1

La gréviste type des gauchos est voilée, avec une bouche suggestive…

Donc pour le syndicat de gauche Union Solidaires, la norme en France est devenue le port du voile islamiste :

https://www.prechi-precha.fr/quand-le-syndicat-union-solidaire-utilise-une-femme-voilee-pour-appeler-a-la-greve-le-17-decembre/

On peut se demander par ailleurs si cette représentation quelque peu fantasmée de la femme musulmane, maquillée à la truelle sous son hijab jaune canari, la bouche grande ouverte, à l’allure bien peu « modeste », ne ferait pas davantage penser à une attrayante poupée gonflable plutôt qu’à une pudique « sœur » accro au « burkini-c’est mon choix » :

Décidément, les syndicats aiment afficher leur communautarisme en mal d’adhésions ; souvenons-nous de la campagne de la FCPE :

Souvenons-nous de la ravie de la crèche de l’Unef soutenue par Mélenchon qui, toute honte bue, compare le hijab à une grande croix : https://www.lci.fr/politique/religion-islam-sur-lci-melenchon-revient-sur-maryam-pougetoux-president-unef-sorbonne-c-est-comme-si-j-arrivais-avec-une-enorme-croix-2087886.html

Souvenons-nous aussi de cette manif  « contre l’islamophobie » organisée par le CCIF à laquelle a participé la fine fleur de la gauche « anticapitaliste », en vrac Olivier Besancenot (Nouveau parti anticapitaliste, NPA), Ian Brossat (Parti communiste français, PCF), Benoît Hamon, incognito, et Guillaume Balas (Génération. s), Esther Benbassa, sénatrice EELV de Paris, et de nombreux « insoumis », dont Jean-Luc Mélenchon.

N’oublions pas « d’identifier les signataires de l’Appel publié dans Libération et Mediapart le 1er novembre et les mouvances présentes à la Manif pour se rendre compte qu’il s’agit de minorités extrémistes. Lancée par les Frères musulmans, qui tentent depuis des décennies de dissimuler leurs projets obscurantistes derrière un antiracisme subverti, la tribune a été signée par le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez (syndicat en chute libre depuis 30 ans), le leader d’Europe Écologie Les Verts, Yannick Jadot, qui s’est certes repris dans un second temps, le fondateur de Générations, Benoît Hamon, qui n’hésita pas à draguer les imams salafistes durant sa campagne de 2017, et la totalité des députés de La France Insoumise et du PCF. Tous ont servi d’idiots utiles pour les Frères musulmans du Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF) », comme le note Alexandre Delvalle : https://www.valeursactuelles.com/politique/manif-contre-lislamophobie-le-suicide-programme-de-la-gauche-pro-islamiste-112768

Et https://www.liberation.fr/debats/2019/11/01/le-10-novembre-a-paris-nous-dirons-stop-a-l-islamophobie_1760768

Ces deux traîtres ont participé à la manif du CCIF, ont marché au cri de « Allahu akbar » et prétendent aujourd’hui défendre les retraites des travailleurs.

Mais sucer beaucoup ne veut pas forcément dire aspirer grand-chose. Pas sûr que la ménagère musulmane de plus de 50 ans et de plus de 80 kg fleurant bon le couscous dès le matin se sente concernée, pas sûr que cette propagande trouve son public au cœur des riantes cités du 93, pas sûr que cette promotion scandaleuse de la diabolisation du corps féminin par pur clientélisme aide à leur lutte éternelle contre le Grand Capital…

En tous cas, les femmes qui se battent au risque de leur vie pour ne pas avoir à porter l’infamant torchon apprécieront : la gauche revendiquant l’opium pour le peuple, la gauche vendue, traîtresse, la gauche collabo, à vomir !

Danielle Moulins