La France sombre-t-elle dans la dictature ?

Quand on évoque cette question, les réponses du camp macroniste ne portent pas sur de faits mais sur des impressions. On se souvient du mot de l’influenceur toc-toc de l’Elysée : « Essayez la dictature et vous verrez ! ». La seconde réponse que j’ai entendue dix fois, consiste à décliner le mot si profond du président dans cette version : « Allez en Asie, vous verrez bien. »

Enfin, nos avocats marcheurs nous décrivent les horreurs des camps staliniens et les fusillades d’opposants pour justifier leurs propos. En France, d’après eux, on respire la joie de vivre… sous un masque, sous la férule du passe sanitaire et sous les coups des migrants.

Leur manipulation consiste à faire oublier la vraie définition de la dictature : Concentration de tous les pouvoirs entre les mains d’un individu, d’une assemblée, d’un parti, d’une classe. La répression sanglante n’est qu’une conséquence possible et non pas l’essence de la dictature.

« Allez voir en Asie, vous verrez bien ? ».  C’est amusant, je traine mes savates depuis 20 ans en Asie, la dictature je sais ce que c’est, car je l’ai expérimentée… Or ce qui est intéressant, c’est que de nombreux pays d’Asie comme Singapour ou Hong Kong, contraints par les pressions occidentales et les ONG, ont inventé une nouvelle forme de tyrannie, c’est ce que l’on nomme la dictature libérale.

Je vais juste rappeler ses principaux critères :

Cette dictature consiste à museler la presse et d’exercer la censure sur les opinions politiques contestataires. On peut critiquer tout, sauf les dirigeants de son pays !

Le parti en place truque les élections ou il fait en sorte que seuls les fidèles du clan puissent se présenter. Les opposants subissent des campagnes de désinformation et sont généralement trainés devant les tribunaux pour des affaires de corruption imaginaires ou de collusions avec un pays étranger.

Il n’y a pas de contre-pouvoirs, les juges des différentes cours sont nommés par le clan ou la junte.

Si malgré tout, il se rencontre un opposant tenace, le pouvoir essaie de le ruiner par des procès en corruption (!) et généralement il est expulsé ou assigné à résidence.

Voilà, le peuple n’a donc aucun moyen de lutter contre des castes, des juntes, des clans et des partis corrompus ou d’influer sur le cours des choses. Il doit s’enrichir en silence.

Maintenant, comparons la situation en France.

Les décisions sont prises majoritairement à Bruxelles en catimini et sans concertation, les grands partis sont tous affiliés aux lobbys européens et la presse est concentrée dans les mains de quelques oligarques, soutenant jusqu’au ridicule le pouvoir en place. Quant aux adversaires politiques, ils subissent des campagnes de dénigrement orchestrées par le pouvoir, c’est ainsi que nos vrais opposants sont agressés ou ridiculisés verbalement par les journalistes. Enfin, Il suffit de se souvenir de l’intervention de la justice dans la dernière campagne présidentielle, sur les candidats Fillon et Marine Le Pen, pour avoir une illustration très précise de la question !

La censure ? elle ne s’est jamais si bien portée, elle frappe les opposants, qualifiés de noms d’oiseaux comme complotistes ou antivaccin, ce qui permet de manière très opaque de fermer les comptes twitter, comme ceux de Jean Messiha, et de Joachim Son-Forget. Les articles remettant en cause le narratif officiel sur la gestion du covid sont dépubliés comme celui de Laurent Mucchielli dans Médiapart. Enfin, les chaînes YouTube de maître Di Visio ont disparu sans avertissements préalables. Nous avons assisté également à des échanges surréalistes de journalistes agressant des hommes politiques, Jean-Frédéric Poisson et Florian Philippot notamment. Les exemples abondent, vous les voyez chaque jour en allumant BFM ou LCI. Et que dire du sort de ces grands médecins qui ont l’audace de critiquer la politique sanitaire du gouvernement ? le professeur Peronne a ni plus ni moins été viré du poste qu’il occupait à l’hôpital de Garches.

Alors démocratie ? mais oui, mais oui ! me répondront les plus optimistes !

Et le conseil d’état et le conseil constitutionnel ? Des contre-pouvoirs ? oui parlons-en, de leurs membres ! ils sont nommés par nos dirigeants comme dans une république bananière, et ils obéissent aux injonctions du pouvoir contre toutes les formes les plus évidentes des règles de notre constitution. La validation du passe sanitaire en est une bien triste illustration.

Et les députés ? Après trois élections perdues, dans une démocratie, le gouvernement aurait dû tomber et l’assemblée dissoute. Cette assemblée nationale n’est donc plus représentative, et ces députés, peu présents, votent les yeux fermés toutes les lois du gouvernement, au point que des esprits taquins les ont surnommés les Playmobils ! Malgré tout, de nombreux députés Larem ont fini par se révolter contre le diktat des chefs de la majorité, ils ont préféré démissionner ou quitter le groupe à l’assemblée, comme la députée Larem Pacôme Rupin dernièrement, hostile au passe sanitaire.

Le pouvoir est donc concentré dans les mains d’un seul homme, Macron, pouvoir quasi absolu depuis l’état d’urgence et ces fameux conseils de défense. Et nous sommes bien obligés de constater qu’il n’existe plus de contre-pouvoir à sa tyrannie, plus aucune institution ne peut s’opposer ou contrôler toutes les dérives du président et ces prises de décisions opaques.

Nous sommes en dictature au sens strict du mot, une dictature libérale comme en Asie.

Nous sommes au royaume de l’arbitraire, du grotesque et de la folie sous le règne de ce petit monarque, inféodé aux cartels bruxellois !

