La guerre d’Afghanistan est perdue, sauf pour les marchands d’armes

Publié le 27 décembre 2019 - par - 35 commentaires - 1 334 vues

Image associée

Il y a une dizaine d’années,  j’écrivais que les talibans reviendraient  un jour triomphalement à Kaboul. Ce jour n’est plus très loin. Pas de quoi pavoiser au cri de “Je vous l’avais bien dit”, mais chacun sait que les guerres contre-insurrectionnelles sont ingagnables. L’histoire l’a maintes fois prouvé. Le désastre était inéluctable et les pourparlers relancés avec les talibans ont bien un relent de fiasco.

Trump a beau dire que s’il voulait gagner cette guerre, il lui faudrait à peine 10 jours pour raser l’Afghanistan, et même beaucoup moins, c’est une fanfaronnade qui ne change rien à la réalité : la guerre est  perdue.  C’est le risque des guerres asymétriques, humiliantes quand le plus fort n’arrive pas à faire plier le plus faible.

Une guerre perdue militairement, puisque les effectifs occidentaux sont passés de 140 000 hommes à moins de 10 000. Perdue politiquement, puisque les talibans attendent leur retour en vainqueurs à Kaboul. Perdue moralement, puisque les opinions occidentales sont lasses de ces expéditions lointaines coûteuses en vies humaines.

Le désastre est donc total pour les démocraties occidentales, qui espéraient insuffler un vent de liberté sur cette terre moyenâgeuse.

Seuls les industriels de l’armement sortent en grands gagnants du fiasco.

Cette aventure militaire ne pouvait donc pas se solder par une victoire et dès 2001, des généraux anglais en alertaient les va-t-en-guerre occidentaux. Mais c’est le lobby américain de l’armement qui l’a emporté et la coalition occidentale s’est lancée dans une guerre perdue d’avance.

Voilà maintenant 18 années que les soldats américains sont enlisés dans le bourbier afghan, cherchant une sortie la moins déshonorante possible, en poursuivant des pourparlers avec les talibans, qui savent que le temps travaille pour eux.

La débâcle soviétique après 10 années de guerre et le désastre vietnamien n’auront pas servi de leçon. Les Américains ont perdu 2 300 soldats et englouti des sommes colossales dans cette expédition coloniale sans lendemain. Encore 20 soldats viennent de périr en 2019.

Entre les trois guerres Afghanistan, Irak et Syrie, ce sont 3 000 milliards de dollars que les États-Unis ont engagés. Une somme supérieure au PIB français.

Côté français, ce sont 89 de nos militaires qui sont morts en Afghanistan, auxquels il faut ajouter 700 blessés. Un lourd bilan pour une défaite. Au total, 70 000 soldats français auront servi en Afghanistan en 13 ans de guerre de 2001 à 2014.

Une guerre inutile de plus, mais je reconnais qu’après avoir dit “non” aux Américains en Irak, il était difficile pour Sarkozy de leur refuser une seconde fois notre participation.

Au plus fort de la guerre, la coalition alignait 140 000 soldats, sous les ordres du général David Petraeus. Le fameux “surge”. Mais malgré une écrasante supériorité technologique, ce sont les talibans qui sont aujourd’hui plus forts que jamais, contrôlant l’essentiel du pays.

Faut-il s’en étonner quand on sait que les talibans sont des Pachtouns, donc des enfants du pays, maîtres chez eux, aussi à l’aise que des poissons dans l’eau ?

Faut-il s’en étonner quand l’armée nationale afghane, forte de 350 000 hommes sur le papier, est totalement corrompue, largement  infiltrée par les talibans et connaît un taux de désertion catastrophique de 30 % ? Une armée de papier qui n’a aucune chance de résister à des talibans déterminés.

Tout comme l’armée sud-vietnamienne, pourtant suréquipée, qui fut balayée en quelques jours par les farouches combattants du  Vietcong. Une humiliation suprême pour l’orgueilleuse armée américaine, qui avait vaincu l’Allemagne et le Japon trente ans plus tôt.

