La guerre contre les hommes amène à un fascisme féministe

Publié le 18 janvier 2019 - par - 164 commentaires - 2 407 vues
Share

Lors d’un colloque dans la région nantaise, Pierre Cassen a rencontre Yann Carrière, auteur d’un livre au titre iconoclaste : »du sexisme au fascisme ». L’occasion pour lui d’approfondir quelques réflexions avec l’auteur…

Riposte Laïque : Vous avez écrit en 2014 un livre au titre choc : « Du sexisme au fascisme ». Avant d’évoquer cet ouvrage, pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ?
Yann Carrière : Je suis psychologue, et je combats le discours politiquement correct, qui est une forme de mensonge.

Riposte Laïque : Afin que nous comprenions bien votre titre, ce que vous appelez sexisme n’est pas n’importe quel sexisme. Vous évoquez plutôt le sexisme de certaines organisations féministes contre les hommes, non ? Quoi qu’on pense des excès caricaturaux de certaines associations, la comparaison avec le fascisme n’est elle pas un peu exagérée ?
Yann Carrière : Mon travail visait à montrer comment le prétexte de la lutte contre le sexisme misogyne mène à un fascisme de sexe misandre, qui complète la série des fascismes de classe (communisme) et de race (nazisme).

Le fascisme désigne ici un totalitarisme violent dans la destruction des personnes, que cette destruction soit physique ou psychique. La théorie du genre par exemple vise à la destruction de l’identité. Comme le rappellent régulièrement des intellectuels, le fascisme est une phase aiguë du progressisme utopique (Hayek, Goldberg). C’est donc une tendance constante de nos sociétés, repérée encore récemment par votre contributeur Robin Dubois. Dans mon livre, je développe les parallèles entre les trois utopies totalitaires liées à la classe, à la race ou au sexe. Par exemple, contrairement à ce qu’on pourrait croire, l’idée de solution finale n’est pas absente du fascisme de sexe. D’ailleurs depuis la parution du livre, les appels au meurtre des mâles blancs sont devenus courants, et ce en toute impunité, notamment aux USA. Certes, via les suicides de pères divorcés notamment, l’idéologie misandre tue, mais la destruction des hommes est surtout menée psychiquement par une propagande, dans le prolongement d’un dévoiement des travaux de R.J. Stoller sur les questions de genre.

Or, il ne s’agit pas seulement ici d’excès d’associations, mais d’une idéologie favorisée par le pouvoir et développée à l’aide d’idéologues créateurs ou relais d’une pensée perverse, autour du stéréotype oppresseurs/opprimé(e)s.
Notons par ailleurs que même si l’obligation/interdiction de penser en dehors de la doxa politiquement correcte est le plus souvent assurée elle aussi par la propagande, ou instrumentée justement via de multiples associations, le décret du 3 août 2017 en France, qui criminalise jusqu’aux conversations privées, et aux US les pétitions pour supprimer la liberté d’expression (premier amendement) afin de ne pas froisser les narcissismes délicats sont effectivement en train de nous faire passer d’une société fascisante à des régimes fascistes à la Georges Orwell.

Cela souligne le lien entre destruction des personnes, fascisme et lutte contre la vérité (ici e.g. par déni des différences hommes-femmes). Soljenitsyne, qui rejoint là Orwell, explique que la plus grande souffrance des gens en régime totalitaire c’est l’obligation de vivre dans le mensonge, ce qui de fait détruit la personne, comme le note le psychiatre anglais Dalrymple.

Riposte Laïque : Vous dénoncez, de manière étonnante, deux faits qui, pourtant, paraissent des vérités incontestables. Selon vous les violences physiques des femmes commises contre des hommes seraient équivalentes, alors que les chiffres montrent que les femmes meurent plus souvent sous les coups de leur compagnon que le contraire. Et vous contestez également les inégalités salariales entre les deux sexes. C’est énorme…
Yann Carrière : Votre questionnement mêle plusieurs thématiques. Allons-y pas à pas, sans oublier qu’une caractéristique de la propagande est de court-circuiter la réflexion par l’émotion et l’amalgame.

Notons tout d’abord l’incongruité de la centration exclusive dans le débat public sur les défauts et les avantages apparents des hommes, en les stigmatisant comme privilégiés et mauvais, excitant ainsi l’envie et la haine à leur égard. Comme si les femmes étaient moralement parfaites et ne jouissaient d’aucun talent spécifique. En sus de cette centration sexiste inique, les deux thèmes que vous évoquez correspondent à deux énormes mensonges qui servent de piliers à la propagande opposant les sexes.
Dans les deux cas, il s’agit de mensonge par omission, qu’on peut aussi nommer déni. Cela consiste à mentionner un aspect de la réalité, en omettant des éléments pertinents qui permettraient d’appréhender celle-ci avec un recul suffisant. On construit ainsi dans le cerveau des gens une représentation fausse du réel, parfois à l’opposé même des faits.

Un exemple consiste à citer le nombre de femmes tuées par leur conjoint sans même mentionner le nombre d’hommes tuées par leurs conjointes, ce qui donne une image fausse de la réalité mais conforte l’idéologie que l’on veut imposer, celle qui présuppose l’oppression universelle des femmes par les hommes. Ou encore on mentionne les violences conjugales féminines mais pour les ridiculiser et les minimiser, comme dans cette émission TV dans laquelle on citait une mamie maltraitant son époux avec le tuyau d’aspirateur.

Prenons le cas des violences physiques en général. Les hommes fournissent la majorité des victimes (peut être aussi des exécutants, notamment à la guerre), mais sauf quelques experts, tout le monde s’en moque. Au point que des auteures affirment sans ciller le contraire. Cela seul suffit à discréditer le concept fallacieux de violences faites aux femmes. En outre il n’existe pas de violences spécifiques. En particulier, les hommes aussi sont violés, mutilés sexuellement etc… L’utilité du concept réside en réalité dans l’acte implicite d’accusation des hommes : c’est encore de la propagande, toujours au service du stéréotype oppresseurs/opprimés qui emporte si facilement l’adhésion affective. Ce stéréotype est si puissant que la loi du 9 juillet 2010 sur les violences dans le couple ne protégeait initialement que les femmes. Un strapontin y a ensuite été ajouté pour les hommes, qui sont devenus cependant ainsi des citoyens de seconde zone.

Mais votre question visait plutôt, semble-t-il, ce thème des violences conjugales. Or les chiffres des études universitaires sérieuses donnent depuis le début (années 70) une symétrie des violences, du moins en Occident (cf. Murray Strauss et Fiebert aux US). En 2007, une étude portant sur 32 pays donnait une majorité de violences mutuelles, un bon quart de violences exclusivement féminines et un petit quart de violences exclusivement masculines.

https://www.researchgate.net/publication/233717660_Thirty_Years_of_Denying_the_Evidence_on_Gender_Symmetry_in_Partner_Violence_Implications_for_Prevention_and_Treatment

Les statistiques françaises donnent plutôt un tiers d’hommes battus par rapport aux femmes battues, mais la propagande ne fait même pas justice à cette proportion. L’écart avec les études anglo-saxonnes apparaît lié à leurs méthodologies plus précises (notamment sur la nature des coups). Quant à l’argument du nombre de morts, il est faible pour plusieurs raisons, aussi bien de collecte des chiffres que d’explications potentielles concurrentes : par exemple une plus grande efficacité des hommes, qui explique aussi en partie leur taux de suicide trois fois plus élevé. À propos, où sont les campagnes spécifiques sur le suicide des hommes ?

