La loi antiterroriste ne doit pas oublier les porteurs de valises du djihadisme

Jadis on les appelait les porteurs de valises. Ces Français qui s’étaient délibérément mis au service du FLN pour collecter et transporter des fonds, voire fabriquer des faux papiers pour le compte des terroristes algériens.

Soixante années plus tard, va-t-on revivre le même cauchemar, non plus en Algérie, mais désormais en France ? A lire et à entendre certains propos d’intellectuels, de journalistes, de syndicalistes, d’hommes politiques ou de responsables associatifs c’est la même dialectique, les mêmes arguments, parfois les mêmes mots que ceux qui étaient employés à l’époque par les ennemis de la France pour justifier leur combat.

Oppression, discrimination, racisme, fascisme, islamophobie. Tout est bon pour stigmatiser l’adversaire idéologique. C’est-à-dire celui qui ne considère pas que le musulman est forcément une victime de la société à qui on peut, on doit même tout pardonner. Manuel Valls peut en témoigner. « Quand, Premier ministre j’ai dit à propos du terrorisme islamiste qu’expliquer c’est déjà commencer à excuser, j’ai été la cible d’une déferlante médiatique, universitaire, intellectuelle…!!Je visais simplement ceux qui, à longueur d’articles, de tribunes et sur les plateaux de télévision, s’évertuaient à trouver des circonstances atténuantes aux djihadistes » (Le Figaro magazine, 6 et 7 octobre 2017).

Dans le collimateur de Valls, Laurent Joffrin, directeur de Libération pour qui parler « identité », « racines françaises » c’est « taper sur les musulmans », ou encore Edwy Plenel, cofondateur de Médiapart, qui, dans son livre Pour les musulmans paru en 2014, dénonce toutes les critiques contre l’islam et ses extrémistes comme des attaques racistes contre les musulmans.

Carrément dans la complicité

Là on n’est plus dans l’excuse ni même dans la complaisance vis-à-vis des actes de terrorisme, mais carrément dans la complicité. « Il épouse la stratégie de l’islam politique jusqu’à en devenir une pièce maîtresse pour son enracinement en France », accuse Nasser Ramdane Ferradj, ancien vice-président de SOS Racisme, aujourd’hui à la tête du Collectif des musulmans progressistes et laïques.

L’ancien militant trotskiste de la LCR est en cela dans la continuité idéologique d’un Jean-Paul Sartre. Favorable à l’indépendance de l’Algérie, le philosophe communiste, porteur de valises du FLN, saluait en ces termes les attentats terroristes visant les Pieds-Noirs : « Abattre un Européen c’est faire d’une pierre deux coups, supprimer en même temps un oppresseur et un opprimé : restent un homme mort et un homme libre. »

Quelques décennies plus tard, les mêmes ennemis de la France, infiltrés dans des associations, sous couvert d’action sociale, de soutien scolaire ou d’animation culturelle, poursuivent inlassablement leur propagande islamiste de victimisation des musulmans. Une obsession maladive chez Houria Bouteldja, la fanatique porte-parole du PIR (parti des Indigènes de la République) qui voit toujours dans la France « un État colonial ».

La menace islamiste aujourd’hui, ce n’est pas seulement dans les mosquées radicales qu’elle se trouve. Cette cinquième colonne qui va du salafisme aux Frères musulmans est présente partout dans notre pays. La loi antiterroriste qui prévoit de fermer les lieux de culte dans lesquels « les propos qui sont tenus, les écrits, idées ou théories qui sont diffusées ou les activités qui s’y déroulent provoquent à la violence, à la commission d’actes de terrorisme ou font l’apologie de tels actes » est beaucoup trop restrictive. Elle doit s’étendre à tous lieux publics ou semi-publics, écoles, centres de loisirs, maisons de quartier, etc., qui ne respecteraient pas une stricte neutralité politique et religieuse. Mieux vaut prévenir les menées subversives des islamistes et de leurs complices. Car, guérir, c’est-à-dire « déradicaliser », l’expérience prouve qu’on ne sait pas faire !

Alain MARSAUGUY

image_pdf
0
0

16 Commentaires

  1. La meilleure cellule de déradicalisation, c’est le cimetière (en fosse commune).

    Et la meilleure condamnation qu’on puisse faire à un traitre c’est le poteau d’exécution. Une seule balle suffit d’ailleurs. Et avec comme destination finale la même fosse commune.

