La lutte contre cette pseudo-pandémie justifie la suppression des libertés

Publié le 27 avril 2021 - par - 7 commentaires - 939 vues
Traduire la page en :

Comment et pourquoi en est-on arrivé à une expérimentation médicale (potentiellement très dangereuse) à l’échelle mondialiste occidentale ?

Constat

Une autorisation conditionnelle de mise sur le marché de produits médicaux expérimentaux doit répondre à une urgence exceptionnelle comme un fléau très mortel (pandémie) et contre lequel n’existe aucun soin.

Or le Conseil scientifique indépendant, lors des réunions du 15 et du 22 avril 2021, s’appuyant sur l’analyse rationnelle des données officielles et de faits observés, fait des constats qui interrogent et disqualifient le narratif médiatique et gouvernemental :

Réunion du Conseil scientifique indépendant du 15 avril 2021

https://odysee.com/@Re-information2.0:2/Conseil-Scientifique-Ind%C3%A9pendant:f

  • Il n’y a pas d’épidémie actuellement ;
  • Il n’y a pas eu de surmortalité en 2020 ;
  • Il existe une corruption systémique de type mafieux dans les hautes sphères du milieu médical aux répercussions mortifères dans la population.

Réunion du Conseil scientifique indépendant du 22/04/2021

https://www.youtube.com/watch?v=fL9YqH7tJ7s

  • Il existe des traitements précoces ;
  • La « psychopandémie » actuelle d’un point de vue philosophique correspond à un combat entre « le Pouvoir » (détenu par la minorité oligarchique) et « la Puissance » (représentée par la majorité populaire) qu’il faut contrôler à tout prix ;
  • La « loi » du commerce (secret des affaires) imposée aux députés européens par les laboratoires pharmaceutiques n’est pas compatible avec une pratique déontologique d’une politique sanitaire ;
  • Le port du masque est inutile voire nocif pour les enfants et, a fortiori, les adultes notamment en bonne santé.

Comment en est-on arrivé à cette situation ?

La première vague

Alors que les urgences sont, chaque année, encombrées de manière récurrente lors des phénomènes épidémiques hivernaux (grippe), une propagande « médiaco-politique » nous a annoncé en février/mars 2020 un fléau très mortel et un irresponsable décompte morbide journalier, insufflant une peur panique, encore entretenue aujourd’hui dans la population. Avec un recul d’un an, on s’aperçoit qu’il n’y a pas eu plus de morts en 2020 qu’en 2015 !

Concernant l’inexistence des soins, les médecins ont reçu la consigne de ne pas traiter les patients (ils doivent rester à la maison, prendre du Doliprane et espérer éviter une insuffisance respiratoire). Les autorités de santé refusent obstinément d’évoquer l’existence de soins et n’envisagent que la solution expérimentale d’injection de produits génétiquement manipulés dont les effets, à moyen et long terme, sont inconnus et potentiellement très dangereux.

Aujourd’hui ces injections sont même dénoncées par le Centre français d’évaluation du médicament.

Les 4 vaccins sont dangereux : centre français d’évaluation des médicaments

https://vk.com/away.php?to=https%3A%2F%2Fmirastnews.net%2F2021%2F04%2F24%2Fle-centre-francais-&post=633462497_2280&el=snippet

La deuxième vague

Alors que la mortalité doit être l’indicateur incontournable pour déterminer l’existence d’une pandémie, nous avons assisté à l’automne 2020 à une épidémie de cas positifs asymptomatiques ou pas.

Or la légitimité scientifique du docteur Drosten et la fiabilité des tests PCR défendus par celui-ci, qui sont à la base du narratif sur la pseudo-épidémie, sont actuellement attaquées en justice par un collectif d’avocats en Allemagne. Ces tests qui doivent être réalisés en complément d’un examen clinique pour affiner un diagnostic, sont pratiqués actuellement en population générale et désignent, très souvent, des personnes saines comme potentiellement malades et/ou contagieuses.

https://www.francesoir.fr/opinions-entretiens/video-debriefing-reiner-fuellmich

L’inventeur du test PCR, Kary Mullins, ne cautionnait scientifiquement pas la liaison automatique entre un rétrovirus, mis à jour par son test, et une quelconque maladie. Cette liaison hypothétique permettrait l’entretien et le développement du marché pharmacochimique. Il dénonçait la volonté des investisseurs financiers de vouloir, en tout état de cause, un retour sur investissement, au nom du fonctionnement usurier de notre modèle économique actuel. En effet, une obligation d’amortissement des investissements entraîne automatiquement une obligation de vente et/ou d’ouverture de marché. Ce qui peut se comprendre dans un monde industriel de biens de consommation courante s’avère aberrant et dangereux dans le domaine de la santé au regard de la corruptibilité humaine.

