La laïcité Peillon, du pipeau au service de l’islam

Les grands hommes produisent des lois.

Les grands gouvernements les font appliquer avec le plus de justesse possible.

Les autres posent des affichettes, qui ne sont même pas des pansements sur une jambe de bois !

Donc M. PEILLON pose des affichettes pour promouvoir la laïcité à l’école. Quel humoriste ! Comme si nous ignorions que le but de M. PEILLON est d’éradiquer définitivement toute autre forme de pensée du nid français, afin que le coucou socialiste occupe toute la place.

Pour être très vite remplacé par le coucou islamique.

On laminera finalement ‘éducation’ et  ‘nationale’, dont l’Islam n’a que faire! Pas plus qu’un certain mondialisme d’ailleurs. Ce qui confirme qu’Islam et  Mondialisme ont bien plus d’accointances qu’on ne le pense.

M. PEILLON (tant d’innocence serait presque émouvante), attend sans doute la gratitude du ventre de ses petits protégés. Las ! M. PEILLON croit  que le Socialisme contrôlera l’Islam à coup d’affichettes et que les prochaines générations de musulmans marcheront au pas de l’oie pour aller remplir les urnes socialistes.

Non, le PS n’est que la carpette sur laquelle les musulmans s’essuient les pieds avant de vaquer à leurs affaires.

M. PEILLON ne s’est pas demandé, pas plus que les obscurs rédacteurs du placard laïcard, comment des enseignants et des personnels, déjà contraints à la reddition sans condition depuis des années devant des classes à majorité musulmane, vont imposer la laïcité. Comment ces malheureux pourront contredire les chères têtes blondes et brunes qui ressassent et assènent le Coran comme vérité ultime. D’un ton qui ne laisse à l’enseignant que l’espoir de ne pas se faire cracher dessus au mieux, ou de ne pas être attendu par les grands frères à la sortie, au pire.

Savez-vous que nos chers petits qui fréquentent certains conservatoires (on aurait pu y voir un espoir de progrès pour la société), utilisent cet l’espace pour y promouvoir l’Islam ! La musique n’adoucit plus grand-chose. Tout est devenu prétexte à prosélytisme. Alors attendons de voir un prof de philo ou de musique se dresser contre les petits convertisseurs à pattes… et se prendre  un pavé kantien ou une guitare sur la tête! Ils pourront toujours agiter l’affichette à PEILLON pour amortir le coup!

N’en voulons pas à ces personnels, victimes eux aussi des carences politiques. N’oublions pas que beaucoup ne porteront pas plainte, par crainte de représailles. Là aussi, les chiffres de l’incivilité et de la criminalité gonfleraient encore plus.

S.v.p., M. VALLS,  arrêtez de nous prendre pour des crétins congénitaux !

En fait, PEILLON veut surtout achever notre société française aux racines judéo-chrétiennes, mais aussi humanistes, (sans oublier bien d’autres richesses intellectuelles et morales,) sous couvert de cette laïcité affichée.

Ce ministre devrait pourtant savoir que les lois garantissant la séparation des églises et de l’Etat existent  déjà et qu’il suffit de les faire respecter, en donnant à la police et aux administrations les moyens de les faire appliquer. Trop simple sans doute pour un cerveau saturé d’idéologie. PEILLON est une belle intelligence, mais ça n’a jamais empêché d’en faire un gâchis.

Empiler les diplômes, c’est bien. Mais soit on se cache derrière la pile, et on ne voit pas grand-chose de la vie. Soit on escalade la pile et on voit le paysage. Escaladez M. PEILLON, escaladez !

Donc, si vraiment la République et son enseignement ne conviennent pas à certains, la porte est grande ouverte.

Que l’on ne vienne pas nous chanter « qu’ils sont français » ! Chacune de leurs revendications est une négation pure et simple de la France et de la République, et un refus de l’idée d’appartenance à la communauté citoyenne. On n’est pas français que devant les portes des CAF, et pour profiter des services publics !

Quand une voilée hystérique hurle : « Je ne reconnais pas la France, ni les lois françaises… » elle n’est de fait déjà pas française. Même si toutes les allocations qu’elle perçoit à bras ouverts le sont à 100%.

Et ce ne sont pas de pitoyables affichettes qui vont y changer quoi  que ce soit.

