La lutte contre le racisme en France est une véritable absurdité subventionnée…

Image : https://www.valeursactuelles.com/societe/la-guerre-raciale-cette-nouvelle-strategie-politique-progressiste

D’abord, moi je ne sais pas ce que c’est que le racisme. Je ne pense pas, personnellement, être concerné par ce sujet et je ne comprends pas que l’État en fasse autant et distribue autant d’argent à des associations prétendument antiracistes qui sont encore plus racistes que n’importe qui et qui n’ont de cesse d’emmerder les français qui veulent juste que les lois soient les mêmes pour tout le monde et qu’on les fasse respecter…

Je ne suis qu’un modeste auteur d’articles sociétaux, politiques et géopolitiques, mais je suis aussi un citoyen et un spectateur du (misérable) spectacle de mon pays et du monde.

Mais je suis aussi un citoyen français de souche, blanc, chrétien, hétérosexuel, démocrate, patriote et très attaché à mon pays, à son histoire, son drapeau, sa religion, sa culture bimillénaire, ses coutumes et ses traditions.

Et bien, voyez-vous, quand j’écris ça (et pas que moi !), on me traite invariablement de salopard, de facho, de nazi, de raciste, d’islamophobe, d’homophobe, de haineux et d’incitateur à la haine et à la violence…

Le seul fait de déclarer aimer mon pays, la terre de mes ancêtres qui ont combattu, et pour beaucoup sont morts, afin que nous soyons un peuple libre, suffit à recevoir cette avalanche de propos à but dégradant, venant de la gauche, des écolos, des LGBTQR+, des immigrés et de la célèbre Religion de Paix, d’Amour, de Tolérance, de Démocratie et de Laïcité, la RPATDL, comme je la nommerai désormais.
En effet, cette secte n’est plus à une absurdité près concernant sa propagande destinée aux débiles mentaux.

Le racisme c’est quoi ?

Wikipedia : « Le racisme est une idéologie qui, partant du postulat de l’existence de races au sein de l’espèce humaine, considère que certaines catégories de personnes sont intrinsèquement supérieures à d’autres. »

Ce qui n’a jamais été démontré et relève donc de la pure supputation.
Le racisme n’est en fait qu’une des innombrables formes de haine entre les humains et rien ne pourra jamais l’empêcher.

Il fut un temps où le racisme était le fait de ne pas aimer, ou de haïr ou de vouloir tuer ou réduire en esclavage des humains d’une autre race (blancs, jaunes (asiatiques), rouges (amérindiens), noirs (africains), arabes sémites (péninsule arabique et golfe persique) ou juifs sémites).

A noter que la haine est un sentiment humain normal et parfois légitime envers d’autres humains qui nous font ou nous ont fait du tort.
La haine est une chose qui ne se commande pas, tout comme l’amour ou l’amitié.

Ils furent des temps passés où les peuples du monde s’opposaient constamment, se faisaient la guerre, se colonisaient, se pillaient et se détruisaient les uns les autres et c’était normal. Tout le monde le faisait…

Les peuples s’entretuaient pour des causes diverses, couleur de peau, coutumes, traditions, religions et besoin de se procurer des biens et de la nourriture. C’était plus facile d’aller massacrer et voler les autres plutôt que de travailler…

Puis sont arrivés les temps modernes où la paix a enfin régné sur le monde, ou presque…

La démocratie, les droits de l’homme, la Charte de Nuremberg, des constitutions et des lois plus belles et plus justes sont arrivées et tout le monde a été bien content.
La Terre était devenue un monde de paix et d’amour.

Aujourd’hui, tout va bien en France.
Nous avons le meilleur chef d’État du monde, nous n’avons plus un seul chômeur, nous vivons dans un monde de paix, de concorde et d’amour, nos prisons sont vides, des millions d’étrangers arrivent chez nous et se mettent aussitôt à travailler dur pour devenir de bons français et de bons citoyens. Ils sont accueillis comme des princes et tout le monde les aime.
Il n’y a plus de corruption ni de trahisons des élites.
Il n’y a plus de guerres dans le monde, donc plus rien à fuir.
Nous avons des sources d’énergie colossales et inépuisables, fossiles ou nucléaires et abondance de cette énergie pour tous et à tout petits prix, presque gratuite.
Il n’y a plus de maladies, plus d’accidents, plus d’hôpitaux inutiles et encombrants, plus de violences, plus d’agressions, plus de viols, plus d’égorgements, de décapitations et d’attentats de toutes sortes, car la paix, la fraternité et la concorde universelle sont arrivées.

