La gauchosphère au secours du Juppoland

Ri7 journaleux4Fillon élu, c’est la fin du parasitisme socialiste de Hollande, qui a reçu le prix bidon de (pire) homme d’État de l’année, celui qui a fait bien des promesses non tenues pour une soi-disant présidence irréprochable « ancrée à gauche« . Il a promu une république socialiste vouée au grand remplacement islamiste mondialisé et qui espérait pouvoir réaliser un changement radical de société bobo-déglingo-pro-LGBT. Il a confié l’éducation nationale socialiste aux activistes-militants anarcho-socialo-LGBT pour la sexual-déconstruction de l’éducation honnête, respectueuse de l’intérêt des enfants, et contre les valeurs morales de la famille traditionnelle.

La république socialiste de Hollande est en cessation de paiements et déposera le bilan en mai 2017.

« Dans une vidéo de 1989, Hollande explique qu’il est un « privilégié » (du système) et qu’il a longtemps été payé par l’État français à ne rien faire. Une vidéo qui montre le « régime des parasites mous et feignants » que le candidat re-présidentiel socialiste veut mettre en place dans notre pays. « Si je ne faisais absolument rien à la Cour des comptes, je serais un vrai privilégié, je pourrais rester chez moi quand je suis fatigué, aller à la Cour des comptes dans mon bureau pour passer des coups de téléphone ». Voici la phrase prononcée, dans cette vidéo, par Hollande qui ne se rendait certainement pas compte de « l’énormité de ses propos« .

« Dans un pays où de nombreuses personnes « travaillent très dur pour gagner de quoi vivre« , il est indécent que « cette caste dénarques oisifs » tienne ce genre de propos. Il est immoral que Hollande jette au visage des honnêtes travailleurs la teneur de ses magouilles. En dehors de l’aveu en lui-même de Hollande, qui ne rougit pas en expliquant qu’il a bénéficié de ce statut de « privilégié », ce sont les détails des « combines pour toucher plus dargent sans trop en faire« , qui laissent entendre que (Hollande) était habitué de ce genre de pratiques… et qui s’est efforcé à « faire le minimum de rapports pour toucher un maximum de fric« .

« Vous avez dit sans scrupule ? C’est Hollande qui (voulait) « moraliser la finance et la République« , « faire payer les riches » et les « privilégiés« . Comme souvent avec les socialistes, ce sont les gros profiteurs qui « crient le plus fort, afin de faire oublier qui ils sont vraiment… » © 2016 Le Nouvel Ordre Mondial.

« Sorti 8e de l’ENA en 1980, Hollande intègre la Cour des comptes, où il n’est guère surmené : son (emploi) lui laisse tout latitude de s’investir en politique et d’enseigner (la fiscalité) à Sciences Po (jusqu’en 1991), le tout « aux frais des contribuables« . Le 5 janvier 1989, Hollande parle de « ses revenus de haut fonctionnaire » dans l’émission « Édition spéciale » sur Antenne 2 : « Si je n’étais plus député, je redeviendrais conseiller référendaire à la Cour des comptes. Ça veut dire que si je ne faisais absolument rien à la Cour des comptes, je continuerais à gagner 15 000 francs par mois (3 486 euros, corrigés de l’inflation, NDLR), 25 000 si je faisais des rapports (5 810 euros, corrigés de l’inflation, NDLR), sans en faire énormément. Je pourrais doser mon travail, rester chez moi quand je suis fatigué, aller à la Cour des comptes dans mon bureau pour passer des coups de téléphone… » (Observatoire des gaspillages)

Hollande explique pâtir d’un « manque de bol » totalement irresponsable. Fillon examinera la situation de la France en faillite et il devra proposer un redressement radical aux conséquences pénibles « pour tous« .

Les statistiques du chômage « n’ont pas été à la hauteur des prévisions déraisonnables » de Hollande-Nostradamus, le socialo-prophète ça-va-mieux, mais « pas pour tout le monde« . Les actes des gouvernements anarcho-socialistes en forme de bavardage à la télé, et devant les députés, n’ont jamais été à la hauteur des investissements nécessaires pour relancer la productivité. La république socialiste de Hollande, c’est le déclin et l’affaiblissement inexorable de la République, très comparables avec la « fin de la dictature des soviets« .