    Pas besoin d’être d’Extrême-Droite pour le penser. Ce fut d’ailleurs la politique des copains de nos politiciens européistes de Droite comme de Gauche, copains que furent les Pinochet, les Pol-Pot, les Kadhafi, les Mao, les Omar Bongo, les Lénine, les Mobutu, les Staline, les Yayah Jammeh, les Castro, les Videla, les Bouteflika, les Somoza…

    Ils ont tous, absolument tous, bénéficié, d’appuis commerciaux et de soutiens politiques de la part de tous nos dirigeants français soit d’un camp soit de l’autre, soit des deux.

  2. Déradicaliser « par le Haut » est une priorité ! Le Bas suivra logiquement seulement après. Encore faut-il commencer par couper des têtes… en Haut !

  3. nous sommes en guerre, ce n’est pas moi qui le dis, ce sont eu ! et que fait on des traitres en temps de guerres ?

  4. Au point où ils en sont ces gens sont plus que des complices : ils sont à considérer comme des traitres. Ce sont les fossoyeurs de la France. Ils détruisent tout ce qui a fait notre raison d’être : la Patrie, notre histoire, notre culture, notre identité. Les algériens et autres musulmans sont nos ennemis et n’ont rien à faire en France en si grand nombre. Qu’ils aillent vivre leur culture faite de haine envers les autres, leurs attentats, leurs lapidations, leurs égorgements chez eux dans l’un des 57 pays qui s’appellent l’islam. Ces gens sont des horreurs.

  5. ( suite ) Et nous étonnons de la situation ..

    Qui sont ces gens qui soutiennent le terrorisme : communistes marxistes , trotskistes , des chrétiens de gauche et des chrétiens qui comme maintenant se trompent et rappellent qu’il faut agir avec mansuétude à l’égard du terrorisme . Mais principalement le bourgeois .

    Ces gens sont aveugles qui ne veulent pas ouvrir les yeux , c’est mieux pour leur confort et on est toujours sur le devant de la scène . On reste dans la lutte anti – coloniale et on appelle le terroriste palestinien qui égorge une famille israélienne , non pas un terroriste , mais un activiste .En France on leur accorde le titre prestigieux de martyr ( chahid ) lors de l’intolérable assassinat de deux jeunes filles à Marseille , assassinées dans leur propre pays .

  6.  » Porteur de valises  » , c’est tout à fait ça .

    En Algérie dès le début de l’insurrection ( 1954 ) le PCF , et la  » Nouvelle gauche  » apporte leur soutien aux terroristes , soutien qui ne se démentira pas après la fin de la guerre , à tel point que la terroriste Danièle Amrane Minne ( Djamia nom dans l’action contre la France ), qui a déposé une bombe à l’Otomatic ( brasserie ) pour tuer les Français, se retrouve propulsée quelques années plus tard à un poste de maître de conférences , non pas dans sa Patrie pour laquelle elle avait oeuvré , mais à l’université de Toulouse II Le Mirail ou elle enseignera  » L’Histoire de la décolonisation  » . Et des milliers comme elle . Et c’est de là que MERAH surgira frappant un 19 mars l’école .

  7. Xe constat: les immigrationnistes -assimilationistes sont tous d’idéologie marxiste désormais appelée pudiquement « progressiste »

  8. Vaste fumisterie cette loi. Qui va aller contrôler ? Qui va mettre des caméras et enregistreurs dans les mosquées, les écoles coraniques et autres associations ?
    Qui va aller dans les millions de foyers musulmans vérifier qu’on incite pas à tuer du juif et du chrétien comme chez la mère merah ? Qui va veiller à ce que les imams et autres prédicateurs mettent de côté les versets du coran incitant au meurtre ? Quel juge va les expulser au même titre que les clandestins criminels (pure théorie) ?
    A part interdire l’islam et le coran, tout le reste n’est que du vent et sert juste à bouffer du papier.

  9. Le jour où la France se réveillera les porteurs de valises du djihadisme ne seront pas oubliés ……..

    • ne dites pas cela, les porteur de valise de la guerre d’Algérie, n’ont jamais été traduit devant la justice, certains sont encore la et d’autres sont morts après une vie paisible !

      • @ rudi …..
        C’est faux, archi faux concernant les porteurs de valises de la guerre d’Algérie ! Tu connais pas !!!

  10. Comment et qui va nous sortir de cette situation mortifère ????? Nous prenons la direction de la totale islamisation dans notre propre pays , avec la collaboration de complices traitres à notre nation. Et pour les abrutis, les naïfs, ceux qui se mettent la tête dans le sable, ou détournent le regard des actes inadmissibles, devraient se réveiller et admettre que la situation actuelle va nous amener à de la souffrance et du sang.

Les commentaires sont fermés.