La HAS assassin veut vacciner des petits dès 6 mois contre le covid !

Tout ça pour ça ! Les chiffres sont pourtant éloquents. Partout dans le monde, les études se suivent et se ressemblent, pourtant. Non seulement le vaxxin ne sert à rien, puisqu’il n’empêche ni la transmission ni la contamination, et qu’aucun chiffre officiel n’a pu attester qu’il empêcherait les formes graves mais les effets secondaires sont énormes, le risque est énorme.

C’est la très officielle CADA qui le dit…

https://resistancerepublicaine.com/2022/11/29/ils-ont-menti-ils-ont-invente-les-chiffres-de-contamines-covid-avec-ou-sans-vaccin/

Et comme elle le dit et que ça dérange, quand vous voulez aller sur le site SAFARI vous informe qu’il serait très dangereux d’y aller !!! Voici le lien direct :

https://www.cada.fr

https://resistancerepublicaine.com/2022/12/09/quand-le-professeur-perronne-vide-son-sac-ca-fait-mal-a-macron-et-a-toute-la-clique/

La HAS n’en a cure. La HAS où Macron fait la loi. La HAS dont on attend encore qu’elle autorise la ré-intégration des soignants non vaxxinés, dernier pays dans le monde à ne pas l’avoir fait.

Que voulez-vous, Macron a été élu en 2017 sur fond de magouilles avec l’industrie vaccinale…

https://resistancerepublicaine.com/2017/03/09/macron-le-corrompu-favorise-les-labos-servier-responsables-des-2100-deces-dus-au-mediator/

et son premier travail, dès juin 2017, a été de faire passer les vaccinations obligatoires des enfants de 3 à 11 vaccins…

https://resistancerepublicaine.com/2017/06/16/11-vaccins-obligatoires-macron-veut-faire-un-gigantesque-cadeau-aux-labos-et-tuer-les-notres/

https://resistancerepublicaine.com/2017/07/08/11-ou-12-vaccins-obligatoires-en-france-et-en-italie-ni-paolo-gentiloni-ni-microleon-nont-denfants/

On n’est donc pas étonnés par la dernière de Macron-Has… D’autant moins qu’il s’agit, tout simplement de vacciner avec PFIZER uniquement !!!! Faut bien donner un prix de consolation au couple maudit Der Leyen-Burla !

Pour la première fois, les autorités sanitaires françaises recommandent la vaccination anti-covid pour les bébés à partir de 6 mois, pour certains cas à risque. La HAS estime que les risques d’effets secondaires graves ne sont pas avérés.

Pour la première fois en France, des bébés pourront être vaccinés contre le Covid-19. Les autorités sanitaires recommandent désormais le vaccin Pfizer/BioNTech à certains enfants de plus de six mois mais, contrairement aux Etats-Unis, pas à l’ensemble d’entre eux.

La Haute autorité de santé (HAS) «recommande d’élargir dès aujourd’hui la vaccination contre le Covid-19 aux enfants âgés de 6 mois à 4 ans révolus à risque de forme grave de la maladie et de décès», a-t-elle annoncé le 19 décembre.

C’est la première fois qu’un vaccin anti-covid (seul celui de Pfizer/BioNTech est concerné) est approuvé en France pour
les bébés. Les avis de la HAS sont théoriquement consultatifs, mais le ministère de la Santé les suit presque systématiquement. La recommandation des autorités sanitaires françaises est toutefois plus resserrée que l’avis donné par leurs homologues européennes voici quelques semaines.

Celles-ci avaient recommandé le vaccin de Pfizer/BioNTech pour l’ensemble des bébés de six mois à quatre ans, estimant que, selon elle, les bénéfices l’emportaient sur les risques. Elles avaient également recommandé un autre vaccin, celui de Moderna, pour l’ensemble des bébés de six mois à cinq ans. Ces avis allaient dans le sens des décisions prises aux Etats-Unis où, depuis plusieurs mois, tous les bébés de plus de six mois peuvent être vaccinés contre le Covid-19.

La HAS minimise les risques liés aux myocardites ou aux péricardites

Quant aux autorités françaises, elles n’ont, pour l’heure, autorisé que le vaccin Pfizer/BioNTech. Surtout, comme l’ont déjà décidé d’autres pays européens comme l’Allemagne et les Pays-Bas, elles limitent son usage à certaines catégories de bébés : essentiellement, ceux qui courent des risques de complications graves.

Cela comprend «les enfants qui ont une de ces comorbidités : les cardiopathies congénitales, les maladies hépatiques chroniques, les maladies cardiaques et respiratoires chroniques [y compris l’asthme sévère nécessitant un traitement continu], les maladies neurologiques, l’immunodéficience primitive ou induite par médicaments, l’obésité, le diabète, les hémopathies malignes, la drépanocytose et la trisomie 21», énumère la HAS.

