1

La gauche entraîne la France vers une guerre civile, comme en Espagne

Nous sommes de plus en plus dans une logique de guerre civile, comme celle qui a dévasté l’Espagne de 1936 à 1939, qui fit entre 500 000 et 1 million de morts, à une époque où l’Espagne comptait 25 millions d’habitants.

Par ailleurs, sur cette guerre civile espagnole, la vérité est parfois plus complexe que la propagande officielle, comme d’ailleurs en France quand on évoque le régime de Vichy…

https://ripostelaique.com/quelques-verites-derangeantes-sur-le-caudillo.html

Jean-Luc Mélenchon a donc demandé, avec le silence complice des grands médias, à ses militants d’utiliser la violence contre ce qu’il appelle l’extrême droite, et qui en fait s’appelle le camp patriotique.

Il y a quelques années, Raquel Garrido, par encore député, tenait le même discours, appelant ouvertement à la guerre civile contre les militants du Front national

Raquel Garrido, l’épouse Corbière, appelle à la guerre civile entre Français

Pas besoin de Mélenchon, à Tours, les vaillants antifas ont montré de quoi ils étaient capables…

A Metz, c’est le jeune Stanislas Rigault qui a failli être agressé…

A Callac, les gauchistes ont attaqué le rassemblent contre le plan Horizon, mais cette fois, il y avait les gendarmes.

A Luçon : les gauchistes font face aux militants de Reconquête qui s’opposent à la venue de Cédric Herrou dans le lycée Atlantique. Cela s’est bien passé, mais la logique est celle d’un affrontement à mort entre les deux camps.

https://resistancerepublicaine.tvs24.ru/cc-content/uploads/h264/1WslnUvH2DufvqWONxqu.mp4

https://resistancerepublicaine.tvs24.ru/cc-content/uploads/h264/1WslnUvH2DufvqWONxqu.mp4

Mais il y a une grande différence entre l’Espagne de 1936 et la France de 2022. Il n’y avait pas de musulmans en Espagne, en 1936, alors qu’il y en a plus de 10 millions sur notre sol, ce jour, qui constituent une cinquième colonne capable de s’allier avec Mélenchon contre les patriotes.

Mais la majorité des Français paraît en avoir marre de l’immigration, ce qui ne l’empêche pas de réélire des immigrationnistes…

Théorie de l’appel d’air (79%), pression à la baisse sur les salaires (69%), pas possible d’accueillir plus (70%), problèmes de cohabitation (62%) : Les Français adhérent largement à toutes les critiques sur l’immigration

Question : cela peut-il se terminer autrement qu’en guerre civile?