Ajoutons que les talibans ont toujours bénéficié du soutien du gouvernement pakistanais. Adepte du double jeu, Islamabad a laissé ses frères pachtouns afghans se réfugier dans leur sanctuaire pakistanais, bien à l’abri des raids aériens alliés.

Les Occidentaux ont sous-estimé l’ennemi. On se souvient que le général de Bavinchove, chef d’état-major de la force internationale ISAF, n’avait que mépris pour les talibans, sorte de va-nu-pieds en haillons, incapables de gagner la guerre face à des armées modernes suréquipées. En 2012, il estimait qu’ils “ne pourraient jamais reprendre le pouvoir et  qu’ils avaient  perdu le soutien des Afghans” !

Grotesque ! Beaucoup d’Afghans le disent : “les talibans ne sont pas des monstres, ce sont aussi nos fils. Dans beaucoup de familles, on trouve autant de civils que de talibans” !

Ajoutons que l’Afghanistan est un immense champ de pavot et qu’il assure 95 % de la production mondiale d’opium. Les talibans n’ont donc jamais manqué d’argent pour s’équiper.

Mépris de l’ennemi et arrogance n’ont jamais été des gages de victoire !

En attendant, entre deux bombardements aériens visant les insurgés, les négociations se poursuivent. Ce que vise Trump, c’est un désengagement total avant les élections de 2020.

Les Occidentaux partis, qu’en sera t-il de cette autre menace que représente  pour les talibans l’État islamique ? Un combat entre  musulmans où l’Occident n’a pas sa place.

Un programme d’amnistie encourage les chefs de guerre talibans et ceux de la branche afghane de l’EI à rendre les armes. Vaste entreprise !

Ce qu’attendent avant tout les chefs de guerre talibans, c’est le départ définitif des Américains. Et  ensuite, tout droit sur Kaboul, afin de restaurer l’Émirat  islamique d’Afghanistan, établi en 1996 par les talibans, alors aidés par l’armée pakistanaise.

Personne n’a jamais conquis durablement l’Afghanistan. Pas même les Anglais au XIXe siècle.

Le grand rêve occidental de libérer les femmes afghanes et d’instaurer une démocratie pro-occidentale a donc vécu. Les Russes avaient cru pouvoir instaurer un régime communiste après leur évacuation du pays en 1989. Douce illusion.

Jamais les talibans n’accepteront un autre régime que la charia. Et pour cela, ils ont tout leur temps…

Les dirigeants actuels corrompus fuiront aux États-Unis avec leurs valises de dollars, et la charia règnera à nouveau sur cette terre indomptable, si longtemps convoitée, depuis les Perses jusqu’aux Soviétiques, en passant par Alexandre le Grand, Gengis Khan et la fière Albion.

L’Afghanistan est un des rares pays, avec le Japon, à avoir résisté à la domination des pays occidentaux. Au cours du XIXe siècle, des régiments anglais y furent anéantis.

Un pays rebelle qui mérite bien son surnom de “cimetière des empires”.

https://ripostelaique.com/dix-ans-apres-la-mort-de-dix-soldats-francais-les-talibans-controlent-70-du-pays.html

https://ripostelaique.com/quon-arrete-de-faire-tuer-nos-soldats-pour-rien-en-afghanistan.html

https://ripostelaique.com/afghanistan-les-talibans-finiront-par-revenir-triomphalement-a-kaboul.html

https://ripostelaique.com/afghanistan-trump-joue-la-peste-contre-le-cholera.html

https://ripostelaique.com/afghanistan-88-soldats-francais-tues-700-blesses-pour-quel-bilan.html

https://ripostelaique.com/lapres-11-septembre-ne-fut-quune-suite-derreurs-tragiques-americaines.html

Jacques Guillemain

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
Hagdik

Dans ce bordel, i y a deux solutions :
1 – on les laisse dans leur merde islamique talibanique, qu’ils crèvent tous. On fait bien gaffe qu’il n’en entre pas un vivant chez nous.
2 – on vitrifie avec le matos ad-hoc dont on dispose. Et on attend un siècle que çà refroidisse.