Voilà, tout ça c’est la vision macronienne et médiatique…

Alors, de quoi se plaint-on ?

Je les entends parler sans arrêt de racisme. Mais quel racisme ?
En effet, n’est-ce pas un petit peu normal de rejeter des populations de millions de migrants possédant des cultures totalement opposées à la nôtre et prêchant bien innocemment la haine de leurs anciens colonisateurs et incitant avec véhémence à les massacrer… ?
Ce sont des choses naturelles. Ils ont de la rancœur, de la haine, de la jalousie, de l’amertume, mais ça va leur passer.
Ils vont très vite s’insérer dans notre société. Ils vont vivre parmi nous, pas dans des ghettos où ils s’enfermeraient eux-mêmes.
Ils vont vite étudier, avoir des diplômes, devenir des ingénieurs, des médecins, des avocats, des juges, des architectes, des universitaires, des militaires, des policiers et tout ça dans une merveilleuse harmonie.

Nous les français de souche, blancs et chrétiens, nous sommes certainement le peuple du monde le moins raciste de tous.
D’ailleurs, il était question, il y a peu de supprimer les mots « race » et « racisme » de notre dictionnaire. Mais les racistes ont refusé…
Grâce, notamment, à des associations antiracistes grassement subventionnées qui font de leur mieux pour qu’il ne reste qu’une seule race (!) et que l’amour règne sur le monde.

Marseille où j’ai grandi, ville cosmopolite par excellence depuis des siècles, qui a reçu toutes les formes de migrations et les a intégrées, est tout sauf une ville raciste. Mais ces « gens-là » veulent quand même y éradiquer un racisme qui n’existe que dans la tête de quelques décérébrés…
Des voyous, oui, des élites corrompues, de la racaille, des dealers, des bandits, des intégristes religieux, des terroristes, oui, mais pas du racisme.
« Ne laissons pas le racisme se développer à Marseille »
https://site.ldh-france.org/marseille/category/lutter-contre-le-racisme/

Ailleurs, c’est encore autre chose. On est submergés par cet antiracisme outrancier et révélateur de la connerie de nos compatriotes.
Le projet est délirant. Mais le but est de museler les français de souche, essentiellement :
« APPEL À PROJET LOCAL 2022-2023 « Pour la fraternité, contre le racisme et l’antisémitisme, contre la haine anti LGBT+ » »
https://www.bouches-du-rhone.gouv.fr/Publications/Appels-a-projet/AAP-LOCAL-Pour-la-fraternite-contre-le-racisme-et-l-antisemitisme-contre-la-haine-anti-LGBT

Techniquement, il n’y a pas de races, mais une seule et unique espèce humaine biologique répartie en différents types ethnologiques possédant de minimes variables morphologiques.
Mais tous sont compatibles à la reproduction et tous partagent les mêmes caractères génétiques.
Il s’agit bien d’une même espèce animale.

Bon, on parle pourtant toujours du racisme, en particulier du racisme des blancs envers les non blancs.
Mais chacun sait que le racisme des non blancs envers les blancs n’existe pas et n’est que pure illusion.
D’ailleurs nos amis antiracistes ont établi une nouvelle règle ubuesque selon laquelle seuls les blancs qui sont en majorité (en France) peuvent être racistes. Les autres, les non blancs, ne peuvent pas être racistes…
Il faut l’entendre pour le croire.

