La gauchiste Michela Marzano ose affirmer que Giorgia Meloni est une nazie

Les Brigades Rouges gauchistes italiennes

Comment ne pas être stupéfait par la mauvaise foi des intellectuels en général, et certains philosophes en particulier ? De ce BHL qui de plus se vautre dans la fange du mensonge comme dans tout ce qu’il aura abordé depuis des années : de la Libye à l’Italie en passant par l’Ukraine ?

La victoire de l’union des droites menée par Giorgia Meloni aux législatives italiennes est affublée de l’expression « post-fascisme ». La philosophe  Michela Marzano souhaite appuyer sur cette expression reprise et diffusée par l’AFP pour que nos médias aux ordres utilisent cette expression censée faire peur aux braves gens, aux bobos et autres retraités déjà terrorisés par la covid hier, la pénurie énergétique aujourd’hui, et la peste noire demain, s’ils devaient voter pour des partis nationaux.

Qui est Maria Michela Marzano ? Une gauchiste italienne, députée européenne, chercheuse, philosophe, et écrivain italien. Engagée politiquement au sein de la gauche italienne. Autrement dit, elle hait Giorgia Meloni, chef de file du parti Fratelli d’Italia.

Son principal reproche est que Giorgia Meloni n’a jamais condamné le fascisme.

« Le vrai problème en Italie, c’est que n’ayant jamais retravaillé notre histoire, nous avons grandi avec l’idée que les Italiens n’avaient rien à voir avec le fascisme, or, c’est faux. Le fascisme et le nazisme, c’est pareil. » 

Le plus amusant est que cette gauche italienne n’a jamais retravaillé l’histoire meurtrière de l’extrême gauche et de ses attentats comme ceux des Brigades Rouges. Nous en avons l’habitude, car la gauche française, c’est du semblable au même.

Je ne suis pas du tout d’accord avec la comparaison que le nazisme serait historiquement égal au fascisme.
Cela prouve un faible niveau culturel en histoire politique de l’Italie et de l’Allemagne. Le fascisme a eu comme inventeur un ex-socialiste, Benito Mussolini qui, ne croyant plus à l’international- socialisme de Lénine dont il était proche politiquement, fonda un parti social et national centré sur l’Italie et les Italiens. C’était un régime policier et totalitaire, mais il ne fut jamais fondamentalement raciste et antisémite, hormis quand il tomba sous l’influence de Hitler sans que jamais ses lois « raciales » ne soient finalement appliquées en Italie. Les Italiens ne sont pas, tout comme les Français, des racistes.
D’un pays du quasi-tiers-monde, importateur de blé en 1923, il fit un pays exportateur, une puissance industrielle et militaire et la troisième puissance maritime en Europe après l’Angleterre et la France, et redoutée.
Il inventa les autoroutes, fit d’immenses travaux pour améliorer le sort du peuple italien. Celui-ci accepta, de fait, ce régime totalitaire en majorité. Une minorité est partie à l’étranger.
Rien à voir avec le nazisme de Hitler, venant de l’extrême gauche (NSPDA) – Parti national-socialiste des travailleurs allemands.
Sa politique raciale, sa violence avec les SA de Rohm, sa SS d’Himmler par la suite, sa Gestapo, son antisémitisme revendiqué, ses camps de concentration et ses meurtres n’ont rien à voir avec le fascisme de Mussolini.
Hitler était plus proche par sa violence idéologique de Staline. C’est factuel. 
Comparer le fascisme avec le nazisme, c’est plomber l’Italie de Meloni d’aujourd’hui. Que penser de ce « député français » du Parti Républicain, Éric Diard, qui ose dire : « Nous sommes des gaullistes, pas des défenseurs du postfascisme ». Comment ose-t-il salir la mémoire du général de Gaulle qui fut traité lui-même de fasciste en son temps.
Où cet autre député, Aurélien Pradié, du même parti politique qui dénonce ceux qui se disent « que le seul avenir de la droite française est de devenir des sous-fifres des agités« .
Combien d’années faudra-t-il à ces demeurés politiques pour comprendre que l’avenir de la droite se situe dans l’Union des Droites, justement comme l’a fait Georgia Meloni ?
Ces députés insultent Giorgia Méloni et se dressent de fait contre ceux qui veulent une France forte. Le faire est tout simplement dégueulasse.
Gérard Brazon
image_pdfimage_print
19
1

