La LDH n’en rate pas une : elle voit du racisme dans des inscriptions anti-islamisation !

Publié le 31 janvier 2011 - par
Share

Vendredi, des tags ont été découverts sur plusieurs bâtiments du village de Givry (Saône et Loire), immédiatement qualifiés de racistes par le maire, qui a porté plainte, et par la Ligue des droits de l’Homme, qui décidément n’en manque pas une :

http://www.infos-chalon.com/article.php?sid=23394&thold=0

Le maire de la ville, Daniel Villeret, s’écrie « Plus jamais cà ! » :

http://mairiegivry.blogspot.com/2011/01/tags-racistes-indignes-de-givry.html

Diantre ! Aurait-on ouvert un camp de concentration dans notre belle Bourgogne ? En tous cas, Môssieu le Maire évoque « la dernière guerre, qui a été marquée par des atrocités contre les juifs, les tziganes, les noirs, les arabes. »

Oui, Monsieur le Maire. Et aussi contre des Français de souche sans particularité communautaire.

Villeret assure : « “On veillera à ce que les auteurs de tels faits soient poursuivis devant la justice”. Ce pourrait être le cas, en effet, puisque la gendarmerie a entrepris une enquête. Le journal en ligne Info-Chalons.com sort les grands mots : il parait que Givry s’est « réveillée vendredi matin avec des tâches de honte ».

La ville a commencé à effacer les inscriptions. Malgré l’effacement en cours, certaines inscriptions demeurent disponibles, sous forme de photos, sur le site Bivouac ID, ce qui permet à chacun de se faire son propre avis sur leur caractère raciste ou pas :

http://www.bivouac-id.com/billets/la-ligue-des-droits-de-l%E2%80%99homme-reagit-suite-aux-actes-racistes-survenus-a-givry/

On peut lire :

« Islam non merci ! » ; « Peace and porc » ; « Ni kebab ni mosquée » ; « Halal = torture » ; « Fuck islam » ; « Anti-racailles »

Nous ne trouvons là aucune critique d’une race, mais la critique d’une religion, et de comportements (« Anti-racailles »).

AIDE STRUCTURÉE AUX CLANDESTINS

Quelques mots sur Daniel Villeret, le maire qui a fait tout ce foin : ce socialiste semble avoir une conception un peu particulière du respect qu’il doit à la légalité républicaine. Il a signé un étrange engagement, à l’initiative du réseau Education sans frontières (RESF) :

http://resf71.charolles.info/Daniel-Villeret-municipales-Givry.html (via Fdesouche.com).

Il répond positivement, entre autres, aux questions suivantes (orthographe corrigée) portant sur les enfants clandestins, et leurs parents :

« Êtes-vous prêts (e) à mettre des logements sociaux à la disposition de ces enfants et de leurs familles en cas de besoin ? »

« Êtes-vous prêt(e), dans le cadre de vos fonctions d’officier d’état-civil, à faire respecter par vos services une stricte objectivité dans la célébration de mariages mixtes : ne pas les trouver systématiquement suspects et ne pas transmettre leurs dossiers automatiquement au procureur ? »

Plus grave : cet engagement n’est pas isolé ; il correspond à un questionnaire systématique envoyé par RESF en 2008, à l’occasion des élections municipales, à plusieurs destinataires. Le site de RESF 71 (Saône et Loire) met en ligne plusieurs réponses positives de politiques.

Outre Villeret, il y a Bertrand Detournay (Charnay les Mâcon) :

http://resf71.charolles..info/Bertrand-Detournay-municipales.html

Arnaud Montebourg :

http://resf71.charolles.info/Arnaud-MONTEBOURG.html

Jean-Luc Delpeuch, Cluny :

http://resf71.charolles.info/Jean-Luc-Delpeuch-elections.html

Daniel Basset, Bussy :

http://resf71.charolles.info/Daniel-Basset-municipales-a-Buxy.html

ASPECTS INTERNATIONAUX

Un racisme qui se porte bien, par contre, c’est le racisme anti-français. Pourquoi toute la population de Givry devrait elle se réveiller la honte au front ? Et pourquoi la France, et l’occident en général, se voient ils en permanence cloués au pilori à l’international ? :

