1

La haine est le noyau central dur de l’islam, son squelette et son âme…


« La haine est le noyau central dur de l’islam, son squelette et son âme… »

Je connais bien l’islam.
Certains ont peut-être même lu mon livre « Les ravages civilisationnels régressifs de l’islam. »

Sans cette haine imposée, diffusée et rabâchée à l’infini dans les madrassas, tous les établissements scolaires, les universités, les mosquées du monde arabe et par les médias et les dirigeants, sans cette haine donc l’islam n’existerait plus. Cette haine découle directement de la jalousie maladive et de l’impuissance à avancer des peuples musulmans. Il est difficile de comprendre cette mentalité d’un autre âge, qui ne remonte qu’au début du 7ème siècle, mais qui semble avoir surgi de la préhistoire tant elle est incongrue et mauvaise pour tous ces peuples.
Pour avancer, il faut se tourner vers le futur, il faut réfléchir et étudier les sciences des hommes et il faut travailler et produire ce dont on a besoin.
Mais depuis son avènement, l’islam n’a su que gémir sur son sort, piller les autres nations et massacrer 280 millions d’êtres humains dans le seul but de s’emparer de leurs richesses.
Et même dans ses guerres, les combattants de l’islam n’ont jamais connu le moindre panache ni la moindre gloire.  Quand on se met à 20 contre un seul homme, où est le mérite, où est la gloire ?
C’est ainsi que les armées musulmanes ont agi, lâchement et sans le moindre respect humain, en massacrant haineusement pour le seul plaisir de massacrer des peuples innocents.
Et lorsque les armées musulmanes se sont parfois attaquées à des ennemis égaux en nombre, ils ont le plus souvent perdu la bataille. Ils ont d’ailleurs parfois vaincu des nations et des territoires immenses, mais ont toujours fini par en être rejetés, expulsés et parfois massacrés à leur tour.
L’islam d’aujourd’hui repose sur ce socle d’un passé peu glorieux de parasite du monde.
Il est toujours parasite, haineux, fielleux et conquérant, quelles qu’en soient les façons.

J’ai découvert très récemment un article de Amin Zaoui, écrivain, romancier et penseur algérien, qui évoque cette haine dont tous les peuples musulmans sont imprégnés, en la comparant un peu à un fléau climatique…
La haine de tout et de tout le monde.
La seule chose qu’il n’évoque pas, c’est la haine pour certains animaux, notamment les porcs, les chiens, les ânes et les singes…

***

« Magnitude de la haine sur l’échelle arabo-musulmane »

Image : Un maître enseignant ses élèves dans une madrassa

Dans la société arabo-musulmane, existe bel et bien une culture de la haine transmissible de génération en génération, d’un pays musulman à un autre. Abondamment, cette haine se manifeste dans le discours politique, culturel, littéraire, idéologique, religieux, artistique et médiatique. Une haine structurée et graduée. Une haine qui prend son élan selon le thème traité. Et il y a des sujets récurrents et préférés dans la société arabo-musulmane pour le bon élevage et la bonne conservation de cette culture haineuse et venimeuse. Dans ce texte, j’essaie d’établir une première liste des sujets où la haine musulmane est hautement célébrée, dans le conscient comme dans l’inconscient, dans la culture savante comme dans la non-savante.

1. La femme, par excellence, est le sujet, l’être, qui est frappé par la haine dans la plus haute magnitude sur l’échelle arabo-musulmane. Haine de toutes les couleurs. De tous les coins. Dans toute notre histoire. Dans tous les langages et les langues. Elle est maudite dans le discours religieux. Elle est abominée dans le discours politique hypocrite. Elle est détestée dans la culture familiale machiste. Elle est le serpent dans la société. Elle est la source de tous les maux qui tombent depuis la nuit des temps. Elle est Satan. Elle est la cause de la souffrance de l’homme depuis son éjection du Paradis dans le texte religieux. Et en somme, c’est à cause de la femme que les musulmans sont sous-développés ! À cause d’elle, ils ont faim et ont soif ! À cause d’elle, ils sont battus dans les guerres ! À cause d’elle, ils sont analphabètes !

