La liberté d’expression à sens unique selon le CSA de gauche

Olivier Schrameck, président du CSA

La liberté d’expression est diverse et elle se manifeste diversement selon les circonstances politiques. Aux activistes anarcho-libertaires de la gauchosphère qui en sont les défenseurs à sens unique, il est permis d’opposer cette critique : le CSA agit-il sur les médias qui font la promotion de l’illégalité et de l’anarcho-solidarité à propos de la situation de manipulation des migrants clandestins soi-disant demandeurs d’asile ?

Les provocations de Herrou dans les médias de la gauchosphère mettent en évidence la tolérance révoltante du CSA et les carences de la justice laxiste en matière de répression du comportement illégal du militant pro-migrants. Comment le CSA agit-il réellement pour mettre un terme aux provocations médiatiques anarcho-libertaires de Herrou ? Avoir manipulé illégalement des migrants clandestins sous la mascarade de l’anarcho-solidarité doit faire le procès du déni de justice laxiste de l’anti-France. La cour d’appel a condamné l’activiste anarcho-agriculteur à toujours plus de sursis pour avoir instrumentalisé illégalement des migrants clandestins à des fins d’activisme gauchiste-libertaire selon l’idéologie militante de l’anti-France.

La Dictature Médiatique de la gauchosphère invente le nouvel opium du peuple. Rien ne caractérise mieux la dictature médiatique des milliardaires qui mènent le monde en général, et la France en particulier, que la rapidité avec laquelle le CSA de gauche oublie le sens des réalités et la facilité surprenante avec laquelle les médias de la gauchosphère pro-immigrationniste remplacent la réalité par le mensonge, le nouvel opium du peuple. Cette particularité de la propagande de l’anti-France pro-immigrationniste a un rapport direct avec l’intoxication des populations soumises aux mensonges des médias de la gauchosphère.

Si vous avez fait l’expérience de votre liberté d’expression, vous devez éprouver qu’on est assez libre seulement sur le plan de l’action sociale, mais sûrement pas en matière de liberté d’expression politique.

C’est une chose encouragée par le CSA de gauche de faire la propagande de l’immigrationnisme de l’anti-France et c’est une mauvaise chose de la critiquer et de l’éprouver comme une agression gauchiste de l’anti-France à l’encontre des valeurs nationales-patriotes. Le CSA pro-immigrationniste encourage l’industrie du mensonge qui tourne à plein. Le CSA doit « veiller à promouvoir les valeurs d’intégration et de solidarité qui sont celles de la République et contribuer aux actions en faveur de la cohésion sociale et à la lutte contre les discriminations« . Le CSA, organe de propagande de la gauchosphère, condamne : « Il est absolument interdit de critiquer (l’immigrationnisme à marche forcée et) les institutions chargées de lutter contre la discrimination » ! Lu sur le salon beige : « Le CSA a condamné les  propos tenus par M. Eric Zemmour au cours de l’émission RTL Matin du 2 février 2017. Le CSA a jugé que la « gravité et le caractère provocateur » des propos tenus par le chroniqueur… constituent un « éloge (grave) de la discrimination » ! Ben voyons !

Le CSA pro-immigrationniste doit « veiller à promouvoir les valeurs d’intégration et de solidarité qui sont celles de la République et contribuer aux actions en faveur de la cohésion sociale et à la lutte contre les discriminations« . Il est clair que les dispositions pro-immigrationnistes du CSA de gauche ne portent pas une atteinte disproportionnée à l’objectif poursuivi qui est de faire taire le caractère provocateur de Zemmour !

Le CSA pro-immigrationniste, selon l’usage commun, représente une censure politique et un dispositif obscur nauséabond dans le domaine de la censure de la presse et surtout de la presse de ré-information.

Les atteintes à la liberté d’expression sont néanmoins à risques de réactions populaires.

