1

La journée du hijab à Sciences Po Paris : qui siffle la fin de la récré ?

 Journée du hijab Sciences Po 3  Femme qui défend l'islam

Sciences Po, pauvre sciences Po! Après les turpitudes ruineuses de son défunt ex-directeur, le très festif Richard Descoings, tellement « friendly » avec ses étudiants, tellement ouvert au dialogue, comment être encore surpris de constater l’islamisation en marche de l’école? Le 20 avril c’est le « Hijab Day » et tous, étudiantes et étudiants, musulmans ou non, sont appelés à se voiler islamiquement en soutien aux pauvres stigmatisées par les propos de Valls et de Rossignol.

Aux manettes l’association Salam composée de fringants promoteurs de la charia version intellos à barbe soignée et de midinettes drapées dans leur pashmina (ces militantes ont les moyens de ne pas s’empaqueter dans une vulgaire chinoiserie en polyester) et maquillées comme un carré d’as. En soutien « féministe » la fringante Fatima El-Ouasdi, future financier-ère et actuelle présidente de l’association Politiqu’elles-Sciences Po qui oeuvre pour la promotion des femmes en politique et défend le concept du « Hijab Day » ( c’est vrai qu’en anglais l’entorchonement paraît tout de suite plus chic!). Son interview chez Bourdin, sur RMC vaut le détour, entre tolérance bon teint politiquement correcte, prétendue ouverture d’esprit et humour douteux. Il est à remarquer que la chérie à sa maman a les moyens de ne pas porter le torchon. Pour elle, il n’y a pas à interdire le voile à l’université puisque, selon elle, il ne fait pas débat au sein même des universités ou grandes écoles ( ce n’est pas ce que dénonce ce professeur d’université dans un article du Monde (1), étonnamment critique envers les étudiantes voilées qui posent des problèmes) :

« Les étudiantes que je côtoie à sciences-Po le portent de façon colorée, pas du tout de façon identitaire. Elles ne font pas de prosélytisme et ne portent pas de jugement sur celles qui n’en portent pas », assure-t-elle. Toutefois, Fatima El-Ouasdi déclare qu’elle ne portera pas de voile ou de foulard. « Ma mère m’a toujours dit : ‘je suis en France, je ne mets pas le voie’. J’ai grandi avec ça, donc il est inconcevable pour moi de le porter. Mais il est aussi inconcevable pour moi d’empêcher les autres de le porter »

.https://twitter.com/RMCinfo/status/722661978343411716/photo/1?ref_src=twsrc^tfw

Que déduire du discours de la donzelle qui se prétend féministe et à qui on peut prédire un brillant avenir en finance islamique? Quelques pistes : hypocrisie d’un pseudo choix, taqqya, mépris total de ses « soeurs »esclaves de la charia, etc…A soumettre, par exemple aux jeunes filles chrétiennes enlevées par Boko Haram il y a deux ans et dont voici la dernière photo :

Boko Haram jeunes filles enlevées et voilées de force

Revenons à l’association Salam qui grenouille à Sciences Po, avec la bénédiction de l’école, et dont la page facebook et le site sont riches en propos convenus sur les merveilleux enrichissements civilisationnels de l’islam, forcément « des lumières » et proposent des débats et conférences dont les invités de marque sont, entre autres « personnalités », le rappeur Médine et les incontournables Tariq Ramadan ainsi que l’imam Bajrafil, laudateur du Hamas, comme le souligne l’Observatoire de l’islamisation :

http://islamisation.fr/2016/04/19/les-musulmans-de-science-po-organisent-une-journee-port-du-hijab-dans-lecole/

Tariq Ramadan à Sciences Po janvier 2016

https://www.facebook.com/salaam.sciencespo

http://salaamscepo.com/articles/

Le Figaro Etudiant relaie de nombreux commentaires et autres « touits » scandalisés, très acerbes, voire carrément musclés dénonçant le scandale de cette journée, et c’est tout de même réconfortant. Cependant certaines réponses à l’entrisme islamique laissent sans voix :

Journée du hijab Sciences Po 2

http://etudiant.lefigaro.fr/les-news/actu/detail/article/le-hijab-day-a-sciences-po-dechainent-les-passions-20095/

