La jeunesse est un naufrage, disait Philippe Muray…

Publié le 30 décembre 2020 - par - 26 commentaires - 1 797 vues
Traduire la page en :

Dans une Europe déracinée, une Amérique du Nord en état de catatonie, dans un Occident plongé à tous les niveaux dans l’immaturité, la jeunesse est devenue une malchance contemporaine, un boulet pour l’avenir, une terreur en train de s’imposer.

Jusque-là l’apologie de la jeunesse ne faisait pas trop de dégâts.

« Quelle planète allons-nous lui laisser ? » « Elle paiera toute sa vie la dette économique ? »

Et alors ? Cela ne l’empêchait pas de vivre. Et c’était heureux.

Depuis quelques temps, l’ambiance a changé.

Ce n’est plus la vieillesse qui est un naufrage., comme le disait de Gaulle en parlant des errements vichystes de Pétain.

Je n’ai jamais acquiescé en automate béni-oui-oui à ce constat gaullien.

Quelques noms parmi les premiers qui me viennent à l’esprit : Bercoff toujours aux manettes à Sud-Radio, Régis Debray toujours aussi vif d’esprit, Roman Polanski toujours aussi créatif, François Cheng toujours aussi rayonnant… On pourrait continuer ainsi un bon moment.

Où est donc le naufrage ?

Doit-on pour être idéologiquement correct encenser ces imbéciles de l’Unef rigolant de l’incendie de Notre-Dame et Maryam Pougetoux, une des présidentes, trimballant son voile de musulmane de compétition à l’Assemblée nationale ?

Faut-il applaudir l’antifa Antonin Bernanos, arrière-petit-fils du célèbre écrivain catholique, Georges Bernanos, dont le comportement et les réflexions sont une insulte à l’intelligence ?

Comment peut-on admirer la marionnette Greta Thunberg et ses colères de foldingo ?

Comment est-il possible que dans leurs mémoires de Master2 en sciences dites “humaines” (mémoires à peine du niveau de ce que nous faisions en Terminale), les jeunes s’adonnent à l’écriture inclusive, aux bons sentiments faisant de l’Autre le nouveau messie, aux haines pavloviennes envers les militaires et les chrétiens ?

Dans une autre catégorie – à l’autre bout de la chaîne alimentaire – que dire de la jeunesse enrôlée dans les milices du régime (rappelons qu’en France, les forces prétendues de l’ordre ont pour principale mission celle de protéger le gouvernement et non les citoyens) ?

Comme l’écrit Geronimo dans un commentaire de l’article d’Henri Dubost, Policier : un job en or pour la diversité sur Riposte laïque : « Je connais des jeunes flics qui ne savent pas écrire, et encore moins penser… Ils écrivent en SMS des PV cousus de fautes d’orthographe et de syntaxe, ils glandouillent dans les couloirs, passent leur patrouille sur leur téléphone, envoient des selfies, font le ramadan… Bref, une police qui ne ressemble à rien, dans un pays qui ne ressemble plus à rien…»

Quel naufrage ?

Il n’y a pas de mystère : pour arriver à un tel résultat, il faut un mauvais marin qui est allé dans une mauvaise école.

On doit cette catastrophe à l’Éducation nationale.

Grâce à elle, la jeunesse se complaît dans le superficiel, l’apparence, le facile, l’écran tactile, le jugement à l’emporte-pièce.

Incapable de penser autrement qu’en binaire (bien/mal, noir/blanc, bon/mauvais, gentil/méchant), inculte, une grande partie des jeunes très fun et cool – c’est-à-dire réfractaires au moindre effort – au vocabulaire dépassant à peine celui d’un berger allemand, ont la finesse d’analyse, l’esprit critique d’une méduse échouée sur une plage.

Et quand les jeunes se rendent compte de leurs lacunes, de leurs manques, ils accélèrent le mouvement, imposent leurs lâchetés, agressent la lucidité des anciens, pourchassent les dissidents qui apparaissent parfois dans leurs rangs.

Est-ce du ressentiment ?

