La guerre du FLN contre la France s’est transformée en guerre de religion

Publié le 25 février 2021 - par - 25 commentaires - 1 109 vues
Traduire la page en :

Depuis des années j’affirme que la guerre d’Algérie qui, avant 1954, fut effectivement une révolte contre la France colonisatrice, est devenue progressivement une guerre de religion : il ne fallait qu’aucun « non musulman » ne reste en Algérie après l’indépendance.

Il faut que ce soit un communiste, Jean-Pierre Lledo, partisan du FLN, qui a pris la nationalité algérienne et qui est resté en Algérie indépendante jusqu’en 1993 qui le confirme dans une déclaration faite plus d’un demi-siècle après la déclaration de l’indépendance.

Et je me vois contraint de le remercier, non seulement pour cette déclaration mais également pour la réponse, en trois volets, apportée au « minable » rapport mémoriel remis par Benjamin Stora au président Macron.

Voici un extrait de cette confirmation :

“La déclaration d’indépendance du 1er Novembre 1954 a pour but un Etat souverain, mais « dans le cadre des principes islamiques ».  

On se jure fidélité sur le Coran. On coupe le nez des déviants pris en flagrant délit. L’homosexuel est puni de la peine de mort, quel que soit son grade (le chef militaire Bachir Chihani en fera l’expérience). L’égorgement n’est pas un acte sauvage pour le combattant, puisque sanctifié par l’islam.  

L’ennemi est « l’infidèle », la guerre est un « djihad ». On la mène au cri d’ « Allahou akbar » (Allah est le plus grand). Et ceux qui la font sont des « frères » («khawa», c’est-à-dire des frères… musulmans). Dans les zones qu’il contrôle, le FLN remplace la juridiction française laïque par la charia. 

Un des grands dirigeants de la lutte armée, et particulièrement du massacre du 20 août 1955 dans l’est-algérien, Lakhdar Ben Tobbal, avoue dans ses mémoires avoir fait la guerre aux non-musulmans : « Bons ou mauvais, je ne faisais pas de différence ».  

Un autre dirigeant, Si Abdallah, témoigne : « Nous n’arrivions pas dans une mechta en soldats révolutionnaires mais en combattants de la foi et il est certain que l’islam a été le ciment qui nous permit de sceller notre union…»  

Même un des dirigeants, souvent présenté comme le Saint Just laïque de la révolution et qui sera assassiné par les siens, le Kabyle Abane Ramdane, ne dérogera jamais à l’idéologie dominante qui se veut « arabo-musulmane », et à ce titre signera un texte contre « les berbéristes », destiné à la Fédération de France du FLN.  

Quant à l’autre chef kabyle, le Colonel Amirouche, très peu savent qu’il adhéra à l’Association des Oulémas (d’où sortiront plus tard les cadres de l’islamisme), qu’il défendit la langue arabe contre le berbère, qu’il s’opposa radicalement aux « berbéristes » (nationalistes qui ne voulaient pas d’une Algérie fondée sur des critères ethniques ou religieux) et qu’il imposa les prières quotidiennes à ses subordonnés dans les maquis. 

Aussi, le résultat d’une telle orientation pouvait-il être autre que celui qui s’imposa au moment de l’indépendance et que révéla clairement le président du Gouvernement provisoire de la République algérienne (GPRA), Ben Khedda, trente ans plus tard dans ses mémoires : « En refusant notamment la nationalité algérienne automatique pour un million d’Européens, nous avions prévenu le danger d’une Algérie bicéphale »?  

Les accords d’Evian du 18 mars 1962 (qui ne furent jamais ratifiés par l’organe suprême du congrès de Tripoli) se refusaient à considérer les non-musulmans comme des Algériens. Diktat imposé par le FLN à la France, en échange de l’autorisation à exploiter le pétrole durant 10 ans. Les non-musulmans ne pouvaient devenir Algériens qu’en en faisant la demande, souvent refusée à des militants de la cause indépendantiste. 

Dans le très officiel Mémorial des Martyrs d’Alger, aucun nom de combattants non-musulmans ne figure. Bien plus, à Ténès on débaptisera la rue Ghenassia en rue de Palestine : cet infirmier juif avait pourtant préféré mourir que fuir l’encerclement de l’armée française, afin de rester près de ses blessés.  

