1

La gauche a atteint son objectif : la destruction de la France

Un combat existentiel attend la France devant les dangers qui la guettent. Avec une haine de soi jamais observée dans l’histoire, et un misérabilisme intellectuel développé par une gauche bourgeoise sans port d’attache, qui n’a que mépris pour les sans-dents et qui a réussi à anéantir tout esprit de résistance, la situation de la France est préoccupante.

La gauche qui a imposé son agenda, est arrivée à réaliser l’objectif qu’elle s’était fixé : la destruction de la France. En trois décennies, le résultat est sans appel. Elle qui a été toujours anticléricale n’a pas hésité pas un instant à s’allier à l’islam au nom de la diversité et du vivre-ensemble, uniquement dans le but d’abattre les fondements qui ont fait la France.

En créant l’homme progressiste, sans aucune spiritualité, par un pilonnage médiatique intense et mensonger, des plus abjects, cette gauche destructrice a instauré une atmosphère de démission collective face à l’invasion islamique.

Avec le wokisme, elle espère détruire complètement le peu de culture chrétienne qui y subsiste encore. Aidée dans cette d’œuvre d’anéantissement par le mondialisme, elle espère changer le christianisme par l’islamisme (islam), avec l’idée principale que le Grand Remplacement sera facilement réalisable.
Pour les tenants de ce Grand Remplacement, tout enracinement signifie racisme et rejet de l’autre. Par ce passe-passe idéologique de bas étage, ces progressistes ont pu embarquer ceux qui les écoutent sur le radeau du naufrage mondialiste.

Cette gauche malfaisante et satanique arrivera-t-elle à ses fins ?
Et la France, en tant que nation millénaire, passera-t-elle à la trappe ?
À ces deux questions, seul le peuple de France pourra répondre, car l’avenir de ses rejetons se trouve entre ses mains.

Mais quand on voit comment ce peuple réagit aux agressions qu’il subit quotidiennement, le scepticisme est permis. Et pour le moment, aucun signe de prise de conscience n’est perceptible. Les bras ballants, il attend un miracle qui ne viendra pas du ciel. Il est le seul à créer les conditions de ce miracle. Il est l’unique maître de sa destinée.
La somnolence est l’ennemi du pire. Personne ne peut prédire l’avenir. Seule la volonté d’une minorité de patriotes déterminés, aussi infime soit-elle, a la capacité de dévier la trajectoire nihiliste des globalistes et leurs délires diaboliques.

Le communautarisme n’a jamais produit la paix et la tranquillité. L’histoire enseigne que les empires n’ont résisté aux ethnies qui les composaient que par la répression. Le mondialisme suivra le même chemin. C’est inéluctable.

Pour contrer la gauche satanique et son bras armé, le progressisme, le retour aux sources, c’est-à-dire à la culture catholique qui a façonné la grandeur de la France depuis mille cinq cents ans, est plus que nécessaire. Existentiel même !
L’Église doit revenir au centre de la France afin d’arrêter sa mort programmée par des idéologies mortifères.

Face à la déliquescence qui frappe la France, seules les valeurs qui ont fait sa grandeur pourront la sauver de la déchéance. Et ce n’est pas gagné.
Avec la sédentarisation permanente des Sarrasins sur ses terres, les Français assistent impuissamment à leur effacement. L’amnésie aidant, ils se font déposséder, chaque jour qui passe, de leur culture. Afin de stopper la malédiction qui avance à pas de géants, seul un retour aux sources leur évitera la soumission à Allah et à son prophète.

Les vraies racines chrétiennes doivent être valorisées et non bafouées, comme c’est cas depuis des décennies.
Le temps est venu pour que l’Église retrouve sa place (pas celle de la pédophilie, ni celle du pape François Bergoglio, la catastrophe) mais celle qui lui a permis de rayonner sur le monde.
Il faut impérativement nettoyer les écuries d’Augias, et il est encore temps, mais la distance qui sépare sa renaissance de sa disparition est désormais limitée.

Le peuple de France doit sortir de sa léthargie, car la gauche progressiste lui a déjà creusé sa tombe. Alors à lui, et à lui seul de réagir, tant qu’il lui reste encore un espoir, sinon, il sera trop tard. Il doit se réveiller et ne pas se faire berner par des illusions sans lendemain. Le vivre-ensemble est une farce bien entretenue par l’oligarchie politico-médiatique.

Il est en danger de mort, de disparition, et ça, il ne faut pas qu’il l’oublie, avant lui, des peuples entiers ont été engloutis par le magma islamique. Veut-il subir le même sort ?
Désormais, la solution à sa survie est entre ses mains. S’il veut mourir, il n’a qu’à suivre le chemin d’Allah et celui de ses comparses globalistes, dans le cas contraire, il n’a qu’à relever le défi et soulever l’étendard de sa libération afin de retrouver son indépendance.

À lui de choisir sa voie, car le temps lui est désormais compté, et ses ennemis sont de plus en plus nombreux et un jour ou l’autre, il ne pourra pas leur faire face.

Hamdane Ammar