2. Le juif : il est le centre d’une haine que les sociétés arabo-musulmanes traînent en elles depuis des siècles. Aucun rapport avec l’État d’Israël colonial. Il est l’avare. Il est infidèle. Il est le malin. Il est l’hypocrite. Il est le colonisateur ou la main de la colonisation. Il est Satan. Il est l’impropre. Il se marie avec sa sœur. Celui qui accapare toutes les richesses arabo-musulmanes. En somme, le juif comme la femme est à l’origine de toutes les décadences arabo-musulmanes, les anciennes et les modernes ! Sans les juifs sur terre, la société arabo-musulmane aurait été un paradis sur terre !

3. L’Occident dont l’image est généraliste. Cet Occident est le colonisateur. Le voleur des richesses. Le chrétien. Il est l’athée ! Le laïc. Il est l’immoraliste. Il est le bras droit du juif. Il est le meneur des droits de la liberté des femmes. Il est la terre de l’homosexualité infecte. Il est la source de toutes les pollutions terrestres. Il est le signe de la fin du monde. En somme, cet Occident est la source de tous les maux et les guerres que subit l’islam !

4. La société arabo-musulmane déteste la laïcité. Le laïc est l’ennemi numéro un de la religion musulmane. Il est le fruit de l’Occident mécréant. Il est l’allié du communiste, son frère de lait. Ils sont sortis du même œuf ! En somme, le laïc est la source de tous les égarés dans la société arabo-musulmane. Donc il faut nettoyer cette société de tous ces vauriens. Le laïc appartient à une race à éliminer.

5. L’athée est un microbe mortel. Un poison. Une fabrication de l’Occident. Une confection juive. D’ailleurs, Einstein est un juif ! L’athée est une créature à éliminer.

6. Le communiste est le fruit des juifs. Le communisme est créé par les juifs pour faire face à l’islam. Le communiste se marie avec sa mère et sa sœur ! D’ailleurs, Marx est un juif !!!

7. La société arabo-musulmane déteste les droits de l’homme. Il n’y a de droit que les droits d’Allah prescrits dans Son Livre. Ces droits de l’homme sont le fruit de l’Occident athée, l’idée des juifs en partenariat avec les communistes et les femmes nues !! En somme, il faut préserver la société arabo-musulmane de tous les aboyeurs pour les droits de l’homme !!

8. La société arabo-musulmane vomit tout respect à la notion du temps. Même si l’horloge, colportent les conteurs, est une fabrication de l’ère de Haroun Er-Rachid, en ce temps des chrétiens, des juifs, des femmes et de téléphone cellulaire, elle est utilisée pour d’autres raisons. Pour d’autres objectifs, pour fixer les heures d’appel à la prière ! La société arabo-musulmane n’a aucune estimation, aucune considération pour le temps, parce que le temps est lié au travail, parce que le travail est lié au capital, parce que le capital est l’image du juif et de l’Occident athée.

Si la société arabo-musulmane hait la femme, mère, épouse, sœur aimante, si la société arabo-musulmane abhorre le juif porteur, lui aussi, d’une religion monothéiste, si la société arabo-musulmane honnit le chrétien porteur d’une autre religion monothéiste, s’il est contre les droits de l’homme, refuse de vivre son temps avec tout ce qu’il y ait de bien et de mal…, cette société arabo-musulmane est égarée dans les contrées les plus dévoyées !!

Avec cette haine de haute magnitude sur l’échelle arabo-musulmane qui, dans le monde, résistera à ce séisme et préservera l’amitié de l’arabo-musulman ?

Par Amin Zaoui, le 29 janvier 2016 : https://www.tunisiefocus.com/politique/magnitude-de-haine-lechelle-arabo-musulmane-141771/
Amin Zaoui, né le 25 novembre 1956 à Bab el Assa en Algérie, est un écrivain, romancier et penseur algérien : https://fr.wikipedia.org/wiki/Amin_Zaoui

***

Tout cela est tellement vrai et tellement triste pour ces hommes, ces femmes et ces enfants dont la religion a fait de leur vie un enfer sur Terre…
Cette communauté est enfermée dans sa spirale infernale de haine et de violence et il lui est impossible d’en sortir, car elle est convaincue, de façon complètement paranoïaque, que le monde entier lui en veut.
Ce qui a fini, effectivement, à la longue, par devenir vrai…

Si le monde musulman ne fait pas d’effort pour changer, c’est parce qu’il est sclérosé, incapable du moindre changement qu’il a voulu lui-même rendre interdit et criminel envers sa divinité de pacotille.
La peur est partout et celui qui veut faire changer les choses dans l’islam risque la mort.