La notion d’efficacité est également la grande absente du débat sur les prétendues inégalités salariales à travail égal, deuxième grand mensonge de la propagande officielle. En effet aucune étude statistique globale n’a pu mettre en évidence de telles inégalités. Elles existent, et dans les deux sens, aujourd’hui probablement principalement en défaveur des hommes, à la suite des politiques sexistes de discrimination dite « positive ». Mais les démarches utilisées, qui font la plupart du temps fi des importantes différences de comportement entre les hommes et les femmes, n’ont jamais abouti à autre chose que l’existence d’une « part inexpliquée » de différences salariales, plus ou moins automatiquement attribuée à une discrimination sexiste, en se gardant bien de creuser les nombreuses raisons possibles. Or l’auteur américain Warren Farrell par exemple en cite 25, démonstrations à l’appui.

Une polémique récente sur le système automatisé de rétribution des taxis Uber aurait dû mettre fin à cette escroquerie intellectuelle : on y constate que les hommes gagnent plus car ils sont plus efficaces, tout simplement. Mais les politiques, engagés dans leur culte victimaire aveugle, n’en ont cure. À moins qu’ils /elles ne persistent dans la vieille intention de diviser pour régner ? Pour les lecteurs francophones qui veulent des précisions, les articles du statisticien Cyrille Godonou sont éclairants tout en restant très mesurés.

Riposte Laïque : Lorsque vous avez écrit votre livre, le phénomène « Balance ton porc » et « me too » ne s’étaient pas encore déroulés. Je présume qu’ils ne vous ont pas surpris ?
Yann Carrière : Comme on l’a vu plus haut, lorsqu’on étudie un tant soit peu sérieusement le discours dominant sur les hommes et les femmes, on ne peut que conclure à une dimension idéologique et manipulatoire importante, selon le schéma oppresseurs/opprimés qui a fait les beaux jours des totalitarismes communiste ou nazi. On vise ainsi à instituer en bouc émissaire le groupe des (notez la déshumanisation) mâles (hétérosexuels blancs). Le procédé est à la fois politique (diviser pour régner) et métaphysique voire religieux (le bouc émissaire permet de gérer la notion de mal et de souffrance dans la société (René Girard). Le choix du sexe comme base de l’identité du bouc ou porc émissaire, comme l’écrit joliment Eugénie Bastié, est particulièrement habile, pour des raisons que je détaille dans mon livre. De ce fait ce totalitarisme-là risque d’être plus résistant que les précédents.

Toujours est-il qu’il s’agit pour le pouvoir d’entretenir ce feu de haine en permanence, afin que le peuple divisé soit ainsi continuellement affaibli. Et comment mieux l’affaiblir qu’en brisant l’amour entre hommes et femmes ! Or les mensonges évoqués plus haut s’usent, la vérité se fait jour progressivement, par exemple en ce qui concerne les inégalités salariales. Comme l’a noté Hannah Arendt, les mensonges ne sont pas stables comme la vérité. Il convient donc sans cesse d’en inventer de nouveaux. Non que les faits dénoncés dans les campagnes que vous citez soient contestables (même si certains le sont), mais c’est justement le choix restreint des thèmes qui constitue le mensonge : à quand une campagne contre les fausses accusations contre les hommes, qui détruisent tant de vies ? Encore une fois, l’exclusivité de la localisation du mal chez le mâle (explicitement endossée par certains intellectuels de « bonne foi » !) révèle la perversité intrinsèque des phénomènes politico-médiatiques que vous évoquez.

Riposte Laïque : Comment expliquez-vous que les féministes, que vous dénoncez régulièrement, soient aussi conciliantes avec les hommes issus de la diversité, et notamment ceux qui imposent le voile islamique à certaines femmes, alors qu’elles sont intransigeantes avec les mâles français ?
Yann Carrière : Je dénonce essentiellement un discours sexiste et toxique qui s’abrite derrière des prétextes féministes. À ne pas confondre avec les légitimes revendications féministes à déterminer en fonction des situations et des cultures. Là encore, les contradictions telles que celles que vous soulevez devraient ouvrir les yeux du public sur la fausseté des drapeaux et affichages officiels. Il faut donc dépasser l’analyse à deux niveaux d’acteurs (idéologues et décideurs dits « féministes » d’un côté, population générale de l’autre), pour en introduire d’autres. Sans oublier que nous vivons dans un monde multiculturel, donc multiconflictuel, pour le plus grand plaisir et le plus grand bien des experts en manipulation, voire à leur initiative…

Car idéologues et suiveurs ne sont pas les seuls acteurs du système de politique-spectacle dans lequel la propagande nous plonge quotidiennement pour nous laver le cerveau. Il faut ajouter une troisième série de protagonistes, probablement les plus puissants, qui orchestrent pour leur profit les mouvements d’opinion. Il s’agit bien sûr de ploutocrates mais sans doute pas uniquement. Ce sont eux qui déterminent que la cause immigrée par exemple a priorité sur la cause sexuelle, probablement parce que cela sert mieux leurs objectifs matériels ou philosophiques : détruire les nations est sans doute plus prioritaire que détruire les familles et les personnes. L’ensemble renvoie, aux confins de la politique et de la religion, à une vision messianique à la Soros. Une vision qui révèle sa malfaisance dans sa manière de s’imposer par la ruse et la force plus que par l’adhésion des personnes en toute liberté.
C’est pourquoi votre remarque permet de pointer à nouveau les aspects religieux en cause : un entrelac de cultes victimaires le dispute à une série d’idoles intouchables comme le mythe du progrès (moral), et bien sûr l’argent, dans une sorte de polythéisme barbare.

Riposte Laïque : Souhaitez-vous ajouter quelque chose ?
Yann Carrière : Pour résumer, au niveau psychologique, on assiste au développement d’une pensée perverse à la Claude Racamier, dans lequel un pouvoir cherche à étendre son emprise sur le cerveau des peuples pour mieux les dominer et manipuler à sa guise. Au niveau politique, on peut identifier un mouvement totalitaire haineux des personnes, d’abord des hommes mais aussi au fond des femmes. Cependant le niveau le plus fécond concerne l’aspect religieux des totalitarismes. Le philosophe et politologue E. Vögling les identifiait correctement à des gnoses, c’est-à-dire à des phénomènes religieux fondés sur des savoirs théoriques plus ou moins « révélés » (matérialisme dialectique, théorie du genre…). Les délires idéologiques dénoncés ici sont à mon avis à mettre en lien avec les guerres religieuses toujours en cours quoi qu’on en dise, dont la plus fondamentale reste la lutte du pouvoir mondial contre la civilisation chrétienne, ou ce qu’il en reste.

Propos recueillis par Pierre Cassen

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
"à la" poubelle !

Cette banderole « la domination masculine (mensonge! inexistante !) m’a tuée » : mensonge, elles sont bien vivantes, contrairement aux milliers d’HOMMES TUÉS PAR DES FEMMES DIVORCÉES QUI LES ONT POUSSÉS AU SUICIDE EN LES PRIVANT DE LEURS ENFANTS !!!

HARGOTT

« le nombre d’hommes tuées par leurs conjointes »: une faute d’orthographe peut valider la théorie du genre!!! L’homme est une femme comme les autres!
Par ailleurs, plutôt que parler de femmes « mysandre » nous préférerons dire: « androphobe », le suffixe « phobe » étant la réponse du berger à la bergère que nous ferons à nos pires ennemis(ies) ( pour caricaturer l’orthographe inclusive, cette merde ).