On remarquera que le FN Sciences Po fait également part de sa désapprobation :

https://www.facebook.com/FNSciencesPo/photos/a.893188647442743.1073741828.883454908416117/1009732349121705/?type=3

Ignoble mascarade de Sciences Po! Alors que tant de femmes subissant la loi islamique se battent de par le monde, endurent les pires humiliations, les pires violences, lapidées là-bas, brûlées à l’acide ailleurs, frappées par la « police des moeurs » pour une mèche qui dépasse, exécutées pour un regard « indécent »…Laissons la parole à celles qui ont pu, par leur courage et leur détermination, dénoncer l’infamie du voile islamique :

Le voile islamique est l’emblème de l’intégrisme musulman, par Djemila Benhabib

Publié le 10 juin 2010 par ledaoen … http://ledaoen.over-blog.com/article-le-voile-islamique-est-l-embleme-de-l-integrisme-musulman-par-djemila-benhabib-52017595.html

« Alors que dans les rues  de Téhéran et de Khartoum, les femmes se découvrent de plus en plus, au péril de leur vie, dans les territoires perdus de la République française, le voile est devenu la  norme.

Que  se passe-t-il ? La  France est-elle devenue malade  ?

Le  voile islamique est souvent présenté comme faisant partie de « l’identité collective musulmane ». Or, il n’en est rien. Il est l’emblème de l’intégrisme musulman  partout dans le monde. S’il a une connotation particulière, elle est plutôt politique surtout avec l’avènement de la révolution islamique en  Iran en 1979.
Que l’on ne s’y trompe pas, le voile islamique cache la peur des femmes, de leur corps, de leur liberté et de leur sexualité.

Pire  encore, la perversion est poussée à son paroxysme en voilant des enfants de moins de cinq ans. Il y a quelques temps, j’essayais de me rappeler à quel moment  précisément, en Algérie, j’ai vu  apparaître ce voile dans les salles de classe. Pendant mon enfance et jusqu’à mon entrée au lycée, c’est-à-dire en 1987, le  port du voile islamique était marginal autour de moi. À l’école primaire, personne ne portait le hidjab, ni parmi les enseignants, ni surtout parmi les élèves. »

https://www.youtube.com/watch?v=ATqgZ3LppC8

Ecoutons Chahdortt Djavann en 2007 : «Le voile c’est l’étoile jaune de la condition féminine

https://www.youtube.com/watch?v=P3A-CDgTHDg

Et tout récemment : « Le voile est le drapeau de l’oumma »

https://www.youtube.com/watch?v=aTrp60zd2EQ :

Ecoutons Wafa Sultan :

http://www.dailymotion.com/video/xdxcx_interview-wafa-sultan_news

Sciences Po, islamisée ou confite en dhimmitude! Par delà cette journée grotesque, Sciences Po produit des cohortes de jeunes diplômés qui, pour la plupart obtiendront des postes importants dans l’administration et les grandes entreprises de notre pays…Un cauchemar!

Danielle Moulins

(1)http://www.lemonde.fr/idees/article/2016/04/19/interdire-le-voile-c-est-proteger-les-enseignants_4904924_3232.html :

« Il y a de plus en plus d’étudiantes voilées et elles nous posent de plus en plus de problèmes. Telle est la réalité.

« À commencer tout simplement par les examens : Nous devons contrôler avant le début de chaque examen que les étudiantes voilées ne dissimulent pas sous leur voile un kit main libre leur permettant de communiquer frauduleusement avec un tiers. Or, les étudiantes voilées considérant que le fait d’ôter leur voile est quelque chose d’impudique sont très réticentes au contrôle quand il est effectué par des hommes. Et que faire lorsque les équipes de surveillants d’examens qui ne sont autres que les enseignants de la discipline ne sont composées que d’hommes ? Faut-il soumettre les règles d’organisation des examens aux lois du Coran et imposer une femme pour chaque surveillance ? »

« Elles veulent vivre selon le modèle occidental tout en invoquant les règles de l’Islam incompatibles avec ce même modèle. »