36 Commentaires

  1. Vu la gueule qu’elle arbore, je ne suis pas étonnée du pois chiche qui lui sert de cerveau… Pauvre, pauvre créature.

  2. C’est fou comme toutes les salopes fascistes ramènent leur pseudo science. Encore une qui se prend pour une lumière. Mais qu’elle la foute en veilleuse, ca fera des économies d’énergie.

  3. il faut rappeler a cette harpie que TOUTES les pseudos politiques avec des peudos politicards vereux , incompétents , crétins , n’ont strictement rien donnés à part apporter le désordre , le chaos et la déliquescence de l’Italie du en partie a l’immigration et l’europe . Il est grand temps que cette « femme » acariâtre comprenne qu’il maintenant nécessaire de passer a autre chose . Vive Geogia Méloni , et bravo ,le visage de l’europe va changer GRACE à l’Italie . C’est le début de la fin de l’europe .

  4. AH ! Enfin quelqu’un qui a compris ce qui s’est passé en Italie sous MUSSOLINI !
    Mille MERCI Cher Gérard !
    On voit que vous avez lu avant de dire, et que vous avez lu des livres écrits par des Historiens et non pas par des Socialistes auto-proclamés: « spécialistes de MUSSOLINI »…! Hélas, dans les bibliothèques municipales on ne trouve que des livres de ces socialistes au crâne rempli de cacarinettes, qui ne font que déverser la pourriture puante et excessive que produit leur ignorance.
    VIVE GIORGIA MELONI, VIVE L’ITALIE !!
    Les chiens aboient, la caravane passe…

    Lorsqu’on voit comment agissent les socialo-rouges-vendus-à-l’Islam en France, on comprend pourquoi pour arriver à avancer MUSSOLINI a été obligé de leur taper sur le crâne et leur faire avaler des litres d’ huile de ricin…

  5. Le problème c’est que Méloni en appelant Zélinsky et en lui apportant son soutient à donner le bâton pour se faire battre !

  6. Un ou une philosophe ne devrait-il pas être et demeurer objectif ?
    On ne voit que des philosophes de gauche ; où sont donc la pensée, la réflexion ?
    De plus, elle ne connait visiblement pas très bien l’histoire.
    Bon, hop, POUBELLE !

  7. « Le gauchisme est bien plus qu’une idéologie, c’est une maladie ».
    Winston Churchill

    • En revenant de Rome avant guerre, Winston Churchill avait dit que s’il avait été italien, il aurait été fasciste… Il faut toujours ramener l’histoire en fonction des contextes.

      • BRAVO Gérard !
        Absolument VRAI !!
        Tous les Chefs d’Etat européens admiraient le travail de MUSSOLINI en Italie jusqu’à ce que MUSSOLINI ait l’idée de leur disputer les colonies africaines. Alors les Chefs d’Etat ont sorti leurs dents et ont refusé de lâcher leur morceau de colonie. Ils ont préféré la guerre et ils l’ont eue.

  8. De mieux en mieux, on réhabilite Mussolini . La République de Salo, et les déportations de juifs et déviants , vous en avez entendu parler?
    Ça se radicalise de plus en plus..

    • Votre diatribe est ridicule.. vous réduisez le fascisme italien de Mussolini aux dernières années de guerre.
      Ce sont les allemands qui déportérent les juifs profitant de la chute du fascisme en Italie et d’une république éphémère de Salo.
      Vous passez outre aux 20 ans de règne de Mussolini et de ses avancées sociales.

      • Merci Gérard !
        De plus, dans les dernières années MUSSOLINI était très malade : il suffit de voir ses dernières photos, il était squelettique, son corps était rongé par la syphilis et il était en phase terminale. La syphilis ronge le cerveau, le cœur, l’estomac, le foie… MUSSOLINI ne pouvait presque plus rien manger depuis des années. Il était épuisé.
        Les partisans qui ont massacré MUSSOLINI n’ont pendu qu’un grand malade, semi-conscient de tout ce qui lui tombaient dessus. QUELLE GRANDE GLOIRE pour ces lâches qui lui ont caché jusqu’au dernier moment ce qu’ils voulaient faire de lui. Ce sont bien des Gauchiasses de merde, les précurseurs des Khmers Rouges… !

