La Macronie n’est pas une démocratie, elle ne connaît que la violence

Publié le 16 mai 2020 - par - 10 commentaires - 910 vues
Share

J’ai le sentiment d’être dépossédé de moi-même. Le petit déconfinement que nous subissons depuis le 11 mai n’améliore pas cette impression de courber le dos, de me mouvoir dans un brouillard délétère, d’être réduit à des pensées jus de chaussettes par les chacals de LREM.

La propagande d’État tourne à plein régime. Quiconque émet des doutes sur la façon dont est gérée la pandémie – gestion qui fait de nous la honte de la planète – est sommé de la fermer sinon… la belle Avia veille, Castaner tripote sa matraque, Véran fait le caque et Emmanuel blablate. L’opposition dort. Les journaleux astiquent ce qu’ils peuvent.

Vivre dans un pays en dessous de tout me rend malade de rage. Depuis « le virus n’a pas de passeport » à « nous avons toujours été transparents sur la crise » en passant par « le port du masque est inutile, voire dangereux », je me perçois comme un serf sous les sarcasmes seigneuriaux. Un âne sous les coups de triques. Un pangolin sans sa carapace.

La Macronie ne fonctionne que par la violence.

Contre les infirmières soulignant la misère de l’hôpital public, contre les travailleurs lors du conflit sur les retraites, contre les Gilets jaunes et la France périphérique, contre les citoyens obligés de se signer un ausweis pour sortir une heure de chez eux, la Macronie est incapable de répondre autrement que par des amendes, des grenades, des gaz lacrymogènes, des tirs de LBD 40, des menaces et de creuses paroles présidentielles aux Français.

L’État n’est plus qu’une machine à sanctions. Une machine qui méprise les citoyens, les prend pour des cons, les infantilise.

État démocratique ?

Mon cul.

Un État démocratique ne nie pas un vote contre la Constitution européenne pour le remplacer par un traité de Lisbonne qui en reprend les articles mot pour mot.

Un État démocratique n’accepte pas qu’un un type à gueule de moufette décrète que toute la France doit rouler à 80 km/h alors qu’il ne conduit jamais.

Un État démocratique n’accepte pas qu’un Président ordonne un confinement stupide parce que son gouvernement a été incapable de protéger la population d’un virus chinois.

Un État démocratique serait horrifié qu’un fonctionnaire susurre que pour ne pas encombrer les services de réanimation avec des vieux, la solution finale Rivotril est recommandée.

Un État démocratique n’aurait pas en son sein un ministre décérébré qui interdit les plages aux promeneurs et ouvre le métro, sanctionne les participants à une messe et laisse des centaines de muzz de banlieues criminogènes se rassembler lors d’enterrements de racailles.

Un État démocratique n’aurait pas transformé d’un coup de matraque magique ses gendarmes en miliciens qui collent une amende à une vieille dame se baladant seule sur une jetée à 500 mètres de chez elle.

Un État démocratique n’aurait pas un fonctionnaire écrivant noir sur blanc de ne pas intervenir contre des allogènes festoyant pendant leur ramdam/an.

Un État démocratique ne serait pas perpétuellement paralysé par sa bureaucratie.

J’ai longtemps aimé la France comme un bon souvenir.

Ce n’est plus le cas.

Marcus Graven

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
wika

Gilbert Collard : ce pouvoir n’aime pas la liberté. Ce pouvoir pue la peur
https://www.youtube.com/watch?v=SvyK4OxikLo

amusé

allez faire un petit tour à l’étranger ; y compris en Russie. mais je crois que maintenant vous êtes muselé vis à vis de ce pays.

Mantalo

amuZZé ?

LEYOUVERT

La dégénération politique à 135 E.

Père2Claques

En accord avec Marcus Graven,La France est un pays qui offre de moins en moins d’intérêts.Tout est démotivant!

reuri

Oui mais le fantoche de l’Elysée a sauvé le pays des griffes des néon-nazis, des zheures-les-plus-zombres. Enfin, c’est vendu comme ça depuis des décennies quelque soit le locataire du palais de la pompadour. Le “poudré” qui lit l’avenir dans “coke en stock”, est là pour vendre les bijoux de famille aux estrangères, son employeur est une banque qui se fout pas mal des autochtones.

Joël

Parce que la macron nie la France, tout simplement. L’idée même d’être Français et d’aimer son pays le révulse et lui fait horreur.

Anecdote qui m’a bien fait rire :
Compiègne (60) : un enterrement rassemble près de 600 personnes, débordées par le nombre les forces de l’ordre se sont contentées de gérer le flux.
http://www.fdesouche.com/1375897-compiegne-60-un-enterrement-rassemble-pres-de-600-personnes-debordees-par-le-nombre-les-forces-de-lordre-se-sont-contentees-de-gerer-le-flux
C’est sûr qu’à 3 contre 1 ou 2 “pas de la secte” sur une plage ou dans une forêt, ça gère vachement mieux.

patphil

quel bonheur que ce coronavirus qui permet d’interdire les manifs, les refus d’être muselé (si on a les moyens de payer 135€)

Fernand CORTES de CONQUILLA CL de France

Une info: le gouvernement macrophilippard et Véran ont confié le déconfinement au groupe américain Bains’ s and Co spécialisé dans les besognes hors normes… facturation minimale à partir de 30 millions d’ euros… du pognon il y en a quand le maquereau macron en langue picarde le désire…

Mountain

Une machine à sanctions tout à fait mais ça dépend pour qui,pour les fds surtout , parce que pour d’autres, on les laisse vivre à leur guise ,