La magouille électorale : le premier parti de France ?

***

Comment s’assurer de l’authenticité des résultats dans les nombreux bureaux de vote de France sur lesquels la gauche et ses alliés islamo-gauchistes ont désormais la haute main ? Pour le RN, la tâche paraît démesurée : il faut être particulièrement couillu pour se proposer comme assesseur ou scrutateur dans un bureau de vote du 9-3 – par exemple – quand on est blanc et/ou soupçonné de sympathie avec l’« extrême droite ». C’est pourtant sur les bourrages d’urnes et les malencontreuses « erreurs » de décomptes des voix que se jouera sans doute le résultat du second tour de la présidentielle. L’écart entre les deux candidats étant particulièrement faible, le gain ou la perte de quelques dixièmes de pourcents pourrait faire basculer la victoire d’un camp vers l’autre. Rappelons que le second tour est un jeu à somme nulle : tout gain enregistré par l’un des candidats est une perte pour l’autre, et réciproquement. Quand l’article de l’Obs cité supra donne 53% pour Emmanuel Macron et 47% pour Marine Le Pen, la différence entre les deux candidats n’est pas de six points, mais de trois…

***

C’est ainsi que ce jeudi, le Conseil constitutionnel a annoncé avoir annulé, pour irrégularité, les résultats d’une quinzaine de bureaux de vote sur l’ensemble du territoire métropolitain. Il s’agit de la partie émergée de l’iceberg de la fraude électorale, laquelle pourrait en tout premier lieu concerner plusieurs centaines de bureaux des quartiers « populaires » (dixit les journaleux) des grandes métropoles, ainsi que ceux des Molenbeek à la française dont Trappes est la parfaite illustration. Dans cette ville du 7-8 qui a défrayé la chronique lors des communales de 2020 (voir ICI et ICI), Mélenchon a réalisé le Grand Chelem lors du premier tour de la présidentielle 2022, dépassant largement les 50% dans chacun des 14 bureaux de vote de la ville… Un avant-goût de l’islamo-bolchevisation de la France si d’aventure l’extrême gauche s’emparait du pouvoir.

***

Dans le plus gros bureau de vote de Toulouse (n° 130, Fontaine-Bayonne à La Cartoucherie), la Commission départementale de recensement (CDR) a constaté que 1504 bulletins dont 1479 exprimés n’avaient pas été validés. La Dépêche ne donne pas de précisions sur ces bulletins, mais il n’est pas difficile de deviner les noms des candidats qu’ils mentionnaient… Un indice : dans ce bureau de vote, Jean-Luc Mélenchon est arrivé en tête avec… 40,23% des voix ! Suivi d’Emmanuel Macron, 22,92%, et de Marine Le Pen, 9,55%. Sans commentaire.

La CDR – saluons son courage – a mené une enquête dans ce bureau. Résultats : elle a « relevé des discordances importantes et inexpliquées (sic) entre les chiffres inscrits dans le procès-verbal retraçant les résultats et ceux figurant dans les feuilles de dépouillement. Le Conseil constitutionnel n’étant pas en mesure d’exercer son contrôle sur la régularité des votes, il y a lieu d’annuler l’ensemble des suffrages exprimés dans ce bureau ».

L’adjoint au maire de Toulouse en charge des opérations électorales, Sacha Briand, plaide benoîtement l’erreur de transmission de la mairie de Toulouse à la préfecture : « C’est un très gros bureau de vote, le plus important de Toulouse avec 1920 électeurs inscrits. Il y avait pour le premier tour deux tables de dépouillement. Chaque table fait l’objet d’une feuille de comptage placée dans la feuille de calcul. Or dans le procès-verbal transmis à la préfecture, nous avons transmis les deux mêmes feuilles de comptage d’une seule table de dépouillement plutôt que la feuille de chaque table. Le Conseil constitutionnel s’est retrouvé avec les deux mêmes feuilles, c’est une pure erreur matérielle. Si on nous l’avait demandé, nous aurions pu fournir l’autre feuille, que nous avions conservée. Mais la demande est intervenue hors délai ». Circulez, y a rien à voir…

Dans un tweet, le président du bureau de vote, Thomas Pedoussaut, explique quant à lui l’ « erreur » par « une affluence record et une longue file d’attente pour espérer accéder aux urnes »  Ben voyons…

