La Licra sous-traite à Fiammetta Venner le sale boulot d’insulter et de diffamer Riposte Laïque

Publié le 10 juin 2014 - par - 1 169 vues
Share

Ri7Fourest Venner - Copie

HOMMAGE A ROGER HEURTEBISE

« Le droit de vivre » est une revue bimestrielle et confidentielle de la Licra. La moitié de son dernier numéro, soit une vingtaine de pages, est consacré à un « dossier » sur « l’extrême-droite », mêlant tout et n’importe quoi dans un amalgame douteux : Marine Le Pen, la Droite populaire de l’UMP, les groupes néonazis autrichiens et… Riposte Laïque (1). C’est vrai que « l’extrême-droite », c’est la priorité du moment alors que le totalitarisme islamique nous menace…

C’est à Fiammetta Venner que revient le travail de nous consacrer une page entière (page 15). Fiammetta Venner se présente comme « politologue » (sic !). C’est la compagne de Caroline Fourest avec qui elle a fondé la très discrète revue « Prochoix ». Il est cocasse de constater que cette militante pro-avortement écrit dans un journal intitulé « Le droit de vivre », mais étant donné les difficultés que rencontrent tous les groupuscules autoproclamés « antiracistes », on sait que désormais la Licra défend surtout son propre « droit de survivre ».

Le but de l’article de Fiammetta Venner n’est évidemment pas de décrire objectivement Riposte Laïque, mais bien d’inventer quelques prétextes pour faire croire que nous ferions partie de la redoutable « extrême-droite ». Le procédé est éculé, mais nos adversaires qui vont de défaite en défaite n’ont plus que cette saloperie pour nous dénigrer : le discrédit par association, et en l’occurrence le « reductio ad hitlerum ».

Nous pourrions évidemment démonter phrase par phrase ce ramassis d’approximations et de mensonges – nous l’avons fait maintes fois pour d’autres torchons écrits par Caroline Fourest ou sa porte-flingue Caroline Brancher (je n’ose dire son nègre par les temps qui courent). Mais ne perdons pas de temps. Nous aurons peut-être l’occasion de faire une plus ample analyse pour un dossier judiciaire devant la 17ème chambre correctionnelle, où Alain Jacubowicz (président de la Licra) pourrait se retrouver sur le banc des accusés avec Fiammetta Venner, qui connaît déjà les lieux.

Ri7Roger Heurtebise 001Car l’article que Fiammetta Venner a écrit pour la Licra comporte des diffamations graves comme l’accusation d’antisémitisme qui revient à trois reprises. En effet, elle dit que nous pratiquerions « l’utilisation de caricatures antisémites (nez et doigts crochus) », que nous publierions des « dessins antisémites » et des « caricatures avec doigts et nez crochus ». Cette accusation est évidemment totalement fausse, diffamatoire et abjecte. Mais c’est un must de la « reductio ad hitlerum » : il faut d’une façon ou d’une autre atteindre le « point Godwin » en amalgamant l’adversaire avec les responsables de la Shoah.

Pour Fiammetta Venner, Riposte Laïque serait donc un danger pour les Juifs de France, mais pas les racailles islamiques qui obligent les Juifs à quitter les écoles de la République, puis maintenant des quartiers et mêmes des villes de banlieue. De qui se moque-t-elle ? Et comment la Licra peut-elle ouvrir ses colonnes à une aussi infâme instrumentalisation diffamatoire de l’antisémitisme ? C’est une dégueulasserie indigne d’une organisation qui est née justement pour combattre les pogroms anti-juifs.

Fiammetta Venner est non seulement méchante, mais également bête, puisqu’elle accuse la rédaction de Riposte Laïque d’être composé de « trois tendances » : des « anciens de l’UFAL » (donc de gauche), des « membres traditionnels de l’extrême droite française » (qui ? mystère !) et… « des fans de l’extrême droite israélienne ». Nous serions donc à la fois extrême-sionistes et antisémites ? Fiammetta Venner se rend-elle compte des absurdités qu’elle écrit ? Hé bien oui, elle s’en rend compte et c’est encore plus grave ! En effet elle dit que « l’utilisation de caricatures antisémites (nez et doigts crochus) et de montages photos issus de sites anti-israéliens figurant sur le site Riposte laïque ne semble pas gêner » nos rédacteurs qui seraient « fans de l’extrême droite israélienne ». C’est de la rhétorique gratuite de bas étage sans queue ni tête. Pauvre Fiammetta Venner, obligée d’écrire de telles conneries !