C’est pour cette raison qu’il n’y a que la rue pour lutter contre la dictature Macron !

Marquis de Dreslincourt

image_pdf
0
0

17 Commentaires

  1. état d’urgence sanitaire jusqu’au 15 novembre?
    vous pariez combien que cela sera prolongé?
    et prolongé jusqu’au 31 décembre comme initialement proposé dans la loi sur le pass sanitaire
    mais retoqué comme ils disent par le conseil constitutionnel
    les vaccinés créent les variants
    et les tests antigéniques donnent l’état de développement du virus en direct
    ils ferment les lits en réa et maintiennent la pression sur le corps médical pour cacher
    les effets secondaires des vaccins
    sur cnews dans « la belle équipe » un invité Philippe Bouriachi conseiller municipal EELV d’île de france dit : « quiconque sera devant macron gagnera »
    c’est pour cela que la droite LR sort le pion ZEMMOUR pour piquer des vois à MARINE LE PEN comme en son temps Sarkozy

    • et empêcher ainsi le RN d’accéder au 2ème tour
      FABIEN ENGELMAN maire RN de Hayange et DAVID RACHLINE maire RN de Fréjus sont les seuls maires a refuser le pass sanitaire pour les terrasses…
      les conditions d’état d’urgence sanitaire va être prolongé artificiellement
      jusqu’à la présidentielle, si elle est maintenue?
      puisque ce sont les vaccinés qui créent les variants…
      que va sortir macron pour se faire réélire?
      il y a incertitude!
      et il va falloir le faire plier par la rue
      qui est le seul moyen de pression!
      car il maintiendra l’état d’urgence jusqu’à avril
      il ne va pas se laisser pousser hors de l’élysée par le vote
      il va se passer quelque chose mais quoi?
      que va t’il imposer? pour qu’il se maintienne à l’élysée?

      • question :
        va t’il imposer le pass sanitaire dans les bureaux de vote?
        si déjà la présidentielle est maintenue
        sachant que l’état d’urgence sanitaire lui permet de s’attribuer tous les pouvoirs!!!??????
        on peut se poser la question!!!
        il ne va pas se laisser pousser hors de l’élysée…
        même pour y laisser une LR
        LR = LREM mais…???

        • hors pandémie la france est un état de droit, où macron est soumis à la loi de la république française
          en état d’urgence sanitaire et aussi longtemps que la pandémie, qui a un taux de mortalité de 0.05% des personnes infectées hospitalisées en réanimation, ne sera pas officiellement finie
          et que la france ne reviendra pas à un état de droit
          macron a absolument TOUS LES POUVOIRS
          il n’est pas de son intérêt de revenir à un état de droit
          et pas son intérêt que la dite pandémie prenne fin…
          comme dirait le commissaire maigret, que AGNES BUZYN classe l’hydroxychloroquine comme substance vénéneuse et interdit à la vente au tout début de la dite pandémie
          c’est une donnée qui prête au soupçon et à l’interrogation…

  2. Elle est déjà en dictature, sous la forme d’une démocrature offrant les aspects d’une démocratie mais totalement confisqué par une élite qui pense contre le peuple !

  3. ah bon, on y est pas encore ???
    ouf, j’avais plutôt l’impression qu’on était plus en « democratie »…..

  4. Ce que nous vivons est pire qu’une dictature, c’est une tyrannie …

  5. On n’est pas encore dans le trou, mais on s’en rapproche ! Pourquoi ? Le véritable mal de nos sociétés, si je peux me permettre, c’est « la sensation qu’a l’autre  » ! À tous les étages on s’en moque royalement ! Ce matin un Bonnell parlait d’aller vous faire piquer ? Il y connaît quoi ce papa de BB26 ? On s’occupe des vaccinés de force et les autres par force ? L’imam se moque de ses fidèles ? Mgr Lebrun se moque de l’avis de ses fidèles ?
    On mets la musique à fond le soir et on se moque de l’autre ? On impose un (vaccin) sans connaître l’avis de l’autre et les conséquences ?
    Dans les labos on trafique des monstres virus sans s’occuper de l’autre ? Nous avons notre monstre qui a été élu et qui ne s’occupe pas de la sensation de l’autre ! 😇

  6. C’est bien connu tous les pays totalitaires se font appeler ´´ République Démocratiques de……..´´

  7. Allez dans un pays en dictature et critiquez les dirigeants, ça va vous faire tout drôle !

    • Je ne sais dans quel pays vous habitez mais je vous déconseille la France une des pires dictatures de l’Europe de l’Ouest.

    • C’est le cas de la France !Comment expliquez-vous que le Professeur joyeux soit en prison ? idem pour le Professeur Fourtillant lui asile et prison ! pour l’écrivain Hervé Ryssen 7 mois de prison à la Santé ! actuellement l’écrivain Johan Livernette en prison à Toulon pour des soit disant « violences conjugales »
      Nous n’avons rien à envier aux goulags bolcheviques, nous sommes gouvernés par les mêmes individus issus de la même communauté que les bolcheviques des années 1917 !!!!!

    • Au moins, ces pays se revendiquent comme tels, ce qui n’est pas le cas de la France, ces dirigeants annoncent la couleur et le peuple sait de quoi il retourne et parle et agit ou pas en fonction des risques qu’il veut prendre ou pas!!

    • va donc en Suisse voir ce qu’est une démocratie !

      bon et puis essaye de relire l’article avec ton crâne d’oeuf pour comprendre ce qu’est une dictature !

      visiblement tu n’as rien compris !

Les commentaires sont fermés.