La guerre de l’information fait rage

Publié le 26 août 2021 - par - 8 commentaires - 1 036 vues
Traduire la page en :

Terry Pratchett : « a lie can run round the world before the truth has got its boots on » – un mensonge peut faire le tour du monde avant que la vérité n’ait le temps d’enfiler ses chaussures.

La guerre de l’information fait rage depuis quelques années. Il y a une confrontation directe entre les médias officiels et les sources alternatives présentes principalement sur internet. Cette guerre est sans concessions car les positions sur plusieurs sujets fondamentaux sont irréconciliables. Cette situation crée une défiance grandissante d’une partie de la population envers les médias dominants.

La traque des pensées divergentes s’est intensifiée, judiciarisée et les médias se sont dotés d’une nouvelle arme pour asseoir leur pouvoir : les cellules de fatcheking ou vérificateurs.

Sur n’importe quel sujet controversé, ces nouveaux censeurs contrôlent la parole et la communication. Ils sont sollicités sur les plateaux TV pour décrédibiliser des intervenants.

Par exemple le site reinfocovid (des chercheurs, praticiens, scientifiques) est la cible de France Info avec un titre implacable :

« VERIFICATION. Covid-19 : on a passé au crible les arguments de Reinfo Covid  sur la maladie et la vaccination »

Le vocable utilisé ne laisse aucune place au doute : les expressions « vérification », « passer au crible » suggèrent que ce sont eux les professionnels et qu’ils vont démonter une bande de guignols incompétents.

Or, il s’avère que l’auteur est plus adepte des jeux-vidéos et du football que de science et médecine. L’article est très partial. Qui est le « on » du titre ? Mystère…

L’anonymat est l’une des forces du fatcheking ; cela impressionne le lecteur qui pense à une armée de spécialistes et permet à ces « cellules » de s’auréoler de toutes les compétences imaginables. Surtout cela les dispense de toute responsabilité individuelle.

Par exemple pour le sujet brûlant de la présence d’oxyde de graphène dans les vaccins, les « Observateurs » de France 24 titrent : « Vaccin du Covid-19 : Attention, ces vidéos ne montrent pas de  graphène ». Ils éludent la principale source d’information : la pré-étude d’un chercheur espagnol (Dr Pablo Campra) sur le sujet. Ils se contentent de réduire le sujet à quelques vidéos amateurs, ce qui décrédibilise complètement le propos. Idem pour AFP  factuel.

Sur le sujet des thromboses et des micro-caillots qu’engendreraient ces vaccin, des médecins comme Charles Hoffe s’inquiètent du taux anormalement élevé de D-dimères chez les vaccinés, signe de formation de caillots sanguins (thromboses).

AFP Factuel monte au front : « Vaccins anti-Covid et thromboses : attention à cette expérience d’un médecin canadien, qui ne présente aucune base scientifique » et au cas où vous ne sachiez pas lire, les vidéos critiquées sont barrées d’une grande croix rouge. Le texte est uniquement à charge et se contente de souligner le fait que ce n’est pas une recherche académique avec tout le protocole attendu. Or il est évident qu’un praticien qui observe des résultats dans le cadre de son travail de généraliste ne peut prétendre aux moyens d’une université. Cela ne veut pas dire pour autant que ses observations de terrain ne sont pas pertinentes ou significatives.

Pas un grand média pour enquêter ou se poser des questions.

Je pourrais multiplier les exemples, sur l’Ivermectine et l’hydroxychloroquine, les études qui montrent leur efficacité sont systématiquement ignorées, les chercheurs qui ne vont pas dans le sens du courant, vilipendés.

Hélas les grands médias ont les moyens pour eux : financiers, politiques, judiciaires. C’est David contre Goliath.

16 % des Français ne veulent pas de la vaccination fin juillet 2021 alors qu’ils étaient 60 % à ne pas vouloir se faire vacciner contre le covid en décembre 2020. Que s’est-il passé ?

La force de frappe des grands médias est considérable. C’est plusieurs millions de Français qui s’agglutinent tous les soirs devant la grand messe télévisuelle. Il y a une relation directe entre ce que vous croyez et ce que vous écoutez ou lisez quotidiennement. Cette puissance des grands médias s’accompagne d’une incapacité à se remettre en cause, ils ne s’excusent jamais. L’épisode H1N1 aurait dû faire réagir les citoyens, ils auraient dû a minima exiger des explications et des sanctions. Cette impunité totale était le signe qu’une propagande d’État s’était mise en place.

Les plus jeunes, branchés sur internet, devraient être mieux informés, mais ils n’échappent pas non plus au raz-de-marée idéologique. D’autres acteurs (Tronche de fake…) reprennent les codes de la contestation mais au service de la pensée dominante.

Les résistants sont cependant bien informés et cette information diffuse peu à peu dans la société, ce qui est insupportable pour les maîtres jusqu’ici incontestés. Malgré leur peu de moyens, l’influence des médias alternatifs est étonnante. Elle est due à quelques opposants très médiatiques qui affichent leurs désaccords, à quelques scientifiques et médecins ; leur courage, leur sincérité et leur indépendance parlent pour eux. Quelques personnalités politiques ont aussi rejoint le combat, certaines sincèrement, d’autres par opportunisme, mais qu’importe. Un grand nombre de citoyens osent également s’exprimer sur les réseaux sociaux, infirmiers, pompiers, docteurs, avocats… Une page Facebook sur les victimes des vaccins comptait près de 200 000 abonnés avant d’être supprimée. Selon un sondage du16/08/2021, deux Français sur cinq (43 %) estiment que la France devient une dictature. (Ce qui corrobore le chiffre de 58 % des Français à contrario favorables au passe sanitaire.)