Fillon propose un autre regard sur « l’urgence absolue du redressement national« . Fillon n’imagine pas, dans ces moments difficiles, laisser la France sans solution radicale face à ses problèmes. Il entend retrouver les leviers politiques pour « faire face à la gabegie de la dette et aux mensonges du budget de la république » socialiste de Hollande. La vraie France qui travaille doit pouvoir « vivre des fruits de son travail« .

Laubacher, sur le Plus – L’Obs de gauche assure le service après-vente de la propagande habituelle de la gauchosphère et du Juppoland : « Primaire de la droite : face à « Ali » Juppé, la fachosphère vote Fillon : Plusieurs sites d’extrême droite appellent à « voter massivement » pour François Fillon face à Juppé. Un soutien qui n’est pas sans arrière-pensée… Le groupuscule islamophobe d’extrême droite a écrit sur Riposte laïque : « 2ème tour : pour contrer le vote musulman, votons Fillon en masse ! » Comprendre : pour faire barrage à Juppé. Intox et désinformation sur « Ali Juppé« . La fachosphère lui a trouvé un surnom censé synthétiser sa pensée : « Ali Juppé » comme « complice » de l’islam, ayant une soi-disant proximité avec les Frères musulmans.

Ils ont critiqué « sa relation avec Tariq Oubrou« , l’imam de Bordeaux. « Ils ont prêté à Juppé (l’intention) de « construire la plus grande mosquée d’Europe dans la capitale bordelaise« . Le Raffarin et la Pécresse du Juppoland ont mis en scène une campagne soi-disant « nauséabonde » sur les réseaux sociaux. Des « attaques souterraines » qui auraient largement contribué au faible score (du Juppoland) au premier tour. Ces théories conspirationnistes et délirantes de la gauchosphère sont à lire sur le Plus – L’Obs de gauche : « Tout faire pour battre Juppé » sur « sa proximité avec les organisations directement liées aux Frères musulmans« .

Le Plus – L’Obs de gauche veut « inventer un bouc-émissaire » à la « nullité islamisante du Juppoland » !

Et la gauchosphère continue : « Sur les autres sites (de) la fachosphère, on développe l’argumentaire anti-Juppé et pro-Fillon. Guillaume de Thieulloy, directeur du « Salon beige », se revendique comme le site des laïcs catholiques et de « L’Observatoire de la christianophobie » : « Il faut tout faire pour battre Juppé qui est, de loin, le pire », écrit-il. « Il ne nous coûtera pas beaucoup d’éliminer Juppé au profit de François Fillon »

« Pour dimanche prochain, la position de Guillaume de Thieulloy est nette : François Fillon reste « le meilleur candidat » : « Nous avons la possibilité d’éliminer un soutien des Frères musulmans et un homme qui crachait naguère sur le Pape Benoît XVI qui avait l’incroyable audace de défendre la loi naturelle. Nous n’allons pas nous en priver ! » Pierre Sautreil, animateur de Fdesouche, site central de la fachosphère, a voté François Fillon… » Et la logorrhée journalo-baveuse de la gauchosphère plumitive, selon Laubacher en lutte syndicale commandée contre le Juppoland-bashing, sur le Plus – L’Obs de gauche, n’y peut rien :

Quoi qu’il en soit, Fillon élu, Hollande déposera le « bilan du socialisme pour les nuls » en 2017 !

Thierry Michaud-Nérard

image_pdf
0
0

5 Commentaires

  1. Attention, les musulmans sont conviés à aller voter en masse au second tour de la primaire de droite ! Idem pour la gauche. Fillon n’a pas encore gagné.

    • En principe , l’Islam ne reconnaît pas les lois civiles. Seulement celles d’Allah et de sa tablette incréé. ( L’islam est incivile . ) Les musulmans ne sont pas sensés voter. Je les invite à suivre leur théologie religieusement .

  2. Dans la liste de l’image on pourrait ajouter le « Huffington Post » sur AOL, que je suis obligé de subir puisque c’est ma messagerie, hélas.

  3. Si leterme ali ne lui convient pas, je propose à juppé « la lie de bordeaux »

Les commentaires sont fermés.