La guerre en Ukraine est un contre-feu aux « vaccins » tueurs !

De plus en plus de révélations sur les « vaccins » tueurs de Pfizer & Co sont reprises par les médias aux États-Unis et en Europe.
Pour l’instant, ces révélations sont partielles et elles ne concernent, au mieux, que le premier semestre 2021 et une partie du second semestre de la même année.
Qu’en sera-t-il lorsque toutes les données de 2021 et du premier trimestre 2022 seront étalées sur la place publique ?
Qu’en sera-t-il quand des millions de maladies auto-immunes induites par les injections d’ARNm vont apparaître ?
Qu’en sera-t-il quand des millions de cancers induits par les injections d’ARNm vont se manifester ?

Les murs de la forteresse du mensonge universel de cette fausse pandémie s’effritent de toutes parts, elle prend l’eau de la mer d’Azov et de la mer Noire.

Pour l’instant, on mesure principalement les effets meurtriers des injections sur les pathologies cardiovasculaires qu’elles induisent à très court terme (péricardites et cardiopathies parfois fulgurantes en cas de stress ou d’exercices physiques intenses), mais d’autres pathologies vont apparaître, c’est une question de temps, une simple question de temps (il faudrait 48 semaines pour que les mécanismes physiopathologiques des maladies auto-immunes se mettent en place dans l’organisme après les injections d’ARNm).

C’est maintenant une simple question de temps.

C’est une simple question de temps, et ce temps semble être maintenant le principal ennemi des milliardaires mondialistes qui n’ont pas suffisamment consolidé leur forteresse du mensonge universel de la fausse pandémie au « C-19 » et de la nature meurtrière de leurs injections à l’ARNm.
Au risque d’être emportés par une déferlante qui les laminerait, il leur faut réagir, ne pas perdre la main.

En fait, les révélations qui vont voir le jour risquent fortement de les chasser du pouvoir (et peut-être même pour certains de mettre leur vie en jeu), car des victimes ou des proches de victimes voudront que justice soit rendue et certains s’en chargeront par eux-mêmes.

Quoi de mieux qu’une guerre pour parler d’autre chose, se maintenir au pouvoir et sauver sa peau ?

La guerre en Ukraine a été provoquée par les mêmes qui ont orchestré la fausse pandémie au « C-19 » et qui imposent les « vaccins » tueurs de Pfizer & Co. D’ailleurs ce sont les mêmes qui nient les événements indésirables graves et les morts dus aux injections d’ARNm, les mêmes qui veulent injecter la Terre entière, qui veulent que nos armées entrent en guerre contre le méchant Poutine.

En refusant de respecter leurs engagements sur la non-prolifération des bases de l’OTAN à la frontière de la Russie, en cautionnant les bombardements du Donbass par les éléments néonazis de l’armée ukrainienne financée et entraînée par les Occidentaux (bombardements qui auraient causé à ce jour près de 15 000 morts dont ils ne nous parlent jamais), les gouvernements occidentaux à la solde des milliardaires mondialistes et des psychopathes de Davos savaient très bien ce qu’ils faisaient.

Ils savaient très bien que le Président Vladimir Poutine n’aurait pas d’autre choix que de régler militairement le problème afin de protéger la Russie et les républiques autoproclamées de l’est de l’Ukraine.

À nous de ne pas être dupes.

Les révélations actuelles et celles qui ne vont pas manquer de survenir sur les effets meurtriers de leurs injections des « vaccins » tueurs de Pfizer & Co risquent très fortement de faire revenir les Républicains et le Président Donald J. Trump au pouvoir le 8 novembre 2022.

En France, la très possible victoire d’Éric Zemmour à la future élection présidentielle pourrait faire du remous, surtout si Jean-Frédéric Poisson et quelques autres dans l’entourage d’Éric Zemmour continuent à vouloir que la vérité éclate sur cette fausse pandémie.

En 2019, pour chasser l’opposant principal à l’agenda 2030 de l’ONU et aux autres plans des milliardaires mondialistes, ces derniers ont réussi à organiser la plus grande fraude électorale de l’histoire des États-Unis qui a vu Joe Biden, dont le fils possède de multiples intérêts en Ukraine, prendre la place de Donald J. Trump à la Maison-Blanche.

