1

La Grande Muette pourra-t-elle sauver sa mère la France ?

La Grande Muette, une fifille sérieuse mais surtout, pas plus hein !

Sa mère a tous les défauts. Elle picole, elle se drogue. Elle se lave quand elle y pense. Il y a des mecs qui viennent la baiser régulièrement. Un jour, elle s’est même réveillée et il y en avait un qui était en train de la « labourer ». Faut voir la gueule qu’elle a maintenant. C’est presque celle d’un cadavre. D’ailleurs, c’est bien ce qu’elle va devenir bientôt la vieille rombière. Et tout cela, se passe devant sa fille, sa fille sérieuse elle pour le coup et qui fait tout sérieusement et consciencieusement. Naturellement, son père, il s’est taillé mais elle n’a pas voulu partir avec lui. Cela l’a pourtant tentée. Mais elle a pensé que son devoir de fille était de rester auprès de son épave de mère pour lui dire des mots de réconfort, des mots du genre : « Maman, ! Fais attention, si tu continues à te laisser aller comme ça, tu vas mettre ta vie en danger. Regardes tous ces hommes qui abusent de toi, qui te souillent tous les jours. Mais pourquoi te laisses-tu aller ? Réagis, mets-toi debout maman. Balances les bouteilles de ta déchéance ».

Le problème, c’est qu’à force de vivre avec une telle dépravée, la pauvre fille commence à être touchée par le même mal. On dit qu’elle est « infiltrée ». Elle en a marre de s’occuper de sa mère et de tenir l’appartement à peu près propre. Elle finit elle aussi par se laisser aller. La tâche lui paraît désormais impossible. Elle est à bout, épuisée, sans ressources. Même si elle a encore belle allure, elle sait finalement que ce n’est pas pour bien longtemps encore.

Alors les belles phrases, la lucidité, le soutien et cet avertissement à sa mère, c’est bien gentil mais cela ne reste que de la gesticulation stérile qui ne débouche en bonne logique sur rien, absolument sur rien. A quoi sert de raisonner un malade mental. Bon ! C’est vrai que brailler est dans l’air du temps, c’est connu. c’est le mal de la France. Il faut en finir avec ce rôle idiot d’arbitre de touche et de ses gentils coups de sifflet. Maintenant, il faut entrer sur le terrain, se faire joueur et taper dans le ballon avec la plus grande des énergies pour marquer le but qui marquera la délivrance de la France qui n’est plus que cette salope dépravée !

Car tu vois la Grande Muette, le temps de l’observation est déjà depuis longtemps dépassé. Mais le temps de l’intervention lui, est arrivé pour toi maintenant. Et si tu t’obstines sous prétexte de principes devenus obsolètes à rester dans tes casernes, saches que tu te ferais le complice du mal qui ronge la France. Tout à fait ! Car être conscient du mal et rien faire, c’est s’en faire le propagateur. Il est des devoirs qui vous obligent à réagir. L’évidence saute aux yeux. A bon entendeur, salut !

Philippe Arnon