Et puis, certains parlent de racisme envers des peuples, des ethnies, des religions, des sectes, des pratiques sexuelles, des associations, des ONG, etc.
Mais tous ces groupes humains ne sont pas des races, me semble-t-il…

Alors, je ne sais pas de quoi on parle.
Mais je ressens chez eux une sorte d’envie, de besoin, de frustration non réglée, de rancœur et de dépit de vouloir à tout prix faire exister le racisme, car c’est peut-être leur seule façon de s’affirmer et d’exister.
Sans ce sentiment de persécution, il leur manque quelque chose.

Avez-vous remarqué les égards et l’arrogance méprisante des protecteurs (antiracistes) de ces populations immigrées de toutes sortes, comme si ces immigrés étaient de pauvres créatures fragiles, vulnérables et sans défense, incapables de se prendre en charge par elles-mêmes, bref une sorte de sous-population, de sous-humanité dont les caractères inférieurs sont parfaitement mis en avant et en exergue par la gauche et ses collabos.
Moi, à leur place, je n’accepterais pas un tel mépris affiché de la part de la gauche et de ses collabos…
Enfin, ce sont eux qui voient !

Moi, les races, les ethnies, les peuples, les religions, je m’en fous. J’ai eu des tas d’amis et de collègues de travail de toutes sortes parmi tous ces groupes humains et ça ne m’a jamais posé le moindre problème.

Et je sais très bien que parmi ces populations immigrées, il y en a qui veulent sincèrement s’en sortir et sont près à travailler dur pour ça et pour se faire accepter avec gentillesse, douceur, respect et reconnaissance, dans notre pays. Et ceux-là ont tous ma considération, mon respect et mon amitié, car je sais combien est difficile une insertion réussie dans un pays étranger.
D’ailleurs, certains peuples, comme les asiatiques, n’ont aucune difficulté pour ça. Sont-ils supérieurs aux autres… ?

Ce que je ressens, c’est que certains immigrés ne se sentent pas bien dans notre pays, malgré tout l’argent public de nos impôts et de nos cotisations sociales qui tombe dans leur poche sans qu’on leur demande, à eux, la moindre contrepartie sous forme de travail pour participer à la marche économique de notre pays qui les a accueillis à bras ouverts…
Ce que je ressens aussi, c’est la haine qu’ils ont contre cette terre d’accueil et contre son peuple.
S’ils se sentent vraiment si mal, s’ils estiment que leur pays d’origine, leur culture et leurs traditions sont meilleurs que les nôtres, ils savent où trouver des vols de retour pour chez eux…

Alors, que veulent-ils ?

Je me demande, mais je peux me tromper, s’ils ne veulent pas que nous quittions notre pays pour mieux s’en emparer, s’ils ne veulent pas nous faire disparaître, s’ils ne veulent pas nous anéantir… ?
Et aussi s’ils ne sont pas utilisés et manipulés par les mondialistes faiseurs et défaiseurs de mondes… ?
Après tout, le monde a toujours changé.
Peut-être devons-nous, à notre tour, accepter d’être colonisés et massacrés.

Il faudrait peut-être un jour revenir à la raison et arrêter de parler sans arrêt de racisme.
Il ne s’agit pas tant de racisme que de connerie, je pense, chez la plupart de ces gens qui se plaignent sans arrêt.
C’est dans la tête que ça se passe. C’est dans les divisions (clivages, comme on dit aujourd’hui !) culturelles, traditionnelles et religieuses que ça se passe. Pas du tout au niveau de la couleur de la peau.
D’ailleurs, juifs et arabes sont de la même souche originelle sémite et les arabes ont toujours haï et persécuté les juifs.
Donc, c’est bien uniquement culturel.

De toute façon, je ne sais pas comment, lorsqu’ils auront tout détruit en France et éliminé les millions de cotisants sociaux que nous sommes, ils pourront continuer à vivre comme des pachas avec des aides sociales qui auront disparu…
Ce jour-là, pour eux, la France deviendra un enfer pire que les pays d’où ils sont venus et retourneront sans doute…

Expérience intéressante :
Tapez « Haine raciale » dans Google images et vous ne verrez que des photos de Marine Le Pen, Zemmour et quelques autres…!!
Macron et la gauche sont passés par là…

Laurent DROIT

image_pdfimage_print
12

13 Commentaires

  1. Depuis 20 ans le racisme anti français et anti occidental des étrangers en France est devenu bien plus virulent, mortifère et dramatique (attentats islamistes) que celui du peuple français, qui a vu ses mentalités se modifier durant le dernier siècle. Malheureusement la politique d’immigration insensée et incontrôlée et l’observation quotidienne des comportements et mentalités délétères de milliers d’individus issus de populations migrantes, et de « français » d’origines non occidentales, pourtant présents sur notre sol après 4 générations nous prouvent que ce sont eux qui ravivent le racisme de beaucoup de français de souche qui vivent jour après jour la dégradation du tissus sociétal et civique dans le pays.

