1

La journaleuse Daphné Deschamps invente des saluts nazis dans Paris

Elle se dit journaliste indépendante. Mais elle ne travaille que sur les groupes classés à l’extrême droite, et, pour faire semblant d’être objective, affirme travailler aussi sur l’extrême gauche.

Mais il suffit d’aller sur Politis, journal islamo-gauchiste qui se dit écolo, pour avoir une idée plus précise des priorités de la donzelle, qui se dit âgée de 23 ans.

https://www.politis.fr/auteurs/daphne-deschamps-1620/

On la voit, dans ce reportage, en compagnie de l’ineffable Maxime Macé, celui qui explique que les djihadistes sont moins menaçants que les militants d’extrême droite.

On voit que Daphné, c’est la bonne soumise à l’ordre covidiste, puisqu’elle porte le masque lors de cet entretien. Pas de doute, elle a eu ses trois doses, en attendant la suite.

C’est donc cette vaillante journaliste qui a vu des saluts nazis dans les rues de Paris, ce samedi 15 janvier au soir. Et elle a fait circuler, depuis son tweet, cette photo partout.

Étaient cités, en vrac, la Marche des Fiertés, qui honore tous les ans sainte Geneviève, Civitas, Génération Identitaire. Bref, tout ce qu’ils appellent l’extrême droite, des extrémistes, voire des intégristes catholiques.

Bien sûr, immédiatement, l’émotion fut générale ! C’était affreux, les néo-nazis étaient de retour à Paris, les nostalgiques d’Adolf Hitler, sans doute proches d’Éric Zemmour, allaient prendre le pouvoir.

Immédiatement, Edwy Plenel réagit, tenant à protéger par la même occasion ses amis musulmans. Et il appelait d’ores et déjà à la tenue d’un grand meeting parisien anti-fasciste, comme lors de ses jeunes années à la LCR.

Gérald Darmanin, celui qui dissout Génération Identitaire et un groupe identitaire angevin, mais qui ne touche jamais aux antifas ou aux Black Blocs, ne pouvait pas ne pas réagir vigoureusement, ce qui fut fait !

Et naturellement, dans la foulée de la dépêche de l’AFP, toute la presse nationale, gavée de subventions, et qui dénonce les prétendues fake-news de la réinformation, relayait l’information.

Ainsi, le journal L’Humanité et toute la gauche gémissait, et appelait le pouvoir à réagir au plus vite. Encore des dissolutions, encore des amendes et des peines de prison !

https://www.humanite.fr/politique/extreme-droite/extreme-droite-quand-des-neonazis-defilent-dans-paris-734680

Rappelons que quand Macron, Mélenchon ou Taubira sont pris dans une telle posture, personne ne réagit, dans les médias ou à Beauvau.

Meluchesalutnazi.png

Taubirasalutnazi

Et puis, Florian Philippot, en un tweet, a prouvé qu’il n’y avait aucun salut nazi, mais tout simplement une manifestation de militants qui osaient taper dans leur main, en faisant ce qu’on appelle un « claping », en criant « Liberté ! ».

Et Florian ne paraît pas décidé à laisser passer cet énorme bobard ! Plainte contre Darmanin, et contre les journaux qui ont relayé cette saloperie !

Cela mériterait effectivement une plainte en bonne et due forme contre cette journaleuse, et tous ceux qui ont relayé cette saloperie. On attend les excuses de Daphné Deschamps devant ce qui s’apparente à une faute professionnelle grave.

Seule question : cette faute est-elle due à de l’incompétence ou à de la malveillance ?

Lucette Jeanpierre