Cette situation crée une fracture sans précédent dans la population française. Ces deux France ne se comprennent plus, ils n’ont plus les mêmes repères idéologiques. C’est « complotistes » contre « collabos ». C’est France télévisions contre une kyrielle de blogs, petits sites, pages Facebook…

Il ne faut pas se faire d’illusions. Une telle opposition est très dangereuse pour le pouvoir en place et il ne la tolérera pas. La reprise en mains a déjà commencé la censure et est à l’œuvre sur les réseaux sociaux et la concentration des médias aggrave la situation.

Du pain et des jeux

Finalement la majorité se contente des divertissement qui lui sont dispensés et ne veut pas trop se poser de questions. Ils accordent une confiance aveugle en l’État, leur postulat est que celui-ci leur veut forcément du bien.

Cela me rappelle l’histoire de ce Juif à Paris pendant la Seconde Guerre mondiale. Un voisin fonctionnaire de police vient le voir et lui dit : « Monsieur, demain, restez chez vous, n’allez pas au travail, il y aura une grande rafle, dans les rues, partout ! » Le monsieur rit et dit : « Ne vous inquiétez pas, tout va bien, je ne risque rien ». Le policier, interloqué, répond : « Quoi, je prends des risques pour vous prévenir et vous ne me croyez pas ? ». Le lendemain, en allant au travail, il est arrêté puis envoyé en déportation d’où il ne reviendra pas. C’était la Rafle du Vel’ d’Hiv.

Il ne pouvait concevoir que l’État français lui veuille du mal.

Je vous invite à vous engager pour vous informer et informer vos proches avec tact et sans agressivité. Partagez vos convictions, participez à ce mouvement de résistance qui s’est levé dans notre pays. Le gouvernement recule sur certains points parce que la pression du peuple commence à se faire sentir (manifestations, boycott). Il ne cédera cependant pas sur l’essentiel et il faut même s’attendre à une confrontation de plus en plus brutale. Il en va de notre santé, de notre liberté, de notre honneur et de l’avenir de nos enfants.

Mon peuple est détruit, parce qu’il lui manque la connaissance.

Christophe Sévérac

 

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Notifiez de
SANDENT

Le combat sera plus dur contre la désinformation d état !
David a réussi a éclater la cervelle du goliath , aujourd’hui c est plus
difficile car on a plusieurs Goliaths ,Castex, Véran , Macron ,blanquer,…..
en plus le choc d un caillou sur leurs front fera aucun dégât car
il y a pas de cervelles a l intérieur !

François Tessier

Justement, demain il y aura des rafles pendant et après les manifs, restez chez vous

Jacques B.

Ils ont l’argent pour eux, c’est indéniable.
Mais pour que l’argent serve à quelque chose, il faut qu’il y ait des gens à corrompre. Et hélas, il y a beaucoup de gens corruptibles à notre époque.
Et puis il y a ceux qui ont peur pour un oui, pour un non. La peur de la maladie et de la mort est un puissant moteur, qui peut rendre bêtes les plus intelligents.
Et puis, il y a le conformisme, l’esprit moutonnier. Beaucoup de gens veulent se faire bien voir des autres, faire partie du groupe. En fait, c’est de la lâcheté.
Tout part d’en haut. Si en haut on a la corruption (et l’argent pour l’alimenter), on s’entoure de gens comme soi, lesquels feront de même, ainsi de suite jusqu’en bas de l’échelle. le conformisme et la lâcheté feront le reste, et vous, être libre, vous retrouvez bien seul(e).

Le chti français

Très bel article, qui résume bien la situation, vous avez bien mis en évidence l’opinion fluctuante des gens au gré des vents et marées médiatiques, bien vu aussi ce rappel des épisodes douloureux de la guerre que je prend aussi souvent en exemple pour démontrer le contraire quand on me dit que les états ne mettraient pas la vie en danger de gens avec un vaccin si celui-ci était dangereux .

Joël

Pourtant, ça sort de partout dans le monde et ça s’accumule :

Effet secondaire potentiel du vaccin anti-Covid: le Danemark se penche sur un problème inflammatoire

https://francais.rt.com/international/89992-effet-secondaire-vaccin-anti-covid-le-danemark-se-penche-sur-un-probleme-inflamatoir

joseph d arimathie

2 il nous semble patent qu un bidouillage est en cours sur YOUTUBE qui vise non seulement a censurer mais aussi a empecher de LIKER car il faut maintenant se connecter pour le faire ! cela a un nom : LA CENSURE ! cela leur permet de declasser les videos et de les faire moins voir … et c est nous qui serions complotistes ? TOUT CELA EST TRES GRAVE .

joseph d arimathie

DEUX EXEMPLES DE LA GUERRE DE L INFO : le site media en 442 est attaque au mortier sans vergogne et son fondateur MARCEL D , fonctionnaire territorial de la region pays de la LOIRE va perdre son emploi suite aux pressions qui sont exercees sur son employeur . cette AFFAIRE GRAVE est a suivre CAR IL IMPORTE DE DETERMINER QUI EXERCE LES PRESSIONS … second exemple : je constate avec un groupe d amis que YOUTUBE a bidouille son systeme d abonnement aux chaines . EN EFFET , LES CHAINES AUQUELLES ON EST ABONNES NE PRESENTENT PLUS LES NOUVELLES VIDEOS ….de plus , lorsqu on regarde une video d une chaine a laquelle on est abonne , il n y a plus la marque de l abonnement . enfin , pour s abonner a une chaine YOUTUBE , il faut obligatoirement se connecter ce qui est contraire au protocole

nicolachaos

le titre de l’article aurait du se nommer la guerre de la manipulation fait rage tant les médias sont complaisant avec le gouvernement et la pensée unique. il serait temps de brouiller certaines ondes comme RTL et compagnie

Lire Aussi