Concernant les voilées, on a entendu maints journalistes, du miel de rose dans la voix, s’extasier sur le fait qu’elles accompagnent les enfants dans les sorties scolaires ! Et qu’il ne faut y voir aucun prosélytisme. Elles sont tellement ‘gentilles’. Bien sur qu’elles sont gentilles. Là n’est pas le problème ! Il y a des gens gentils partout. Cela ne dépend pas d’un voile ! Par contre, comme l’avait si justement expliqué Gérard BRAZON, ce voile par sa simple présence autour d’une bonne bouille souriante, est déjà un acte de propagande politique.

Cela apprend aux enfants à l’esprit malléable qu’il est ‘normal’ que des femmes soient voilées. Et en plus cela leur réussit…elles sont ‘si gentilles’ ! C’est que le voile, ça vous dresse les femmes. Ce qui restera des petits garçons, après dégenrage et castration, pourra toujours se consoler en pensant que mieux vaut épouser une (ou plusieurs voilées)…tellement gentilles et soumises !

Signalons à nos zélus du dimanche, à tout hasard, qu’il y a des millions de chômeurs en France. Et qu’il serait judicieux de créer des postes permanents d’assistants para scolaires, et de leur confier des tâches d’accompagnement, de surveillance, etc…. Au lieu d’abandonner ce territoire républicain à des  bénévoles aux motivations parfois  bien troubles.

Ces postes étant rémunérés par les collectivités locales, ne sauraient en aucun cas servir de support pour des revendications, du prosélytisme, etc.

Si les impôts doivent créer de vrais emplois, utiles à bien des niveaux, alors OUI aux impôts.

Quand à M. PEILLON, il peut se recycler dans le pipeau : de tels dons ne sauraient se perdre.

Car on sait déjà ce qui se passe quand 2 ou 3 non-musulmans mangent un sandwich au jambon  dans un car ou il y a 30 musulmans ! Les antécédents ne sont pas rassurants.

M. PEILLON a même de fausses bonnes idées : permettre à des enfants de milieux défavorisés d’accéder à des activités parascolaires. Donc on chamboule les horaires et on rogne encore plus sur les apprentissages et la connaissance…surtout la connaissance….

Dans l’idéal, si les activités permettent une vraie mixité sociale et culturelle qui sortirait les enfants du ghetto ( !) de la pensée et des activités cultu’r’elles strictement islamiques…, qui pourrait s’en plaindre ?

Mais, car il y a toujours un ‘mais’ indigeste dans les histoires socialistes…

Les ‘milieux défavorisés’ ne se trouvent  pas tous dans les banlieues islamisées, car quand on touche plein pot toutes les allocations possibles et imaginables et qu’en prime le petit dernier deale à tour de bras, on ne connaît pas vraiment des fins de mois difficiles. Il suffit de voir des voilées sortir avec des caddies pleins à ras bord de vêtements de certains magasins,  et enfourner ces monceaux d’habits dans des espaces et autres berlines flambants neuves, pour se dire qu’il doit vraiment y avoir des gens défavorisés en France ! Mais d’autres !

Quand on voit des empaquetées se pavaner à EuroDisney…..tarif ?????

Commençons donc par décanter entre les vrais et faux défavorisés.

Sans oublier les vrais défavorisés français !

Donc, ce sont les Mairies qui vont devoir en grande partie gérer les activités dont bénéficieront nos poupons. Or, un nombre non négligeable de communes se retrouvent désormais prisonnières du communautarisme musulman.

Quel maire suicidaire (électoralement parlant) va proposer des heures de sport où filles et garçons transpireraient librement, égalitairement et fraternellement ensemble ?

Quel Maire imposera des visites culturelles dans des musées (voir d’impures femmes nues), des cathédrales (avec leur cohorte d’horribles saints), des synagogues, ou des temples bouddhistes, des laboratoires de recherche où l’on rencontre des vrais savants ! Quel élu de la République proposera des concerts de musique haram, des cours de danse mixte….) ? Ou des cours de cuisine régionale : comment faire une bonne choucroute ou apprendre les finesses du petit salé !

Il y a pourtant une vie avant et après le couscous !

Etape suivante : et quand les minorités musulmanes seront devenues majorités municipales : quelles activités seront proposées aux enfants ? L’endoctrinement déjà lourdement à l’œuvre dans les banlieues ne connaîtra plus aucune limite, puisque le système sera sous contrôle non plus de feu le Ministère de l’Education Nationale….Mais directement sous celui des imams, entretenus comme des filles publiques par le Qatar et le reste !!!

Donc les réforme PEILLON, non merci ! Ce sont surtout des réformes « PAYONS » le prix fort, pour couler la France et la République. Sans oublier l’Europe au passage!

A bon électeur, salut !

Lucie Clavijo

image_pdfimage_print