La laïcité et sa parabole de contre-attaque

C’est une magnifique journée d’été. Installé confortablement dans son fauteuil habituel, un homme lit un roman. Le soleil entre dans le salon. Par la fenêtre entrouverte, un doux zéphyr s’infiltre dans la pièce apportant un peu de fraîcheur. L’homme se sent heureux. Sa vie a le sens de la simplicité des choses, ces choses qu’il appréhendent comme une large poésie réconfortante. Mais depuis un moment, il sent bizarrement quelque chose qui le dérange. Alors il abandonne sa lecture, regarde autour de lui et essaie de comprendre. Et soudain, il découvre que deux grosses mouches noires font des tourbillons dans la pièce, se cognent contre les murs et propagent un bourdonnement infernal comme quand le voisin passe sa tondeuse et un autre plus loin, coupe du bois avec sa tronçonneuse. Mais notre homme est un brave type, pas méchant pour deux sous : il va dans la cuisine, en revient avec une serviette et invite les deux grosses mouches à retourner dehors sans leur faire le moindre mal. Et il s’en retourne dans son fauteuil et replonge dans la lecture alléchante de son roman. Mais voilà qu’au bout de dix minutes, les deux effrontées reviennent et toujours bien sûr, avec leur bruit de tondeuse et de tronçonneuse. L’homme se relève, toujours calme et refait le même geste… et se rassoit de nouveau dans son fauteuil. Mais, plus insolentes que jamais, les deux intruses reviennent encore dans le salon et avec d’autres infâmes compagnes par-dessus le marché ! Alors cette fois, l’homme se dit que ce ne sont pas quelques mouches qui vont lui bousiller son après-midi de vacances quand même. Il a été patient, respectueux de la vie de ces bouts de trucs noirs qui fréquentent des lieux nauséabonds. Bref, cette fois, cela suffit : il reprend sa serviette et après deux ou trois frappes plus moins adroites, les bestioles gisent à terre.

Eh bien, la laïcité, c’est cette histoire. Au-delà des principes de moralité qui ne sont en fait que l’expression juridique de la démocratie, elle est la conclusion d’un processus historique. Au Moyen-Age, l’homme – sa vie, son esprit, son âme – est totalement entre les mains de l’Eglise. Mais l’Eglise a abusé de sa position dominante. Elle a profité de la très grande naïveté de ses ouailles, cette même naïveté qu’elle avait, astucieuse, contribué à créer. Alors de grands esprits comme Erasme et bien d’autres encore, ont dit qu’il fallait que tout cela cesse, que l’Eglise devait se faire moins étouffante, moins brailleuse – comme les mouches de notre parabole – ; et laisser l’homme construire lui-même sa dignité sans pour autant renoncer à Dieu. Il suffit d’écouter ce philosophe italien de génie, Pic de la Mirandole, assassiné à l’âge de 31 ans par les gens… de l’Eglise : « Je t’ai donné ni visage, ni place qui te soit propre, ni aucun don qui te soit particulier, ô Adam afin que ton visage, ta place et tes dons, tu les veuilles, les conquières et les possèdes par toi-même. Nature enferme d’autres espèces en des lois par moi établies. Mais toi, que ne limite aucune borne, par ton propre arbitre, entre les mains duquel je t’ai placé, tu te définis toi-même. Je t’ai placé au milieu du monde, afin que tu puisses mieux contempler ce que contient le monde. Je ne t’ai fait ni céleste ni terrestre, mortel ou immortel, afin que de toi-même, librement, à la façon d’un bon peintre ou d’un sculpteur habile, tu achèves ta propre forme ».

Plus tard, viendront les Lumières qui combattront l’arbitraire encore trop prégnant de l’Eglise et son obscurantisme afin que dorénavant, ce soit la raison qui triomphe. Puis, la religion continuera à reculer avec la Révolution française et encore plus tard avec la fameuse loi de 1905. Et tout au long du XXème siècle, elle finira par déserter l’espace public pour ne plus vivre que dans l’intimité des consciences. Bref, les mouches ont fini par taire leurs tondeuses et leurs tronçonneuses.

Alors, et pour la première fois dans l’histoire – c’était il y a une vingtaine d’années – nous avions eu cette chance inouïe d’être parvenus aux sommets éblouissants de la liberté : l’athée pouvait ne regarder que ce qui se passait sur terre ; l’agnostique interroger tantôt la terre, tantôt le ciel ; et le croyant, enfin libéré des soldats toujours trop regardants de l’Eglise, parler en toute quiétude avec Dieu. Dans la rue, la religion avait presque disparu. Tout le monde avait sa petite à vie à lui et tous semblaient se respecter dans une atmosphère de normalité.

Mais voilà, – alors que tout semblait aller, définitivement, dans le meilleur des monde – qu’une invasion de mouches a envahi notre beau salon d’été, que de nouvelles tondeuses et tronçonneuses brailleuses nous mettent encore ! les nerfs à vif. Or cette fois, il ne nous est plus permis de répondre à cette invasion avec le flegme et la patience du brave homme avec son roman : il y a trop de mouches… Mais le problème, c’est que nous ne pouvons plus les balancer par la fenêtre. Car il y a quelqu’un qui l’a laissé grande ouverte la fenêtre !!! Et il y en a trop. Cependant, il n’est plus question pour nous d’aller à contre-courant de l’histoire. Nous avons eu la liberté, nous voulons nous la préserver. Ce que vous, Monsieur Macron osez appeler « radicalisation de la laïcité », cette laïcité que vous et vos acolytes de malheur avez réduite par votre laxisme et votre aveuglement, c’est notre cri puissant ! Vous comprenez ? Notre cri ! On ne va pas se laisser faire. Car on ne le peut plus. Alors, écoutez-nous pour une fois et agissez vite sinon, soyez en bien certain, le sang va couler. Vous serez alors le premier et seul responsable !!!

