1

La méga-mosquée de Barcelone sera-t-elle construite?

Islam radical ou pas, sa construction par son ampleur, tel que le projet a été envisagé, serait, sinon une victoire proche, au moins une avancée significative de l’islam dans l’occident judéo-chrétien déjà très mis à mal. On connaît le traitement des chrétiens en terre où la majorité de la population est musulmane. On connaît le traitement  des juifs dans les pays non-musulmans, du fait principalement d’une présence musulmane.

S’il est une région d’Espagne qui peut se vanter d’être actuellement une terre d’accueil pour les musulmans c’est bien la Catalogne. L’Espagne compte peu de musulmans avec 2,3% seulement sur la population totale mais 26% de ces derniers se concentrent dans la région de Catalogne.

Immigration récente puisque c’est surtout entre 1998 et 2009 qu’ils sont venus en nombre, surtout des Marocains.

Par rapport au reste de l’Espagne, la Catalogne, économiquement sur un niveau correct, a donc moins été touchée par la crise financière de 2008, mais le chômage reste encore élevé (13,2%), par contre son endettement est vraiment très important. On pourrait alors s’étonner un peu que l’an passé, le président indépendantiste de la Catalogne ait pu proposer d’accueillir 4500 réfugiés. Une grande bannière a même été déployée au fronton de l’Hôtel de Ville de Barcelone sur laquelle on pouvait lire : « WELCOME REFUGEES » ! Générosité sincère ou opportunisme ?

La Catalogne, comme on le sait, a dans ses rangs des pro-indépendantistes virulents et acharnés, prêts à tout pour parvenir à leurs fins  comme par exemple acheter en quelque sorte les voix des musulmans en leur promettant sur leur sol la construction de mosquées s’ils votent pour eux. Et ça ne peut manquer d’être apprécié des musulmans car pour l’instant en Espagne, les mosquées ne poussent pas comme des champignons à vitesse grand V comme ce n’est que trop le cas en France. Se reporter à l’excellente analyse de Joachim Véliocas dans son livre sorti en 2010 « Ces maires qui courtisent l’islamisme ».

Et fi de la modestie et de la discrétion, c’est une mosquée pharaonique qu’on leur promet à Barcelone ! Ce serait la plus 3ème plus grande mosquée au monde après la Mecque et Médine ! Pouvant accueillir 40 000 fidèles à l’intérieur et 80 000 à l’extérieur ! Et un minaret de 300 m de haut ! De quoi toiser la catholique Sagrada Familia, magnifique cathédrale ne culminant qu’à 170 m seulement !… Mais pour régler la note de son geste électoraliste, la Catalogne a besoin de « sous ». Elle a beau être la communauté autonome d’Espagne la plus prospère, elle a quand même souffert financièrement après 2008, comme dit plus haut. Son endettement est très élevé, un des plus importants d’Espagne avec 41 milliards d’euros de dettes en 2012. Aujourd’hui, même si la croissance reprend, la Catalogne n’a pas l’argent nécessaire pour financer le projet, une bagatelle de 2,2 milliards d’euros.

Depuis quelques années, le financement par le Qatar est envisagé. Cela pose quand même problème à certains indépendantistes et à certains musulmans que l’argent vienne d’un pays où se pratique la charia. Alors pourquoi pas le Maroc puisque les musulmans sont majoritairement marocains ? Le roi du Maroc a bien mis la main à la poche pour financer des mosquées en France !

En 2012, des dirigeants du CDC (Convergence Démocratique Catalane) étaient allés dans des lieux de culte musulman pour parler positivement de l’indépendance. Mais l’expulsion par le CNI ( Service de renseignement espagnol) en 2013  du Marocain Nourredine Ziani soupçonné d’espionnage et de lien avec le salafisme a remis en cause l’hypothétique financement marocain. Ce personnage travaillait en « vitrine » pour l’intégration des musulmans et, semble-t-il sous cape, pour le salafisme. Salafisme entretenu par l’imam arrivé à Ripoll en 2015 qui aurait endoctriné les tueurs musulmans des Ramblas et de Cambrils.

Crimes loin d’être imprévisibles :

– L’influence de nombreux islamistes était connue depuis plusieurs années. Le 2/10/2014, dans un article sur le site Dreuz.Info signé Rosaly, on pouvait lire : « Selon les déclarations des analystes, la Catalogne abrite  la plus grande concentration d’islamistes radicaux en Europe… Elle possède le potentiel nécessaire pour devenir l’un des premiers incubateurs du terrorisme en Occident. »

– Récemment des affiches ont été collées à Barcelone dans le quartier du Raval, quartier où vivent de nombreux immigrés surtout marocains, pour « promouvoir » le mariage du musulman avec une femme espagnole pour renforcer l’influence de l’islam en Espagne. C’est déjà d’ailleurs en très bonne voie puisqu’en 2015, on notait de plus en plus de conversions dont 80% étaient des femmes.

L’attentat à Barcelone et les autres qui ont suivi mettront peut-être un frein au desiderata des musulmans catalans. Le maire n’a pas encore donné l’autorisation de la construction de la mosquée gigantesque. Ce 8 juillet, une manifestation de courageux catalans a eu lieu dans la ville et sur des pancartes on pouvait lire NON A LA MOSQUEE… STOP A L’ISLAM, L’ESPAGNE EST CHRETIENNE… STOP A L’ISLAMISATION DE L’EUROPE…

Malgré tout, pas sûr que le frein fonctionne longtemps car on ne connaît que trop nous-mêmes en France la couardise des politiques face au problème que pose l’islam et la détermination des citoyens musulmans à faire avancer coûte que coûte l’islam partout où ils mettent les pieds.

Et quelle belle victoire symbolique pour eux que la construction d’une méga-mosquée à Barcelone car est omniprésent chez de plus en plus de musulmans le rêve de reconstituer Al Andalus dont a fait partie la Catalogne qui en 718 était passée sous contrôle musulman. Mais cette province du califat omeyyade n’y restera pas très longtemps grâce à…

« Ce sacré Charlemagne »!…

Françoise Lerat