La manif attrape-couillons de la gôche de la gôche, complice de Hollande

Hier, samedi 12 avril, la « gôche » de la « gôche » (la « gôche » radicale, selon d’autres sources) était dans la rue pour vilipender Hollande… et, par contre coup, « l’extrême droâte », comme ils disent à la télé…

Il y avait là le Mélenchon, premier supporteur de Hollande en mai 2012 et pourvoyeur attitré de voix aux socialistes quand ils en ont besoin… le Laurent le jeune (le fils de l’ancien), qui conduit le corbillard du Parti Communiste jusqu’à son terme, bien assis dans son fauteuil de sénateur et bien encadré par sa cour d’apparatchiks élus grâce aux voix socialistes, toujours pressés d’ailleurs de renvoyer l’ascenseur à ceux qui gouvernent…. le petit facteur du « front anticapitaliste », de retour  après des vacances bien méritées, et apportant sa caution « ouvrière » supposée à qui n’en a quasiment plus…

Et aussi quelques « écolos » égarés (le gros de la troupe reste accroché aux prébendes « hollandiennes »), quelques syndicalistes soucieux de justifier leur « fonds de commerce » alimentaire, quelques « associatifs » venus déglutir leur brouet « immigrationniste » et « droits de l’hommisme »…

Tous ensemble, ouais, tous ensemble, pour demander un changement de politique à celui qu’ils ont porté à l’Elysée, à ceux qu’ils ont poussé à Bruxelles, aux tenants de la mondialisation qu’ils confortent par ailleurs avec leur volonté permanente d’ouvrir les frontières et d’insérer dans notre Peuple les flux étrangers et communautaristes destinés à le transformer.

Eh oui, ils ont tous contribué à porter au pouvoir la caste socialo-écolo, particulièrement soumise à l’Europe immigrationniste et destructrice de notre Nation (et de son Peuple) qui se construit, particulièrement guidée par l’atlantisme  de l’OTAN et des USA, particulièrement passée sous les fourches caudines des oligarchies financières apatrides …la discussion actuelle de « traité transatlantique » qui se fait en coulisses (et dont les manifestants de samedi ne parlent même pas…) et qui marquera la prééminence des multinationales sur les Etats (tout en assurant la domination US) le montre parfaitement .

Aussi, aujourd’hui, quand ces gens qui s’attribuent le qualificatif de « gôche » ( de la « gôche » : plus de « gôche » qu’eux, tu meurs…) viennent déplorer le fait d’avoir été cocufiés par qui le leur avait annoncé (il fallait une grande dose de duplicité pour faire croire que l’ennemi de Hollande, c’était la Finance, et qu’il allait transformer l’Europe!….) , il faut gratter un peu plus!

Car, de politique, la caste européiste, atlantiste, mondialiste, n’en changera pas…. ni sa composante socialo-écolo, ni son volet UMP- Modem-UDI (tiens, « on » vient de ressortir le Bayrou…) et ceux qui manifestaient samedi dernier le savent parfaitement….

Mais ils avaient à la boutonnière l’hypocrisie qui leur sert de couverture, car, pour qui a un peu de jugeote, la réalité perce rapidement….

Pas question pour ces gens de rejeter l’Europe actuelle, et l’euro, ce mark caché qui plombe notre économie… (ils parlent souvent « d’Europe sociale » pour noyer le poisson)…

Pas question de mettre en cause le pendant des « délocalisations « (contre lesquelles ils crient avant de s’en accommoder, voir Florange et Good Year, par exemple) qu’est l’immigration tous azimuts qui aggrave le chômage, pèse à la baisse sur les salaires, apporte le communautarisme, islamique surtout, détruit notre identité…

Pas question de dénoncer l’assistanat social, pompe aspirante de cette immigration de peuplement et créateur de dette abyssale…

Pas question d’agir contre les discriminations à l’encontre des Français autochtones en matière de logement, de soins, de respect des lois et valeurs de notre République….

Non, tous ces gens n’ont qu’une seule mission, et ils l’ont acceptée : empêcher les voix du Peuple travailleur, des couches laborieuses « au chômage », des couches moyennes écrasées par l’impôt et la taxe…de rejoindre le camp du seul projet crédible et bien assis électoralement susceptible de casser la main mise politicienne du bipartisme actuel (et sa nocivité de gouvernement) sur notre pays, notre Nation, l’Etat qui la représentante …

Geler la montée réelle de ce projet politique portant le retour à la Nation souveraine, le renforcement de notre identité de Peuple historique, la maîtrise de nos frontières, de notre économie, des intérêts bien compris de ceux qui travaillent, ont travaillé, veulent vivre et travailler en toute sécurité dans un espace social et sociétal unique, laïque, démocratique

Et détourner vers de multiples voies de garage tous ceux qui, aujourd’hui, ont mesuré la malfaisance du pouvoir en place, comme de celui qui l’a précédé, depuis plus de 40 années…

Gageons que le 25 mai, les électeurs de France sauront faire la part entre le bon grain de ce projet national, souverainiste et identitaire,   et l’ivraie politicienne et hypocrite de ces gens du 12 avril.

Empédoclatès.

image_pdf
0
0