La journaleuse Felicia Sideris essaie de salir la généticienne Henrion

Publié le 21 janvier 2021 - par - 18 commentaires - 1 817 vues
Traduire la page en :

Ah ! Elle les dérange ! Elle dit tant de vérités sur le Covid, sur la dictature sanitaire, et sur le fameux vaccin Pfizer qu’elle met en danger, forcément, la Pravda et son maître Macron.

Elle, c’est Alexandra Henrion-Caude.  Nous avons publié un extrait de sa dernière interview sur TV Libertés, interview censurée par YouTube… Cette interview fait jaser, ou plutôt, elle leur fait peur, car, comme Raoult , la belle Alexandra est une scientifique de renommée mondiale… et elle sait ce qu’elle ditEt elle met en danger le succès de la vaccination de masse…

https://resistancerepublicaine.com/2021/01/20/et-si-cetait-le-vaccin-qui-produisait-les-nouveaux-variants-mutants-hypothese-de-henrion-claude-censuree/

Alors, au lieu d’ignorer ce qui vient de la presse de réinformation, cette fois ils contrecarrent, ils contre-attaquent car ils ne peuvent pas ignorer, les réseaux sociaux bruissent : le mutant est le fils du vaccin Pfizer ! Enfer et damnation ! Alors tous les médias et autres Blachier sont priés de traîner dans la boue l’auteur du sacrilège, de le discréditer…

LCI en tête. Et hop ! C’est devenu une mode, les médias subventionnés sont devenus des professionnels du décodage, de la vérification, du discrédit jeté sur ceux qui osent dénoncer les mensonges officiels.

L’article en question ci-dessous. Surlignés en vert les mots ou expressions péjoratives destinés à discréditer la généticienne par qui le scandale arrive. En jaune, ils sont obligés de reconnaître que la phrase de l’académie de médecine qu’elle a citée est juste. Et que ladite académie s’interroge en effet sur le rapport entre le vaccin et le variant ! Mais vite ils ont trouvé la solution, elle aurait sorti la phrase de son contexte  et l’aurait mal interprétée ! Pour une scientifique de ce niveau, pas génial, heureusement que la sidérante journaleuse Felicia Sideris est là ! Ainsi que le « chercheur » Vincent Maréchal qui, dans une démonstration plus qu’acrobatique et incompréhensible, tente de nous expliquer que « certains variants comme celui d’Afrique du Sud échappent à la vaccination », peut-être, mais pas celui du Royaume-Uni a priori… puisque, il le dit clairement (on en apprend de belles), le vaccin ne neutralise pas la réplication du virus. C’est-à-dire qu’il n’évite pas la transmission. Là encore, des études sont en cours. Dans ce cas de figure, un vaccin pourrait en effet permettre à un certain variant d’émerger.

Bref, LCI fait témoigner un « chercheur » qui, pour démolir Henrion-Caude… confirme ses dires sur ce qui s’est passé au Royaume-Uni, en confirmant cette énormité :  le vaccin n’empêche pas la transmission et crée des mutants, des monstres, des virus pires que le virus originel !

Cela n’empêche pas, dès le chapeau, LCI d’affirmer, toute honte bue que l’affirmation de la généticienne n’aurait aucune base scientifique ! Une affirmation qui n’a aucune base scientifique.

Ben voyons ! Au moins c’est clair. Les journaleux de LCI savent, eux. Et ils savent plus et mieux qu’une scientifique de renom, spécialisée en génétique, rien que ça.

Et tout le reste est du même tabac…

Covid-19 : l’explosion des variants est-elle provoquée par le vaccin Pfizer ?

VACCINATION – L’apparition et la multiplication de nouveaux variants du coronavirus inquiètent et interrogent. Si bien qu’une ancienne généticienne de l’Inserm a émis l’hypothèse que le phénomène pourrait être lié à la vaccination.

On s’était presque habitué au coronavirus. Mais alors que monde commençait à apprivoiser ce virus présent depuis près d’un an, des variants sont venus changer la donne. D’abord le britannique, suivi du sud-africain, avant une série d’autres variants dont la multiplication inquiète. D’autant que le vaccin pourrait s’avérer moins efficace sur certains d’entre eux. Mais alors comment expliquer une telle prolifération ? Ce 16 janvier, la généticienne Alexandra Henrion-Caude a émis une hypothèse. Celle que l’émergence de nouveaux variants du Covid-19 serait produite par la vaccination à ARNm ; la technologie développée par Pfizer. Partagée des milliers de fois, cette théorie est-elle plausible ?