***

Toulouse a plébiscité Jean-Luc Mélenchon, avec 36,95% des voix (soit 15 points au-dessus de son score national : 21,95%). Le lider maximo de La France Insoumise devance ainsi largement Emmanuel Macron, 26,39% (score national : 27,84%). Quant à Marine Le Pen, elle n’obtient que 9,55 % des voix, soit une différence sidérale de près de 14 points par rapport à son score national, 23,15%…

***

Les Français échapperont-ils à d’éventuelles magouilles liées à l’utilisation des machines à voter électroniques ? Soixante-six communes en sont actuellement équipées, ce qui représentent 3% du corps électoral :    

https://www.tf1info.fr/politique/presidentielle-2022-machines-a-voter-les-resultats-des-communes-equipees-du-vote-electronique-sont-ils-favorables-a-emmanuel-macron-contre-le-pen-ou-melenchon-2216540.html  

Question pataphysique : est-il plus facile de bidouiller une machine à voter électronique que de trafiquer « à la main » les résultats d’un scrutin ? Une seule réponse : dans les bureaux où sont magouilleurs font la loi, la magouille « électronique » est aussi facile que la magouille « manuelle ». Dans ces soixante-six communes, le score de Macron était de 2,5 points au-dessus de son score national. Encore une fois, si l’élection se joue à un cheveu de la moumoute à Bizitte, ces 2,5% de 3% peuvent suffire à faire élire son Choupinet.  

La marque Dominion, celle-là même qui a contribué à assurer l’élection de « Senility Joe » à la Maison Blanche en 2016 peut, pour ce qui nous concerne, proclamer son innocence.

 

« Poutine, criminel de guerre » : Biden sénile, nouvelles preuves en image

 

Contactée par l’AFP, une représente de la société Dominion a confirmé le 25 mars que «Dominion Voting Systems n’opère pas en France »L’entourage du ministre de l’Intérieur, Gérald Moussa Darmanin, dément lui aussi formellement le fait que du matériel de cette entreprise ait été utilisé lors de l’élection présidentielle de 2022, et le soit pour les législatives qui suivront. « Le ministère de l’Intérieur ne fait pas et n’a jamais fait appel aux services de la société Dominion dans le cadre de l’organisation des élections », a assuré sidi Moussa le 22 mars 2022 auprès de l’AFP.

Sur son site, Dominion ne fait par ailleurs nulle mention de contrat signé avec les autorités françaises. Une recherche dans les archives du Bulletin officiel des annonces des marchés publics, archives consultables en ligne, ne permet pas non plus de retrouver mention d’un tel contrat.

***

A l’heure de la dématérialisation intégrale de la vie sociale, le fait de devoir assurer les fraudes électorales « à la main », selon les vieilles méthodes staliniennes, ne fait pas très sérieux. Si, par malheur, il devait rempiler pour cinq années, on attend mieux de l’épou.x.se de Brizitte (voir ICI et ICI) pour la présidentielle de 2027.

***

Henri Dubost

In girum imus nocte ecce et consumimur igni

 

 

 

 

 

 

 

image_pdfimage_print
11

19 Commentaires

    • Les journaleux sont les 1ers à bidouiller, en mentant au peuple, à tours de bras ! Médias, sondages, débats tronqués par ces mêmes journalopes, tout est ficelé, par le pouvoir de l’état profond.
      Ça se sent de trop.
      Macron est maqué par le Deep State, version French.
      MLP n’est qu’un jouet pour faire illusion devant le peuple.
      Les élections honnêtes, c’est fini depuis longtemps !
      Depuis Mitterand et sa tenaille, Fn, il n’y a qu’un simulacre d’élections, de nos jours !
      Seule une révolution des peuples mettra fin à cette farce, organisée en coulisses….. Les gens seront obligés de se révolter.

  1. LE VETO ET LA NATION : ni MARINE LE PEN , ni aucun autre candidat FN ou du camp nationaliste RÉELLEMENT anti- immigration ne passeront JAMAIS par les élections , tant que subsistera en France Occupée le CHANTAGE , LA TERREUR ET LE VETO DU POUVOIR JUIF ET JUDAIQUE cosmopolite , tribal ,despotique , oriental , totalitaire et immigrationniste dans son ADN … Cessez d’être naïfs ou de faire semblant d’être CONS

  2. Et l’armée? elle sert encore dans notre pays? Notre pays est moribon et nous pouvons prévoir notre disparition prochainement, je pense aux Français de souche, blancs….Je n’ai pas les moyens de partir mais je pense pour ceux qu’ils le peuvent que le temps est venu de quitter ce qui va devenir notre tombe!