UltraLucide

L’intervention an Afghanistan n’est pas une erreur tragique.
C’est un évènement issu de la volonté de “l’Etat profond” des USA, c’est-à-dire le lobby militaro-industriel plus celui des neo-conservateurs au pouvoir à cette époque (aujourd’hui cachés derrière le Parti Démocrate et le clan Clinton, hier derrière Obama, avant-hier derrière le clan Bush).
Cette volonté était de remodeler tout le Moyen-Orient suivant leur plan dément d’empire mondial, auquel ils ne veulent toujours pas renoncer. D’où leur coup d’état permanent et quasiment illégal contre Donald Trump, qui n’est pas une de leurs marionnettes (comme Obama, Hillary Clinton, Tony Blair, François Hollande ou Laurent Fabius).
Tout cela a commencé le 11 Septembre 2001.

GOMEZ Juan

Suite d’erreurs Tragiques Américaine…
Que venons-nous faire là dedans ? Où sont ces “fameuses Têtes Pensantes” des différents gouvernements qui entraînent les français à se faire tuer pour rien sinon pour une poignée d’Encules qui se font Briller.

Viktor

A noter, en photo, un légionnaire en position de tir couché, avec un fusil de précision FR-F2 à répétition, pour tireur d’élite. On remarque le cache flamme et le bipied montés sur le canon. Calibre 7,62mm ; portée utile maximale 800m ; Vo 820m/s.; précision H+L 40mm à 600 mètres. ; chargeur 10 cartouches ; optique vraisemblablement une lunette J8 SCROME, grossissement 8. Cette arme commence à dater !
En mai 2017, un tireur d’élite canadien non identifié a réalisé 1 coup au but à 3540m avec un fusil McMillan TAC-50 et une munition Hornady A-MAX.50 (diamètre de l’ogive 12,7mm) à Vo 930m/s. En guerre asymétrique le binôme tireur d’élite et spotter reste redoutable.

Marc

il est plus beaucoup plus urgent de s’occuper d’arrêter l’islamisation de notre pays et de stopper cette immigration-invasion majoritairement musulmane !…Et ce n’est pas avec Macron l’immigrationiste que les choses vont s’arranger !

Viktor

Je recommande à Jacques, s’il ne l’a déjà lu, le livre de Gérard Chaliand paru en aout 2017 :”Pourquoi perd on la guerre ?Un nouvel art occidental ?” Depuis le retrait du Vietnam, le bilan militaire de la puissance américaine et de ses alliés occidentaux est sans conteste négatif : conflits coûteux, résultats militaires médiocres, conséquences politiques désastreuses. Le malheur, c’est que nos politiques, toutes tendances confondues, au nom d’un soit disant humanisme libérateur se sont crus obligés d’aller ramer sur cette galère, alors que la maison France brûle ! Rappelons que l’asymétrie majeure n’est pas technologique, mais idéologique non dans son contenu mais sa motivation Que ceci soit un avertissement sachant que nos envahisseurs veulent d’abord s’approprier la France.

.Dupond1

La guerre d’Afghanistan est perdue, sauf pour les marchands d’armes
////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////
Meme s’il n’y avait pas de marchands d’armes ils se flingueraient avec des arbalettes ,des lances pierres et des couteaux …..alors autant les aider a s’éliminer moyennant finances . Donnez leurs un tracteur pour cultiver afin de nourrir leurs gosses et vous les verrez le revendre pour acheter un bazooka (QI 60)

Saintpol

Ha ,ha,ha…Tout à fait vrai ! ! ! ! Mais nos gamins de dirigeants qui n’ont rien connu ni fait leur service militaire, prétendent que c’est du racisme de dévoiler tout cela … J’ai connu cela en Algérie ou il suffisait de barder un gamin de cartouchieres et un donner un fusil ( sans percuteur heureusement) qui arnache de la sorte aurait tué n’importe qui causant ainsi des crimes contre l’humanité. ..Mais quand les Français s’apercevront-ils qu’ils sont assis sur un baril de poudre ? ? ?