Fiammetta Venner n’hésite pas à utiliser d’autres ficelles, comme la généralisation : « on peut lire par exemple que les musulmans laïques ou les laïques de gauche font partie du complot d’Eurabia qui viserait à rendre l’Europe dépendante de l’Islam. » Elle fait évidemment allusion à des articles qui expliquaient comment Caroline Fourest travaille pour la fondation Anna Lindh, fer de lance d’Eurabia. Et hop, Caroline Fourest devient à elle toute seule tous « les » musulmans laïques et tous « les » laïques de gauche ! Il est vrai que les deux fondatrices de Prochoix tentent par tous les moyens de garder leur chasse gardée médiatique et livresque de la « laïcité » puisque c’est leur gagne-pain ; et que la concurrence actuelle les gêne aux entournures d’autant plus que leurs amis « de gauche » qui bafouent régulièrement la laïcité (financement des mosquées, prières publiques, repas halal dans les cantines, etc.) ne sont pas les mieux placés pour la défendre.

Fiammetta Venner nous reproche de nous « offusquer surtout quand l’intégrisme musulman pose problème ». Hé oui, nous ne pratiquons pas le pâté d’alouette et de cheval comme Caroline Fourest et Fiammetta Venner qui nous font croire par exemple dans un de leur reportage que la réparation d’hymen n’a rien à voir avec l’islam (2) ! Nous critiquons « surtout quand l’intégrisme musulman pose problème », tout simplement parce que c’est « surtout » l’intégrisme musulman qui pose problème. C’est aussi simple que cela ! Et s’il est « rare de lire un papier » dans Riposte Laïque sur « le grignotage des évangélistes en banlieue », c’est tout simplement que quelle que soit l’opinion qu’on peut avoir sur les évangélistes, leurs textes sacrés n’appellent pas à lapider la femme adultère et la fille non voilée, à tuer les mécréants ; et leurs adeptes, que je sache, ne prient pas dans la rue, ne séquestrent pas des élus pour obtenir des financements publics de lieux de cultes, ne brûlent pas leurs sœurs dans des locaux à poubelle, n’exigent pas des menus spécifiques dans les cantines scolaires, ne posent pas des bombes dans des mosquées en Egypte, n’égorgent pas des écolières d’une autre religion en Indonésie, etc. (La liste est longue…)

Fiammetta Venner nous accuse de nous « en prendre à l’islam », mais a-t-elle seulement lu le Coran et les hagiographies de Mahomet, ou s’est-elle contentée de croire sur parole sa compagne Caroline Fourest qui explique à qui mieux mieux que le manuel de guerre de l’islam est « progressiste » et que son « prophète » est « féministe » (3) ?

Fiammetta Venner, pour condamner notre condamnation des fondements de l’islam, nous rappelle que « 80% des Français musulmans considèrent la laïcité comme essentielle ». C’est une double supercherie. D’une part, Fiammetta Venner confond islam et musulmans, ce qui traduit un curieux essentialisme qui reprend exactement les dogmes musulmans de l’hérédité religieuse et de l’interdiction d’apostasier l’islam. D’autre part, elle oublie de dire que dans un autre sondage qui dit 75% des musulmans de France sont favorables « à la laïcité et la loi de séparation des églises et de l’Etat », 78% sont favorables « au financement par l’Etat de la construction de mosquées en France » (4). Bien curieuse définition de la laïcité à la française !

Fiammetta Venner tombe dans le loufoque le plus total quand elle prétend que « même le terme de Riposte est connoté à la droite de la droite ». Le mot « riposte » devrait donc être banni, tout comme « occupation » ou « nation » ? Et peut-être aussi le mot « café », puisqu’il paraît qu’Hitler aimait le café ? Et la chanson « Jolie môme » de Jean Ferrat, puisque Marine Le Pen aime à la chantonner ? Il faudra que Fiammetta Venner nous dresse la liste des mots autorisés, non « connotés à la droite de la droite », pour être considéré comme pur de toute tache, et digne de rejoindre la cohorte de la « riposte sociale antifasciste » chère au NPA et à l’UFAL.

Dans la même veine, Fiammetta Venner dit que « près de 200 billets ont été écrits pour décrédibiliser Mohamed Sifaoui. 83 contre Caroline Fourest ». C’est évidemment totalement faux, et Fiammetta Venner devrait se méfier des moteurs de recherche. Et quand bien même cela serait vrai, en quoi cela nous classerait à « l’extrême-droite » ?

Autre signe que Riposte Laïque se situerait « clairement » à « l’extrême-droite » selon Fiammetta Venner, en plus des « doigts et nez crochus » imaginaires et des délits de blasphème lèse-Sifaoui et de lèse-Fourest : « Les références à la nation, à la terre, à l’anti-France ». Ainsi, ceux qui aiment et défendent leur nation seraient fascistes (les anciens résistants au nazisme seront heureux de l’apprendre), les écolos qui prônent le retour à la terre seraient des skinheads (dur dur pour Eva Joly et Nicolas Hulot), et critiquer ceux qui crachent sur la France ou la trahissent vous transformerait non pas en patriotes, mais en nostalgiques de ce troisième Reich qui a envahi la France.

Qui peut croire de telles inepties et de telles contradictions ? C’est là où les adeptes de la « reductio ad hitlerum » à la Fiammetta Venner montrent très rapidement l’impasse illogique de leurs procès en sorcellerie : c’est totalement idiot de vouloir faire passer des gens pour antisémites et quasiment nazis en les accusant de se référer à la nation française, de défendre ses valeurs et son territoire, et de combattre ceux qui y portent atteinte comme le font justement les antisémites et les nazis ! On ne peut pas être une chose et son contraire.