Ce qui fait que, peu à peu, des millions de musulmans abandonnent l’islam et quittent les quartiers, les villes ou les pays où ils vivent pour ne pas être reconnus, dénoncés (car la délation est très musulmane), arrêtés et tués. Petits ou grands, c’est pareil. L’intolérance sera la même.

L’islam en est toujours au niveau d’avancée où nos nations en étaient il y a deux mille ans.
Pourquoi l’islam refuse-t-il de changer, de se réformer ?
Pour la plus vieille raison du monde : l’argent.
Les religions sont des machines à faire de l’argent.
Regardez l’histoire du catholicisme et ses crimes…
A Rome, le Vatican est une machine de pouvoir et d’argent.
Toutes ces offrandes et quêtes, tous ces dons sont en grande partie centralisés au Vatican. Là, ces sommes sont placées et elles représentent des centaines de milliards de dollars.
C’est le trésor de l’église catholique.
Aujourd’hui, elle s’est un peu calmée, mais sa fortune est toujours là et elle ne sert pas à grand-chose.
Le Pape est d’ailleurs de plus en plus éloigné des préoccupations des catholiques.

Pour l’islam, c’est la même chose. La religion draine beaucoup d’argent grâce à l’aumône obligatoire, la zakat. Et il y a aussi le pèlerinage à La Mecque qui rapporte beaucoup d’argent.
Cet argent fait vivre beaucoup de monde, les prêtres, mais aussi des enseignants, des intellectuels musulmans, l’université Al Azhar, etc.

Dans les pays musulmans, bien sûr, la laïcité n’existe pas et la religion est essentiellement politique et règne sur les états et sur les peuples.
La prison et la peine de mort étant la réponse universelle et sans subtilité à toutes sortes de délits, la terreur règne partout.

Il faut bien comprendre que dans l’islam il n’existe aucune spiritualité ni rien qui ressemblerait à de la philosophie. Le mot « philosophie », d’origine grecque, signifie « amour de la sagesse et de la connaissance ».
Et la sagesse et la connaissance dans l’islam se résument à ce qui est écrit dans le Coran et dans les Hadiths.
Toute autre forme de recherche ou de réflexion sur la sagesse ou la connaissance est interdite.
La sagesse est donc la raison d’une part et la connaissance d’autre part qui sont des concepts interdits, car ils permettent à celui qui les aborde de comprendre et de relativiser les choses.

Une nouvelle intéressante, réjouissante et porteuse d’espoir vient de tomber :
Le président égyptien Abdel Fattah Al Sissi demande au ministère de l’éducation de supprimer les versets du Coran et les hadiths des programmes scolaires.
https://www.dreuz.info/2021/02/25/al-sisi-demande-au-ministere-de-leducation-de-supprimer-les-versets-du-coran-et-les-hadiths-des-programmes-scolaires/?

 

J’approuve et je salue cette initiative. Elle est nécessaire dans les pays musulmans pour réduire les pouvoirs destructeurs de la religion.
Le président A Sissi semble très critiqué chez nous par tous les islamo-gauchistes imbéciles, mais ça n’étonne personne.
Notre président à nous est aussi très critiqué pour sa gouvernance criminelle anti-France.

La seule issue pour tous les pays musulmans, aujourd’hui, c’est de supprimer les pouvoirs de la religion et d’adopter la laïcité d’état.
L’islam est éminemment criminel contre toute l’humanité et il doit être attaqué sans cesse, combattu, harcelé et persécuté jusqu’à sa disparition totale ou à son hypothétique réforme visant à supprimer totalement du Coran et de tous ses écrits toutes les incitations à la haine et au meurtre de tous les humains qui ne lui sont pas affiliés.

Ivan Bartowski

« Les ravages civilisationnels régressifs de l’islam » (Début, 70 premières pages) : http://jenmore.free.fr/ravagesdebut.html