1

La justice est aux ordres, mais pas au service des Français

Il y a des jours où le rire se dispute avec la colère. Je savais que la justice voulait absolument la peau de Nicolas Sarkozy. De tout et de rien, elle fait feu de tout bois.

Je viens d’apprendre que cette même justice lui reproche d’avoir voulu se tenir au courant des suites de l’enquête au sujet de l’affaire Bettencourt. Sarkozy, Azibert, et Herzog sont donc poursuivis dans une nouvelle affaire dite « des écoutes téléphoniques ! »

Renvoyés pour « corruption active » et « trafic d’influence ». Thierry Herzog et Gilbert Azibert le sont également pour « violation du secret professionnel ». Dans cette affaire, il est reproché à Nicolas Sarkozy d’avoir tenté d’obtenir en 2014, via son avocat, des informations secrètes auprès de Gilbert Azibert, alors haut magistrat à la Cour de cassation, dans une procédure où il demandait la restitution de ses agendas saisis dans l’affaire Bettencourt.

Cette justice ne trouve pas anormal que le Monde, le Canard Enchaîné, et Médiapart sachent quasiment à la sortie des tribunaux, au point que l’on peut se demander s’il n’y a pas des micros cachés, que des hommes politiques comme François Fillon, Nicolas Sarkozy, Marine Le Pen, et d’autres, pour peu qu’ils soient de droite, connaissent les tenants des affaires, et les conclusions en cours d’instruction.

La Justice ne diligente pas d’enquêtes pour savoir comment tel journal peut être informé et en avant-première ! Mais cette justice s’offusque que des politiques cherchent ou non, (attendons les résultats) des informations sur le déroulé d’une enquête les concernant. Le secret de l’instruction est sacré, aucune information ne doit transpirer, et tant pis si elles dégoulinent des marches des palais de justice !

Cette affaire indique que clairement, c’est une véritable inquisition qui est menée et que Sarkozy, a de la chance que ce ne soit pas un tribunal de l’inquisition. Il est clair, qu’il aurait été mis à poil, supplicié, torturé et sans doute, que les gens de bien lui auraient fait cracher le morceau vrai et faux du susdit ! Après quoi, la charrette, la tenue de pénitence, et le bûcher. Comme quoi, les esprits et les mentalités ont la vie dure ! C’est d’ailleurs ce que je me dis souvent au sujet des collabos et autres délateurs gauchistes, lorsqu’il s’agit de dénoncer celui qui ne pense pas comme eux !

Tout change, rien ne bouge ! L’homme reste humain ! Il croit avoir une tête, et oublie que l’épingle en a une aussi ! Les peuples les plus civilisés sont aussi voisins de la barbarie que le fer le plus poli l’est de la rouille disait le Marquis de Rivarol ! Les juges rouges qui dominent le pouvoir politique se croient investis d’une justice sociétalement divine.

Je suis amusé qu’ils aient pu s’installer dans les étages du pouvoir judiciaire et ce, par la faiblesse des politiciens de droite, Rachida Dati la première, et qu’ils aient laissé faire. Ils ne sont jamais intervenus véritablement et ont laissé des syndicats de gauche, et un autre, ouvertement gauchiste, imposer leurs diktats.

Je suis amusé qu’un Nicolas Sarkozy se voit persécuté, qu’un François Fillon se soit vu écarté, et que sûrement, ils ne seront pas les derniers à subir la dictature de ces petits juges ! Gare à Emmanuel Macron, Bruno Le Maire, et autres Edouard Philippe ! Leur tour viendra assurément !

Je ne suis pas un soutien de ces hommes politiques ! Ils ont politiquement commis de graves erreurs comme l’abolition du référendum de 2005. Ils ont trahi le peuple français en ne tenant pas la feuille de route qu’ils avaient déclarée en 2007 ! Marie France Garaud disait : assez des médiocrités et des nonchalants de l’action. Assez des gestionnaires de la décadence. C’est ce qu’ils furent même si, Nadine Morano nous serine que Sarkozy aurait sauvé la France en 2008 en gérant la crise financière. Qui l’a provoquée cette crise, si ce n’est les banques, et la finance, et qui a dû assumer cette crise si ce n’est le peuple français in fine. Alors oui, cette justice, ce règlement de compte judiciaire peut gêner sur son déroulé, sur ces méthodes limites, et surtout par ces actions à géométries variables ! Mais ils n’auront pas ma compassion !

Les juges gauchistes agressent et persécutent les patriotes ! Les politiques de la droite boboïsante doivent réaliser qu’ils sont aussi les créateurs de ces juges. Qu’ils ne peuvent pas se réfugier derrière l’idée du troisième pouvoir quand celui-ci est manifestement devenu un pouvoir politique. Que ceux-ci ont la mémoire longue, savent faire le mort, qu’ils ont le temps pour eux, et la volonté d’en découdre quel que soit le nombre d’années qui faudra attendre !

La Droite nationale au pouvoir devra en finir avec les outils judiciaires qui sont utilisés pour détruire la liberté d’expression, qu’à l’avenir ils doivent être responsables, et à l’écoute des agressions judiciaires contre les patriotes. S’assurer une fois au pouvoir, que les juges nuisibles à la vraie justice, les juges gauchistes seront écartés le plus rapidement possible et sans affect ! Sinon, ils feront le mort et attendront que les temps changent… pour agir de nouveau !

Gérard Brazon (Libre Expression)