Celui d’être incapable de se transcender ? Celui de se réfugier dans un infantilisme mortifère ? Une niaiserie puérile ? Celui de savoir que l’on s’enfuira au premier coup de feu contrairement à Ceux de 14 et ceux du Jour le plus long ? Celui de n’avoir pas les outils intellectuels des aînés pour saisir le monde dans sa complexité ? Celui né de leur égoïsme, de leur inconscience de benêts ?

Si elle avait ne serait-ce qu’un vernis de culture, le héros de cette jeunesse pourrait être Saint-Just et son « pas de liberté pour les ennemis de la liberté ».

Mais l’homme fut amené à passer l’examen de la guillotine à 27 ans. Avec succès.

Comme un avertissement. Pour rappeler que ce sont, les jeunes, qui doivent une dette éternelle à leurs aïeux et pas le contraire.

Marcus Graven

 

Vous pouvez retrouver tous mes articles sur

https://marcus.tvs24.ru

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Notifiez de
4EST

lolllll il suffit de voir comme on voit sur son tee shirt Antifascist ça donne vraiment envie de devenir un Facho

Theodore

Bien lu votre critique de la jeunesse actuelle, je ne suis pas totalement en phase avec votre texte..
Car ils ne sont pas totalement responsables de la gestion des parents ( eux meme par toujours correctement eduques ) ou des maitres a l ecole, ou d une societe de consommation epouvantable…
Mais moi ce qui me choque le plus du cote de cette jeunesse, c est surtout le manque d esprit de sacrifice ( s occuper des vieux par ex ) ou un autre manque evident : bouger son cul… ( nouvelle generation moins attiree par l effort ( sports par ex et uniquement le foot ), mais tres attiree par les technologies

Anne-Marie G

En effet, la jeunesse n’est plus ce qu’elle a été. Mais il faut dire que leurs parents et grands-parents avaient renoncé avant eux aux valeurs traditionnelles de travail, d’effort, de mérite, séduits par le “progrès ” et la vie facile de consommateurs et téléspectateurs.
Beaucoup d’hommes se flattent d’être anti-militaristes, par esprit de bravade, après Brassens qui se piquait d’être plus intelligent.
La vérité est que les peuples européens ont jeté par dessus bord toute transcendance et qu’à présent ils n’ont pour seule boussole que leur individualisme et la recherche du plaisir facile sans travail plutôt que basé sur l’effort.
On pensera que ce sont là propos classiques de vieillard !
Mais qui peut nier que nous sommes au bord du gouffre à force de pacifisme et de concessions.

POLYEUCTE

Le Jour de Noël, je racontais à mes petits-enfants, plongés dans leur Smartphone, que “de mon jeune temps” on allait à la Poste pour téléphoner !
Marrade générale !
Que nous n’avions pas de frigos ! Que les rues étaient vides de voitures en stationnement la nuit !
Vite ! Un Coca pour se remettre !
Société de Labeur devenue d’Abondance ? On voit le Résultat !

meulien

C’est eux qui font leur vie ! Une fois les anciens disparus (qui travaillent et payent les impôts), ils verront bien !

Mickaël COHUET

« Lorsque les pères s’habituent à laisser faire les enfants,
Lorsque les fils ne tiennent plus compte de leurs paroles,
Lorsque les maîtres tremblent devant leurs élèves et préfèrent les flatter,
Lorsque finalement les jeunes méprisent les lois parce qu’ils ne reconnaissent plus au dessus d’eux l’autorité de rien ni de personne,
Alors c’est là, en toute beauté et en toute jeunesse, le début de la tyrannie. »

Platon (La République).

Heraklite

Citation placée fort à propos.

Pivoine

“de Master2”
Je croyais qu’on disait maîtrise…

faguet

http://echelledejacob.blogspot.com/2020/12/changement-climatique-brutal.html#more …dans le passé il y a eu des changements brusques de température en chaud ou froid le réchauffement actuel pourrait provoquer une chute brutale des températures Et si, par exemple, le tapis roulant océanique ralentissait brusquement dans un avenir proche comme il l’a fait dans un passé pas trop lointain? Les effets climatiques, ont-ils spéculé, pourraient inclure des baisses de température en Amérique du Nord, en Europe et en Asie, associées à des augmentations de température en Australie, en Amérique du Sud et en Afrique du Sud. L’Europe pourrait devenir comme la Sibérie.

