La Haute Autorité de Santé poursuivie par « Bon Sens » pour la réintégration des soignants 

Décidément la basoche a du grain à moudre. 

Après les dépôts de plaintes pénales contre les assassins covidistes du régime Macron (1), voici que l’association Bon Sens entre en piste contre la toute puissante machine autoritaire en matière de santé française soutenue par la machine à juger et valider toutes ses forfaitures.

Ainsi et sans surprise, le Conseil d’Etat soutient le ministre de la Santé et affirme qu’il faudra une nouvelle loi pour supprimer l’obligation vaccinale Covid imposée aux soignants.

L’association https://bonsens.info/ attaque la très controversée Haute Autorité de Santé.

Bon Sens, indépendante et sans conflits d’intérêts, a repéré que cet organisme taillé sur mesure pour inspirer les décisions sanitaires du pouvoir, ne se fonde sur aucunes données scientifiques actualisées. En revanche, la HAS s’autorise à décider en fonction d’une éthique, qu’elle s’est elle-même forgée!

Or, l’association Bon Sens estime que « ce qui n’est pas éthique est de laisser des soignants démunis et sans aucune source de revenu, eux qui se sont battus face au virus de Wuhan en mars 2020, sous les applaudissements du public »

« on assiste donc à un véritable  jeu de dominos : la HAS dit non,  donc le Ministre dit non,  donc le gouvernement dit non, et comme le ministre est inattaquable d’après ce que nous dit le Conseil d’Etat , ils peuvent faire ainsi durer la suspension autant qu’ils le veulent, créant “des prisons contractuelles” pour les soignants encore sous contrat avec les hôpitaux publics ou les établissements privés.

Par ailleurs, on peut remarquer dans la décision du Conseil d’Etat, qu’il a été totalement éludé la problématique soulevée par la plaignante concernant le nombre exact de soignants suspendus, ce qui peut être révélateur d’une volonté de ne pas publier officiellement les vrais chiffres ».

Source https://bonsens.info/decision-du-conseil-detat-pour-les-soignants/

Bon Sens soutient la sénatrice Me Sylviane Noel pour son projet de loi de réintégration des soignants suspendus.

Une pétition officielle sur le site du Sénat est disponible ici 

« Nous rappelons pour l’occasion que ce type de pétitions permet qu’elle soit prise en compte, mais exige une connexion FranceConnect; cependant cette connexion reste anonyme ».

Teaser CSI n°65 : Laurent MUCCHIELLI du 04/08/2022

https://youtu.be/uDwSiQtjjCY

Teaser CSI n°60 : Vincent PAVAN du 23/06/2022

https://youtu.be/NKKAmfllDTk

À noter enfin que Bon Sens a déjà enclenché une quarantaine d’actions juridiques et judiciaires. Aperçu:

  • Plainte pénale pour fraude contre l’Ivermectine après une demande de RTU
  • Plainte pénale contre X concernant des informations déloyales et/ou mensongères notamment par les directeurs de la publication des médias
  • Plainte pénale contre des députés impliqués dans la décision sur la vaccination obligatoire des soignants
  • Plainte contre le Conseil de l’ordre des médecins
  • Plainte pénale et CJUE contre les fabricants de vaccins
  • Demande de démission des membres du Conseil constitutionnel
  • Sommation interpellative citoyenne auprès des élus du parlement

Toujours harcelé par le gouvernement et ses sujets, le Pr Christian Perronne annonce sur sa page VKêtre convoqué le 13 septembre 2022 devant la chambre disciplinaire du Conseil régional de l’ordre des Médecins d’Île-de-France: https://lemediaen442.fr/le-pr-christian-perronne-devant-la-chambre-disciplinaire-du-conseil-regional-de-lordre-des-medecins/

Voir la vidéo 

https://bonsens.info/pr-christian-perronne-au-defi-verite/

 Retrouvez les interviews (en partenariat avec FranceSoir) de scientifiques, de médecins,  d’experts du monde entier pour mieux comprendre les problématiques liées à la Santé Humaine, Santé de la Planète, Santé Sociétale et Santé des Entreprises https://bonsens.info/interviews-video-dexperts/