  2. Si détester les boches, les musulmans et les salopes comme Emmanuel Macron c’est du racisme, alors Oh OUI je suis un raciste !
    Ma race c’est le patriote français d’où qu’il vienne, mais il faut être FDS ou totalement assimilé, avoir la seule nationalité française à l’exemple de Zemmour !
    Je suis allergique aux parasites !

  3. Le mot racisme est une arme mondialiste pour permettre la poursuite de l’invasion migratoire ( pacte de Marrakech notamment) , voulue par les mondialistes ( Soros et compagnie ) . Leur but est de détruire les nations et les peuples européens !
    Ils veulent un peuple de nomades , métissés , sans aucune racine , unisexe , très peu cultivés, qui ne devront jamais dépasser les 500 millions pour toute la planète pour ne pas polluer cette dernière !
    En cours de réalisation !

  4. Déjà chez Hésiode : » » entraîné par l’hubris, poussé par la démesure, le laboureur peut s’abandonner au mal. Faire violence à l’hôte, maltraiter son père, refuser de nourrir ses vieux parents, mépriser les serments et ne croire qu’en la violence, tels sont les aspects sombres d’un âge à propos duquel Hésiode évoque le temps proche où les fils seront semblables à leur père, et où les hommes naîtront vieux, avec les tempes blanches. » »
    (Extrait de Universalis)

  5. Exactement ! Je suis moi aussi traitée et considérée étant raciste alors que, je regrette, mais ce sont toujours les mêmes qui provoquent le chaos chez nous .ce n’est pas de ma faute s’ils ont une couleur ! Mais depuis longtemps, à force, quand j’en vois un…je me méfie ! J’ai également eu des amis étudiants de tout bord pendant mes études à Marseille, sans aucun problème .

  6. Bonjour Laurent, vous écrivez comme un sage . Je me souviens il y a des siècles en cours de philo à Perrier il y avait un noir , et bien c’était le meilleur de nous tous .Je ne sais pas ce qu’il est devenu et maintenant papy comme moi mais c’était un chic type tout le monde avait du respect pour son savoir et pas qu’en philo en fait en tout .Pas prétentieux pour deux sous il aidé même ceux qui lui demandaient des renseignements.Alors pourquoi maintenant il n’y a plus des garçons ou filles comme celui là ? La question reste posée.

    • Merci cher Zorglub !!
      Je me souviens aussi de mon école primaire, à Marseille, où une petite fille noire était la meilleure élève de toute l’école et elle était très gentille et serviable.
      Un peu plus âgée que moi, j’espère qu’elle a eu une vie heureuse.
      Mais c’était une autre époque…
      Bonne journée et bon week-end !

  7. De toute façon, les maghrébins pensent à l’envers.
    Dès qu’ils ouvrent la bouche, il n’en sort que des conneries, les unes pire que les autres ! Le problème c’est qu’ils ont toujours leur grande gueule ouverte et qu’ils sont toujours en train de crier ou de gémir.

    Pourquoi ne prennent-ils pas modèle sur les Asiatiques ?
    Ils sont extraordinaires : silencieux et travailleurs, ils n’ont jamais apporté le centième des emmerdes que nous ont apportées les maghrébins.

    Oui, mais nos invertis politiques aiment bien se faire ….. par les maghrébins. Ont-ils essayé les Asiatiques ? On les dit bien plus sensuels et connaisseurs. Et puis, enfin, nous aurions la paix puisque tout se ferait en silence…

Les commentaires sont fermés.