ouragan

Pourquoi faire de la pub à la Mongolie ?

faguet

http://echelledejacob.blogspot.com/2020/12/changement-climatique-brutal.html#more ……. au détour d’un très long article scientifique on apprend que le seul navire pouvant exécuter cette mission est français ,,,,avec un équipage Malgache Le gros du travail sur ce navire n’a pas été géré par les scientifiques américains ou français, mais de gérer un équipage de 20 Malgaches recrutés sur l’île de Madagascar En 2003, le Marion Dufresne a terminé sa croisière à Chesapeake sur un quai de Baltimore où le personnel français a organisé une fête du vin et du fromage pour les scientifiques américains. Le lendemain, l’équipage malgache a soulevé des dizaines d’échantillons de carottes hors de la cale du navire et les a chargés sur des camions à destination des laboratoires Reston de l’US Geolog

faguet

dans le passé il y a eu des changements brusques de température en chaud ou froid le réchauffement actuel pourrait provoquer une chute brutale des températures Et si, par exemple, le tapis roulant océanique ralentissait brusquement dans un avenir proche comme il l’a fait dans un passé pas trop lointain? Les effets climatiques, ont-ils spéculé, pourraient inclure des baisses de température en Amérique du Nord, en Europe et en Asie, associées à des augmentations de température en Australie, enAmérique du Sud et en Afrique du Sud. L’Europe pourrait devenir comme la Sibérie.

Maximilien

Jeunesses décadentes biberonnées aux réseaux sociaux qui les intoxiquent…

Heraklite

Je n’ai jamais adulé la jeunesse même quand j’étais jeune, peut être parce que je respectais mes parents ou mes professeurs non par soumission aveugle à l’autorité mais par déférence envers le savoir issu de l’expérience ou des connaissances académiques.
Zemmour a tort sur un point qui dévalorise les femmes : la société ne s’est pas devirilisée mais a sombré dans le jeunisme qui se traduit par le sentimentalisme, l’immaturité affective. Chacun s’indigne ainsi comme un adolescent secoué par ses hormones, comme si c’était une vertu. C’est l’ère de l’enfant roi, de la toute puissance infantile : satisfaction immédiate, frustration pleine de hargne quand ce n’est pas le cas, pensée magique qui conjure le réel avec des mots, fuite dans le virtuel. La raison s’effondre littéralement.

Georges

Vous dressez un portrait fidèle de Macron.. J’ose espérer que vous n’avez pas voté pour lui ?

Christophe L

C’est vrai quand on pense à Jean-Marie Le Pen on peut voir un homme à plus de 90 ans avec encore un esprit clair et lucide.
Quand on parle de jeune européen de droite tout n’est pas encore perdu, dans nos campagnes la jeunesse reste encore attachée à des valeurs traditionnelles donc in fine à une forte identité.
Dans les villes cosmopolites antiracistes nous avons nos vaillants guerriers de Génération Identitaire, les réseaux communautaires des jeunes Braves initier par Daniel Conversano sont en train de grandir et accueillent en leur sein les européens de toutes âges qui n’ont plus d’espoir dans ce monde de gauche.
Nous avons le MND jeune parti de Mr Vauclin, le PDF, nous avons aussi RR de Mme Tasin et bien évidemment on vous a vous RL..donc rien n’est encore perdu mon cher Marcus 😉

LE MARXISME EST UNE MALADIE MENTALE

Sous le Vert Pastèque Ecologique le Rouge Anarchiste Bobo.

Georges

Anarchiste : couleur noire.

BERNARD

Pour l’éducation anti-nationale, comment celle-ci pourrait être performante alors qu’il y a presque la moitié des jeunes élèves qui ne parle pas le francééé ? Le collège unique, c’est tirer tout le monde vers le bas.. Elle a réussi à mettre tous les élèves au même niveau, c’est à dire celui du plus bas ou à peu près : personne ne sait ni lire ni écrire, c’est enfin l’égalité parfaite, l’équité le Graal !

La plupart des profs ont compris, mais un peu tard, étant eux même les ouvriers qui ont conduit au résultat.