Une hypothèse sortie de son contexte

Ces propos sont partagés via une vidéo d’une quinzaine de minutes, notamment diffusée sur Facebook ce dimanche 17 janvier. Elle est extraite d’une interview d’une heure accordée à la web-tv identitaire TV Libertés, sur laquelle elle a ses habitudes. « Est-ce-que ce n’est pas ce qu’on a vu en Afrique du Sud, en Angleterre et généralement dans tous les pays où on vaccine ? », s’interroge-t-elle. « A chaque fois [qu’on vaccine], on a le mot ‘variant’ qui apparaît en même temps », conclut cette scientifique controversée, dont l’Inserm s’est d’ailleurs désolidarisé. Alexandra Henrion-Caude n’en est en effet pas à ses premiers propos contestés sur le Covid.  Elle avait notamment estimé que les effets secondaires du vaccin étaient « pires » que ceux du coronavirus, une crainte que notre équipe des Vérificateurs avait démentie ici. Cette chercheuse dont l’Inserm s’est désolidarisé évoque les nombreux variants du virus. Citant un communiqué de presse de l’Académie de médecine, la chercheuse assure que se faire inoculer le vaccin « risque de provoquer l’émergence de nouveaux variants ». Une simple « question » que se pose cette généticienne, notamment apparue dans le « documentaire » Hold UpMais qu’elle corrobore par ses observations.
Pour appuyer ses dires, Alexandra Henrion-Caude dit s’appuyer sur un communiqué de presse de l’Académie de médecine. Il semble pourtant étonnant que l’Académie nationale de médecine, qui pressait fin décembre à débuter une campagne de vaccination au plus vite, change désormais d’opinion sur ce produit. Selon nos recherches, Alexandra Henrion-Caude ferait référence à un communiqué diffusé le 11 janvier dernier. Intitulé « Élargir le délai entre les deux injections de vaccin contre la Covid-19 : quels risques pour quels avantages ? », on y lit effectivement noir sur blanc que « au plan collectif, l’obtention d’une couverture vaccinale élargie (…) constituera un terrain favorable pour sélectionner l’émergence d’un ou de plusieurs variants échappant à l’immunité induite par la vaccination ».

Aucune preuve que le vaccin ne génère une mutation

Sauf que cette phrase est sortie de son contexte et semble mal interprétée. En fait, comme l’explique l’Académie, il pourrait effectivement y avoir un lien entre la vaccination et la diffusion d’un certain variant. Mais pas dans le sens que l’entend cette ancienne chercheuse. Le vaccin pourrait en effet mettre une pression sur tel ou tel variant. « Ça s’appelle tout simplement l’évolution », lance, d’entrée de jeu, Vincent Maréchal. Professeur de virologie et chercheur au Centre de recherche Saint-Antoine (Inserm/Sorbonne Université), c’est avec pédagogie qu’il nous déchiffre cette hypothèse. Pour l’émettre, il faut déjà accepter deux postulats. Premièrement, que certains variants échappent à la vaccination. Pour rappel, cela pourrait être le cas pour celui détecté en Afrique du Sud, selon certains résultats encore très préliminaires. Deuxièmement, que le vaccin ne neutralise pas la réplication du virus. C’est-à-dire qu’il n’évite pas la transmission. Là encore, des études sont en cours. Dans ce cas de figure, un vaccin pourrait en effet permettre à un certain variant d’émerger. Car il va venir mettre « une pression de sélection sur une famille du virus ». En somme, il va opérer uniquement sur la variante sur laquelle il est effectif. Laissant l’autre, qui n’est pas neutralisée par le produit, continuer à se répliquer. « Naturellement, le deuxième variant présent à ce moment-là, vous risquez effectivement de le sélectionner », comme le veut la théorie de l’évolution. Mais ici, on voit bien que la prolifération d’une certaine forme du virus n’est que la conséquence logique de la disparition de l’autre. « Ce n’est en rien le vaccin qui précède le variant », résume Vincent Maréchal. En réalité, cette généticienne fait donc « une lecture à l’envers de la biologie et de ses fonctionnements », analyse le chercheur. Autre doute sur cette hypothèse, on ne peut pas observer la corrélation qu’a faite Alexandra Henrion-Caude sur le plateau de la web-tv entre le début des vaccinations et l’apparition d’un variant. Ainsi, un simple rappel du calendrier permet de le contredire. Certes, au Royaume-Uni, les autorités sanitaires ont alerté de l’émergence du « SARS-CoV-2 VOC 202012/01 » le 14 décembre 2020, soit quasi simultanément avec le début de sa campagne de vaccination, lancée le 8 décembre. Par contre, cette observation ne concorde pas dans la plupart des autres pays. Le 18 décembre un autre variant a été détecté en Afrique du Sud sans qu’aucun habitant ne se soit fait inoculer. Idem au Brésil, où une version à haut risque a été mise au jour en décembre. Soit des semaines avant le début de la campagne de vaccination, qui a été lancée ce dimanche. À noter qu’il ne s’agit même pas d’un vaccin à ARN messager mais du vaccin chinois dit « traditionnel ». « Aujourd’hui, aucune connaissance ne montre que le vaccin ne génère une mutation », conclut donc le professeur en virologie auprès de LCI.fr.

