La France s’enfonce dans une crise qui n’en finit pas… et la loi Taubira ne va rien arranger !

La France est gravement malade. Chaque jour elle s’enfonce dans une crise qui n’en finit pas, incapable de s’adapter à la nouvelle donne économique mondiale, tant elle est affaiblie par trente années de gestion irresponsable, de gaspillages en tous genres et de mensonges hypocrites de la part de ses dirigeants, de gauche comme de droite. Crise économique, crise identitaire, crise sociale, crise morale, tous les voyants virent au rouge sous l’oeil indifférent de nos politiques qui refusent de regarder les réalités en face.

Quand un pays chasse ses créateurs de richesse, assommés par une fiscalité confiscatoire, quand il fait fuir ses jeunes talents diplômés, découragés par le manque de perspectives économiques enthousiasmantes, quand il accueille toute la misère du monde alors qu’il y a cinq millions de chômeurs et que les comptes sociaux sont dans le rouge, quand il refuse de reconnaître le choc des cultures et l’échec de l’intégration, quand il victimise les voyous et laisse l’insécurité exploser, quand il bafoue la laïcité au nom d’une société multiculturelle qui lézarde la cohésion nationale, quand il renonce à ses valeurs au nom d’une tolérance à sens unique, quand il conteste au peuple son droit de dire « non » à la Constitution européenne ou au mariage pour tous, quand enfin seulement deux partis, l’UMP et le PS, se partagent la représentation parlementaire depuis des lustres, au mépris des 50% de citoyens restants, alors un tel pays ne peut que s’appauvrir et perdre tous ses repères culturels et identitaires qui sont le fondement d’une nation et le socle d’une vraie démocratie. La question qui se pose est de savoir comment a t’on pu en arriver là.

Comment la cinquième puissance économique mondiale, qui possède son siège permanent au Conseil de sécurité de l’ONU, comment une nation millénaire qui sait tout faire, du TGV aux fusées Ariane, en passant par les EPR, les satellites, les sous marins nucléaires, les Airbus ou les Rafale, les paquebot géants, un pays qui maîtrise toutes les  technologies les plus performantes et qui est en pointe de la recherche médicale, comment a t’il pu se retrouver en quasi faillite et confronté à une crise sociale, morale et identitaire sans précédent ? Une armée d’économistes, de philosophes ou de sociologues pourraient en débattre pendant des années sans tomber d’accord, mais il n’en demeure pas moins que ce sont ceux qui se sont partagé le pouvoir depuis trente ans qui sont les principaux artisans de ce désastre et qu’aucune excuse ne saurait les exonérer de leurs lourdes responsabilités. 

Mensonges et déni de démocratie ont été les deux fléaux de notre société qui ont fini par briser totalement la confiance du peuple envers ses élus. Et seul un véritable langage de la vérité sur la situation économique de la France, accompagné d’un respect de la volonté populaire par voie de référendum sur les grands sujets de société, sans leur imposer des choix qu’ils ne veulent pas, pourra réconcilier le peuple et les élus. Cela demande du courage, de l’honnêteté et de la volonté, mais vu le passage en force de la loi sur le mariage pour tous, nouvel exemple du mépris des élites envers le peuple, le rêve d’une société où celui ci serait maître de son destin n’est malheureusement pas pour demain !

Jacques Guillemain

image_pdf
0
0