POLYEUCTE

Les Russes sont partis vers 1982. Ils ont compris.
Les USA ont suivi… 140.000 hommes, 2.800 tués, 3.000 Mds de dollars !
En ces temps de Souveraineté renaissante, chacun chez Soi !
On se plaint d’être seuls en Afrique ? Trump a raison ! Imitons- le !

François BLANC

ce que l’on peut déduire de vos constatations c’est qu’en France une nouvelle OAS a toutes les chances de gagner à condition de ne faire aucun cadeau aux traitres importateurs de leur lumpen électorat et à cet électorat lui-même
pour ce qui est des troupes, déjà 70 000 anciens formés en Afghanistan, pour la plupart dégoùtés par le mépris de l’état major dans cette aventure et retournés dans le civil

GOMEZ Juan

J’ai 70 ans, dispensé du S. M comme pupille de la nation, mais je veux bien rentrer dans vos rangs pour un soulèvement contre tous ces traîtres.

Dugenou

Et si on arrêtait d’aller se mêler des affaires des autres!
On épargnerait des vies humaines et un pognon de dingue.
Et qu’on ne me dise pas: blablabla… politique extérieure…blabla… intervention…sinon…blablabla.
La preuve que ça ne sert à rien puisque malgré toute cette agitation guerrière, la situation va de mal en pis chez nous.

Rems

Trop drôle ! vous découvrez que les guerres servent à vendre des armes et voler de l’or et du pétrole !!! réveillez vous et dites vous que la France n’a aucun ennemi dans ces pays ! l’ennemi est ici : ce sont les politiciens traitres à la France, les clandestins, les islamistes sur notre sol, le président, et ceux qui tirent les ficelles.

Dugenou

N”oublions aussi pas les blessures psychiques post traumatiques dont beaucoup vont souffrir pendant de nombreuses années.

netrick

1975 ; Les hélicoptères évacuent les personnels du toit de l’ambassade US à Saïgon avant l’arrivée des VietCongs !
2020 ; Les hélicoptères évacuent les personnels du toit de l’ambassade US à Kaboul avant l’arrivée des TaliBans !

Anne-Marie G

Je crois me souvenir qu’il y a quelques temps, vous vous disiez partisan du maintien de l’opération Barkhane au Sahel pourtant, le cas de figure est semblable, on a affaire à des djihadistes qui sont comme des “poissons dans l’eau” chez eux et qui ont le temps pour eux, comme les talibans, tout en voulant le même but qu’eux : établir la charia. Quand on raisonnait comme vous sur l’Afghanistan, vous n’étiez pas d’accord.

kounnar

Les talibans n’étaient pas imbattables …il suffisait de ne pas intervenir et de ne pas les armer contre les …Russes

kounnar

“Personne n’a jamais conquis durablement l’Afghanistan.”
Ben si : les Musulmans !!

Jonathan

Ce n’est pas l’afghanistan qui était imbattable, c’est la guerre mal-menée par les Occidentaux qui ne permettait pas de gagner.
On ne risquait pas de gagner cette guerre asymétrique pour les mêmes raisons qui nous ont fait perdre toutes les autres : on ne gagne pas en faisant de la “pacification”, en distribuant des bonbons aux gosses quand on passe dans le village ou en les scolarisant, en installant un gouvernement de type “démocratique” et en essayant de former une armée nationale.

Pour gagner, il fallait faire le vide : détruire des villages, faire fuir des populations, vider des zones, assécher ou empoisonner des puits, massacrer le bétail, brûler les récoltes. Pour que la résistance ne puisse ni recruter dans le vivier local de population, ni s’y ravitailler, ni y subsister.

