La France tend le couteau avec lequel les émeutiers de Trappes vont la dépecer

Publié le 22 juillet 2013 - par - 1 626 vues
Share

L’insurrection de Trappes est le prélude de la fin de la république française et annonciatrice des futures nuits de Cristal.

La république n’a pas à accepter les excès violents de l’islam M. Valls ni tolérer l’intolérable, elle a pour seule et unique obligation de les sanctionner et de sévir contre tous ceux qui transgressent ses lois.

Et ce n’est pas en bordant les musulmans irrespectueux de ses lois qu’elle va acheter la paix sociale, bien au contraire, elle ne fait que les renforcer dans toute leur-puissance, leur octroyer une immunité juridique ce dont ils rêvent qu’elle va calmer leur ardeur violente.

Au lieu de se monter ferme intransigeante et vigilante, elle se met à louvoyer devant eux, à faire dans le politiquement correct de peur de ne pas stigmatiser soi-disant l’ensemble des musulmans, semblant oublier qu’ils s’abreuvent tous à la même source idéologique dont le dessein est de détruire les fondements mêmes de la république.

En se prosternant devant eux, elle leur tend le couteau avec lequel ils vont la dépecer pour étancher leur soif de pouvoir cosmique.

La république la vraie, ce qui n’est plus le cas de la France depuis qu’elle joue à la mariée orientale du Qatar et de l’Arabie, n’a pas et ne doit pas faire la moindre concession à l’islam, ni appliquer aux musulmans un régime d’exception à des fins bassement électoralistes, car à trop vouloir lécher les babouches de l’islam et des musulmans, elle est entrain de précipiter sa propre chute comme naguère Byzance.

Aveugle et incapable de discernement, elle ne sait toujours pas que l’islam n’est pas une religion dans le sens spirituel du terme. Elle n’est pas aussi inoffensive qu’il en l’air, il avance à visage couvert (takkiyia), pour mieux la berner et tromper sa vigilance, afin de lui porter le coup de grâce.

Il ne doit y avoir aucun traitement de faveur à l’égard d’une idéologie qui veut instaurer son propre pouvoir sur le monde en servant des lois favorables et protectrices des religions.

En effet, de toutes les croyances monothéistes ou non, c’est l’islam qui a le plus de relents bellicistes et ultra violents et ce n’est certainement pas en cherchant à éviter le choc frontal avec lui, qui est le choc des cultures, que la partie de bras de fer engagée par les musulmans dans leur rapport de force avec la république qui va lui offrir les garanties pour sa propre pérennité.

Plus elle lui concède un pouce de son territoire, plus elle lui cède des pans entiers de son pouvoir.

C’est pourquoi les incidents de Trappes portent en eux tous les germes de futures nuits de Cristal et l’Holocauste de la république.

Leur octroyer le droit de vote ne fait que précipiter cette échéance.

Nul doute que la France est en passe d’entamer son processus irréversible d’islamisation et de sa mutation en république en Emrat-bananier.

Salem Benammar

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.