Amarillys Taylor

Quel bavardage inutile de ce pseudo psychologue qui avec ses fausses statistiques prétend démentir ce que la réalité nous fait appréhender. Il s’agit de la manipulation bien connue de l’inversion des valeurs et de la croyance dans la naïveté des gens qui leur fera avaler ces couleuvres si on répète mille fois ce mensonge.

Les masculinistes, machos, sexistes et mâles phallophiles n’ont pas compris que le meilleur rempart contre les islamistes était le féminisme car les femmes sont les premières cibles de ces barbares qui les traitent en sous-hommes. Battez-vous contre l’islamisation en respectant et défendant l’honneur et la sécurité des femmes. Soyez féministes, Messieurs, si vous êtes vraiment hostiles à l’islamisation

. Carole

Ce féminisme n’est nullement un rempart contre l’islamisme : les néo-féministes sont pleines d’indulgence pour les violeurs de religion musulmane.

Denys

Oui les femmes qui dénoncent la domination masculine sont une menace pour les islamistes, voire l’islam. Et si elles finissent par les lâcher, j’ai bien peur qu’ils aient du mal à revendiquer leurs droits à la GPA pour engendrer une nouvelle génération de soldats du djihad ;-) Remarquez ils pourront toujours violer des femmes pour se reproduire, ce qu’ils font sans doute déjà.
Mais Alice ce que vous omettez de dire c’est que les féministes sont aussi un agacement, voire une menace pour les chrétiens intégristes qui, sous prétexte de préserver la famille « traditionnelle », assignent aux femmes un rôle qui n’est pas déshonorant (mère au foyer) mais qui est un peu trop étroit pour certaines. C’est bien pour ça que vous êtes critiquée ici et que votre appel ne ralliera pas les foules.

. Carole

@Alice B. En tant que femme, je suis bien naturellement pour l’égalité des droits. Ce fut le combat, très positif, des premières féministes qui nous permit d’acquérir le droit de vote. Mais le féminisme actuel se situe en-dessous de la ceinture. Rien à voir. Ces femmes, les néo-féministes, détestent visiblement les hommes pour leur sexe, parce qu’ils sont des hommes et qu’ils agissent et réagissent en hommes. . Désolée, mais ce n’est pas le cas de toutes les femmes! . Ces « féministes »-là ne sont pas animées par un esprit de justice mais par la haine, tout simplement. !

Bertrand

@Alice Braitberg. Vraiment n’importe quoi votre commentaire. Les féministes ne s’attaquent qu’aux hommes blancs européens qu’elles considèrent comme des patriarches responsables de tous leurs malheurs. En revanche, ces mêmes féministes vouent une admiration totale pour la communauté musulmane, elles ne critiquent jamais les exactions de ces derniers.

Boadicea

Où sont passés les nouveaux commentaires ? Pas politiquement corrects avec ce rétropsychologue aux ras des pâquerettes du masculisme qui fait honte aux vrais hommes qui sont nos compagnons bien aimés.

Denys

Eh merde Boadicea ! J’ai cru que vous étiez un homme et je découvre que vous êtes une femme. J’aurais du commencer par rechercher l’origine de votre pseudo ;-)

Anomymous

Et vlan prends ça dans les dents de ce psychopathe qui se dit philosophe qui devrait se faire soigner au vu du lavage de cerveau qu’il a subi et qu’il voudrait nous imposer. Et oui Denys Boadicea héroïne anglaise en lutte contre larmée romaine Femme et fière de l’être comme le sont les « vrais hommes ».

Denys

C’est qui le psychopathe – philosophe ?
Et Denys pour Dionysos (même s’il s’agit de paronymes), dieu « blanc et noir », rayonnant et sombre, dieu chtonien associé au culte de la déesse Terre et aux mystères orphiques, dieu des hommes et aussi des femmes, vénéré par les ménades, dieu de la subversion au sein de l’orthodoxie olympienne, dieu de la sexualité et du mariage, amant et mari d’Ariane. Mais surtout Dionysos contre Christ, affirmation de la vie contre négation de la vie.

Anonymous

C’est le mec qui a été interviewé pas vous Denys.

Denys

Ok j’avais effectivement un doute sur le fait que vous étiez en train de me remonter les bretelles ;-)

Lucie

Les mouvements d’opinion qui sont mis en valeur ou favorisés par le « système » sont ceux qui mettent en place des oppositions, des divergences, qui créent des soit-disant « communautés ». Le but est d’atomiser nos sociétés au maximum … pour mieux régner. Pourquoi favoriser l’immigration massive, si ce n’est dans le but, à terme, de créer des conflits? Pourquoi opposer les femmes aux hommes, les hétérosexuels aux homosexuels, les fonctionnaires à ceux qui ne le sont pas, etc? Pourquoi détruire la famille? Pourquoi mettre nos paysans en concurrence avec le monde entier?
C’EST FAIT EXPRÈS! Diviser pour mieux régner. Et ces idiotes de « fémininistes » (je parle des enragées) tombent dans le panneau.

. Carole

@Lucie : effectivement, on dirait que l’esprit du mal, de la division, est à l’oeuvre pour le profit de certains, ceux qui tirent les ficelles et se veulent maîtres du monde. Satan conduit le bal (comme dans Faust !) . .

OTOO BAN

Les femmes dominent déjà les « vrais » hommes !

Boadicea

Merci à RP pour cet article malheureusement à moins que les commentaires ne soient filtrés pour mettre en « valeur » tous les crétins misogynes débiles de la terre cela fait vraiment peur sur le niveau intellectuel des lecteurs de RL. À voir si je vais continuer à consulter ce site. A bon entendeur Salut.

HARGOTT

Cet article est le reflet d’une réalité que vous êtes, par votre bêtise inculte et insultante, à mille lieues de pouvoir appréhender. Il en est toujours ainsi des imbéciles: allez plutôt lire le Parisien, voici, voila et regardez BFM ou d’autres puanteurs.

Boadicea

Hargott c’est quoi le parisien c’est quoi BFM ? J’ai d’autres pôles d’intérêt hormis la cuisine le ménage le repassage. … restez dans votre médiocrité on n’a pas besoin de type comme vous sirotez votre bibine et continuez à lire vos BD. Le monde se portera mieux sans vous.

Jacques B.

(suite) en même temps que belles. Je sais, c’est très politiquement incorrect de dire cela, à une époque où on veut absolument nous faire croire que femme = homme autrement dit à nier la spécificité de chacun des sexes. Du reste, la racine du fascisme « féministe » est bien là : nous obliger à croire, et à dire (le mensonge dont parle l’auteur) qu’il n’y a absolument aucune différence entre un homme et une femme. Et à quoi cela aboutit-il ? Aux horreurs de la GPA et de la marchandisation des êtres humains, enfants et « mères porteuses » au premier chef. À des enfants auxquels on interdira (interdit) d’avoir un père, ou une mère – puisqu’on les forcera à avoir deux « pères » ou deux « mères ».

Jacques B.