    • L’armée ??? Quelle armée ? Il n’y a plus de généraux couillus de L’OAS !!!

    • Là c’est certain : perso, je peux me tirer en Amsud, donc, franchement, si je n’ai d’autre option, je me casserait là bas, mon fils étant né là bas, et sa mère étant d’amsud, donc….

  3. les urnes sont bourrées dans les banlieues et Cités soumises aux caïds de l’islam et de la drogue et encadrées par la mafia politicienne de Mélenchon et de la « gauche », c’est vrai. Mais la vrai fraude est celle de la main mise du CAC40 sur tous les médias français (y compris Valeurs Actuelles ou Marianne, par exemple) et l’unicité du discours tenus chaque jour par tous ces médias aux ordres de ceux qui les payent et les subventionnent.

  4. On s en doute bien qu il y fraude ils sont tellement sur d eux, presque ils nous rient au nez…plus qu une chose les amis, faire comme eux et extréme gauche, devenir agressif …

  5. Je me suis toujours demandé pourquoi, lors des dépouillements, il n’y avait aucune personne assermentée (policier ou gendarme), c’est-à-dire représentant légal de l’état.
    Certes, on n’est pas à l’abri de « ripoux » qui regarderaient ailleurs mais ça limiterait quand même l’escroquerie. Je ferais d’ailleurs plus confiance aux gendarmes qu’à des policiers syndiqués, donc très malléables.

    • Bonjour
      je ne suis pas plus couillu qu’un autre (et pas moins non plus) mais je m’inscrit pour participer a chaque dépouillement dans mon Bureau de vote et chacun peut le faire, au moins là il ne peut y avoir de fraude !
      Ensuite vous devez savoir que désormais avec votre numero de vote national vous ne pouvez plus voter que dans une seule commune (ex pratique des Kamarads et du PS)

    • Des huissiers assermentés voire même des curés feraient aussi bien l’affaire 😂

  6. Bien entendu, si Marine gagne, c’est sûr qu’il ne sera plus question de parler de magouilles. Hou la mauvaise foi. .

  7. Les élections sont truquées d’avance, toutes. Les journalistes, d’abord, influencent les électeurs trouillards, les autres partis aussi. Zemmour a été battu à cause de ces connards, maintenant c’est autour de MLP. Tous des collabos islamisés jusqu’au trognon. Le référendum pour l’UE, truqués, les élections présidentielles également et bien d’autres.. Ils sont capables de faire voter les morts, ou même les chiens s’il le fallait.

  8. On savait déjà qu’il y avait des magouilles électorales notamment dans les Mairies Socialistes ou Communistes dans les Banlieues qui jettent les bulletins de Marine ou Zemmour à la poubelle alors avec le Vote électronique EIREL Je préfère même pas imaginer.

  9. Après la fraude électorale de la présidentielle de 2017 voir la vidéo sur le site : https://odysee.com/@DualitéUniverselle:1/Macron-fraude-des-élections-2017:2

    On recommence en 2022 ( on ne change pas une équipe qui gagne en trichant, nous dirait celui qui trône sur un siège qu’il a usurpé ). Pour plus d’information, je vous renvoie sur le site : https://www.chouard.org/2022/04/11/liste-officielle-sourcesenat-mais-censuree-par-twitter-des-1-352-bureaux-suspects-ou-les-voix-sont-collectees-par-des-machines-a-voter-opaques-et-inverifiables/

  10. Décevant. On attendait des preuves. Comme d’habitude on se contentera d’hypothèses faibles en essayant de ne pas tenir compte de la déception de l’auteur qui avait tout misé sur super Zero…

2 Rétroliens / Pings

  1. Tous derrière Marine pour bouter Macron hors de France ! – Riposte Laique
  2. Tous derrière Marine pour bouter Macron hors de France ! – PAGE GAULLISTE DE RéINFORMATION . Les médias nous manipulent et nous mentent, sachons trier le bon grain de l ivraie

Les commentaires sont fermés.