Le test PCR covid-19 est-il destiné à détecter ou à fabriquer un virus ?

https://geopolintel.fr/article2379.html

La troisième vague

Actuellement, pour entretenir l’angoisse, on nous parle de « variants » à la place de mutation, qui est habituelle chez tous les virus (variant anglais, variant brésilien…).

On assiste à une permanence de cas positifs variants ou pas, vaccinés ou pas. On envisage pour ceux ayant reçu les 2 doses du Pfizer, de leur administrer une 3e dose. Ceux ayant reçu une 1re dose d’AstraZeneca pourront recevoir une 2e dose de Pfizer ! Jusqu’où vont-ils aller ? Quelle est la mortalité post-vaccinale ?

Une quatrième vague à venir et des pandémies sans fin ?

Va-t-on assister, dans les mois à venir, à une catastrophe sanitaire découlant de ces injections massives ? N’y a-t-il pas corrélation entre injections massives et apparition de variants ? La multiplication des variants, qualifiés plus contagieux et/ou plus dangereux, ne va-t-elle pas être le prétexte pour accentuer les contraintes déjà à l’œuvre ? Ne va-t-on pas assister à une course effrénée contre des variants toujours changeants, par des injections toujours plus nombreuses détruisant, à terme, l’immunité naturelle ? Une obligation vaccinale pourrait-elle être ainsi décrétée de manière tyrannique ? Oseront-ils passer outre les décisions du tribunal de Nuremberg et de la Convention d’Oviado en matière de respect de la dignité humaine ?

Les premiers jalons ont été posés par le biais de la décision inique récente des juges de la CEDH. Une partie de ces juges ont des conflits d’intérêt avec des ONG, telle l’Open Society de Soros, ce qui discrédite quelque peu l’indépendance voire la légitimité de cette cour.

Regarder et écouter l’interview glaçante du Dr Sherri Tenpenny, sur les conséquences potentielle d’une vaccination de masse.

https://qactus.fr/2021/04/17/q-scoop-dr-sherri-tenpenny-toute-personne-vaccinee-decedera-dans-un-delai-de-1-a-2-ans/

Pourquoi en est-on arrivé là ?

Plus la sphère géographique administrée par une entité gouvernementale s’agrandit, plus le contrôle exercé par la minorité oligarchique, de plus en plus concentrée, s’intensifie sur une population de plus en plus nombreuse, et devient tyrannique.

Actuellement 3 sphères géopolitiques se livrent à une concurrence économique, financière et militaire :

  • En Chine, leader du monde oriental, le mode de « gestion » de la population qui relève historiquement d’un parti communiste autoritaire est basé sur une obéissance à la fois contrainte (système du crédit social) et consentie qui semble presque « génétique » ;
  • En Russie, le modèle d’une présidence de longue durée, actuellement en cours, pourrait s’expliquer par une recherche de stabilité, après les turbulences tragiques et chaotiques vécues par ces peuples, lors de l’épisode bolchevique et sa suite immédiate ;
  • En Occident, la gouvernance mondiale que nos globalistes veulent instaurer concerne, en partie, des pays européens qui se sont construits à travers des luttes plus ou moins révolutionnaires, au nom de grands idéaux, inconsciemment gravés dans les « génomes ».

Pour instaurer cette gouvernance mondiale occidentale et contrôler la masse populaire, un sentiment de peur et de soumission induites qui paralysent réflexion et prise de conscience a été installé par le déclenchement d’une crise sanitaire organisée et actuellement entretenue.

Pour « gérer » les masses populaires, l’instauration d’un passeport vaccinal, via des instances supranationales, a ainsi été décrétée, dont la mise en place va permettre un contrôle technosanitaire des individus, induisant des injections répétées et permanentes qui anéantiront, à terme, l’immunité naturelle et la santé. À noter que ce passeport sanitaire (et donc la volonté de contrôle) est dans les cartons de l’UE bien avant le déclenchement de cette crise.

De manière concomitante, l’effondrement économique initié et imposé actuellement (Great Reset) pour imposer un nouveau paradigme économique toujours à l’avantage de la caste oligarchique sera justifié par la lutte contre la crise sanitaire.

À noter que cet effondrement est annoncé de manière récurrente par des économistes bannis des plateaux télé et qui prétendent qu’il est inéluctablement lié au fonctionnement du système économique capitalistique basé sur l’intérêt et l’usure, système qui ne peut que s’auto-invalider !

La lutte contre cette pseudo-pandémie justifie ainsi la suppression des libertés, le sacrifice des entrepreneurs indépendants (la classe moyenne) et va augmenter la masse des « sans-dents », futurs candidats à un prochain revenu universel déshumanisant et asservissant.

Bref un asservissement total et tyrannique (loi martiale ??) pourrait advenir sur fond de chaos économique et humain (faillites, suicides, décès), aggravé par une pression et un flux migratoires en constante augmentation.