Je rejoins l’auteur quand il dit que les hommes sont souvent plus efficaces que les femmes, « poste égal ».
Du reste, dans l’entreprise privée, le chef d’entreprise, qui n’a pas droit à l’erreur sous peine de mettre son entreprise en difficulté, est selon le droit seul habilité à embaucher (qui il veut, selon ses propres critères) et à payer (idem) ses salariés, femmes comme hommes. S’il estime qu’une femme doit être payée moins qu’un homme, c’est qu’il a ses raisons : c’est l’intérêt de sa boîte – sinon c’est le roi des c** et elle fera faillite vite fait bien fait.
En revanche, les femmes devraient être reconnues davantage qu’elles ne le sont pour leur maternité, car en donnant naissance et en élevant des enfants elles assurent l’une des tâches les plus difficiles (à suivre)

Joël(1)

Livrées à elles mêmes dans la nature, les femmes seules ne tiennent pas plus d’un mois car elles se font bouffer par les renards!!! Regardez les comportements des deux jeunes femmes (24 et 28 ans tout de même) parties en balade il y a quelques semaines dans le haut Atlas se faire égorger par des arabes mâle « bien sûr » Sans l’instinct de survie et la force inhérente d’un homme, dans un monde réel, la pisseuse hystérique se fait démonter le caisson par tout ce qui bouge et finie au mieux dans un harem ou autre destin tragique desséchée sur le côté du chemin bouffée par les renards! Sans le mâle blanc virile au QI de 100 intimant « la soumission » de sa compagne quelque peu sournoise et calculatrice, la race humaine est finie.

Anomymous

Et ce pauvre alpiniste français en Algérie c’était une femme ? Il n’a même pas tenu un jour. Vous déraillez complètement Joël.

. Carole

@Joël dans des pays non civilisés, les hommes courent à peu près autant de risques que les femmes. Eux aussi ont été des victimes. La solution : éviter certains pays. Il y en a comme ça où je me suis jurée de ne plus jamais revenir ! Le problème, c’est que la France s’ensauvage aussi peu à peu, on sait pourquoi !

Joël(1)

(1) Le père (2) la mère (3) les enfants. L’homme représente l’autorité et la survie alimentaire de la famille. La femme représente la gestionnaire sociologique de la famille. Les enfants obéissent à l’autorité du père accompagné par la mère qui elle cependant suggère puis temporise les situations de crises découlant des comportements normaux des enfants qui grandissent se rapprochant de leur émancipation! Le tout peut tout à fait être accompagné de la foi en Jésus et Marie permettant une approche avec le Divin…Les femmes célibataires (revendiqués et assumés) sont névrosées et hystériques! Les hommes eux en générale souhaitent ardemment une compagne et fonder une famille. Mais célibataires, ils finissent drôles souvent! L’équilibre est d’être deux.

Anomymous

N’importe quoi le Joël !

Denys

On a évolué depuis la préhistoire, depuis l’avènement du christianisme ou encore de Freud. Ca a dû vous échapper.

. Carole

Joël, vous êtes resté en panne au XIXème siècle ;-)

Lorong

« Encore une fois, l’exclusivité de la localisation du mal chez le mâle (explicitement endossée par certains intellectuels de « bonne foi » !)  » Les hommes représentent 99% des meurtres…pourquoi monsieur le psychologue?

Les féministes radicaux dénoncent des faits quelque soit l’origine ethnique de la personne…ce qui change de RL qui ne critique que le violeur noir ou musulman, tout en se montrant mesuré (pour ne pas dire silencieux) sur les actes commis par des blancs. Le psychologue comme RL ne défend pas la cause des femmes, il s’en sert. Pour vous les femmes ne sont bonnes qu’à permettre d’attaquer le noir, l’arabe, le musulman, mais silence tomber quand l’auteur est blanc…la misogynie biblique est en effet totalement niée.

Lorong

« Le fascisme désigne ici un totalitarisme violent dans la destruction des personnes, que cette destruction soit physique ou psychique. » Vous changez la définition des mots pour convaincre..vous êtes un post-moderniste comme toutes ces féministes que vous dénonçez…la lie de la vie intellectuelle en somme.

« Les hommes fournissent la majorité des victimes (peut être aussi des exécutants, notamment à la guerre) » Ces hommes sont tués par d’autres hommes, pas par des femmes, votre argument ne tient pas.

« On vise ainsi à instituer en bouc émissaire le groupe des (notez la déshumanisation) mâles (hétérosexuels blancs) »
Des noirs sont pris dans le tourbillon, votre argument ne tient pas.
1/2

Boadicea

Docteur je suis super douée en maths électronique informatique. … J’ai toujours aimé les arcs les flèches les voiture le sport … Je hais la cuisine la couture le ménage. … Suis-je normale ? J’aime les enfants la famille la compagnie masculine dans tout ses aspects. Suis-je une femelle normale pour vous et vos petits copains ?

Boadicea

Décidément cet article a déclenché une véritable bronca contre les femmes chez les bas du front les couilles molles bourrées de complexes qui feraient mieux de se remettre en cause. Leurs QI de vers de terre les en empêche.

DUFAITREZ

Dans une Société duale (H/F) et multiculturelle (minorités) les antagonismes montent.
Dans un Pays en Paix relative, il faut bien se trouver des ennemis…
La Geste d’antan, les Lumières sont oubliées.
Egalité, voire égalitarisme, remplacent la Complémentarité.
Résultat ? Les Femen montrent leurs seins, les Hommes portent la barbe. Un indice.
Supprimer l’Homme devient un projet avec PMA et GPA.
Mais pour Les défendre, ils se font tuer par milliers, à Verdun ou ailleurs ! Merci ??

HARGOTT

 » Les Femen montrent leurs seins, les Hommes portent la barbe ».: aucun rapport, même sexuel. les « femmènes » enfreignent les règles de la pudeur, les barbus laissent pousser une pilosité naturelle. Vous confondez nature et culture, ce qui est le propre de tous les imbéciles con-temporains, et c’est bien ce genre d’insanités qui nous tue.

DUFAITREZ

Préfère ne pas répondre. Hélas, c’est fait !

Boadicea

Hargott vous vous sentez bien. Rarement vu de commentaires aussi ridicules.

"à la" poubelle !

14-18 : 1.600.000 hommes morts pour protéger les femmes et les enfants. Et elles osent parler de « domination masculine » !!!

Boadicea

Non pour protéger le fric.

. Carole

Ces néos-féministes (qui n’ont rien à voir avec les grandes féministes, des femmes équilibrées, telle Simone Veil, qui ont vraiment œuvré pour l’égalité des droits des femmes) sont des névrosées atteintes de ce que Freud nommait l’envie du pénis et qui leur fait jalouser voire haïr les hommes. Elles n’ont rien à apporter au féminisme, sinon leur haine, tout à fait stérile.

Garde Suisse

Je retiens particulièrement la dernière phrase « la lutte du pouvoir mondial contre la civilisation chrétienne », tout est dit en cette phrase, le Christiannisme qui place l’Homme devant des choix, et qui l’invite par sa Liberté de conscience à choisir entre le Bien et le Mal doit disparaître.

Denys

Vous avez raison. Y Carrière ne fait pas oeuvre de science mais de prosélytisme religieux au final, tout comme vous.

Lisianthus

L’héritage moral et éthique judéo-chrétien qui a permis les Lumières et le progrès de la civilisation n’a rien à voir avec la religion et encore moins avec le prosélytisme ! Il est extrêmement précieux pour la survie de la civilisation occidentale. Je précise que je suis athée.

HARGOTT

Décidément, vous ne comprendrez JAMAIS un texte, pourtant simple: l’auteur ne défend pas une religion, mais une civilisation, bordel!

Boadicea

Écoutez Hargott le sage a parlé ! Fermez le banc.😂

LLa plupart des féministes n’a jamais nié la perversion de certaines femmes vi-à-vis des hommes mais vôtre pensée binaire évacue la réalité de la domination masculine que l’on peut voir dans tous ses effets , tout le temps et partout

Quel tissu de parti pris misogyne. Par exemple vilipender l’affichage de la vulve et du clitoris alors que les hommes affichent et glorifient sinon vénèrent leur pénis et les représentations phalliques depuis des millénaires . voyez les illustrations de cet article https://laconnectrice.wordpress.com/2012/02/22/le-voile-et-la-burqa-obeissent-a-la-loi-du-phallus/

Denys

Bien dit Alice ! Et même chez les hindous, il me semble, le « lingam » semble prédominant par rapport au « yoni » qui lui est le plus souvent associé, dans les représentations d’une sexualité vue comme sacrée.

