La grenouille et le scorpion venu du Maghreb

Publié le 4 décembre 2013 - par - 1 643 vues
Share

Au bord d’une rivière enlacée par des joncs,

La grenouille ingénue se chauffait au soleil,

Et glorifiait les cieux de toutes ces merveilles :

« Je croa z’en toi mon Dieu et je bénis ton Nom. »

 

Arrivant du Maghreb vint à elle un scorpion

Mielleux comme un zlabia, qui lui dit à l’oreille :

« Pourrais-tu sur ton dos, et contre un peu d’oseille,

Me faire traverser ce large Rubicon ? »

 

« Passe au large l’ami, il n’en est pas question,

Je suis persuadée qu’au milieu du ruisseau,

Tu planterais ton dard venimeux en mon dos ! »

Ote toi du soleil et cherche toi un pont ! »

 

« Grenouille mon amie, réfléchis donc un peu :

En te piquant du dard je me condamnerais…

Je suis, ne t’en déplaise un scorpion modéré…

Je n’ai rien de commun avec certains haineux. »

 

Convaincue, la grenouille accepte le marché ;

Et la voilà partie avec sa cargaison…

Arrivé au milieu de l’onde, le scorpion,

Pique mortellement sa barque improvisée.

 

«Par ma foi tu es fou, pourquoi m’as-tu piquée,

Nous allons tous les deux nous noyer sans retard ! »

«Pardonne-moi l’amie si j’ai joui de mon dard… »

Dit le scorpion, « je n’ai pas pu m’en empêcher »

 

Michel Auberger

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.