A cela s’ajoutent les cas de «cancer récent, maladie rénale chronique ou handicap neurologique». La vaccination est aussi recommandée aux bébés dont l’entourage est à risque de forme grave du Covid.

C.Tasin : BEN VOYONS ! Quand on élimine toutes les « raisons » de vaxxiner les bébés de 6 mois », il en reste peu à pouvoir passer à travers les mailles du filet !

La HAS juge convaincantes les données d’efficacité disponibles sur le vaccin Pfizer/BioNTech chez les moins de quatre ans, tout en soulignant que le risque d’effet secondaire grave n’apparaît, selon elle, pas avéré. «Aucun décès, aucun cas de myocardite ou de péricardite n’a été rapporté dans les différentes études menées», assure la HAS.

Cet avis s’inscrit dans un contexte où très peu d’enfants français sont vaccinés contre le Covid, alors que la vaccination est ouverte aux moins de douze ans depuis la fin 2021. Actuellement, 5% des enfants de cinq à onze ans sont vaccinés en France.

https://francais.rt.com/france/103145-covid-19-autorites-sante-francaises-recommandent-vaccination-vertains-bebes

Christine Tasin

https://resistancerepublicaine.com/2022/12/21/la-has-assassin-veut-vacciner-les-petits-des-6-mois-avec-comorbidite-contre-le-covid/

image_pdfimage_print
11

15 Commentaires

  1. Ces connards ne sont toujours pas au courant que ce n’est plus le Covid qui pose problème aujourd’hui, mais

    1) les Infections respiratoires aigües : 645/100 000 habitants en semaine 50 en France
    2) les diarrhées aigües : 84/100 000 habitants en semaine 50 en France
    3) et enfin, le petit Covid, : 59/100 000 habitants en France en semaine 50 *

    Source : Bulletin hebdomadaire du Réseau Sentinelles – France Santé publique – Inserm – Sorbonne Université

  2. Les mafias se fichent pas mal des milliers de morts que leurs trafics illégaux entraînent. Faire du fric « quoi qu’il en coûte » humainement est leur seul souci.
    Toute ressemblance avec des évènements, des faits ou des politiques actuels ne serait que coïncidence tout-à-fait fortuite.

  3. Quand on voir l’échec total de la vaccination des 5 à 11 ans on peut faire confiance à la sagesse de la majorité des parents. Ces pourritures de Diafoirus covidistes sont loin d’avoir gagné et je dirais même que la magouille de la vaccination covid a servi la cause de ceux qui luttent contre cette vérole que sont les labos pharmaceutiques. Courage nous allons gagner ! Et n’oubiez pas de faire un gros bras au premier Diafoirus covidiste que vous rencontrerez !

  4. Aux parents de tout mettre en oeuvre pour résister et empêcher qu’ils portent atteinte à la vie de ces tout petits qui sont sensés représenter la prunelle de leus yeux.Il semble bien qu’on supprime la population par petites touches.Là où j’ai du mal à comprendre, c’est qu’avec tout ce que l’on sait aujourd’hui sur les effets du vaccin, tant de gens se ruent encore sur les doses,toutes classes sociales confondues. Je n’ai jamais eu peur du covid et à ce jour,ni mon conjoint ni moi n avons été malade alors que je suis une senior,donc à risques et lui est beaucoup plus jeune que moi. Aucun geste barriere, rien ,et nous sommes toujours là.

  5. Un nouveau-né meurt d’« énormes caillots sanguins » après une transfusion préopératoire avec du sang de vaxxiné.
    Un hôpital à Washington aux Etats-Unis a tué un nouveau-né en lui injectant du sang de vaxxiné ‘anti-covid’ alors que ses parents avaient demandé de lui administrer du sang de non-vaxxiné.
    https://reseauinternational.net/un-nouveau-ne-meurt-d-enormes-caillots-sanguins-apres-une-transfusion-preoperatoire-avec-du-sang-de-vaccine/

  6. Le ‘Président’ de la République Française qui monte au front pour promouvoir un vaccin ‘anti-cancer’ du col de l’utérus à administrer aux deux sexes et de manière obligatoire ! Naturellement, le fait que la distribution européenne de ce Gardasil soit réalisée par Serge Weinberg (encore un jf), un des plus gros contributeurs financiers des campagnes électorales dudit président ne peut que revêtir les oripeaux du hasard.
    https://www.aimsib.org/2022/12/18/gardasil-vos-enfants-comme-du-betail/

  7. On expérimente un produit même sur les bébés, les enfants….en France !! Maïs qui va protester à l’Assemblée ? Pourquoi l’opposition ne porté pas plainte ??

  8. Titre : « La H.. assassin veut vacciner des petits dès 6 mois contre le covid ! ». En clair, le but est de stériliser définitivement les petits. Les plus faibles mourront après les injections. Pratique connue en 1940 : Extermination des faibles pour garder les forts comme esclaves. Ca vous paraît plus clair, comme ça ?

Les commentaires sont fermés.