Philippe ARNON

image_pdf
0
0

19 Commentaires

  1. Parce que vous croyez que les Lumières avaient pour objectif de libérer le peuple de l’emprise de l’Eglise ?! D’abord l’Eglise n’était pas si omniprésente que cela, si ce n’est dans la sphère privée, et le pouvoir étatique veillait à ce qu’elle n’empiète pas sur ses prérogatives. La laïcité n’a pas attendu la République pour se développer en France ! Par votre discours, vous tombez dans le piège des vrais obscurantistes qui jettent l’anathème sur l’Eglise pour mieux neutraliser la pensée et l’action de ceux qui entendent rester libres . Et les Lumières, avec à leur tête Voltaire, étaient au service de cette clique. Le modèle anglo-saxon et son asservissement des masses laborieuses à l’aube de la révolution industrielle, le pouvoir de l’argent, … C’était cela qu’ils nous vendaient !

  2. Du style interminable, façon Proust… Sans Madeleine en récompense…
    Du Pic de la Mirandole qui sait tout sur tout…
    Du Sartre avec ses « Mouches »….
    Bzzzzzzzzzz, mais pas Buzzz !

  3. Avec tout mon respect je vous signale des fautes de grammaire et orthographe fort génantes. Il serait judicieux à l’avenir de faire relire votre texte afin de consolider votre crédibilité.
    Sans rancune.?

    • Plus écologique et tout aussi efficace…on ferme la pièce, on l’a rends étanche et on transforme, grâce à une haute tension, l oxygène O2, en o3, ozone.
      Sans oxygène,O2, rien ne vis..
      On rouvre la porte et l o3, instable redeviens…O2…
      Bio et sans traces.

  4. Article inepte, (ou laïcard ?) qui omet le principe initial (et chrétien) de la laïcité du Christ : « mon royaume n’est pas de ce monde » et « rend à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu ». Clarté et simplicité bibliques comme les Dix Commandements. Les nuisances ne viennent pas des religions qui apportent aux hommes réconfort, espoir et solidarité, mais des idéologies qui sont les instruments des gouvernants pour contrôler le Peuple. Notre République s’est assez égarée dans l’idéologie, depuis l’assassinat de Louis XVI. Idéologies renouvelées et mutantes au gré des modes intellectuelles utiles au Pouvoir. Quant à l’islam, il est dual : religion ET idéologie par sa loi coranique matérialiste, liberticide, prétendument divine et éternelle. La vraie laïcité libère de l’idéologie

  5. Il y eu et il y a invasion ;mais pas de mouches,mais de rats …comme à Paris .

  6. Très beau texte intelligent! Il est le reflet de ce que nos dirigeants nous donnent abusivement à vivre!

  7. L’état chez lui, les églises chez elles, c’était au 19ème siècle de V.Hugo et de l’offensive franc-maçonne un peu partout. Jules Ferry, Clemenceau, Combes chez nous, avaient chassé les obscurantismes religieux des écoles.
    Les croyances religieuses reviennent au galop dans nos sociétés pour cause de mondialisation et d’explosion démographique.
    L’avion a remplacé le mulet, internet le tam-tam et les moyens de transport et de communication intercontinentaux accentuent les migrations. La boboïtude repentante,les médias, la complicité des dirigeants à imposer le multiculturalisme font le reste.
    Se battre pour imposer la Laïcité, c’est le même combat que pour défendre nos Libertés citoyennes. Jusqu’à la guerre civile qui vient, si les exécutifs laissent l’islamisation s’étendre.

  8. la laicité c’est la prise de pouvoir de l’athéisme dans un secteur géographique fermé et qui se targue de distribuer les parts du marché religieux selon un décompte qui n’a rien à voir avec une réalité objective , mais selon un décompte idéologique qui relève du strict calcul révélé dans son discours dominant, puisque vous l’avez remarqué, c’est lui, l’athéisme qui distribue, et les assoiffés de religion qui en sont les demandeurs……………le franc-maçonnisme étant probablement le commanditaire principal ; franc-maçonnisme, vous savez ce que c’est, vous, de quelle religion ça ressort alors qu’on le finance, non seulement on le finance mais il « nous » commande »….? ils sont tellement péteux qu’ils sont incapables d’expliquer aux français ce qu’ils branlent au sein de cette formation

  9. « Vous serez alors le premier et seul responsable !!! ». Pourquoi pas la première victime ?

  10. Rarement lu quelque chose d’aussi crétin mais il faut bien se distraire….La laïcité est la voie d’entrée de l’islam et cher Philippe l’islam c’est autre chose que le Christ.. vous le verrez vite si vous n’avez pas étudié l’histoire qui le montre depuis le VIIè siècle.

  11. Parfait, tout est dit. Pour la dernière phrase, concernant Macaron, comme tous ceux qui l’ont précédé, j’espère qu’ils seront les premières victimes de ce sang qui coulera. Malheureusement,ils seront déjà planqués avec la famille à l’etranger. Bravo pour cet éloge de la laïcité.

  12. dommage que le DDT soit inopérant contre ce genre de mouches la, j’en aurais acheté des wagons, mais peut être y a t’il son équivalent aussi efficace face a ce type de mouches a merde….

  13. C’est la merde qui attire les mouches, alors… balayons la merde bien de chez nous d’abord, il va y avoir du boulot !

  14. Un bon texte qui à coup sûr va énerver l’executif de ce pays qui rappelle celui de Daladier. Vive la libre pensée. Vive la France libre. Non allah dictature.

Les commentaires sont fermés.