La location des utérus ukrainiens connait un véritable essor !

 

La nouvelle formule : RENT A BELLY !

Le scandale de la GPA flat rate sous les bombes.

Alors que l‘Ukraine fait la une de tous les médias, des Français qui ont pu fuir témoignent. Certains se retrouvaient là pour « récupérer » un nourrisson né d’une mère porteuse.

Des consommateurs présentés comme ayant « bravé la guerre », à qui il faudrait porter secours. En réalité, des commanditaires ayant eu recours à une pratique interdite en droit français, qui tentent parfois de se dédouaner en proposant à la mère porteuse de les accompagner en France. La proposition peut se muer en chantage si le bébé n’est pas encore né.

Avant le conflit, une future „porteuse“ avait contacté un avocat pour vérifier que les commanditaires ne pourraient pas l‘obliger à quitter son pays. La plupart ne veulent s’en aller à aucun prix.

Cette réglementation est parfois abandonnée par les „clients » eux-mêmes : « Si elle accouche en France, nous n’avons aucun droit sur l’enfant. Ma mère porteuse est à terme, c‘est trop risqué », explique une acquéreuse.

Le 5 mars, La Manif pour Tous a fait remarquer que des ukrainiennes sont « coincées sur place par des « commandes’ » de GPA. « Ces femmes sont séparées de leur famille, maintenues de force dans les hôpitaux en attendant d’accoucher, sans la possibilité de fuir », dénonce la présidente du mouvement.

Mais les guerres sont une occasion de s’enrichir. La société BioTexCom, leader de la GPA n’en est plus à une provocation près (cf. Black Friday : des promos aussi sur la GPA !), et ne se gêne pas.

« Make babies not war »,(twitt 23 février).

« Beaucoup d‘amateurs de nouveau-nés LOW COST dont le contrat est en cours prétendent vouloir poursuivre les programmes de fécondation in vitro»

« Mi-février, la clinique prévoyait d‘inséminer vingt femmes par semaine. Dans les trois mois à venir, 200 bébés devraient voir le jour », via cette seule entreprise.

Une autre clinique (Feskov) « assure à ses clients la continuité de ses “programmes, “garantir légalement à 100 % la naissance d’un enfant en bonne santé” grâce au tri d’embryons ».

Le choix du sexe est offert par la maison 

Birol Aydin, directeur du laboratoire IVMED, affirme avoir transporté 17 réservoirs contenant 12 000 embryons et ovocytes hors d’Ukraine. La matière première est onéreuse!

 Les clients sont inquiets. « La clinique Surrogacy CMC n’a pas encore communiqué sur la conservation du matériel génétique, le déroulement des transferts,et l’administration pour les actes de naissance »

Un client dépité : « Ce matin, nous avons appris que notre mère porteuse avait fait une fausse couche… Nous sommes anéantis…

Pour la jeune maman, aucun berceau après 9 mois d’attente.

De la santé et de l’état d’esprit de la mère porteuse, il n’est jamais question !

« Inopinément, la GPA a révélé son véritable visage  « celui d’un opportunisme commercial insensé satisfait par un égoïsme aveugle » (Céline Revel-Dumas)

 

« Sa mécanique sous-jacente, d’un cynisme implacable, apparaît désormais en pleine lumièreelle révèle un marché sans foi ni loi, des femmes esclavagisées puis jetées, des couples nantis obsédés par leurs propres intérêts et des médias qui se saisissent d’une actualité tragique pour vendre leur programme politique“.

Anne Schubert

image_pdfimage_print

6 Commentaires

  1. vivement la machine à gestation après tri des tares génétiques…
    que de temps perdu.

  2. les cathos qui vont voter macron pour la gpa etc. vont être ravis !

  3. Dans les publicités à la télévision.
    Sur des photos de sites comme Pôle emploi, Meetic, Orange, CAF, Ebay etc…
    Sur des documents publicitaires à Norauto, Macif, CPAM, Mc donald’s, etc…
    Beaucoup de personnes connus sur Youtubes montrent ça aussi.
    On voit des gens… ou une belle avec…
    Il y a un organisme caché qui cherche ça.

    • on le connait cet organisme…
      et comme leurs chefs tiennent les cordons de la bourse…
      si on veut de l’antenne publicitaire ou des subventions…on applique avec regrets, mais on applique.
      Une arme existe mais personne n’ose: proposer des dessins du style shadoks, des animaux qui parlent, des objets qui parlent.
      mais je crains que même cela ne serait pas autorisé dans les pubs.

  4. En effet, dans certains pays la presse a fait sa une sur les inquiétudes de gens ayant passé commande, ou sur les difficultés de retour de couples étant allés prendre livraison. Par contre aucun journaliste n’a mentionné les quatre camions cliniques (porte-conteneurs chirurgicaux) venus d’Allemagne en 2014 et déployés près de la ligne de front, pour prélever sur commande préalable des organes sur des « miliciens russophones » prisonniers, sur des conscrits ukrainiens qu’on déclarait ensuite tués au combat, voire sur des jeunes paysans enlevés juste pour ça. C’était sur commande préalable par des hôpitaux, un progrès commercial par rapport à la « maison jaune » (et il n’y avait pas que celle-là) au Kossovo sous Bernard Kouchner, où on prélevait les organes de milliers de Serbes enlevés avant même de savoir s’il y aurait des clients. Le bébé souriant n’est que la face visible de cette abjecte marchandisation matérialiste.

  5. ya encore de l’espoir Anne merci de diffuser:Concernant la lettre de macron qui arrivera bientôt dans nos boites : cette lettre doit être renvoyée sans l’ouvrir SVP Respectez la consigne. La procédure est simple RETOUR A L’EXPEDITEUR : 1- NE PAS OUVRIR le courrier 2-Inscrivez en toutes lettres « RETOUR à l’EXPEDITEUR » 3- déposez cette lettre SANS AFFRANCHISSEMENT SUPPLEMENTAIRE à la poste qui se chargera de la retourner à l’envoyeur 4-Faites passer le message autour de vous rapidement par tél, email .etc en évitant le SMS plus facile à contrôler 5-Inutile de motiver votre renvoi, il comprendra.MERCI

Les commentaires sont fermés.