La Manif pour Tous ménage Hollande-Taubira-Belkacem

Publié le 6 octobre 2014 - par - 2 103 vues
Traduire la page en :

AutocollantHollande AutocollantTaubiraNous étions devant la mairie du 16e arrondissement de Paris, à une dizaine de copains de Riposte Laïque, Reconquête, Résistance républicaine, qui avions décidé de nous donner rendez-vous, et de regarder passer la manifestation, voire de la rejoindre. J’étais en compagnie de Pierre Cassen, de Danielle, de Henry et sa caméra, de Monique, de Michel, de Denis et de quelques autres que je connais de tête, mais dont j’ignore le nom.

Nous voyons passer, durant deux heures trente, l’ensemble des cortèges. Je ne peux m’empêcher de me souvenir d’un débat, sur Bistro Libertés, où Béatrice Bourges, excédée, expliquait qu’il était temps, pour La Manif pour Tous, de passer à autre chose que la musique techno et les slogans ringards, et de faire comprendre que nous étions en guerre contre ce gouvernement, qui, méprisant l’avis du peuple depuis deux ans, avance ses pions méthodiquement pour déconstruire tous nos répères (à partir de la 50e minute).

Dès les premiers cortèges, quand j’écoute la sono des organisateurs, je comprends rapidement que Béatrice Bourges n’a guère été écoutée. Je suis d’abord frappée par la jeunesse de nombre de manifestants, et par leur enthousiasme intact. Je ne peux m’empêcher de rêver à de pareils cortèges pour défiler contre l’islamisation de la France.

Mais je suis rapidement consterné par l’apolitisme du cortège, et la gentillesse excessive des manifestants. Voilà un mouvement à qui on a fait les pires sales coups depuis deux ans, à qui on a monter des provocations policières et le coup tordu des Femen, qu’on a réprimé fort injustement qu’on a insulté grossièrement, et je n’entends pas un seul mot demandant le départ de Hollande et de ce gouvernement !

Certains manifestants croient même bon de l’interpeller en l’appelant “François”, comme s’il était leur ami. De même, pas un seul mot d’ordre demandant le départ de Taubira, ou celui de Belkacem, dont la nomination au Ministère de l’Education nationale est une provocation telle qu’elle aurait dû être ciblée tout au long du cortège.

Pierre enrageait, et nous expliquait quelques mots d’ordre qui lui auraient paru opportuns. “Il n’aime pas les Français, il méprise les sans-dents, dehors, dehors, ce gouvernement !” “Belkacem à l’école, on n’en veut pas !” “Hollande en Corrèze, Taubira à Cayenne !” C’est vrai que c’était autre chose que ce qu’on a entendu.

Nous voyons passer les militants du Bloc Identitaire, dont certains s’arrêtent discuter. Ils nous disent qu’ils lancent des “Hollande dégage” de temps en temps. Nous regrettons que cela ne soit pas repris par l’ensemble de la manifestation.

[youtube]Y8q0TrQK1sA[/youtube]

https://www.youtube.com/watch?v=Y8q0TrQK1sA&feature=youtu.be

Certes, des cortèges sont dynamiques et bon enfants, et reprennent l’opposition au mariage pour tous, à la GPA ou à la PMA, mais on ne sent absolument pas chez les organisateurs la volonté d’en découdre avec le gouvernement, alors que le président est au plus bas dans les sondages.

Notre ami Michel, vieux routier de la politique, nous explique que cela sent l’arrangement entre l’épiscopat, les dirigeants de la Manif pour Tous et le gouvernement.

Je suis agréablement surprise de voir le nombre de manifestants qui viennent saluer Pierre, et féliciter Riposte Laïque du travail qui est fait. Certains d’entre nous arborent les autocollants appelant au départ de Hollande et de Taubira. Les manifestants sont ravis et nous demandent si nous avons. Hélas pour eux, nous avons collé les derniers.

Je n’ai pas aperçu un seul cortège musulman, et pas de banderole en arabe, comme la dernière fois. J’ai vu Bechikh dans le cortège de tête, et une seule voilée, sur la fin.

Nous rêvions, après avoir quitté la manifestation et pris un pot ensemble, à ce que notre mouvance ait autant de manifestants pour lutter contre l’islamisation de notre pays… mais qu’avec ce nombre, il y ait nos mots d’ordre. Il faudra attendre encore un peu…

En attendant, à quoi bon faire descendre dans la rue des dizaines de milliers de manifestants, si c’est pour ménager le gouvernement et ne pas demander son départ ?

Jeanne Bourdillon

Print Friendly, PDF & Email

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi