La leçon de courage d'Ibrahim Issa, star de la télé égyptienne

Vous, chefs religieux, vous devez affirmer que cela fait partie de notre religion, mais que son interprétation est fausse. De grâce, ne dites plus que l’islam n’a rien à voir avec cela. »
Voir la vidéo de ce commentaire sur le lien suivant :
http://www.memri.org/clip/en/0/0/0/0/0/0/4773.htm (Egyptian TV Host Ibrahim Issa: Nobody Dares to Admit That ISIS Crimes Are Based on Islamic Sources.)
Quel courage ! Ibrahim Issa, ce musulman libéral, ose défier la plus haute autorité islamique sunnite dans le pays même où se trouve son siège. Il est encouragé par le discours historique prononcé par le Président égyptien El-Sissi le 28 décembre 2014 dans la-dite institution, et dans lequel il réclame d’urgence une révolution religieuse au sein de l’islam et un discours religieux compatible avec notre époque. Voir le lien suivant :
[youtube]NJfnquV7MHM[/youtube]
https://www.youtube.com/watch?v=NJfnquV7MHM
Ibrahim Issa ne mâche plus ses mots. Il lève le voile sur les vérités qui dérangent, dénonce les tabous sacrés en islam, et fait passer le message à des millions de spectateurs. Il reconnaît que les atrocités commises par Daech et ses acolytes sont justifiées par des textes sacrées en islam. Les djihadistes s’y réfèrent régulièrement avant de passer à l’acte et les citent clairement dans des communiqués, bien ficelés et assez documentés, adressés aux médias.
Cette star de la télévision égyptienne aura-t-elle toujours la liberté et l’espace médiatique de mettre l’islam à nu, de continuer à condamner les enseignements barbares de cette idéologie politico-religieuse, d’interpeller les autorités sunnites d’al-Azhar, de dénoncer leur ignoble silence, leur complicité hypocrite et leur dissimulation chronique? Ou bien joue-t-il avec le feu en risquant sa vie comme l’ont fait avant lui de nombreux libres penseurs en islam? Qui vivra verra !
Commentant ce fait sur le site Poste de veille.ca, Hélios d’Alexandrie s’interroge :
« Si Ibrahim Issa vivait en Occident, il n’hésiterait pas une seconde à dénoncer l’aveuglement volontaire, voire le déni d’Obama, de Hollande, de Merkel, de Cameron et de l’ensemble des intellectuels et des médias au sujet de l’islam. Il n’hésiterait pas à leur dire en pleine face que leur refus de prendre acte de la réalité et des faits est carrément suicidaire. Qu’en susurrant des propos lénifiants sur l’islam, ils ne rendent aucunement service à leurs peuples et encore moins aux musulmans. Il leur dirait la même chose qu’il a dite aux imams: «Vous n’avez pas un atome de courage, ni une fraction d’atome d’honnêteté, et pendant que vous chantez les louanges de la prétendue ‘religion de paix de tolérance et d’amour’, la sauvagerie de l’islam augmente, elle augmente parce qu’elle est une sauvagerie sacrée… Une sauvagerie qui revêt une couverture islamique, qui s’appuie sur l’islam, qui marine dans l’islam!»
« Ibrahim Issa nous donne ici une leçon magistrale de courage, car en parlant ainsi il met sa vie en danger. Sous nos cieux, un journaliste qui dirait ne fut-ce qu’un centième de ce qu’il dit, se ferait taxer d’intolérance et d’islamophobie, il verrait sa carrière irrémédiablement compromise. La rectitude politique en Occident a pour objet d’exclure, de faire des exemples de tous ceux qui s’avisent d’aller dans le sens opposé au courant dominant. Pour ce faire, elle possède tout un arsenal de qualificatifs qui sont autant d’insultes et de calomnies, dans le but d’intimider et de réduire le peuple au silence. 
« D’Égypte, où il poursuit son œuvre de mise à nu de l’islam, Ibrahim Issa nous inspire et nous encourage, il nous dit qu’il est grand temps que la parole se libère et que la vérité sur l’islam soit dite. »
Malek Sibali

image_pdf
0
0