En 2022, alors que le retour de Donald J. Trump aux affaires se fait de plus en plus probable, les milliardaires mondialistes sont passés à l’étape supérieure : un conflit armé contre la Russie dont on ne sait vraiment pas s’il ne va pas dégénérer en conflit nucléaire, tant les milliardaires mondialistes feront tout ce qu’ils peuvent pour rester en place et en vie.
Les Républicains et le Président Donald J. Trump ont-ils prévu cela, ont-ils imaginé des parades ?
Il faut l’espérer.

En France, ils veulent « suspendre » les élections, à moins qu’Éric Zemmour n’ait pas les 500 « parrainages » d’élus.

Déjà en France, les roquets de la propagande étatique à la solde de l’Exterminateur des personnes âgées, Emmanuel Macron, commencent à entonner le petite musique « on ne va quand même pas changer de Président dans une période aussi grave ».

Il ne faut pas prendre à la légère ces déclarations, et nous ne devons pas renoncer aux apparats de la démocratie, car c’est en les utilisant en notre faveur que nous pourrons imposer à nos tortionnaires une République et une démocratie citoyennes.

Nous devrons créer une Cour pénale citoyenne pour les juger.

Il faudra juger tous les acteurs qui ont pris part, d’une manière ou d’une autre, aux mortelles « va xi nations » anti-« C-19 ».
Il faudra les juger après avoir changé notre système judiciaire et renvoyer les juges actuels dont beaucoup devront également être jugés pour leurs complicités dans les crimes commis lors de la fausse pandémie au « C-19 ».
Nous devrons instaurer une Cour pénale citoyenne dont les procureurs et les jurés seront élus et révocables, il est temps de donner de la consistance à la jolie phrase « La justice rendue au nom du peuple français ».

Il faudra les juger, tous, et très sévèrement.

Lorsque nous les jugerons, faudra-t-il faire le tri entre les menteurs qui savaient parfaitement bien qu’ils mentaient et leurs perroquets qui en tiraient profit en se foutant du tiers comme du quart de la vérité et qui se sont contentés de se partager des milliards d’euros sur les carcasses de leurs victimes des injections d’ARNm ?

À Libre Consentement Éclairé, nous pensons que cela ne sera pas nécessaire.
Et les partisans du rétablissement de la peine de mort pour juger les assassins du « C-19 » se font de plus en plus nombreux dans nos rangs.

Pierre Lefèvre

image_pdfimage_print
38

6 Commentaires

  1.  » la très possible victoire d’Éric Zemmour à la future élection présidentielle  » ,
     » alors que le retour de Donald J. Trump aux affaires se fait de plus en plus probable  » .

    Vous êtes bien optimiste Mr Lefèvre .

  2. Tout à fait d’accord avec vous M. Lefèvre , ces ordures ne devront pas s’en tirer facilement ,! Justice et sentence aussitôt appliquée ! Espérons que Z gagne ces élections .

  3. A 67ans Bill a sa conscience tranquille ! Regardez bien ce type il a un côté obscur, mise à part ses origines indiennes, avec une plume dans le cul ! Possédant 124Milliards de dollars il peut étouffer n’importe quel scandale même s’il est planétaire ! Vous avez dit virus ? Il paraît que le new système Windows vous achetez un ordi, le virus est déjà dedans et c’est une affirmation ! Bref, notre dieu à tous est furieux de voir tout ce qui se passe et il va lâcher une vague géante à San Francisco en punition à tous les péchés !😇

  4. Une bonne arrestation et mise en taule de responsables mafieux des maux des peuples et, tout comme Milosevic, reconnu innocent des crimes qu’on lui repprochait après dix ans d’incarcération arbitraire, une mort par désespoir et chagrin, longue maladie ou pendaison à cause de « remorts » qui les rongeaient… cela fait du bien de rêver, mais hélas, entre loups il n’y a pas de cannibalisme.

Les commentaires sont fermés.