Favre

C est trislte a dire , mais c est ainsi : si on fait l guerre , il faut la faire a fond , quelque soit les dégâts .Les occidentaux sont des ethno._centristes , ils croient a la supériorité de leur civilisation et se comporte en moralisateurs donneurs de leçons .Ils n ont toujours pas compris que cela n a aucun sens tant que la guerre n est pas gagner . BEt pour ce faite il faut anéantir l ennemi , quelqu en soit le coût . C est ce qui a ete fait contre l Allemagne nazie et le Japon imperial .

GOMEZ Juan

Vous avez raison et bien défini ce qu’il fallait faire, mais nous sommes envahis par une armée de Connard gauchiste.

Joël

Et on va probablement perdre aussi celle du Sahel :
Barkhane est sous la menace d’une réduction éventuelle de la présence militaire américaine en Afrique de l’Ouest.
http://www.opex360.com/2019/12/26/barkhane-est-sous-la-menace-dune-reduction-eventuelle-de-la-presence-militaire-americaine-en-afrique-de-louest/

“il était difficile pour Sarkozy de leur refuser une seconde fois notre participation.”
Surtout après avoir fait réintégré la France à l’OTAN.

Christine B

Avec des options telles que ne pas détruire les champs de pavots afin de ne pas se mettre les “civils” à dos, ne pas toucher au trafic d’opium car “pas le problème”, renvoyer les prisonniers talibans chez eux pourvus de plus de 200€ d’argent de poche par nos grands humanistes de la croix rouge, il n’y a pas à s’étonner non plus! Comment les musulmans lors des invasions ont-ils remplacé et/ou vaincu les populations locales partout où ils sont passés…? Certainement pas en faisant preuve d’humanisme et de gentillesse.

François Desvignes

Il y a une grande leçon à tirer des guerres de Syrie, d’irak et d’Afghanistan, toutes perdues :
– l’islam est un poison
– les musulmans sont comme leur idéologie : c’est une race d’aspics.
En France nous avons couvé un nid d’aspics de 8/12 000 000 de crotal.
Je propose pour nous en débarrasser de déclarer la guerre au Maghreb (Maroc, Algérie , Tunisie) pour hymne insultant à notre endroit et complicité ouverte au terrorisme contre l’Etat français.
La conséquence pratique c’est pas la bombe , c’est :
– l’annulation des naturalisations
-l’annulation des permis de séjour
– la déportation des populations musulmanes en Afrique du Nord en trois jours.
Un 62 à l’envers.
Après on discutera armistice.

La Hire

Au lieu de perdre des hommes valeureux, de l’argent et du temps dans des guerres imbéciles , nous ferions mieux de faire ce qu’il faut pour gagner celle qui se déroule sur notre sol et sous nos yeux ! Il est vrai que c’est compliqué par le fait que l’ennemi est dans nos murs, soutenu par la caste politico-médiatique auprès de laquelle les pires collabos de 40 font figure de brillants résistants.…
La Résistance commence d’ailleurs par ceux qui nous entourent. On y perd quelques amis, quelques membres de nos familles, mais est-ce vraiment une perte ? Je puis vous affirmer que non !

patphil

massoud l’afghan avait gagné avec des pétoires contre les soviétiques puis les talibans dans la vallée du panchir
tout comme les kurdes sur le terrain contre l’état islamique
quand des gens ne veulent pas se soumettre ou mourir, ils se battent et gagnent!
que font nos petits gars au sahel, l’indochine, l’algérie, le liban, l’afghanistan etc n’ont pas servi d’exemple à nos zélites?

kounnar

Des “pétoires” du style Stinger fournis par les Américains ..

Eddy K

Pour vaincre les islamistes Afghans il faut leur infliger une lourde défaite militaire et diriger ce pays de manière permanente pendant 50 ans pour y imposer un autre mode de gouvernance, de vie et d’éducation des nouvelles générations, comme cela a été fait avec le Japon en 1945.