http://www.ripostelaique.com/Strasbourg-Ban-Ki-Moon-Onu-fait-la.html

http://www.ripostelaique.com/L-Onu-souhaite-t-elle-que-la.html

On en est arrivé au point où c’est le Pakistan qui donne des leçons à l’ONU, et l’Occident qui les reçoit :

http://www.ripostelaique.com/Le-Pakistan-multiplie-les.html

La Suisse se voit condamnée pour son interdiction des minarets :

http://blog.oratoiredulouvre.fr/2010/03/l%E2%80%99onu-condamne-l%E2%80%99interdiction-des-minarets-en-suisse/

La France se voit interpellée pour l’évolution de son débat public. Et pendant, ce temps, les grandes âmes de l’ONU oublient de se soucier des persécutions contre les chrétiens d’orient.

Cette permanente mise en accusation n’est pas innocente et correspond à une offensive menée à l’international, à l’initiative de l’Organisation de la Conférence Islamique (OCI), pour faire interdire au niveau mondial ce que cet organisme appelle la « diffamation des religions », en clair : la critique de l’islam :

http://www.ripostelaique.com/A-l-international-la-liberte.html

La manoeuvre réussira-t-elle ? On essaiera de l’empêcher.

Déjà, en 2006, une proposition de loi d’Eric Raoult contre le blasphème fut enterrée :

http://www.assemblee-nationale.fr/12/propositions/pion2993.asp

Difficile, dans la France Laïque, de demander à revenir au temps où le Chevalier de la Barre était torturé et tué pour ne pas s’être découvert devant une procession !

POLITIQUE SYSTÉMATIQUE DE GONFLEMENT DES STATISTIQUES

Alors, faute de pouvoir interdire la critique de l’islam en tant que blasphème, on essaie de la faire passer pour une sorte de racisme, qu’on baptise islamophobie, reprenant là le vocabulaire de Khomeiny, et l’on feint de croire que nos compatriotes musulmans vivent dans un enfer de persécution. On crée un observatoire de l’islamophobie. On met sur pied un suivi statistique d’actes supposés islamophobes. On gonfle les chiffres, on allonge la liste en y incluant des faits parfaitement mineurs, sans compter nombre de faits dont les auteurs n’ont pas été interpelés et dont on ignore la motivation. On met l’étiquette « islamophobe » sur tout et n’importe quoi. Par exemple :

A Reims, vol de cuivre sur le chantier d’une mosquée. De tels vols sur chantier sont chose banale, mais là, on crie à l’islamophobie :

http://www.ripostelaique.com/Reims-confusion-entre-un-acte.html

A Henin Beaumont, profanation du temple protestant et de tombes catholiques au cimetière. Des accusations gratuites pointent le racisme et la xénophobie jusqu’à l’interpellation de l’auteur des faits, apparemment un musulman qui avait la « phobie des croix » selon l’expert psychiatrique du tribunal :

http://www.ripostelaique.com/Profanations-d-Henin-Beaumont.html

A Lyon, une affiche indique « Mosquée clandestine, la France décline » ;le Conseil régional du culte musulman hurle à l’islamophobie :

http://www.ripostelaique.com/Lyon-comment-les-responsables.html

Bouches du Rhône : création de toutes pièces d’un « complot islamophobe » :

http://www.ripostelaique.com/Profanations-dans-les-Bouches-du.html

Tarascon : des tombes musulmanes sont profanées ; un des auteurs présumés, appréhendé, s’avère d’origine maghrébine ; le procureur admet que l’acte n’est « malheureusement pas » raciste :

http://www.causeur.fr/profanation-malheureusement-pas-raciste,6251

Strasbourg : le maire Roland Ries fabrique de bric et de broc une liste de 14 actes qu’il qualifie de racistes et antisémites ; il y place sans le moindre scrupule deux attentats contre une église protestante :

http://www.ripostelaique.com/Strasbourg-comment-Ries-fabrique.html

On pourrait multiplier les exemples.

Martine Chapouton

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.