. Carole

C’est très curieux de constater que le nouveau féminisme se préoccupe beaucoup plus de la question sexuelle (clito contre pénis ?) que de celle des droits à l’égalité (elle ne se situe pas là, l’égalité, on ne compare pas ce qui est différent !), cette égalité des droits qui normalement doit être le véritable enjeu de l’action féministe.

Denys

@Carole. En fait, si vous lisez l’article d’Alice, elle met effectivement en avant le phallus dans la domination des femmes par les hommes peut être parce que l’une de ses formes les plus barbares est le viol, viol qui a aussi été utilisé comme arme de guerre. Le phallus a aussi été mis en avant par Freud dans la construction de l’être humain, de sa sexualité, de ses pathologies. Lacan fait la distinction entre le phallus (symbolique) et le pénis (organe génital). Oui le féminisme c’est pour moi l’égalité des droits. Mais je ne suis pas un activiste féministe ni une femme.

Denys

Article long mais très intéressant. Je reviens sur ce que je vous disais sous mon ancien pseudo Arthur’. Vous avez l’air d’être une « vraie » féministe en effet. Mais comment faites vous pour continuer à écrire ici quand vous lisez les propos misogynes des lecteurs ? Moi j’ai l’impression qu’ils sont majoritaires sur RL. Mais je me trompe peut être.

Je me définis comme « féministe éclairée » car j’essaie d’être juste en toute chose et paraphraser Sacha Guitry « je suis contre les hommes, tout contre »
Mes amies féministes ont quitté RL pour les raisons que vous évoquez mais je persiste et signe tant que je le peux. J’aime relever les challenges. Et puis j’ose espérer que tous les lecteurs de RL ne sont pas des commentateurs défouleurs sans arguments …

Denys

@Alice. Féministe « éclairée », je ne sais pas car vos propos sont très militants et comme dans tout militantisme, je pense que vous pouvez être prise au piège de l’idéologie. Quant aux lecteurs de RL, il y en a plus , je pense, qui s’expriment contre le féminisme, voire contre le féminisme militant qui est un univers en soi, il me semble. Un univers que les hommes ont du mal à s’approprier et que certaines femmes, qui ne veulent pas la « guerre des sexes », rejettent.

. Carole

@Denys : ce n’est pas être misogyne de s’opposer à des misandres !

Denys

@Carole je suis d’accord avec vous. Mais je ne pense pas particulièrement à vous quand je parle de propos misogynes ;-)

HARGOTT

Disons plutôt « androphobe », le phobe tue mieux, nous en savons quelque chose.

Boadicea

Phobie veut dire peur et miseon haine. Le phobe ne tue pas. Je suis conophobe je ne vais pas vous tuer pour cela Hargott.

. Carole

Je n’ai encore jamais vu des hommes manifestant contre les femmes, déguisés en pénis, ni de lobbies masculins préconisant « osez la b*te ». J’imagine le tollé si cela avait été le cas !

Jacques B.

Je vois au contraire dans cet article beaucoup de faits, de renvois vers des chiffres, de réflexion au fond des choses, à l’exact opposé du politiquement correct et de la dictature des émotions cathodiques.
En mettant un lien vers un article portant sur l’islam, vous êtes hors-sujet. En effet, tout comme l’auteur parle fascisme nazi, ou communiste, ou néo-féministe, on peut parler de fascisme islamique. Ne mélangez pas tout.
Il existe une vraie tentation de fascisme « féministe », les outrances et dérives des mouvements ‘balance ton porc’ et autres ‘MeToo’ sont là pour en témoigner.

jeannot

C’est vrai que les fâmes sont plus compétentes que les zommes !
anne lovergeon, ségolène « royale », roselyne bachelot, anne hidalgo, delphine ernotte j’en passe et des meilleures. Combien de milliards d’euros a coûté cette ignoble gynocratie à la France ?
Tout ça pour voir l’umps s’aplatir devant ce lobby idéologique revan-(pleurni)-chard ?
Je travaille à mi-temps, j’ai pas de diplômes, mais je veux le même salaire que ces affreux zommes ! (blancs)

Dupond

+ Agnes saal et ses 40000 € de taxi qui n’avait pas assez de couilles pour marcher et faire les 500m pour aller a son bureau payée dix fois le prix d’un ouvrier qui bosse pendant qu’elle est a la machine a café

. Carole

C’est clair qu’au vu des « numéros » que vous citez, la « domination » des femmes ne vaudrait pas mieux, loin de là, que celle des hommes ;-)

Vincent L.

Selon l’INSEE les salaires des hommes tous emplois confondus dépassent de 30 % les rémunérations des femmes mais à poste identique, toujours selon l’INSEE, on en est plus qu’à 10 %. Mais les médias mettront toujours en avant les 30 %. Pourquoi cet écart, je n’ai qu’une seule explication : les enfants plus un vieux fond de prédominance masculine. Toutefois, durant tout mon parcours professionnel (46 ans), à poste équivalent, je n’ai jamais constaté d’écart de salaire entre les hommes et les femmes. Mais ce sont les hommes qui étaient, le plus souvent, cadres ou cadres supérieurs.

Phil

C’est pas avec un penseur comme cela que la cause des males va etre bien defendue. Il melange tout et ça rend ses idees completement incompréhensibles avec un zeste du theorie du complot en plus. Il se pretend psychologue meme s’il dit vrai je ne vois pas trop le rapport. Encore un qui pense vivre de ses theories fumeuses comme aux usa

Denys

Yes !

Boadicea

Bravo Phil !

. Carole

Les néo-féministes ont complètement dévoyé le féminisme et ne sont plus crédibles. Elles ne se battent plus pour conquérir l’égalité, elles sont carrément haineuses, misandres, souvent grotesques, se déguisant, pour manifester, en vulves géantes, proférant des inepties, genre : « les femmes sont plus petites en taille que les hommes parce que ceux-ci les ont jadis privées de nourriture ». Elles sont néfastes, nuisibles, et créent un climat délétère. De plus, elles pratiquent le deux poids deux mesures concernant les violeurs, selon l’origine de ces derniers, Elles osent elles-mêmes des choses qu’elles ne tolèrent pas chez les hommes.

Denys

Ca c’est intéressant, Carole. Je parle du début de votre post car après vous tombez dans la carricature. Il y a fort à parier en effet que le féminisme a évolué, notamment avec la théorie du genre. Théorie du genre que l’on peut comprendre à partir de la sociologie mais aussi de la philosophie ou de la psychologie. D’ailleurs Y Carrière, psychologue clinicien, exerçant a priori dans le domaine des RPS en entreprise, a dû sécher certains enseignements en psychopathologie quand il était sur les bancs de la fac. Sans doute préférait-il se rendre à l’église ? ;-)

. Carole

@Denys Malheureusement, je ne tombe pas dans la caricature. Ou plutôt je décris les caricatures de féministes que sont les néo-féministes car tous les faits ci-dessus sont avérés.