Felicia Sideris
https://www.lci.fr/sante/l-explosion-des-variants-est-elle-provoquee-par-le-vaccin-pfizer-a-arnm-2176083.html
Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
Soazig NEDELEC

“Les cons ça ose tout, c’est à ça qu’on les reconnait”..une journaleuse de seconde zone qui veut faire la leçon à une généticienne de renom international..MDR..

vikinglenormang

Une journaleuse de série Z qui veux ce croire plus intelligente qu’une scientifique ont aura tous vue et en plus sur lci une chaine de bobos.

Phoenix

Alexandra s’est visiblement prénommée Alexandre dans une vie antérieure… Les transgenres sont désormais partout, y compris à l’extrême droite.

Balta

J’espère que Phenix ne renaîtra pas de ses cendres, vu son très bas niveau intellectuel…

Prosper la vipère

Il y a 40 ans (en octobre 1980, précisément), Patrick Dewaere avait passé à tabac un journaliste parce que celui-ci avait écrit des ragots sur l’acteur:
https://www.youtube.com/watch?v=YVvUpLBTMx4

Ah, si aujourd’hui, quelqu’un pouvait avoir la bonne idée de casser la gueule à un de ces journalistes/éditorialistes/présentateurs en direct live sur les plateaux TV ! Toute cette caste puante qui se croit intouchable mériterait qu’il y ait des expéditions punitives contre elle. Qui, parmi les personnalités publiques ou même des anonymes, est prêt à se dévouer pour le faire de nos jours ? Quand à cette Felicia machin-chose, ce serait bien de l’asperger de matière fécale en lui en envoyant par paquets-cadeaux chaque jour, histoire de bien lui faire comprendre ce qu’elle est vraiment.

stendek

Que ceux qui ont encore le moindre doute , veulent tout comprendre et survivre , ne se fassent pas injecter ce poison mortel , si vous n’etes pas des trolls allez absolument voir ceci https://www.mondialisation.ca/le-dispositif-a-arnm-anti-covid-nest-pas-un-vaccin-ni-meme-un-medicament-un-traitement-ou-une-therapie-alors-cest-quoi/5652986 (et si vous etes des trolls allez crever avec merdacron verreux et le salaud mon)

Eric Pecaud

J’ai écrit à cette journaliste pour lui montrer qu’on était pas abusé de ces salades…

Pierre BOIVIN

Simple remarque. On sait que la surconsommation des antibiotiques conduit certaines bactéries à muter, c’est-à-dire à se protéger des antibiotiques. D’où la nécessité de créer de nouveaux médicaments pour tromper les bactéries mutantes. Pourquoi la vaccination contre le COVID n’aurait elle pas les mêmes conséquences?