En 1962, le million de chrétiens et de juifs n’eut d’autre choix que de quitter précipitamment ce qu’ils considéraient comme leur pays. Et pour ceux qui, malgré tout, continuaient à espérer pouvoir rester, on commandita l’assassinat du musicien juif Raymond Leyris, le 22 Juin 1961, puis une année plus tard le massacre de centaines de non-musulmans à Oran, le 5 Juillet 1962, méfait à ce jour non-revendiqué par ses auteurs, et à propos duquel aucun historien algérien n’a encore osé entreprendre une recherche, comme on peut s’en douter. 

Des preuves de « la dimension religieuse de la guerre d’Algérie », on pourrait encore en trouver de très nombreuses. Ce qui ne manque pas d’étonner, c’est plutôt le refus des élites algériennes comme européennes d’admettre l’évidence. Et si cela pouvait se comprendre durant la guerre d’indépendance, de leur point de vue (ne pas affaiblir « la révolution »), que dire aujourd’hui, 56 ans plus tard ? Ne serait-ce pas parce que cette stratégie de l’aveuglement rend encore quelques services aux élites dhimmisées en cette époque où les violences de l’islamisme, confinées jusque-là aux pays musulmans, sont en train, depuis plus de deux décennies, de s’exporter, notamment en Europe ?” 

Jean-Pierre LLEDO (2018). 

Si je peux parler de la guerre d’Algérie, et même de l’Algérie, mieux que Lledo jusqu’en 1962, il est bien évident qu’il peut, lui, parler de l’Algérie indépendante, de 1962 à 1993, bien mieux que moi

Manuel Gomez

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
Lotus

Zemmour a dit: L’Algérie a toujours été colonisée.
Oui et après? Ça change quoi? Les colonisateurs Français ont dû plier bagage.
Il a aussi dit: Les Algériens ne produisent rien, ils importent tout.
Mais on s’en fout, ce n’est pas notre problème, on n’est plus en 1950, 60, 62, on en est en 2021.

Lotus

8 Mais bêtement, vous êtes restés de simples colonisateurs, des petits colonisateurs, vous n’avez pas évolué, vous n’avez pas suivi le sens de l’Histoire, vous êtes restés collés aux années 1830. Pas fort!
Vous avez manqué de vision, d’intelligence, de savoir-faire.
Petits petits petits vous êtes restés.
Et au lieu de mettre le blâme sur vous, vous l’avez mis sur la France et sur de Gaulle.
Bon, d’accord, je reconnais que de Gaulle a très mal agi et je ne comprends pas que ses ministres l’aient suivi.
Encore une mauvaise décision politique des Français et une autre, nous les Français on les collectionne.
Et les Vincent Auriol et René Coty qu’ont-ils fait?
Coty s’est débarrassé du problème, il appela de Gaulle.

Lotus

7 Au début, il y aurait eu un seul grand parti politique, le vôtre, puis plus tard, possible que les Berbères et les Arabo-musulmans auraient créé leur propre parti politique, dans tous les pays démocratiques il y a des partis d’opposition, c’est inévitable. Bref, vous ne seriez plus des PN liés à la France, mais de véritables Algériens alliés à la France.

Lotus

6 Mais par-dessus tout, votre plus grande erreur, c’est que vous vous êtes contentés de coloniser l’Algérie, de poser vos valises, de construire des routes, des villes, etc. vous avez fait le minimum, or ce qu’il fallait faire c’est de vous approprier le territoire.
De vous déclarer autonome, de déclarer votre indépendance, de rédiger votre constitution et de construire votre Assemblée nationale, d’élire vos députés et votre président et d’inclure tous les Algériens dans votre nouveau pays indépendant:
les Arabo-musulmans et les Berbères.
Ainsi vous auriez créé une union nationale et une Algérie indépendante.

Lotus

5 Vos erreurs.
Après la défaite de l’armée française en 40, vous auriez dû vous inquiéter et vous poser de sérieuses questions.
Mais vous ne l’avez pas fait.
Après la défaite de la France, Paris, n’était plus dans le coup, c’étaient l’Angleterre et les États-Unis les nouveaux maîtres du monde.
Tous les Arabo-musulmans du Maghreb l’avaient compris sauf vous.
Entre 1945 et 1955, tous les Arabo-musulmans du Maghreb prirent conscience de leur force et de leur pouvoir et de la faiblesse de la France, et vous pendant ce temps, vous pensiez toujours être à l’abri d’un conflit et vous deviez vous dire: la France est là au cas où.
Vous vous êtes lourdement trompés. Vous n’avez rien compris de ce qui se passait.
Blâmez-vous!