      • Et les FOIBE : Gianni en a entendu parler ?
        Des familles italiennes entières précipitées vivantes par les partisans dans les foibes pour y crever de faim, de froid, de soif, avec les membres cassés au fond de grottes souterraines, et ce, jusqu’à la mort !
        On ne connait toujours pas le nombre exact des morts puisqu’on continue à en découvrir encore aujourd’hui.
        Il faut pas être pire que Staline pour faire des choses pareilles ???
        Que les socialos ferment leur grande gueule : avant de chercher la paille dans l’œil de Mme MELONI, qu’ils regardent la poutre qui crève le leur !

    • t’avais qu’à pas faire le con pendant 50 ans en croyant que ça allait passer. le fautif à 200% ça n’est que toi.

  9. cette extrême gauchiste stalinienne, et ses acolytes, croit encore en la force de ses insultes permanentes tout en manipulant l’histoire à sa convenance ! elle est en retard d’une guerre ! la droite patriote fera tout pour les renvoyer, elle et ses semblables, d’où ils viennent, c’est à dire dans le cloaque qu’ils n’auraient dû quitter – nous comptons sur les prochaine élections européennes pour que les patriotes rentrent en nombre dans cette UE dont la refonte est urgente

  10. Absolument d’accord avec vous, car c’est grâce à Mussolini que ce pays pauvre et affamé par des disettes ( Voir le film Riz amer)est devenu un pays industriel de premier plan et encore, après la guerre grâce à l’I.R.I que Mussolini avait créé juste avant la guerre, l’Italie a pu devenir dans les années 50-60 « un miracolo ». Il était socialiste mais ce sont des partisans communistes qui l’ont abattu avec sa maîtresse et en ont fait d’affreuses dépouilles comme les communo-nazis savent faire. Les Italiens savent ce qu’ils lui doivent.

  11. Michela Marzano est le resultat de l’accouplement de Pol Pot avec une truie !

  12. En tant que gauchiste socialiste Maria Michela Marzano se traite elle-même de Nazie, puisque ce terme désignait les membres du parti nationaliste SOCIALISTE d’Hitler.CQFD.

  13. Une prof me disait Qu avant la « réunification » toute les régions, provinces, états, contes étaient riche, du jour de la création de l Italie, tout c est effondre et que c est Mussolini qui a remis les italiens au boulot, les autoroutes, les parcs nationaux, les hlm a Rome, d ailleurs je ne crois pas qu à Rome, les habitants se plaignent de circuler sur les mosaïques parcs piscines datant de Mussolini, comme chez nous à vouloir déboulonner des statues

  14. Elle a été députée en Italie mais c’est fâchée avec le parti démocrate. Donc, en 2000, elle est venue en France en 2000 pour se faire une place. Ce qu’elle a fait au CNRS puis à l’université Paris Descartes où elle enseigne la philo quelques heures. Donc, rien d’exceptionnel chez cette femme sauf qu’elle a été anorexique, ce dont on se fout complètement..
    Elle a trouvé là quelque chose pour faire parler d’elle et salir Giorgia qui de toute évidence à un autre niveau. S’excuser ? Condamner le fascine ???
    Cette conne a oublié la création d’hôpitaux, d’écoles, l’assainissement des marais romains…

  15. Malraux, 1948, postface des « conquérants »
    les techniques discursives du stalinisme, c’est d’abord de déshonorer l’adversaire, rendre impossible la discussion, attaquer surtout sur le plan moral, il faut que l’adversaire soit un scélérat.
    le son unique de cette propagande c’est l’indignation, la fin qui justifie les moyens…

    mais ce tic n’est plus audible par les gens normaux, facho, néonazi, islamophobe, lgbt-phobe etc. n’impressionne plus guère