Denys

@Carole. Malheureusement, je connais mal les revendications précises des féministes actuelles. J’ai tendance à penser qu’elles ont la même visée que leurs illustres prédécesseurs que vous admirez, mais avec des discours et des modes d’action que vous désapprouvez peut être : l’égalité en droit par rapport aux hommes. Certaines féministes peuvent être misandres mais c’est sans doute une minorité. Et au passage, toutes les lesbiennes féministes ne sont pas misandres non plus, je pense. Par ailleurs, on ne naît pas non plus mysandre, on le devient, à mon avis…
Enfin n’oubliez pas que certains hommes (des cons, évidemment) sont aussi féministes…

HARGOTT

Tu connais mal, mais tu cause: principale caractéristique de l’imbécile.

HARGOTT

Excusez le « s » oublié.

Denys

Je n’excuse plus les fautes d’orthographe étant dysorthographobe donc tu sors !

Denys

Hargott contribuez au débat plutôt que de m’insulter. Ca vous fera peut être passer pour intelligent ou intelligente car votre pseudo ne me parle pas et je ne saurais dire si vous êtes une femme ou un homme.

. Carole

Je n’ai pas trop l’impression que ces nouvelles féministes aient la même visée que celles qui les ont précédées, c’est-à-dire l’égalité des droits hommes/femmes (je suis 100% d’accord avec le principe) elles m’apparaissent surtout comme des castratrices, du mâle blanc essentiellement.. Et là , je ne suis pas d’accord du tout. Les « vraies femmes », (je reprends le terme) , sont celles qui aiment les hommes qui restent des hommes, les vraies femmes ne veulent pas les émasculer.

Denys

@Carole
Vous voyez. Même si vous parlez au sens figuré, vous en revenez au fait d’en avoir un (pénis) ou d’en être privé, en parlant de femmes « castratrices » et d’autres femmes qui ne veulent pas les « émasculer ». Mais les « vrais » hommes comme les « vraies » femmes ne sont que des constructions qui évoluent avec les sociétés. On nous élève en nous disant qu’être un homme ou une femme c’est se comporter de telle manière, c’est aimer telle chose, c’est avoir tel « destin » en tant qu’humain, … C’est cela que remettent en question les féministes et de manière plus radicale les théoriciens du genre. Ca ne veut pas dire que la biologie n’existe pas mais surtout que l’être humain ne se réduit pas à la biologie.

Jill

Je ne sais pas si la guerre contre les hommes amène au fascisme féminin;mais elle amène surtout au ridicule .Les manifs de quelques gouines ou mal baisées ne sont pas représentatives des femmes,les vraies …

. Carole

Il ne faut jamais dire « mal baisée », Jill, parce que la réponse est : mal baisée par qui ? ;-) Le combat néo-féministe actuel n’est pas bénéfique ni vrai, il est mené en majorité par des lesbiennes haïssant les hommes et par des gourdes aux idées fumeuses, pleine de contradictions, genre Schiappa.

Pedro de la Mancha

@Carole.
J’ai connu des femmes baisant très mal. Ma faute puisqu’un homme doit pouvoir faire jouir toutes les femmes ? Pour elles sans doute je ne faisais pas bien. Dans ce cas ce n’est jamais la faute de la femme, avez-vous remarqué ? Comme dans tous les domaines il faut savoir échanger pour emmener l’autre à nous faire ce qui nous fait du bien et savoir ce qui lui fait du bien. Donc égalité devant le sexe.

Jill

Une vraie femme, trouve toujours le partenaire
qui va bien;ceci étant vous avez raison.

Denys

Mouais tout ça est un peu péremptoire et flou Jill. Et toutes les femmes qui n’ont pas trouvé encore le bon partenaire, sont malheureuses en ménage, divorcent n’auraient donc pas cette chance de faire partie de ce club très select des « vraies » femmes dont vous ne donnez toujours pas de définition ? ;-)

Dupond

Carole
+10000000000000000000000

Denys

Jill c’est quoi les « vraies » femmes ? Et je suppose, peut être à tort, que pour vous Simone de Beauvoir qui n’a pas eu d’enfants n’était pas une « vraie » femme et qu’elle avait tort quand elle affirmait qu’on ne naît pas femme mais qu’on le devient. Néanmoins, j’ai bien peur qu’il y ait toutes sortes de femmes pas moins « vraies » que vous mais qui ne partagent pas votre opinion. L’essentiel c’est que vous puissiez l’exprimer comme les hommes. Et c’est au féminisme que vous le devez en grande partie, ne vous en déplaise.

. Carole

@Denys, au fait, l’est-elle devenue, « femme », Simone de B. ? Je plaisante mais la question mérite d’être posée !

Denys

Vous voulez dire : est-ce qu’elle a connu un homme, en l’occurence Sartre, charnellement ?

Jill

Beauvoir? Vous croyez qu’une vraie femme se
serait encombrée de cet horrible Sartre. Ils sont d’ailleurs bien oubliés tous les deux ;et
à juste titre : deux impostures.

Dupond

Jill
Les femmes épanouies ont d’autres priorités et d’autres joies que d’aller gueuler avec toutes ces gigots a l’ail qui sont souvent tres mals fringuées et pas tres propres sur elles ,la féminité n’etant pas leur revendication premiere

le Franc

les femmes ? méfiance, surtout quand elles se voient manipulées par des logiciels masculins qui prétendent leur expliquer qu’elles sont exploitées depuis 5000 ans……(le début de la Création n’est pas masculine, la femme n’a pas été créée « après » l’homme, mais pendant ou avant ) d’où la critique radicale de ce qu’elles désignent à travers la formule patriarcale de la transmission de l’héritage)…….politiquement ? c’est pas un hasard que les globalos ont monté ça en épingle en même temps que l’importation massive du contraire féministe ; créer le chaos dans les sociétés occidentales, d’abord, et dans tout le tiers-monde ensuite ; faire exploser partout le sentiment d’appartenance au groupe familial, dernier rempart encore vivant supposé cherchant des poux sur la tête des globalos

Denys

« Le début de la Création n’est pas masculine, la femme n’a pas été créée « après » l’homme » ? Si vous faites référence à la Bible, c’est exactement le cas : d’abord Adam puis Eve formée à partir d’une côte d’Adam. Sans doute un hasard du calendrier religieux ;-)

La première femme créée en même temps que l’homme fut Lilith qui fuya la domination d’Adam https://laconnectrice.wordpress.com/2011/03/07/8-mars-lilith-et-les-pecheresses/

Denys

Excellent Alice ! C’est ce que j’ai aussi écrit ;-) J’ai lu d’ailleurs votre article sur Lilith avant que vous postiez le lien. Il y a aussi ce lien qui parle de Lilith dans les différents textes de la tradition juive : https://www.morgane.org/Lilith.PDF

Denys

A moins que vous ne fassiez référence à Lilith, qui n’apparaît qu’une fois dans la Bible, il me semble (Isaïe, 34:14). Paraît-il qu’elle fut la première femme d’Adam et aussi la première féministe en lui ayant résisté. Ce qui expliquerait l’incohérence entre Genèse 1: 27 et 2:18 et au delà. Il y aurait en effet un trou lié à la suppression de l’histoire de la rebelle Lilith et c’est dans la Kabbale qu’on aurait le fin mot de l’histoire. Auquel cas vous êtes un fin érudit et alors vous pourriez peut être nous raconter l’histoire de Lilith la noire …

Dans mon article cité ci-dessus vous trouverez matière à pensée; Effectivement c’est dans la kabbale qu’on trouve des détails sur Lilith.