Lotus

4 Rentrez-vous ça dans la tête les PN, aussitôt que les Arabo-musulmans se sont réveillés, vos jours en Algérie étaient comptés. Le tic-tac des aiguilles était en marche.
Un raz-de-marée ou un tsunami s’était formé et vous ne l’avez pas vu et quand il a commencé à déferler, à vous tomber dessus, il était trop tard pour vous, vous étiez pris au piège, vous avez appelé la France pour qu’elle vienne à votre secours et elle a envoyé l’armée, mais c’était trop tard, les Arabo-musulmans de FLN avaient fait des avancées importantes et étaient trop engagés dans leur conquête pour reculer et abandonner.

Lotus

3 Quand les arabo-musulmans se sont réveillés, ils ont pris conscience de leur identité: arabe et musulmane.
Leur identité raciale ou ethnique: Arabe. Êtes-vous d’accord?
Leur identité spirituelle: musulmane, car leur religion c’est l’islam. Êtes-vous d’accord?
Et leurs voisins, les Marocains et les Tunisiens leur ressemblent beaucoup.
Que se sont-ils dits: Putain, qui ici fait tache?
Qui n’a rien à faire en Algérie? Au Maghreb?
Ce sont ces sales Français socialistes et communistes, donc virons-les!
Je dis ‘sales’ parce que j’ai constaté que les arabo-musulmans de FLN haïssaient terriblement les Français, à voir les massacres qu’ils ont perpétrés, aucun doute.
Il y avait aussi des Berbères, des Arabo-berbères, des Kabyles, mais pas très réveillés.

Lotus

2 Quand les arabo-musulmans se sont réveillés et qu’ils créèrent le FLN, ils ne voulaient plus un seul Français sur leur territoire, car pour eux, la terre d’Algérie était leur terre et non celle des Français.
Ensuite vint s’ajouter la religion, eux étaient des musulmans, tandis que les Français étaient et sont toujours des athées païens sans foi ni loi.
La religion des Français était le socialisme et le communisme et l’est toujours.

Lotus

«La guerre du FLN contre la France s’est transformée en une guerre de religion»
Oui et…
ça change quoi?
Dans tous les cas, guerre de religion ou guerre raciale ou guerre haineuse ou guerre territoriale, les colonisateurs ont dû plier bagage, les envahisseurs ont dû quitter leur colonie et la France fut contrainte de reprendre les PN, devenus apatrides.
Les Français ont encore une fois montré leur grand coeur.

Eslafin

L’indépendance n’est qu’une étape :
https://i.postimg.cc/t4vHsCs7/l-ind-pendance-n-est-qu-une-tape.jpg

meulien

vous oubliez que des 1954,radio le caire avait annonce “le djihad”,et que dans les accords de tripoli,il etait bien specifie qu’ils fallait se debarasser de tous les infideles

Joël

Zemmour a très bien résumé :
Zemmour : “L’Algérie a toujours été colonisée mais les Algériens ne se plaignent que de la colonisation française qui est pourtant la seule à leur avoir laissé quelque chose”
https://www.fdesouche.com/2021/02/25/zemmour-lalgerie-a-toujours-ete-colonisee-mais-les-algeriens-ne-se-plaignent-que-de-la-colonisation-francaise-qui-est-pourtant-la-seule-a-leur-avoir-laisse-quelque-chose-ce-sont-les-francais-qu/
(normal, y a que les Français assez cons pour payer depuis 60 ans)

D’où question intéressante :
https://www.fdesouche.com/2021/02/25/dimitri-pavlenko-lalgerie-a-t-elle-vraiment-envie-de-se-reconcilier-avec-la-france-sur-la-question-de-la-guerre-dalgerie-et-de-la-colonisation/

HARACA JEAN PIERRE

NUL BESOIN DE LLEDO POUR EXPLIQUER LA VIE EN ALGERIE DEPUIS LE DEPART DES EVENEMENTS EN 1945 .
CERTES LES FRERES MUSULMANS ONT MANIPULE LES RELIGIEUX ALGERIENS MAIS LA FRANCE PAR DE GAULLE QUI S’EST VENGE DES PIEDS NOIRS CAR ENCARTES PETAINISTES ET CONTRE LUI EST AUSSI FAUTIVE QUE LES AUTRES .LES FRANCAIS SONT AUTANT NULS QUE L’ISLAM ET LA FRANCE VA PAYER LE MAL FAIT AUX PIEDS NOIRS .

Modération : merci de ne pas écrire la totalité de vos commentaires en majuscules, ce qui rend votre texte pénible à lire.