Pour contacter Bon Sens

https://bonsens.info/infos-utiles/

Virginie Joron : Octroi du pass sanitaire sur essai clinique : une aberration ! | Réponse du Pr Salomon 

https://youtu.be/PoKZQ0Q6G8A

Non seulement, les injections de mixtures expérimentales -dites vaccins- ne protègent personne des variétés du Covid, mais elles sont dangereuses pour la santé. Retrouvez les nombreux articles et vidéos de Planète 360 sur les effets secondaires 

https://planetes360.fr/plus-laustralie-v4ccine-et-plus-il-y-a-de-nouveaux-cas-de-malades-hospitalises-et-de-deces/?swcfpc=1#

https://planetes360.fr/ce-medecin-australien-raconte-les-pressions-quil-a-subies-et-demande-pardon-pour-ne-pas-avoir-signale-les-effets-indesirables-des-injections-je-donnais-plus-dimportance-a-mon-travail-a-ma-fam/?swcfpc=1

 (1) https://ripostelaique.com/reaction19-declenche-une-enorme-plainte-pour-crime-en-bande-organisee.html

Jacques CHASSAING 

image_pdfimage_print
15

14 Commentaires

  1. Et revoilà les statisticiens fous, qui croient que leur science est la seule exacte—Pour les contredire on leur rappellera le modèle mathématique ( cela sonne mieux) de Ferguson et ses confinements ( car suivi dans de nombreux pays) qui devaient éviter 510 000 morts au RU et 400 000 à la France. …

  2. on ne revient pas sur la chose jugée ! ils ont été virés, et ça continuera nous dit larem, on ne voit pas le RN ou la nupes aller contre

    • Erreur (grave) ! Ils n’ont pas été virés ! Ils ont été interdits de travail -ce qui est précisément un des points de fonds du débat puisqu’aucune indemnité de licenciement ne leur a été versée ……
      Donc pas de salaire, pas d’indemnité et interdiction d’exercer leur travail.
      Depuis les esclaves des pharaons en Égypte (qui devaient travailler sans être payés, mais en étant logés et nourris), on n’avait pas connu de situation semblable.

      • Vous avez raison Filouthai : ils n’ont pas été viré ils ont été suspendu, sans avoir d’indemnisation ni chômage. Ma nièce, sage-femme, est dans ce cas depuis septembre. Elle est seul et a un crédit pour sa petite maison, sans la famille qui la soutient financièrement….. Elle serait SDF. Et pourtant elle s’est donné à font pour son métier depuis plus de vingt ans. Je suis révoltée.

  3. Alors, si c’est la HAS qui gouverne, pourquoi continuer à payer des hommes politiques. Les mots santé et autorité sont pour moi contradictoires. Ils n’y a plus aucune excuse pour que ces personnes ne soient pas réintégrées dans leurs fonctions et les laisser ainsi sans salaire, c’est une honte.

  4. Ils ont piquousé, sans réflexion et obéissant aux ordres, aux lois Rivotril !
    Ils refusent la piquouze pour eux mêmes ? Deux poids deux mesures, NON ?
    QUE fait-on pour les autres qui ont refusé dès le départ ce poison ?
    MANQUE DE LOGIQUE FLAGRANT…. Personne ne réfléchit ??

  5. je vous rappelle que les ARS (enfants de la HAS et surtout de Bachelot) ont pour principale activité « les piquouzes » , les économies dans les hôpitaux et les « soins » du style « Rivotril » que des bonnes choses ! Notez aussi que les millions de vaxx H1N1 de la même Roselyne, étaient en fait un « ballon d’essai » POUR PRÉPARER Le TERRAIN et savoir si le pigeon allait courir se laisser pigeonner ! (Avez-vous vus le silence religieux observé après sa campagne d’inoculations ? Les effets secondaires étaient déjà catastrophiques, mais les pigeons dépités ont gentiment fait profil bas !)

    • Répondre à Paskal: Les (vrais) experts des domaines santé et biologie médicale sont à présent LÉGION à dénoncer le PLAN de réduction mondiale de la population (euthanasie différée) !

Les commentaires sont fermés.