir écrit au Garde des Sceaux français, a interpellé le Conseil fédéral helvétique, suite à la condamnation de son compatriote Alain Jean-Mairet par la justice française. Il reste à attendre la réaction du Conseil fédéral, le gouvernement suisse…

Affaire Jean-Mairet : un précédent dangereux justifiant le soutien à l’un de nos ressortissants ?

Le 6 avril 2016, la 17ème Chambre correctionnelle du Tribunal de Grande Instance de Paris a condamné un citoyen suisse, Alain Jean-Mairet, en sa qualité de rédacteur responsable – à l’époque – du site d’informations Riposte Laïque, édité par Riposte Laïque Suisse (N° de Parquet 15/097000695).

Une telle condamnation soulève des questions qui doivent interpeller les autorités politiques suisses. En effet, condamner en France un citoyen suisse en raison du contenu d’un article écrit par un Tunisien et publié depuis la Suisse sur un site d’informations édité par une association ayant son siège en Suisse, n’est-ce pas faire fi de toute souveraineté territoriale ? Le motif ? Les articles diffusés sur ce site seraient accessibles en France…

Ce jugement apparaît comme une véritable révolution dans le domaine de l’application de la loi pénale dans l’espace. Il transforme la Justice française en une sorte de gendarme mondial de la liberté d’expression, pour ne pas dire de police mondiale de la pensée. Il porte atteinte non seulement aux droits de l’un de nos concitoyens, mais aussi à la souveraineté de notre pays avec un risque majeur :  celui d’ouvrir, dans l’ordre juridique international, une brèche dans laquelle pourraient ensuite s’engouffrer – pourquoi pas ? – des pays dans lesquels certaines violations de la charia sont passibles de châtiments corporels ou de la peine capitale.

Alain Jean-Mairet a contesté cette condamnation. Il doit être jugé prochainement devant la Cour d’Appel de Paris.

Loin de toute idée de s’immiscer dans la justice d’un pays étranger, cette situation particulière justifie toutefois une intervention des autorités suisses, qui ne peuvent pas laisser un concitoyen sans protection.

Le Conseil fédéral ne considère-t-il pas la condamnation d’Alain Jean-Mairet du 6 avril 2016 comme un précédent dangereux, voire une atteinte à la souveraineté judiciaire de la Suisse et ne juge-t-il pas nécessaire de protéger les droits de notre concitoyen en faisant part aux autorités de la République française de sa préoccupation ou par toute autre intervention utile ?

LETTRE DE JEAN-LUC ADDOR AU GARDE DES SCEAUX

https://ripostelaique.com/le-depute-addor-naccepte-pas-que-la-france-condamne-un-site-suisse-et-son-president.html

Lucette Jeanpierre

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
Vincent L

Monsieur Vidal, c’est vous l’agresseur, pas moi. Vous faites le procès de le France mais vous aussi vous avez quelques défauts. Disons pour faire court les défauts de vos qualités. Et bien sûr que les frontaliers ne travaillent en Suisse pour vos beaux yeux. De même les Suisses n’ouvrent leur frontière pour l’amour des Français. Ils y trouvent essentiellement leur intérêt. Je sais de quoi je parle car j’ai parmi mes proches un chercheur qui travaille en Suisse. Je vous adresse également mes plus amicales salutations.

vidal

afin de répondre à Vincent L, vous avez raison, je suis suisse et je suis contre l’établissement des suisses en France,car mes compatriotes ne vont pas habiter en france pour l’amour de ce pays,mais afin de pouvoir acheter un bien immobilier moins cher et des prix à consommation moins élevés, pour ma part je n’irai pas en france,pas envie de vivre dans une république islamiste. si vous brader votre pays aux suisses et au qataris, c’est votre problème.quand aux frontaliers, il n’y en aurait peu si vous n’aviez pas liquidé “ribet de jardins, radiola, lip, foca, schneider, simca, solex ,japi, goupil ,pathé ,angenieux, coutant” et j’en passe, vous avez créer votre chômage pas à la suisse de le résorber.les frontaliers ne travaillent pas en suisse pour l’amour du pays, mais simplement afin d’avoir une vie meilleure que ce que leur offre la France, amicales salutations

Vincent L.