Cela impose (entre autres) de détruire tous les champs de pavot et de condamner à mort les cultivateurs et commerçants de cette drogue. De lutter contre la corruption à tous les niveaux de l’administration Afghane. De considérer le Pakistan comme ce qu’il est réellement : un pseudo allié douteux. De faire appel à des mercenaires pour éradiquer les talibans et leurs soutiens. De ne pas trop se soucier des Droits de l’Homme dans ce combat…

Des choses inacceptables pour l’opinion mondiale…

Gretch

“Une humiliation suprême pour l’orgueilleuse armée américaine, qui avait vaincu l’Allemagne”.
C’est plutôt la Russie qui a vaincu l’Allemagne.

kounnar

Ben sans les milliards en armement/équipements fournis par l’Amérique cela aurait été beaucoup plus dur , et sans un front à l’est et à l’ouest il est probable que l’Allemagne aurait gagné.
Allemagne qui avant le 22 juin 1941 recevait de l’aide de l’URSS (envoie de matières premières, trains spéciaux traversant l’URSS pour faire transiter par exemple le caoutchouc)
Dés le 31 Juillet 1941 l’ordre de livré 200 avions est donné…
Par exemple 735 navires de tout type ..etc etc
L’URSS fournie …la chair à canon, mais pour Staline qui avait déjà causé la mort de millions de Soviètiques cela n’était rien !

Islamo-Libertaire

La guerre d’Afghanistan, c’était pour la démocrassie et libérer les femmes bâchés ? Ca c’est ce qu’on dit aux gogos. C’était surtout pour les champs de pavot, vu qu’il n’y a pas de pétrole. Le sort des afghanes, je m’en balance un peu, les guerres en pays musulmans ont surtout servis de prétexte pour importer des djihadistes qui viennent violer nos femmes et massacrer des gens.
Anecdote intéressante, un bon père de famille afghan a été coffré en Angleterre alors qu’il avait prévu de trucider sa fille, actrice de boulard convertie au judaïsme.
On comprend que les talibans ne soient pas fana de la libération des femmes, lâchez la bride à des mahométane et elles agiront vite comme des trainées. Elles je veux bien les importer, mais sans leur parentèle masculine.

sitting bull

ils ont l habitude de se battre , ce sont des guerriers , les Russes y sont restés 20 ans ..pour des prunes et nous aussi

Viktor

Dans un échec militaire il y a toujours des leçons à tirer. D’abord les talibans ont une parfaite connaissance de leur “terrain de jeu”, de ce fait ils jouent la furtivité sur le mode du “hit and run” et l’usure sur le temps long. Mais aussi la rusticité, la frugalité et sont, selon Mao “comme un poisson dans l’eau” avec la population. Le plus important dans une guérilla vous dira Gérard Chaliand théoricien et spécialiste que nos politiques devraient lire davantage, c’est son infrastructure politique clandestine au sein de la population : elle permet de durer. Le malheur c’est que nous n’avons retenu aucune leçon de nos guerres dites coloniales.

Asma bint Marwan tuée par Mahomet

Ne faut-il pas les laisser pourrir par eux-mêmes? Et Dieu sait que j’ai mal pour toutes mes soeurs afghanes en disant cela.

Islamo-Libertaire

Les laisser pourrir est bien la solution, ils sont heureux comme des poissons dans l’eau, des cochons dans la fange, des rats dans les égouts, dans leurs déserts. C’est bien pour cela qu’ils reproduisent les mêmes conditions chez ceux qu’ils envahissent. Les afghanes sont peut-être vos soeurs si vous êtes descendante de mahométans, en tout cas elles vous reconnaitrons comme tel. Sinon vous n’êtes qu’une mécréante juste bonne à éponger les gentils soldats du califat. Pas étonnant que les esclaves sexuelles sont des kouffardes, les pieuses musulmanes ont vite acceptés de devenir les 2e ou 3e femmes des coupeurs de têtes, avec la bénédiction de leurs familles. Peut-être qu’il y a quelques primates de l’Hindu Kush qui veulent vivrent à l’occidental, mais pas des masses.

Lire Aussi