Il faut vraiment être à court d’arguments pour inventer une telle kyrielle d’âneries, allant jusqu’à la crapulerie de nous faire passer pour des antisémites, mais cela prouve bien la misère et la malhonnêteté intellectuelles de nos contradicteurs, ne sachant plus que dire pour faire croire que Riposte laïque est « d’extrême-droite ».

Pauvre Fiammetta Venner, obligée d’utiliser encore et encore des ficelles usées jusqu’à la corde puisqu’elle n’a strictement aucune argumentation sérieuse à nous opposer ! C’est vrai qu’elle et ses compagnons de déroute font de plus en plus pitié, ressassant leurs petits cris minables « Facho ! Raciste ! » qui ne trompent plus personne. Désormais une majorité de Français partagent nos opinions sur l’islam, soutiennent la liberté de parole d’Eric Zemmour et en ont plus que marre de voir des petits ayatollahs bobos et intellos leur dire que ce qu’ils pensent et ce qu’ils voient n’est pas la réalité. Toute l’actualité récente nous donne raison, n’en déplaise à Fiammetta Venner, qui ferait bien de changer de fusil d’épaule avant de se retrouver au chômage, ou à avoir à répondre de ses écrits devant la justice des Français.

Dans le même numéro de la revue « Le droit de vivre », page 22, la Licra relate l’histoire « d’un antisémitisme ordinaire » qui a envoyé à l’hôpital Ilan, 15 ans, élève d’un lycée professionnel. L’article relate les injures reçues : « Sale juif… notre peuple va vous niquer… On va tous vous enculer… On va ramener un allemand, il va vraiment te casser lui… ». Et aussi : « « Il reste encore des juifs dans le 93 ? Allez avoue, t’as honte ou quoi ? »

Pas un mot dans tout l’article sur l’origine ou l’idéologie des agresseurs ! Alors je repense à Alain Jacubowicz, président de la Licra, qui a répété mainte et mainte fois (et encore lundi dernier) lors de son harcèlement contre Eric Zemmour qu’il ne faut pas s’intéresser à l’origine des délinquants « ni au dieu qu’ils prient » (sic !) Et quand ce dieu s’appelle Allah, et que ses adeptes croient qu’il a dicté le Coran dans lequel on dit de soumettre les infidèles et de tuer les Juifs, et que ces mêmes adeptes prennent comme « beau modèle » un certain Mahomet qui a exterminé des tribus entières de Juifs parce qu’ils refusaient d’embrasser l’islam, la Licra ne doit toujours pas s’intéresser à cette divinité maléfique, à son « livre saint » et à son prophète ?

Madame Venner et Monsieur Jacubowicz, si vous tenez tant à faire un dossier sur « l’extrême-droite », il serait peut-être temps de vous intéresser à la vraie extrême-droite qui sévit en France comme partout dans le monde, celle dont le Coran n’a rien à envier à Mein Kampf et dont l’idole et le messager n’ont rien à envier à Adolf Hitler.

C’est ce que nous faisons à Riposte Laïque, contrairement à vous, Madame Venner et Monsieur Jacubowicz. La laïcité, la République, la liberté, la France, les victimes du sexisme et du racisme, les Juifs du 93 et les chrétiens d’Orient, les athées et les filles des cités, nous les défendons bien plus que vous qui brassez du vent et n’avez pas fait reculer d’un pouce la bête immonde du fascisme vert, tout simplement parce que vous n’osez pas dénoncer les fondements de son idéologie. D’ailleurs les Français s’en rendent compte, puisque la Licra devient maintenant l’une de leur bête noire à l’instar du Mrap et de SOS-Racisme. Il suffit de lire les réactions des internautes sur les sites d’information et d’écouter les auditeurs des stations de radio depuis lundi pour s’en rendre compte. Vous avez voulu faire le procès d’Eric Zemmour, et c’est votre procès qui est fait. A juste titre.

Roger Heurtebise

Publié le 13 janvier 2011 par Roger Heurtebise – Article du nº 180

(1) [http://licra.org/sites/default/files/publication/licra-droit-de-vivre-632.pdf->http://licra.org/sites/default/files/publication/licra-droit-de-vivre-632.pdf]

(2) [http://www.mediaslibres.com/tribune/?post/2008/03/04/488-envoye-special-sur-la-reperation-dhymens-cachez-cet-islam-que-je-ne-saurais-voir->http://www.mediaslibres.com/tribune/?post/2008/03/04/488-envoye-special-sur-la-reperation-dhymens-cachez-cet-islam-que-je-ne-saurais-voir]

(3) http://www.ripostelaique.com/L-art-de-la-rhetorique-de-Caroline.html

(4) http://www.ripostelaique.com/L-islam-de-France-bien-desintegre.html

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.