1

La fraude aux mille visages a explosé de 300 % sous Macron

C’est ce que révèle le livre blanc « Fraude : le fléau aux mille visages » écrit par Mélanie Benard-Crozat et publié le 13 avril 2022 par Deveryware (1), l’expert européen d’investigation et des services numériques pour la sécurité globale. Ce livre se lit comme un polar et est offert par l’éditeur en version PDF à tous les lecteurs qui en font la demande via ce lien.

https://deveryware.com/livre-blanc-fraude-fleau-aux-mille-visages/

Cet ouvrage très documenté révèle que la fraude continue de progresser en France (plus 300 % en deux ans) et coûte des milliards d’euros à l’État français, aux entreprises et aux particuliers. Ces experts analysent les menaces multiples liées à la transformation digitale des entreprises. Ce qui a amplifié les risques. Si la prise de conscience au sein des organisations est maintenant réelle, les actions mises en place restent parfois limitées en France et en Europe.

Selon les auteurs, la fraude à l’état, la fraude à la TVA constituent un sport national en France. S’y ajoutent les nouvelles fraudes au chômage partiel, sans réaction significative de l’administration dirigée par Emmanuel Macron. Les années 2020 et 2021 ont été, selon les experts de ce cabinet, des années record.

TRACFIN, le service de renseignement du ministère de l’économie, abondamment cité dans ce livre blanc, relève une augmentation inédite, sur un an, des détournements d’aides publiques à des fins d’escroquerie. Cet organisme précise avoir aussi remarqué l’obtention frauduleuse de 2,5 millions d’euros alloués par le fonds de solidarité.

Et le livre de détailler : « Les fraudes sont le fait d’entreprises, mais l’existence de réseaux organisés de détournement y contribuent…. Un problème déjà identifié récemment par la caisse nationale des allocations familiales ».

Même des départements dit « paisibles », comme le Morbihan, sont épinglés. Pour l’année écoulée, « 13,5 millions de redressement ont été notifiés dans le 56 après des contrôles anti-fraude ».

Dans le secteur de l’hygiène (Covid oblige !), enquêteurs et experts déplorent des fraudes moyennes de l’ordre de 550 690 euros par dossier. Pas de la menue monnaie.

Aux fraudes françaises, perpétrées par des français et autres habitants de l’hexagone, s’ajoutent les détournements générés par les pirates internet du monde entier, notamment de l’Afrique et de l’Asie, qui considèrent que la France et ses entreprises constituent une vache à lait. Et le gouvernement Macron n’a pas mis en place les nouvelles procédures pour identifier et lutter  contre cette nouvelle menace. En ne déployant pas le blockchain, une technologie de stockage et de transmission d’informations, prenant la forme d’une base de données ayant la particularité d’être partagée simultanément avec tous ses utilisateurs. Et identifiant et recensant les intervenants suspects.

Jürgen Stock, secrétaire général d’Interpol (dont le siège est à Lyon) résume parfaitement la menace en ces termes : « Dans la mesure où plus de 4,5 milliards de personnes sont connectées, plus de la moitié de l’humanité court le risque d’être victime de la cybercriminalité à tout moment, ce qui nécessite une réponse puissante et unifiée ». Et un engagement très fort des dirigeants nationaux.

Cet ouvrage a le mérite de dresser un état des lieux en France, très chiffré. Il constate une progression de 300 % des entités frauduleuses sur les deux dernières années. Avec à la clé escroqueries financières, blanchiment, fraude « au président », cyber fraude, etc.

Francis GRUZELLE
Journaliste et écrivain
Carte de Presse 55411

(1) Deveryware est le groupe français expert en technologies et services pour la sécurité globale, comprenant 150 collaborateurs. Après la publication d’un livre blanc en 2020 « La Data au coeur de l’enquête » sur les enjeux liés à l’exploitation des données par les enquêteurs, le groupe, fort de son expertise, révèle les derniers chiffres et les moyens utilisés par les fraudeurs.