La gauche va-t-elle enfin réussir à gagner Marseille ?

Les élections marseillaises sont toujours de curieux moments, où la démocratie paraît souvent céder le pas au clientélisme et aux magouilles locales. Cette élection 2020, qui opposera deux femmes, une de gauche, Michèle Rubirola, et une de droite, Martine Vassal, ne devrait pas déroger aux bonnes vieilles habitudes…

image_pdf
0
0

23 Commentaires

  1. Et Marseille se mit à crier :

    ALLEZ LES VERTS

    Drôle de nouveau monde !

  2. Quand une ville française a des partis politiques qui ne sont pas capables de s’entendre, vous allez voir ce qui arrive : la gauche prendra sa place. Tous des imbéciles et je suis poli.

  3. Marseille : « première ville arabe sur le trajet du Paris-Dakkar » (ancienne formule) selon le mot des Inconnus ! Et en plus, c’est vrai !

  4. Cité « Fossé N » ? Un Fossé National ! Terre d’immigration !
    …. « Fausser » les élections ? En plus ?
    La Loi et l »Ordre ! Rien de plus….

  5. On s’en branle de Marseille. De toutes façon cette ville n’est même plus française. C’est un dépotoir à bougnouls qui nous coûte une fortune et dont on devrait se débarrasser. La solution : créer une zone franche et refiler le problème à l’Algérie puisque ce sont eux les responsables du déclin de la ville.

    • Merci pour la finesse. GAUTHIER MICHEL marseillais et Provençal et Français. GAUTHIER

    • eh bien nous ds le sud on s’en fout deParis et de ses bobos qui viennent se la jouer chez nous l’été . Marseille est finalement plus calme que Paris et sa banlieue .voir ts les problèmes …

  6. Une baffe à gauche, une baffe à droite ! Quelle différence ?

    • On ne dit pas ..région p a c a….on dit…Grand Sud….je signe plus..

  7. La vraie gauche dit merci à la gauche qui se fait appeler la droite….

  8. La mafia socialiste des frères Guérini pour contrôler toutes les activités juteuses de la mairie de Marseille, la coterie UMP de Gaudin, les clans d’influence islamiste d’autres « socialistes » comme celui de Samia Ghali…Marseille n’a rien à envier à Paris, Lyon, Lille, Bordeaux…quant aux « brigands honnêtes » qui les exploitent, comme on ferait d’une mine d’or.
    La féminisation exigée par les communautarismes aggrave la situation en cachant les mafias derrière les « personnalités ». Pour les municipales parisiennes, un « débat » sur BFM Macron opposait Rachida Dati seule « politique » du plateau, à A.Hidalgo et A.Buzin, face aux harpies Ruth el Krief et A de Malherbe.
    CINQ femmes pour la plus grande ville de France!
    Les mafias communautaristes ont bien pris le pouvoir!

      • oui UMPS, 40ans qu’i detruisent la francequelques annees de plus ou de moins,dans l’etat de la france,ne changerait rien, la france est finie

    • philpat
      Tout comme en Corse ou j’ai habité pas mal d’années pour mon boulot , le parti affiché n’a que tres peu d’importance ….apres les élections tout n’est qu’arrangements et transactions (telles sont les villes du pourtour de la méditérannée)

  9. par betise et haine a front de bœuf; les candidats de gauche se sontretires dansle secteur de mr Ravierle secteur le plus peuple afinde lefaire battre parLR ce qui devrait assurer la victoire de LR a la mairie centrale

    • un seul candidat,pourrai remettre de l’ordre a marseille, LE RN RAVIER vrai marseillais,si les ecolos(comme les pasteques,vert a l’exterieur et rouge a l’interieur) gagnait marseille, ils mettraient les marseillais,tous a velo,vive la pedale

Les commentaires sont fermés.