Pourtant, l’arrêt de cette funeste crise sanitaire pourrait être décrétée, en haut lieu, par l’interdiction de tous les laboratoires de recherche bactériologique de type P4, à l’instar de la volonté de réduction, certes hypocrite, de l’armement nucléaire !

Mais une telle décision toucherait des intérêts liés à la concurrence militaro-pharmaco-industrielle internationale pour la domination mondiale.

D’ailleurs, ceux qui osent dénoncer ces manipulations bactériologiques, associées à des intérêts économiques et financiers colossaux, « protégés » par le dépôt de brevets commerciaux sur le vivant et le contrôle du vivant, déontologiquement inacceptables, sont au mieux jetés en prison comme le courageux professeur Jean Bernard Fourtillan (à nouveau emprisonné) et ceci avec l’aval d’une justice affiliée actuellement aux abonnés absents !

Seule une souveraineté nationale retrouvée permettrait de contrer cette dictature technosanitaire oligarchique en marche et retrouver une orientation plus humaniste et démocratique.

Ainsi, un gouvernement national trans-partisan, rassemblant des responsables politiques identifiés, délestés de leur ego, élus au service des citoyens pourrait remplacer la gouvernance technocratique actuelle dont les décisions émanent d’instances opaques, très souvent corrompues par un intense lobbying de multinationales, au service d’intérêts privés.

Est-il encore permis d’espérer avant le naufrage potentiellement inéluctable ?…

Philippe Rossi

NB : YouTube supprime les vidéos dérangeantes. Il est possible que certaines vidéos proposées disparaissent !

 

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Notifiez de
anamorphose

AZTRAZENECA GOUVERNEMENT INTRA MUSCULAIRE AIGUILLE VERTE SERINGUE 2 ML PAS D AUTRES MATERIEL JE M EN DOUTAIS GAGS l aiguille intra musculaire ne s adaptant pas a une seringue 1 ML voir mode d emploi donc vaccination inefficace ou couic

POLYEUCTE

Virus de la Longueur de texte ?

Pivoine

“les quatre injections de virus chinois”
Il faudrait quand même que l’auteur de l’article (mirastnews) se renseigne !
Pfizer et Moderna contiennent de l’ARN messager, et non de l’adénovirus (virus désactivé).
Quant à celui d’AstraZeneca et celui de Johnson & Johnson, le premier a été fabriqué avec le virus (du rhume) de chimpanzé, et le deuxième avec un virus très courant.
Bizarrement, ces vaccins classiques n’ont pas utilisé le “virus chinois”…
Serait-ce parce que le “covid-19” n’existe pas ???

BobbyFR94

Pivoine, pourrais-tu nous donner un ou des liens sur tes déclarations ?

Alain

La police politique surveillera bientôt l’intégralité de votre historique de navigation sur internet.
Vous avez déjà entendu parler d’un VPN ? Ou de Tor ?
https://www.bfmtv.com/tech/projet-de-loi-antiterroriste-le-renseignement-va-analyser-l-historique-web-des-internautes_AN-202104260405.html
Tout votre historique sera donc conservé et classé, en intégralité.
A terme, l’historique internet d’une personne sera suffisante pour la sanctionner socialement et politiquement.
Crédit social, et crédit tout court, puisque le FMI prévoit aussi de surveiller l’historique de navigation afin de savoir s’il faut vous faire crédit ou non.
https://www.zdnet.fr/actualites/l-historique-de-votre-navigateur-pourrait-bientot-faire-partie-de-votre-score-de-credit-39915261.htm

BobbyFR94

Alain, c’est la “méthode” à la chinoise dont tu parles…

D’ailleurs, ce soir, sur bfmerde je crois, je suis tombé sur cette information-là :
” Afin de surveiller les 267 ordures de nazislamistes qui vont sortir de taule, l’état va surveiller le net, afin de prévoir et prévenir d’éventuelles préparations d’attentat !

Ces abrutis, très peu de temps auparavant avait déclaré que l’ordure qui a assassiné la femme qui travaillait dans la gendarmerie à Rambouillet, n’était pas connue des services de police…

Donc leur surveillance numérique n’y changera rien ; en fait, c’est la “bonne” raison, mais la vraie raison est la surveillance à la ” 1984″ de Georges ORWELL que veulent toutes ces ordures au service des mondialistes !

D’où PROTONMAIL, VPN, et effacement de l’historique

nicolachaos

Le Virus existe sans doute mais tout ce qui est à côté est entiérement trafiqué ou soit manipulé par l’ensemble scientifique, de tout de façon depuis Tchernobyl je ne fait confiance à PERSONNE pour nous sortir de la crise et il est difficile de s’en remettre à des gens de confiance.
Alors les Véran,Castex,Macroute et les merdias n’y connaissent RIEN DU TOUT. le 21ème Siècle est l’ère de l’info spectacle et les vrais journalistes sont morts depuis longtemps.

Lire Aussi