1

La LREM Brigitte Bourguignon coupe le micro à ceux qui ne lui plaisent pas

 

Brigitte Bourguignon, présidente de la commission d’enquête parlementaire

B.B. pour les intimes… mais pas pour ceux à qui elle coupe le micro !

Dans la mégaproduction des mondialistes français sur le terrible Coronavirus, dont l’épisode 2019/2020 se nomme COVID-19, certains ont eu beau jeu de convoquer des sommités de salon, pour venir « faire la leçon » aux citoyens embastillés chez eux par la volonté politique… laquelle a largement démontré à quel point elle était incapable de gérer cette crise avec le sang-froid nécessaire et la réelle volonté de stopper ce virus.

Tout est fait pourtant, que ce soit avant (manque de prévisions et de provisions), pendant (mensonges et contradictions journalières) et même après, où aucun mea-culpa ne sera jamais fait par les véritables assassins ayant rendu possible des milliers de morts par leur ineptie, mais au contraire où tous ces charlots, Macron en tête, se félicitent à qui mieux-mieux de leur action !

Dans l’optique de nous enfumer encore plus, et comme le prévoit notre Constitution, le pouvoir a décidé d’une Commission d’enquête parlementaire se tiendrait pendant plusieurs mois, afin d’auditionner tous ceux qui ont eu un rôle à jouer lors de cet événement.

Bien évidemment, était attendue avec le plus vif intérêt l’audition du professeur Didier Raoult, si controversé malgré ses résultats, réels et non maquillés, comme le sont régulièrement les chiffres « officiels » annoncés journellement par les médias aux ordres ; cette audition vient d’avoir lieu, et vous pourrez en consulter l’intégralité sur la vidéo BFM TV plus loin…

Auparavant, j’aimerais attirer votre attention sur un point important ; la différence de ton et de traitement de la présidente de la commission, Brigitte Bourgogne (LREM) entre le Pr Raoult, bien connu pour ne pas avoir la langue dans sa poche pour s’exprimer face à ceux qui l’ont convoqué… et ceux réservés à Joachim Son-Forget, député des Français de l’étranger (non inscrit, donc non LREM !) et membre de la commission, qui même en bataillant courageusement, n’a pas eu droit au même « respect ».

Sur les vidéos, on voit nettement qu’elle coupe le micro à plusieurs reprises ! C’est ça une démocrate en Macronie !

Il n’y a qu’à consulter son échange de propos sur la vidéo de Sputnick et Quotidien, reprise par TV Libertés, pour relever que celle qui est censée – et l’a d’ailleurs annoncé en préambule – écouter chacun avec impartialité… ne peut cacher son mépris face à un député d’un « autre bord » que le sien ! Une honte !

Était-ce « un prêté pour un rendu », à celui qui avait demander à l’ex-ministre Agnès Buzyn de « la fermer » ?

https://fr.sputniknews.com/france/202004161043573546-un-depute-ex-lrem-demande-publiquement-a-agnes-buzyn-de-la-fermer/

https://twitter.com/Qofficiel/status/1273688988323319810

https://fr.sputniknews.com/france/202006191043977602-une-deputee-lrem-coupe-le-micro-a-joachim-son-forget-pour-le-faire-taire—video/

https://www.youtube.com/watch?v=_oaiVMmiD_k&feature=youtu.be

Cela ne vous rappelle rien ???

C’est exactement la même façon d’agir que la présidente de la Région Occitanie/Pyrénées-Méditerranée, l’insupportable Carole Delga, n’hésitant pas à couper le micro, ou mieux, l’arracher… à ceux qui « déparlent » (comprendre ceux qui n’adhèrent pas au « politiquement correct » et à la langue de bois qui le caractérise !)

https://ripostelaique.com/racisme-carole-delga-se-donne-3-ans-pour-reeduquer-les-occitans.html

Même méthode également d’une certaine Ségolène Royale, refusant il y a quelques années de donner la parole (à son adjoint) pour qu’il s’exprime « avant le vote » (!!!) et non après comme elle en a décidé !

