1

La justice macronienne juge Zemmour à peine 4 mois après les faits !

En septembre, Éric Zemmour faisait un discours très remarqué, sans langue de bois, à la « convention de la droite ».

https://resistancerepublicaine.com/2019/10/02/retranscription-integrale-du-discours-de-zemmour-a-la-convention-de-la-droite/

Hurlements, insultes, menaces, et plaintes…

Déjà condamné par le passé à deux reprises pour provocation à la haine raciale, Éric Zemmour est cette fois-ci poursuivi pour « injures publiques » ainsi que « provocation publique à la discrimination, à la haine, ou à la violence » sur « une personne ou un groupe de personnes, en raison de leur origine ou de leur appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée ». Des faits pour lesquels il risque un an d’emprisonnement et 45 000 euros d’amende.

http://www.leparisien.fr/faits-divers/discours-polemique-diffuse-par-lci-eric-zemmour-convoque-au-tribunal-en-janvier-10-12-2019-8214474.php

Et comme il n’est rien de plus urgent, sous Macron le dictateur, que de fermer la bouche des opposants, surtout quand ils sont de talent, 4 mois après les faits Éric sera pour la troisième fois à la barre devant la 17e chambre.

Honteux, scandaleux, révoltant.

Éric qui disait il y a peu à quel point étaient inquiétantes les poursuites et condamnations des opposants politiques de Macron. Il parlait des poursuites contre des membres du RN et notamment de Mélenchon, bien que ce dernier soit son ennemi politique, et il ajoutait Bayrou, ex-allié de Macron, qui passe à la casserole comme les autres.

Chez Mélenchon, on ne partage pas le même amour de la liberté d’expression. Les Insoumis, eux, boycotteront CNews tant qu’il y aura Zemmour, ont-ils annoncé…

https://www.20minutes.fr/arts-stars/medias/2634995-20191023-eric-zemmour-cnews-france-insoumise-rendra-plus-chaine

On peut donc imaginer que Mélenchon ne se sent plus de joie à l’idée de voir le polémiste jugé une nouvelle fois…

Et c’est le CSA, aux mains de Macron et ses sbires, qui avait saisi le procureur de la République parce que LCI avait diffusé en direct le fameux discours.

Et comme si cela ne suffisait pas, le gaucho Pierre Serne, conseiller régional d’Île-de-France, porte-parole du parti Génération.s de Benoît Hamon, en bon stalinien, a également saisi le procureur de la République du tribunal de Paris, pour « provocations à la discrimination et à la haine » et « l’apologie de crimes de guerre ».

Il y aura donc (au moins) 2 procès d’Éric Zemmour pour un seul discours !

Tous contre lui, Macron en tête… tous ces jobards qui étaient à je suis Charlie et qui oseront défiler le 11 janvier à nouveau pour défendre la liberté d’expression, vous pouvez en être sûrs. Macron et Mélenchon main dans la main avec Hamon, Besancenot, Cohn Bendit et toute la clique des dictateurs, réels ou en puissance.

La manifestation du 11 est organisée par Le Comité Laïcité République.

Le fameux comité dirigé par Kessel qui a remis le prix de la laïcité aux ennemis des patriotes Clavreul et Shevchenko

Le fameux comité qui refuse les prières de rue mais se bat pour que l’on supprime les jours fériés chrétiens…

http://resistancerepublicaine.com/2017/11/05/forces-laiques-manifeste-contre-les-prieres-de-rue-mais-veut-supprimer-nos-jours-feries-chretiens/

https://resistancerepublicaine.com/2017/11/18/prix-laicite-kessel-recompense-opposants-aux-patriotes-clavreul-et-femen-shevchenko/

Je vous invite à les interpeller sur tweeter, leur compte Facebook etc. pour savoir s’ils pensent défendre la liberté d’expression de Zemmour, lui qui dénonce justement, entre autres, comme eux… l’obscurantisme et le terrorisme islamique.

Eux qui parlent de courage et de liberté, Zemmour devrait être leur héros, non ?

11 jan. 20 De Charlie à la République : rassemblons-nous le 11 janvier 2020 (Collectif du 11 janvier, 6 déc. 19)

10 décembre 2019

[Le Comité Laïcité République, membre du « Collectif du 11 janvier », appelle les citoyennes et citoyens, les associations et les partis républicains, laïques et humanistes à un grand rassemblement national cinq ans après celui du 11 janvier 2015, pour la liberté, la République, la Laïcité et la Fraternité.

Diffusez l’appel autour de vous, où que vous soyez. Une page Facebook et un compte Twitter diffuseront, au fur et à mesure, toutes les informations nécessaires, lieux de rassemblement, parcours, horaires…]

Il y a cinq ans, des millions de citoyens se rassemblaient pour affirmer leur solidarité avec Charlie hebdo, les morts de l’hyper casher et les policiers, tous assassinés au nom de l’obscurantisme et du terrorisme islamiste.

Depuis cinq ans, d’autres attentats et d’autres tueries se sont ajoutés à celle-là. Nous n’oublions aucun mort ni aucun blessé depuis ceux de 2012 à Toulouse et Montauban.

C’est pourquoi le Collectif du 11 janvier appelle à un grand rassemblement national le samedi 11 janvier 2020 à Paris et dans toutes les villes de France.

De Charlie à la République, il n’y a qu’un chemin : celui du courage et de la liberté.

Nous proposons donc à toutes les citoyennes et les citoyens français, partout où ils se trouvent et sans distinction d’origine, de sexe, d’appartenance religieuse ou philosophique, de se joindre à nous. Témoignons ensemble notre attachement à la liberté de conscience, à la liberté d’expression, à l’émancipation, à l’égalité des femmes et des hommes ; en un mot à l’universalisme de la République française.

Rejoignez notre appel, relayez-le. Et de toute part, citoyennes, citoyens, convergez vers les places ou les rues de la République : elles vous appartiennent, elles vous appellent.

Le 11 janvier, de Charlie à la République, il n’y aura qu’un mot d’ordre : « Je suis Charlie, je suis la République ».

Le Collectif du 11 janvier

Post scriptum

Le lieu du rassemblement, le parcours de la manifestation et l’heure exacte vous seront communiqués sous peu.

http://www.laicite-republique.org/11-jan-20-de-charlie-a-la-republique-rassemblons-nous-le-11-janvier-2020.html

Christine Tasin

https://resistancerepublicaine.com/2019/12/11/la-justice-macronienne-pourtant-debordee-juge-eric-zemmour-a-peine-4-mois-apres-les-faits/