. Carole

Exit Lilith ! ;-)

Yohann le debattant

Oui, un véritable fascisme féministe qui s’en prend au mâle blanc mais jamais à l’islamiste véritable oppresseur de la femme. Il n’y qu’a voir le nombre de ces « féministes » qui soutiennent ces matironnes voilées au derrière de pachyderme qui sont une véritable insulte au bon goût, à la beauté de la femme française et surtout à sa liberté. Ces féministes sont les kapos de notre époque…

Boadicea

Elles ne sont qu’une minorité mais les media ne cessent de les mettre en exergue. Elles sont aussi dérangées du ciboulot que les masculinistes c’est peu dire.

Hervé

Ce que je ne comprends pas,c’est que toutes ces féministes sont aussi des promigrantes;alors que ces migrants musulmans prennent les femmes pour des objets. À croire que féminisme et masochisme,c’est la même chose..!? Exemple (entre autres),de cette jeune femme,en Allemagne…https://www.dreuz.info/2016/01/31/des-feministes-antifa-allemandes-demandent-a-etre-violees/

Certaines féministes, tout comme certains masculinistes sont empreints de marxo-socialo-communistme-trotzkysme et ne sont pas encore sorties de la thèse du pauvre migrant musulman victime du colonialisme

. Carole

En tant que féministes, même empreintes de marxo etc. il y a tout de même quelque chose qui coince dans leurs idées !

BERNARD

M’a tué… pas ée connasse !

Denys

Et non c’est bien « m’a tuée ». C’est cet accord d’ailleurs qui rend le slogan plus subtil. Revoyez votre grammaire.

BERNARD

Non, je maintiens, le « M » n’étant pas genré, le masculin l’emporte sur le féminin..quant à être un COD, c’est autre chose, bien qu’une femme soit peut être un complément. Ou alors c’est une anacoluthe comme aurait dit le Cne Haddock .

penelope 5

Bernard ouvrez une grammaire de CP et arrêtez de vous enfoncer dans votre erreur plus qu’il ne faut.

Denys

Ce que vous dites n’a pas de sens. Dans le cas présent, c’est une femme qui parle. Il n’y a aucune ambiguïté. Le pronom personnel est donc genré et il est utilisé comme COD avant l’auxiliaire avoir. Dans ce cas, prenons le même pronom personnel (1ère personne du singulier) mais en position de sujet. Une femme devrait alors dire « je suis beau » ?!

BERNARD

C’est bien un MEC, en second à partir de la gauche sur la photo, qui porte le calicot (enfin on n’est plus certain de rien et il existe aussi des femmes à barbes et moustaches.,)

Denys

Ah la mauvaise foi et les raisonnements tordus de Bernard ! Hé réveille toi MEC ! C’est un combat féministe et oui, un combat qui inclut des hommes. Mais c’est pas le barbu hippie sur la photo qui se sent tué par la domination masculine. Il soutient ses copines. Le slogan parle de LA femme. Tu as tort MEC et c’est pas nouveau !

Denys

@Bernard. Et au cas ou tu aurais toujours pas bien saisi qu’on parle de la femme en général car il s’agit d’un combat féministe, il y a le symbole du féminin à droite du slogan.

. Carole

« m' » est le complément d’objet direct, placé avant le verbe. Donc tuées s’accorde, ce sont des femmes qui parlent en tant que femmes, ça c’est clair ! . Elle auraient d’ailleurs pu écrire : la domination masculine « nous » a tuées (nous les femmes).

HARGOTT

Confondre la grammaire et la biologie! IL faut être c…

Paskal

Mais non, c’est « m’a tuer » !

. Carole

La grammaire des faits divers …

« Omar m’a tuer » affaire Omar Raddad

HARGOTT

!!!?????, disait déjà le pithécanthrope.

Dupond

Il n’y a rien de plus beau qu’une mere de famille qui apres la soupe cajole son mari ,celui qui va au boulot pour nourrir toute sa famille . Toutes ces vindicatives a banderolles n’aiment ni les hommes ni les gosses ,leur seule bonheur est d’etre en elles a haïr le male tout en essayant de lui ressembler .

Denys

Pas vraiment Dupond. C’est juste que les femmes sont des « hommes » comme les autres avec des aspirations et également des compétences qui peuvent dépasser le cadre de la cuisine. C’est assez évident mais il a fallu les féministes pour arriver à convaincre (presque) tout le monde et aussi à leur accorder le droit de vote.

. Carole

Si ces femmes-là sont des hommes comme les autres, qu’elles arrêtent de jouer les éternelles victimes. Les hommes ne le font pas ! La domination masculine m’a tuée ? Tu parles, elles sont bien vivantes et font plus l’effet de prédatrices féroces que d’innocentes et faibles victimes.

Dupond

Carole
+1000000000000000000000000000000
Elle se veulent hommes que quand ça les arrangent

Où avez vous lu que les femmes se « véulent hommes’ quand des millions d’hommes se veulent femmes : travestis, « folles », transgenres ?

Denys

Alice ça n’a rien à voir, sauf à dire qu’être une femme est loin d’être une honte, en exerçant une fascination ou en constituant un désir profond pour certains hommes. Je pense que Dupond fait référence à une question de droit, pas à une question d’identité de genre.

Denys

Carole, à mon avis, le féminisme en France est très influencé par le « politiquement correct » aux USA, construits comme une mosaïque de cultures (le fameux « melting pot »). Ca m’avait frappé quand j’étais passé à Berkeley il y a presque 30 ans. On peut y étudier des disciplines en fonction de ses caractéristiques individuelles, notamment ses origines ethniques, son genre, son orientation sexuelle. Pourquoi ? Pour ne pas se fondre dans une identité blanche, masculine, hétérosexuelle alors qu’on est une lesbienne afro-américaine issu de l’esclavagisme. La société américaine est donc culturellement atomisée, dans les faits ou en puissance. Le risque c’est l’absence de socle commun pour faire nation car la culture est un ciment. Ca a moins de sens en France, nation bâtie sur un peuple homogène.

Les Américains peuvent se permettre le communautarisme parce qu’ils sont unanimement dressés derrière leur drapeau et leur constitution qu’ils défendent. Pays d’immigration avec tant d’origines et de cultures différentes ils ont choisi de s’unir en nation derrière leur drapeau et leur constitution

Denys

Alice je ne parle pas en premier du communautarisme mais du multiculturalisme, qui gagne une vigueur certaine avec le « politically correct », aux Etats-Unis. Ces différents concepts sont néanmoins liés.

. Carole

@Denis : les féministes qui ont permis aux femmes d’obtenir le droit de vote n’ont rien à voir avec ces pseudos féministes d’aujourd’hui dont le but n’est plus le même du tout. Elles ne militent pas POUR les femmes mais CONTRE les hommes, ce qui n’est pas pareil du tout. Elles n’ont rien fait avancer, elles ne font que créer un climat délétère.

Denys

J’ai répondu à votre post Carole en allant justement plus ou moins dans ce sens-là.

Dupond

Carole
Leur autoritarisme en fait de pietres épouses et vous les retrouvez a chouiner en accablant un brave homme qui en avait marre d’etre traité comme un macho .Elles finissent meres célibataires en attendant un éventuel pigeon !!!

Que d’ignorance bas du front !

Boadicea

Dupond vous le faites exprès d’être aussi ducond où bien c’est naturel chez vous !

Dupond

Boadicea
Les gigots a l’ail me révulsent !!! elles sont moches et accariatres

Anomymous

Dupond mieux vaut être mère célibataire qu’être avec un type comme vous. Vous êtes un « tue l’amour » un repoussoir bas du front et c’est peu dire.

Dupond

Anomymous
Avec moi il faut obéïr !!!