  16. COMMUNISME & NAZISME sont, de faits, très très similaires !!

    Commencer par considérer le nombre de morts du à ces 2 totalitarismes, même si hiérarchiser par les nombres est réducteur et ne montre qu’une facette de ces idéologies-là …

    Quand à de GAULLE, j’ai commencé à lire le livre de Pierre PORTHAULT :
     » La France accuse – les maquilleurs de son histoire  » – paru en janvier 1970

    La légende craque dans ce que nous livre l’auteur … Même si je reconnais que quitter l’OTAN, refuser l’hégémonie naissante américaine a été une bonne chose …

    Tout comme le fait de vouloir la Russie dans l’Europe et être indépendant énergétiquement avec les centrales nucléaires …

  17. La profession de foi de Giorgia Meloni :

    Oui à la famille naturelle, non au lobby LGBT !
    Oui à l’identité sexuelle, non à l’idéologie du genre !
    Oui à la culture de la vie, non à l’abîme de la mort !
    Oui aux valeurs universelles de la Croix, non à la violence islamiste !
    Oui aux frontières sûres, non à l’immigration de masse !
    Oui au travail de nos citoyens, non à la grande finance internationale !
    Oui à la souveraineté du peuple, non à la bureaucratie de Bruxelles !
    Oui à notre civilisation, non à ceux qui veulent la détruire !

    Comment ne pas être d’accord avec cette MAGNIFIQUE profession de foi ?
    Michela Marzano ? une gauchiste qui n’a d’importance que celle que lui confère son idéologie, c’est-à-dire le néant total.

    • Mais aussi:
      Oui aux vaccins anticovid et Oui à Zelinski… attendons la suite.

    • Pour ce qui concerne Meloni elle a aussi dit
      – oui aux sanctions contre la Russie
      – oui aux « vaccins » et au passé sanitaire (voire vaccinal)
      – oui au soutien à Zelinsky….
      Personne n’est parfait !!!

  18.  » La philosophe Michela Marzano souhaite appuyer…etc. ».
    Suffit-il d’avoir étudié en philosophie, pour être philosophe ?
    Evidemment; non !
    Maints exemples le prouvent !
    Michaela Marzano est une gauchiste universitaire, woke inintéressante comme il y en a tant !

  19. encore une mélenchoniste qui pense qu’un 100 millions de morts en quelques années ressort du naturel quand la motivation relève du nécessaire…..quoi ? du verdez tout craché : ne jamais faire confiance à quelqu’un qui prétend être organiquement du bon côté du manche avec pour seule preuve celle juste de l’affirmer accompagné d’un ton à la con.

  20. Il faut lui retourner le compliment et , dans le même temps , dénoncer l’imposture de ce genre d’aboyeurs ou aboyeuses pratiquant l’inversion accusatoire et l’intimidation verbale . Mussolini était un socialiste nationaliste comme Hitler .
    Ne jamais plus être intimidé par ce terrorisme intellectuel . Ces aboyeurs – aboyeuses n’ont pas l’habitude qu’on leur tienne tête ….Cela les changera

    • Marzano est une gauchiste, militante lgbtqi+, qui crie au fascisme à chaque fois que quelqu’un ose dénoncer la folie des théories de genre. Elle ne peut qu’attaquer Meloni qui veut favoriser la famille traditionnelle.

      • ben oui y’en à mare zano.
        Une chienne en chaleur qui cherche du god, certainement.

    • Ce que vous dites est parfaitement juste, le terme Nazi désigne les membres du parti nationaliste Socialiste d’Hitler. Ainsi, cette dame qui est gauchiste, se traite elle-même de Nazie. Pas très futée de sa part.

      • t’as de&jà vu des femmes futées. Il y en a, mais elles se font rares et surtout discrètes.
        Ce genre de taupe qui cherche la lumière, pullule un peu partout. Chez nous on est gratiné, entre la ruisseau, la haas, la coffin, la poissonnière pano, tu trouves qu’on est démuni. toutes des mal baisées et/ou mal finies.
        Y’ne a pas une qui à le gaz à tous les étages. Le leur reste dans leur slip

Les commentaires sont fermés.