Hellène

La nature a horreur du vide, et contrairement à ce que croient les orgueilleux apprentis sorciers en blouse blanche, elle aura toujours un train d’avance sur eux.
Les antibiotiques utilisés sans discernement renforcent les bactéries. Les vaccins qui prétendent éradiquer tous les virus aboutissent à des mutants toujours plus puissants…
Voyez ce qui se passe avec le gardasil : conçu au départ pour quatre souches, puis pour neuf, on en arrive à 18 et ce sera sans fin…
L’organisme humain n’est pas programmé pour lutter EN MÊME TEMPS comme dirait l’autre contre diverses maladies.
Le système immunitaire s’affole et s’effondre.
Il suffirait de le renforcer en lui fournissant une bonne hygiène de vie ( qualité de l’eau, de l’air, de la nourriture, exercice physique, équilibre psychique…)

Hellène

Pas plus que les Prs Joyeux et Raoult, AHC n’est “antivax” à la base.
Mais j’espère bien qu’ elle va le devenir!

RODRIGUE

Felicia Sideris
Vraie journaliste de 2 ans et 9 mois, regardez sur LinkedIn le pedigree! C’est sûr que LCI, ne trouvant peut-être plus de journalistes plus vieux pour continuer à dégueuler la parole de son maître va maintenant chercher ses pépites à la crèche !
Il est peut-être aussi possible que les recettes baissent avec la fréquentation et que les salaires doivent s’adapter !
On est vraiment tombés bien bas ! Cela dit, il ne faut pas en vouloir à cette jeunette qui essaye de remplir la gamelle, avec le talent que confère sa formation à la Pravda!
Dommage que ses parents ne lui aient pas plutôt donné le prénom de Félicie car on aurait été en droit de dire comme dans la chanson: ” Félicie…aussi”.

RODRIGUE

Il est plus que temps que les médecins sérieux se désolidarisent du CNOM et créent un autre conseil de l’ordre avec de vrais médecins n’ayant plus aucun conflit d’intérêts! Que ces derniers adoubent des médecins qui respectent leur serment d’Hippocrate et que la population exige que les médecins qui soignent en respect avec leur serment et la déontologie l’affichent sur la porte de leur cabinet afin qu’on puisse choisir les bons des charlatans aux ordres des pourritures des conseils scientifiques macroniens et du chantage du CNOM ! Cette crise, soyez-en sûrs se terminera dans la rue et pas autre ment !

Respectvaleurs

Un virologie professeur émérite de Strasbourg est intervenu lui aussi dans le sens d’HC. Mais lui aussi est soit fou, soit incompétent. On va vers le stalinisme. Je vous retrouve l’interview et vous la poste..

Rems

Un vaccin pour une pandémie fantôme……..mais avec les conséquences connues !

Mohmo66

Une piqure de rappel du pifzer junior le mutant.
Le journalisme (/ʒuʀnalism/) est l’activité qui consiste à recueillir, VERIFIER et éventuellement commenter des faits pour les porter à l’attention du public dans les médias en respectant une même déontologie dujournalisme.

Rochefort Elisheva

Nous remercions de tout coeur Mme le professeur Alexandra Henrion-Caude pour son evidente probite,sa rigueur intellectuelle,sa competence scientifique et medicale mises au service de notre Sante. Nous apprecions le respect qu’elle nous porte par la clarte des explications qu’elle nous donne. Nous remarquons sa tres sincere modestie .
Enfin nous ne pouvons que louer son courage.Elle nous touche profondement car elle incarne l’esprit de Resistance, apparemment herite d’une tradition familiale. Elle honore ainsi leur memoire et celle de la France et du peuple francais. Aux personnes de mauvaise foi qui iraient jusqu’a lui reprocher d’etre croyante et observante, nous repondrons que Mme le professeur Alexandra Henrion-Caude est digne de foi,

Circée

Tellement vrai ! nos scientifiques-résistants font tous preuve des qualités que vous attribuez si justement à Madame Henrion-Caude. C’est affligeant de constater que la gentillesse, l’empathie et la probité des uns déclenchent la haine et la méchanceté des autres. Depuis un an nous sommes constamment tirés vers le bas !

NufferD

Ça sera difficile, madame HC est de très, très haut niveau, tellement loin des baltringues imbus, incultes, énervants et sectaires qui squattent les plateaux TV 24h/24h sans apporter la moindre réponse ou solution rationnelle à cette gigantesque mascarade nommée covid (d’ailleurs n’est elle pas de leur fait ?).

Lire Aussi