Carole, vos préjugés témoignent d’une grande ignorance de l’histoire du féminisme et de ses objectifs

Dupond

Denys
Nous avons notre cuisine qui est peut etre la meilleure du monde et qui attire des millions de touristes . Une française n’a pas a etre compléxée d’etre une bonne cuisiniere et une bonne mere …..a la limite c’est un titre de noblesse. Une de mes vieilles amies a été dix ans chef de laboratoir a l’institut pasteur elle est reconnue au village comme un vraie cordon bleu et ses deux filles ont fait des études magnifiques car tres bien accompagnées par leur mere et leur pere !!!

Denys

Dupond. Une française n’a pas à être complexée d’être une bonne mère et une bonne cuisinière mais une autre française n’a pas à être complexée de ne pas être mère par choix ou par impossibilité et encore moins de cuisiner comme un pied. Car en définitive c’est un peu de ça dont on parle aussi
Et pour la cuisine qui participe de notre rayonnement, dois-je vous rappeler que ce sont les chefs cuisiniers qui la promeuvent et la plupart sont des hommes, même s’ils ont sans doute puisé dans les recettes de leurs méconnues aïeules ?

Boadicea

C’est sûr qu’avec des mecs comme dupond et bartabac on est mal partis. Mais pour qui pour quoi se prennent-ils ? QI de vers de terre et encore ! Vous êtes une honte pour la majorité des hommes les vrais monde auquel vous n’ appartenez pas.

Vincent L.

En tant que « vieux », je peux vous dire que la société actuelle n’a rien à envier aux générations précédentes – notamment sur le sort des jeunes enfants.

Vincent L.

Oups ! je voulais dire tout le contraire. Conclusion : il faut bien se relire.

Dupond

Vincent L
j’avais pas vu votre rectification !!!désolé

Dupond

Vincent L
Oui le pourcentage de futurs cocaïnoman a nettement progréssé et comme dirait nos ministres des finances ; la consommation est signe de croissance !!! …..Ils sont progressistes ….

Denys

Eh bien ! Boadicea, il semblerait que nous soyons d’accord pour une fois ;-)

Boadicea

Il n’y a que les montagnes qui ne se rencontrent pas. 😉

Boadicea

C’est sûr et certain que mon commentaire a touché au but et qu’effectivement RL est devenu un lieu d’attaque de ses détracteurs gauchiasses si cela n’est pas le cas j’abandonne ! Oh rage et désespoir. ..A ciao dommage !

Denys

Boadicea, vous êtes à la rue si vous pensez que ce sont des gens de gauche qui émettent des propos misogynes dans cet article. Et oui ma fille ce sont vos amis « patriotes ». Et en plus ça vous étonne !?

Dupond

ça sent le gigot

Dans ses mémoires, Marek Halter déplore que plus de femmes ne soient pas dirigeantes car elles ont une vision plus réalité que les hommes du fait de leurs occupations domestiques et éducatives en plus de leur job salarial

dupont-la-joie !

Anomymous

Non Alice c’est ducon la joie.

Bartabac

L’inégalité salariale est un mythe qui a été prouvé, démontré, démonté, réduit à néant à de nombreuses reprises au cours des dernières années, ça n’existe pas, les femmes ne sont pas payées moins que les hommes.
Et même si ça devait être le cas, ce serait normal, car les hommes, à poste, compétences, tout égal, travaillent plus et mieux que les femmes.

En réalité, si inégalité salariale il y a, elle est en défaveur des hommes qui sont mis sur le coté au nom d’une égalité des sexes farfelue; voyez la ministre des armées, Florence Parly, une cruche parfaitement incompétente (comme 100% des femmes du gouvernement Macron), mise à ce poste uniquement parce que munie d’un vagin, Macron lui-même l’a dit: il voulait une femme, alors il a exclu au moins 4 hommes qui tous étaient plus compétents.

Yohann le debattant

L’inegalite salariale est un mythe, absolument exact

Denys

Vous avez de quoi le prouver ?

Vincent L.

Que les hommes travaillent plus (travail rémunéré), je suis d’accort. Que les hommes soient plus compétents, là je rigole. J’ai pu constater, à maintes reprises, qu’elles pouvaient être plus efficaces que les hommes. En revanche, je pense que tant que les femmes font des enfants, elles seront globalement pénalisées dans leur carrière. Et donc l’égalité stricte ne peut pas vraiment exister. La chose est tout simplement impossible. Les rares femmes, cadres supérieurs, que j’ai pu côtoyées étaient tous sans enfants et le plus souvent célibataires.

Yohann le debattant

Vincent L., personne n’a parlé ici de compétences. Oui, une’ femme peut être aussi compétente qu’un homme, voire plus ou moins dans certains cas, mais la n’est pas la question, c’est d’inegalites salariales à job égal dont on parle ici. Et ça, ça tiens plus du mythe que de la réalité…

Vincent L.

Yohann j’ai bien lu : « Et même si ça devait être le cas, ce serait normal, car les hommes, à poste, compétences, tout égal, travaillent plus et mieux que les femmes. »

Vincent L.

Quand on travaille mieux, c’est que l’on est plus compétent.

Denys

Vous avez raison Vincent. Notamment, les femmes PDG sont encore rares. Et certaines n’ont rien à envier aux hommes en matière de sexisme ordurier. A l’appui de ce que vous dites sur des femmes cadres supérieurs sans enfant, Linda Wachner, PDG de Warnaco Inc qui aurait tenu ses propos à ses cadres supérieurs : « Vous n’êtes que des eunuques. Comment vos femmes font-elles pour vous supporter ? Vous n’avez rien entre les jambes.  » ;-) Et elle n’était pas lesbienne. Mais il y aussi Anne Lauvergeon qui a été présidente d’Areva et qui est mère de famille.

Vincent L.

Il y a beaucoup moins de femmes qui s’intéressent à la politique que d’hommes et donc la stricte parité ne peut conduire qu’au recrutement de cloches, comme par exemple, la Duflot. Mais Margaret Thatcher (une femme) me conviendrait bien mieux que choupinet (un homme).

Denys

Il y a eu aussi Michèle Alliot Marie très respectée des militaires.

Il ne vous est pas venu à l’idée que les mâles dirigeants choisissaient des cruches pour démontrer que les femmes étaient incompétentes à les remplacer ? Exemple actuel, Marlène Schiappa avec ses casseroles, son joli physique à grosse poitrine, ses écrits porno, et son secrétariat au droit des femmes alors que Jupiter avait promis un ministère pendant sa campagne. Et El Khomri qu’on a envoyé au massacre pour présenter la loi travail élaborée par Macron ? Et Dati chargée de détruire l’organisation de la Justice ? Et Bel Kacem envoyée pour foutre le bazar dans l’Education nationale ? Et Cresson envoyée au casse-pipe. etc.

Et Ségolène Royal empêchée d’agir par Allègre, ridiculisée par les éléphants de son parti ? Cassée et humiliée parHollande père de ses 4 enfants ?

Anomymous

Les femmes ne s’intéressent pas moins à la politique que les hommes c’est du n’importe quoi. Mais dans quel monde vivez vous Vincent à quelle génération appartenez vous ?

Vincent L.

C’est une évidence que l’on peut déplorer et à laquelle on n’est libre de ne pas croire. Combien de députées, combien de sénatrices et même combien de mairesses ? Accuser les hommes serait un peu facile puisque ces dames ont le droit de vote.

Voyez le président Macron, un pichet parfaitement incompétent et fier de sa bêtise

Anomymous

Alice c’est normal c’est un homme (sic) je me marre !