La menace islamique et la pandémie s’épaulent contre l’Europe

Publié le 12 avril 2020 - par - 4 commentaires - 799 vues

Si la France a fort à faire avec ses musulmans, dont la très grande majorité privilégie la loi coranique au détriment des lois de la République, il semblerait que le Royaume de Belgique n’ait rien à lui envier sur le terrain de ce combat ayant pour enjeu rien moins que la survie de notre civilisation.

C’est une guerre idéologico-religieuse qui est menée par ces populations qui, refusant toute assimilation, tentent au contraire d’imposer par la force un changement de société en parallèle au changement de population que chacun peut observer, partout, chaque jour. C’est la colonisation en marche et cela ne choque pas nos élites, les mêmes qui pourtant vilipendaient la France au sujet de l’Algérie et de la France-Afrique.

Ce changement est alimenté par la natalité galopante de ces colonisateurs nouveaux dont Boumédienne, Président algérien de triste mémoire, avait fait la prédiction il y a bien longtemps, au sortir de ce que d’aucuns avait appelé « guerre d’Algérie ». Cette tendance est par ailleurs bien épaulée par des mouvements migratoires massifs, non contrôlés par le pouvoir macroniste comme par ses prédécesseurs, voire encouragés par les milieux politico-financiers ou gauchos islamistes. Volonté de mondialisation oblige…

Nous avons tous en mémoire, ou du moins devrait-on se souvenir des insupportables émeutes survenues à Villiers-le-Bel en 2007, avec une réplique en 2011. Survenues conséquemment à la mort de deux adolescents, montés sur une moto cross, entrés en collision avec un véhicule de la police nationale, ces échauffourées de grande ampleur s’étaient propagées jusqu’à Sarcelles, provoquant une situation quasi insurrectionnelle difficilement maîtrisée sans pour autant être totalement annihilée.

Ces émeutes avaient vu apparaître, pour la première fois dans l’histoire des incivilités urbaines, l’utilisation, au cours d’embuscades violentes et planifiées, de projectiles incendiaires (cocktails Molotov) et des armes à feu, contre les forces de l’ordre chargées de maîtriser la situation. Cette pratique a depuis fait florès dans les bandes organisées des « quartiers », autrement dit les banlieues et autres communes à population majoritairement issue de l’immigration à dominante musulmane.

Ce scénario cauchemardesque de la grande banlieue française s’est reproduit quasiment à l’identique le 11 avril à Bruxelles, dans le quartier d’Anderlecht, désormais plus réputé pour ses voyous mahométans que pour sa fameuse équipe de football.

Un garçon de 19 ans, prénommé Adil, a croisé une patrouille de police qui lui a demandé de s’arrêter, en vain. Dès lors, arriva ce qui devait arriver. Alors que les fonctionnaires prenaient en chasse le deux-roues, celui-ci entrait accidentellement en collision avec une deuxième voiture de police. Son conducteur est mort sur le coup.

En dépit de la dramatique pandémie et du confinement conséquent imposé par la nécessité sanitaire, des manifestations ont eu lieu, regroupant un grand nombre de personnes qui n’ont pas hésité à braver le danger de la contamination et provoquer un affrontement violent avec les forces de l’ordre.

Il est clair que tous ces gens se foutent royalement de la loi et entendent imposer leur justice, la charia.

En France, la réponse à ces provocations manifestées dans le contexte épidémique mortel, a été donnée par l’adjoint de Castaner, le secrétaire d’État chargé notamment de la sécurité. Selon Laurent Nunez, le contrôle du suivi du confinement dans les « quartiers » n’est pas une priorité et par voie de conséquence, il semblerait inutile de poursuivre les contrevenants délinquants qui par ailleurs se prétendent protégés du mal par Allah ! Oui, oui… Sérieux !

Il est même des voix, venues du Moyen-Orient, dans un lieu où règne encore l’ombre maléfique d’une espèce de califat sanguinaire hégémonique et toujours menaçant, qui annoncent que le Coronavirus est la punition envoyée par Allah pour punir et exterminer les infidèles, les kouffars… À bon entendeur, salut !

Dans cette période où nos libertés les plus fondamentales sont drastiquement bridées par la nécessité de combattre le virus qui menace l’existence d’un grand nombre d’entre nous, il ne nous faut pas baisser la garde face à l’ennemi islamique qui nous agresse de l’intérieur et nous défie de l’extérieur.

Jean-Jacques FIFRE

 

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
patphil

le suicide des gaulois par leurs zélites mais aussi par le bobo de base, islamogauchiste, européiste et mondialiste

JOSEPH D ARIMATHIE

le ramaglan arrive et sera chaud cette annee ! ils foutront le bordel et reagiront certainement violemment contre le confinement . la seule chose que l on peut souhaiter, c est qu il n y ait pas de morts cote forces de l ordre et pompiers . mais le pire est a craindre malheureusement ; comme avec chapon 1ER ce soir …………

Hans

Il faut employer la manière forte, lâcher la légion sur toutes ces banlieues islamisées et liquider une fois pour toute, toute cette populace de sous-merdes, véritables dangers pour le pays aux revendications de plus en plus importantes! et destituer ce gouvernement de raclures pro-islam.
Pas d’autres solutions, sinon dans une décennie au maximum, la France sera vraiment réparties entre califats tenus par les caïds et les imams, grandes zones géographiques régies par la charia et la racaille, et des zones morcelées aux villes sûrement barricadées où les FDS chrétiens se réfugieront; Mad Max en Françarabia, voilà le scénario qui suivra, si rien n’est réglé avant.

Lire Aussi