Enrico

Ayant fait la guerre d’Algerie comme bidassse pour moi LES PIEDS NOIRS ETAIENT DES POURRIS DES FROFITEURS DE LA MERDE

patphil

à ceci près que le fln a toujours été islamiste et pour l’épuration ethnique, relisez la charte

Henri

Manuel, j’apprécie vos articles mais je me dois d’apporter une contradiction quand à votre propos que la guerre d’Algérie était une guerre de religion; certes ce fut le cas mais pas seulement à cette période.
La guerre de religion, plutot guerre dite sainte et plus précisement djihad, a commencé dès 1830 et ce jusqu’en fin des années 1860 à partir desquelles, s’ensuivit la période dite de pacification. Puis le djihad reprit en 1954 avec les signes avant-coureurs que l’on sait en 45.
Je ne sais si vous connaissez Bernard Lugan; si ce ne le cas, je vous oriente vers ses vidéos instructives dans divers domaines relatifs à l’Afrique dont celle-ci: Bernard Lugan, Algérie, l’histoire à l’endroit.

Theodore

Depuis des années j’affirme que la guerre d’Algérie qui, avant 1954, fut effectivement une révolte contre la France colonisatrice, est devenue progressivement une guerre de religion / dixit

Vous n etes pas le premier a avoir fait ce constat ! ( mon pere affirmait la meme chose en 1965…)
Vous savez parfaitement ( et mieux que moi ) qu avant 1954 le fosse etait entre les deux religions immense et ne pouvait deboucher que sur un conflit..( idem pour les egyptiens chretiens avec NASSER en 56…)

Avoir donc autorise les arabes ( sachant la haine qu ils avaient des chretiens deja a cette epoque ) a venir en France ( alors qu ils avaient un pays a eux ) apres 62 est une honte sans nom… nous en payons la deuxieme fois les consequences !

Con un jour, Con toujours…

Dupond

+1000000000000000000000000000000000000000000

Henri

Theodore, pour la réponse à votre dernier paragraphe, vous la trouverez dans la vidéo de Bernard Lugan intitulée Algérie, l’histoire à l’endroit.

Anton

Le problème, c’est que les gens qui veulent ouvrir les yeux de leurs compatriotes par des études sérieuses et à la documentation inattaquable, tel Bernard Lugan, grand historien de l’Afrique, sont des pestiférés, des galeux, des fachos et autres noms d’oiseaux pour les menteurs et aveugles volontaires qui nous “gouvernent”.

Theodore

merci Henri ! je connais bernard lugan…il etait membre de l’Action française dans sa jeunesse donc bon signe !
je ne vais pas lire son livre car la réponse VERITABLE a mon paragraphe est absente, vu les paragraphes de son livre…j en sais plus que lui !

1 L’Algérie est-elle Berbère ou Arabe ?
2 Comment des Berbères chrétiens sont-ils devenus des Arabes musulmans ?
3 Pourquoi Bougie et Tlemcen n’ont-elles pas créé l’Algérie alors que Fès et Marrakech ont fondé le Maroc ?
4 L’Algérie, Régence turque oubliée ou marche frontière de l’empire ottoman ?
5 Abd el-Kader, une résistance « nationale » ou arabe ? – Mokrani, une résistance « nationale » ou berbère ?

Henri

Bonsoir Théodore.
Je me suis permis de vous suggérer d’écouter la vidéo à l’intitulé: Algérie, l’histoire à l’endroit car, en fin de celle-ci, il donne la réponse à votre interrogation. Il me semble que la vidéo fait 15 ou 20 mn; aussi, en reprenant son intitulé, précédé de: Bernard Lugan ( pour en faciliter la recherche) il vous sera aisé d’entendre cette réponse plutot que de relire le livre pour la retrouver.
Pour ma part, j’ai découvert Bernard Lugan que depuis une quinzaine de jours; ce qui m’a permis d’apprendre et comprendre certains points que j’ignorais au travers de ses vidéos.
Cordialement.

Theodore

6 Que s’est-il passé à Sétif et à Guelma au mois de mai 1945 ? – Sétif au-delà des mythes
7 1954-1962 : la « révolution unie », un mythe ?
8 Le FLN a-t-il militairement vaincu l’armée française ?
9 Le 17 octobre 1961 à Paris : un massacre imaginaire ?
10 La France a-t-elle pillé l’Algérie ?

suite de mon precedent message !

Theodore

A la moderation : vous avez oublie ( souci technique ? ) les autres paragraphes du livre de Lugan a propos de son livre…

Ma reponse a henri est donc incomprehensible pour le moment pour lui et d autres… merci

Enrico

Tres bien dit

Lire Aussi