Jusqu’à peu, je faisais quelques vacations en math, mais j’ai arrêté tellement dégoûté, mais il reste peut-être encore un peu d’espoir avec la nouvelle réforme Blanquette qui pourrait sélectionner les meilleurs, du moins en math physique une aubaine pour les cours particuliers !

lustuc

Le capitalisme a abattu toutes les régulations, et une minorité possède tout, tous les pouvoirs, car tout s’achète et tout se vend . Il ne fallait pas laisser filer les monopôles, les gafa. “la science ne devrait pas être accaparée, sans surveillance de ce que l’on en fait, et cela aurait dû être fait pour une ingéniérie sociale pour le bien de tous. Quand la science est concentrée dans les mains de quelques milliardaires tout puissants; c’est comme “spectre” dans James Bond…..qui pour l’éliminer ?
Fabriquer des crétins, incultes, est devenu nécessaire à ces milliardaires, tout comme éliminer les occidentaux instruits et intelligents.
Mai 68 fut , ce complot, en France, pour bousiller l’éducation nationale.
Mais quand on n’a plus besoin d’intelligence , de savoir et de travail humains.?

Vent d'Est, Vent d'Ouest

@ lustuc
“Fabriquer des crétins, incultes, est devenu nécessaire à ces milliardaires (…)” Et pour parachever leurs oeuvres maléfiques, le revenu universel… D’aucuns de mes connaissances trouvent l’idée bonne, par idéologie, et confortent les arguments de l’auteur de ce billet : ils raisonnent par émotion et non pas par la raison. Et ce, plus inquiétant encore lorsqu’il s’agit de personnes d’âge mûr et/ou cultivées censées être des êtres réfléchis.

Winston

“C’est là que les Athéniens s’atteignirent, et que les Romains s’empoignèrent” (Capitaine Haddock dans je ne sais plus quel Tintin).
On n’a plus besoin de travail humain, mais il y a toujours des humains.
Qu’en faire ?
Les anéantir, la république française a déjà fait (colonnes infernales en Vendée).
De nos jours ce serait mal vu. (Quoique …)
Alors on les abrutit avec du pain (revenu universel, allocations, etc…) et des jeux (télé, foot, élections ridicules où tout est joué d’avance, etc…)
Seul truc marrant, les “bénéficiaires utiles” du système (les électeurs de Macron, en gros) sont taxés à outrance pour assister les millions de chômeurs, sous-employés et autres précaires engendrés par le système pour lequel ils votent.
Quels cons !

Le Boucher

L’état dans lequel les anciens ont laissé ce beau pays qu’était la France n’incite pas les jeunes à faire preuve de patriotisme. Ces restes de pays ne ressemblent plus à rien, avec son peuple bulotant depuis des décennies.
Ils suivent l’exemple.

Fradth

Une différence entre la mentalité de Gauche et la mentalité de Droite c’est que la mentalité de Droite estime que notre présence sur Terre n’est pas un hasard, qu’on croie en Dieu ou pas. Pour un homme de Gauche si tu nais en France tu as tiré à une sorte de loterie, tu as la “chance” de naître dans un pays développé comme si les Français avaient colonisé des bâtiments Haussmaniens (pas sûr de l’orthographe) et que toute la technologie à notre portée était tombée du ciel comme un cadeau. Pour un homme de Droite au contraire si on naît Français ce n’est pas un hasard, c’est parce qu’on descend d’une lignée et que l’on ne pouvait pas naître autrement et le pays dans lequel nous vivons est le fruit du travail de nos ancêtres. L’état d’un pays dépend de la valeur des gens qui l’habitent.

anonyme

Effectivement il est aberrant de dissocier la personnalité d’un individu de ses gènes, lesquels sont la résultante d’une combinaison des gènes de ses ascendants. Être né en France et ou de parents français ou européens depuis les temps les plus lointains n’est pas un hasard, et cela vaut pour tous les peuples. Contrairement à ce que chantait le propagandiste rouge Maxime le Forestier

Winston

C’est bien pour ça qu’il est si indispensable de détruire l’apprentissage de l’histoire : il faut détruire la conscience du travail accompli par nos ancêtres , socle de nos propres capacités .

Lire Aussi