Ce sont donc ces pouffiasses, se vantant de représenter « le peuple » (au nom d’une fausse gauche !) alors qu’elles méprisent copieusement l’humain, qui se permettent de donner des leçons de prétendue démocratie à tous ceux qui n’approuvent pas leur politique !

À vous d’en tirer les conclusions qui s’imposent !

En attendant, reprenez vos esprits en écoutant s’exprimer celui qui ne les craint pas, eux qui ne seraient même pas dignes de lui cirer les bottes !

https://www.youtube.com/watch?v=K71LcQDnlOg

https://www.bvoltaire.fr/joachim-son-forget-le-professeur-raoult-a-ete-le-plus-transparent-et-le-plus-concret-possible/

En conclusion de ce qui précède, que ceux qui doivent voter pour le second tour des « municipales », se souviennent que les mêmes magouilles que celles précédant les scrutins nationaux sont également à l’œuvre localement pour mieux enfumer le citoyen et lui faire avaler les mêmes discours frelatés.

Entre les manœuvres nauséabondes pour cacher l’incurie du gouvernement actuel (gestion mortifère du Covid-19) et la récente démonstration de l’invalidité de l’élection de Macron en 2017 (révélations sur l’acharnement pour écarter Fillon), tout citoyen en état de penser juste devrait reconnaître que nous sommes manipuléset qu’il est dont temps de réagir en virant tous ces malotrus !

Dites-donc, les abstentionnistes, il vous faut quoi encore pour comprendre enfin que ce n’est pas en fuyant vos responsabilités que vous changerez l’avenir du pays (et accessoirement celui de vos descendants !) ?

Que vous manque-t-il de plus pour admettre que tous ceux qui se sont succédé au pouvoir depuis plusieurs décennies, n’étaient que de faux ennemis, mais bien des véritables traîtres à la France et aux citoyens, capables de sales alliances pour se partager le pouvoir au détriment du peuple ?

Trop facile de dire, puisqu’ils sont tous pareils, je ne vote pour aucun d’eux !

Ne pas aller voter n’est qu’un écho à leur lâcheté et leurs trahisons, car si tous les abstentionnistes avaient voté « blanc » à chaque scrutin, que ceux-ci ne soient pas pris en compte dans le nombre des suffrages exprimés… ils sont néanmoins décomptés séparément (depuis la loi du 21 février 2014) des votes nuls.

Ce qui pour les politicards, qui eux décortiquent de près les résultats, n’a pas du tout le même impact et leur délivre un message bien plus limpide :

abstention = les citoyens s’en foutent, on peut donc continuer à les abuser avec des promesses qui ne seront tenues qu’à moitié, voire jamais…

vote nul = bien plus souvent le résultat d’une maladresse ou d’un manque de connaissance des règles (ne pas raturer, ne rien ajouter sur un bulletin).

vote blanc = aucun des candidats en lice ne me convient… mais je suis là, bien vigilant, et fait usage de mon droit de vote… ce qui a bien plus l’air d’un avertissement que les deux précédents !

https://www.parti-du-vote-blanc.fr/comprendre/le-vote-blanc/

https://www.vie-publique.fr/fiches/23931-abstention-vote-blanc-et-vote-nul-quelles-differences

Que dire de plus, sinon que nous avons TOUS individuellement la responsabilité de l’avenir de la France, et que ceux qui aujourd’hui se moquent des lanceurs d’alertes, en les baptisant « complotistes » avec la condescendance qui sied si bien aux imbéciles, n’auront plus que leurs yeux pour pleurer de nous avoir snobés… et s’en mordront un jour les doigts jusqu’à l’épaule, mais ce sera définitivement trop tard !

À moins d’un sursaut salutaire d’une grande majorité de citoyens, car ainsi que Charles Sannat (https://insolentiae.com/) termine toujours ses éditos « Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu. Préparez-vous ! »

Josiane Filio, au nom de la Liberté d’expression