Que la France condamne un Suisse qui ne respecte pas les lois françaises n’a rien de scandaleux. Imaginons un Suisse faisant l’apologie du nazisme ou de la p-doph-lie en France, que diriez-nous ?

Non le scandale, c’est l’objet de la condamnation. Nous devrions être totalement libres, Suisses ou non, de critiquer l’islam qui n’est pas uniquement une religion mais qui a la prétention de prendre le pas sur la gouvernance des différentes nations européennes.

Vincent L.

Pour Zorblug, le problème c’est que la France est bien capable de l’inquiéter s’il rentre dans notre pays.

Pour Vidal, j’aime bien la Suisse et les Suisse mais vous aussi vous êtes en train de vous mêler de ce qui ne vous regarde pas. La Suisse également a bien changer depuis 40 ans. Et s’il y a bien un pays qui a besoin de ses frontaliers c’est bien la Suisse. Et que dites-vous des Suisses qui viennent habiter en France pour faire progresser leur pouvoir d’achat et faire monter accessoirement le coûts de marchandise et de l’immobilier en France.

belphegor

Paul Kha@.Quel est le rapport avec cet article ? On parle de la Suisse versus la Justice (sic) française qui met son nez partout afin de museler les lanceurs d’alerte contre le danger mortel pour le Monde que répand l’islam au détriment de la Liberté d’Expression. On parle de toutes ces associations renifleuses politisées qui passent leur temps à essayer de museler les patriotes qui en ont marre, plus que marre, de l’infestation musulmane sur le territoire de France et de sa justice lobotomisée au service d’une idéologie nauséabonde.

Paul Kha

Le «chant d’amour» de François Hollande
«pour Israël et ses dirigeants»

https://www.youtube.com/watch?v=y3DRjD8qoKA

Nicole

Aurons-nous un jour, en France, un Gouvernement capable de faire supprimer ces officines néfastes pour nous les vrais français, de les rendre impuissantes, interdites, en quelques mots aussi d’arrêter de les subventionner ?.
Il s’en fonde presque une par semaine, toutes contre les blancs, les faces de craies, les babtous…

vidal

typique des pays en fin de vie comme la France, je suis suisse mais habite dans un autre pays, finalement la France n’a plus rien comme occupations, à part l’arabocharabia de paris, la nourriture hallale, et la défense de la musulmanerie. la suisse est un pays non européen et libre de ses décisions, pas de leçons svp du pays du voile et de la burka, un peu de sérieux et les vaches seront bien gardées.reprenez vos milliers de frontaliers qui traversent chaque jour notre frontière afin de résorber votre chômage. pauvre France en être réduit à donner des leçons aux autres.

YAYA

La France police du monde, sauf de la France.
Regardez comment elle fait la police avec les migrants … contre les français !
Remarquez, les français ont l’air d’aimer puisqu’ils sont en train de se faire violer, assassiner et islamiser …

zorglub

Mais pourquoi a t il fait appel???C’est admettre qu’il peut être jugé par la France alors qu’il est Suisse. En première instance condamné, et alors la belle affaire .Qui aurait fait appliquer la peine la police Suisse? Là j’arrive plus à suivre.

Tronc

Très élégante et pertinente description de cette vieille chose mais les vieilles catins ont au moins le mérite de prodiguer les soins à toutes les strates de la société sans distinctions, ce qui les honore !

Robert Le Priellec

La “justice” française aime à se faire passer pour une vieille dame vénérable et honorable. En fait, elle n’est plus qu’une vieille catin vérolée, tout juste bonne à se prostituer pour les intérêts qu’elle estime les plus forts (voir la période 1940-1944). Pour certains “magistrats”, le plus gros souci est de savoir quelles bottes lécher servilement, afin de préserver la suite de leur petite carrière de cafard.

Lire Aussi