Face à une réalité immigrationniste qui se modifie très rapidement en aggravation de façon manifeste, la capacité de comprendre et de trouver des réponses adaptées va toujours rencontrer la censure du CSA de gauche alors que l’Herrouïque combat de l’activiste anarcho-libertaire militant de l’anti-France continue. Les provocations médiatiques anarcho-libertaires de Herrou qui instrumentalise les migrants clandestins soi-disant demandeurs d’asile sous le masque de la promotion de l’anarcho-solidarité se succèdent. Elles font l’actualité des médias de la gauchosphère et mettent en évidence la tolérance inacceptable du CSA de gauche. C’est ce qui produit un scandale permanent dans la situation de profonde crise morale et politique de notre pays.

Thierry Michaud-Nérard

image_pdfimage_print

12 Commentaires

  1. Le CSA a depuis longtemps, et exactement comme les pseudo-journalistes, dévoyé sa mission, qui était de s’assurer que les programmes disponibles ne comportaient pas d’éléments objectivement choquants pour un public qui n’avait pas l’âge ou la maturité de prendre du recul, sa mission n’a jamais été de censurer la parole en fonction du bord politique de celle-ci.
    Encore une belle preuve de cette manipulation qui agit quotidiennement, et plus grave encore, en pleine lumière et toute impunité.

    • Exact, le CSA a dévoyé sa mission, qui à l’origine était tout à fait louable. Elle ne l’est plus. Le CSA est devenu une organisation de propagande et de formatage des esprits, malheureusement pas dans un sens positif ni même intelligent. Elle remplit au final un rôle qui n’a rien à voir avec sa mission première, bien au contraire ! Des gens devenus, plus qu’inutiles : néfastes et au service de l’intox.

    • Comme on dit chez les fraudeurs du Métro : « si le rat-passe, tu passes »?

  2. « Catholique néonazi », cette association-là, il fallait quand même oser. Sinon il est vrai que les positions du CSA apparaissent vraiment de « droite ». Non c’est insuffisant de « droite dure », et pourquoi pas, n’ayons pas peur des mots « d’extrême-droâââte ».

  3. je vous rappele que le president du CSA olivier schrameck est de gauche et est membre du siecle,comme ses amis il est lies aux reseaux mondialistes, mais meme s’il serait dit de gauche cela ne change rien,car ce sont tous les memes mis au pouvoir par la finance mondialiste

  4. La seule chose à reprocher à cette machine à censure inventée par l’UMPS, c’est d’exister!
    La France « pays de la Liberté », c’était il y a un siècle! Les Pleven, Gayssot, Perben’ Taubira… ont tué Liberté. Restait l’Égalité, détruite par la Mitterrandie. Quant à la Fraternité, on sait ce que les antiras, antifas et autres islamo-gauchistes en on fait.
    Jusqu’au socialo Évin qui a fait la pub pour la boisson maronnasse universelle et les alcools de grains anglo-saxons, alors qu’il interdisait aux Français de consommer le Vin, notre boisson historique, culturelle, notre vin-plaisir, notre vin bonheur.
    Le csa fait partie de ces organisations  » faits du prince », antidémocratiques et anti Liberté, qui n’ont pas leur place en France.

  5. Je suis contente de vous l’entendre dire. Nous vivons dans une France qui ne mérite plus son nom.

  6. Son patron fut le bras droit de Jospin !
    A l’inverse, le Défendeur des Droits, Toubon, fut copain de Chirac..
    Ils mènent le même combat ! Tuer la démocratie !

  7. Il sent le franc maçon ou le curé défroqué le vieux schnock au sourire mielleux. Une belle tronche de faux-cul en tous cas…

  8. Le CSA est une arme très puissante des gouvernements puisque la population se donne l’impression qu’il y a une autorité indépendante et estime donc qu’on ne peut pas faire n’importe quoi. Les 2 dernières interventions marquantes du CSA : la condamnation de Zemmour et l’interview de MLP sur je ne sais plus quelle chaine où il a été décidé d’inviter Sarco juste la veille.
    Sinon il autorise les téléréalités débiles pour que les gamins continuent de s’abrutir après l’école. On peut aussi parler de la musique…
    Lavage de cerveaux + abrutissement de la populaton = tapis rouge pour le gouvernement

Les commentaires sont fermés.