La monstruosité en marche, vers une société totalitaire

Publié le 24 octobre 2020 - par - 9 commentaires - 1 251 vues

Il n’est pas si curieux d’observer que le déni de réalité s’amplifie, à savoir le fait de nier, frénétiquement, que cette grippe de substitution devient saisonnière (où en sont d’ailleurs les chiffres de la grippe habituelle ?). Elle ne touche qu’une infime partie de la population (tout en préservant en très grande majorité enfants et jeunes) soit 0,051 % de taux de décès en France, et entre 0,0001 et 0,000 2% dans le monde.

Ce déni, convulsif, paranoïde (voyant des partisans du “complotisme” partout, ce qui est également du complotisme…) empêche toujours les médecins de prescrire, malgré quelques levées d’interdits (silencieux) tout en affolant la population sur le “nombre de cas”, ce qui reste le comble, jour après jour,  alors que le traitement préconisé fait jour après jour ses preuves pris de manière précoce. À la différence de son concurrent, le remdésivir pourtant poussé en avant malgré les avis contraires tentant soit de le soutenir soit de le ranger aux côtés de l’hydroxychloroquine et l’azithromycine jugés toujours “peu efficaces voire même dangereux” s’appuyant pour ce faire sur des études fallacieuses comme celle du Lancet il y a quelques mois alors que l’Afrique se soigne avec et que l’IHU dirigé par Didier Raoult à Marseille a avancé tout un ensemble significatif de résultats basés sur des milliers de malades guéris.

D’où une réponse simple : et si on laissait plutôt les médecins prescrire ? À eux de repérer selon les malades le traitement qui marche réellement, en majorité, et dans ce cas, pris de manière précoce  il y aurait moins de gens en “réanimation”: CQFD. Mais ce bon sens EST sinon refusé (avec l’étude frauduleuse du Lancet par exemple, mais il y en a d’autres ce qui est inquiétant) du moins écarté, peu recommandé ne serait-ce que de manière temporaire.

Pourtant, si les tests avaient marché en mars-avril, ils auraient montré bien plus de positifs “malades” voire de morts qu’aujourd’hui  comme l’avait indiqué récemment Toussaint, ce qui veut dire que la relation positif=malade à terme est fausse étant donné qu’aujourd’hui ils sont surtout asymptomatiques, au vu du nombre de gens testés, et en majorité plus âgés qu’au printemps dernier concernant les malades eux-mêmes bien moins gravement touchés, semble-t-il, et s’inscrivant de plus en plus dans le rythme saisonnier des infections pulmonaires qui tuent trois millions de personnes par an dans le monde. 

Mais ceux qui nous promettaient des millions de morts (et le promettent toujours) alors qu’il n’y avait ni traitement autorisé ni même masques (de toute façon inutiles tant la taille du virus passe à travers) ne lâchent pas tant ils s’entêtent à asséner qu’il n’y a pas de traitement ou alors en affirmant que l’important reste la “Solidarité” par le maintien et l’extension de la “distanciation sociale” sans pour autant étudier toutes les conséquences négatives d’une telle stratégie de santé publique, pire que le mal en réalité tant elle détruit l’économie, empêche les autres maladies d’être traitées, suscite panique et anxiété, suicide et extrême pauvreté ; tout en laissant accroire avec ce refus de laisser prescrire et de mettre à niveau un système hospitalier exsangue, aux dires mêmes des soignants, que tout ceci est une belle opportunité pour promouvoir ce “grand reset” préconisé par des extrémistes catastrophistes  au visage d’ange, aux propos dosés et posés, et qui ont derrière eux les trois B : Big Pharma, Big Data, Big Brother.

Ces trois B étant également sous-tendus par un quatrième B : la bêtise. Car il en faut, des idiots utiles et aussi des monstres pour masquer, traquer, déformer, manipuler, ce qui demande un haut degré conjugué de fanatisme, sectarisme, orgueil, vanité, refus surtout de tout débat désormais ou alors seulement pour percer question audience.

Une question que pose avec brio Ariane Bilheran : comment les régimes totalitaires arrivent à fonctionner du moins pendant un temps sinon en conjuguant les intérêts de “remplacistes” avides de se substituer en permanence à l’élite au pouvoir (Claude Lefort l’a également souligné quand il l’analyse l’engouement pour le communisme dans les années 30, ne parlons pas des nazis et des fascistes) ce qui attire également les appétits pervers de tout un ensemble de détraqués qui voient dans le pouvoir, le plus minuscule soit-il, la capacité d’assouvir leur perversion, enfin la peur et la culpabilité propagées savamment et en simultané cimentent le tout du totalitarisme qui déjà s’installe dans les têtes pour paralyser la raison et donc la perception du monde réel.

Nous en sommes là. Qui “nous” ? telle est la question car hormis quelques exceptions, toute la classe politique intellectuelle médiatique culturelle a plongé dans cette annulation de la réalité (cancel reality). Ce qui n’est pas sans rappeler les “heures les plus sombres de notre Histoire” et cette fois, cela semble bien ne pas être une litanie…

Lucien Samir Oulahbib

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
Amarilis Taylor

Toute cette hystérie est ridicule et mortifère par ce que elle nous impose. Ne portons pas de masque et allons au restaurant! Ne pas obéir à ces fous est impératif. Chaque année 600.000 personnes meurent de la grippe saisonnière dans le monde. Alors laissons les gens qui le veulent courir ce terrible “risque” !

Dominique

l’âge médian des personnes décédées de la Covid 19 est de 84 ans (l’espérance de vie est de 80 ans pour les hommes et 84 pour les femmes). Les personnes décédées, dans plus de 90% des cas avaient d’autres pathologies (diabète, surpoids etc.)
Dès le début on sait que l’incarcération du printemps n’a été faite que parce qu’on a pas assez de lits de réa, ni assez d’infirmières donc parce qu’ils veulent sauver l’hôpital que les politiques de tout poil ont fragilisé depuis 30/40ans. Et maintenant le couvre feu, c’est la première fois qu’une incarcération, et qu’un couvre feu sont promulgué en période de paix. Des lois d’exception …… mais ils disent qu’on ne peut pas avoir de lois d’exception quand il s’agit de sauver la FRANCE de l’islamisme, de l’immigration,

selena78

1 sur 2 /Je n’ai ni compte youtube ni face de bouc ni twitter je suis donc muette ! MAIS ! vous qui en avez un vous pouvez relayer ce message ! :RESISTANCE MODE D EMPLOI / CONTRE ATTAQUE MINIMALE PAR LA COM :Sensibilisation et prise de conscience du populo a la guerre que merdacron mène contre lui :Le « couvre feu » (expression d’occupation NAZIE ) débutant a 21 heures , non seulement taper dans des casseroles mais aussi , klaxonner sans arrêt , et pour ceux qui ont une alarme de voiture actionner à distance depuis leur appartement le bouton « panique » qui déclenchera la sirène , claquez des petards faites la maximum de bruit possible que les gens comprennent bien que c’est la guerre

selena78

2 sur 2 /enfin pour les pompiers qui encore ont une paire de couilles déclencher les sirènes caserne « accidentellement » et tout ça pour faire bonne mesure et que même ceux qui étaient aux chiottes ne puissent dire qu’ils n’ont rien entendu , pendant 10 minutes minimum ! ! ! faites circuler partout ce mot d’ordre tous a 20 h30 tous les soirs jusqu’à ce que cette dictature cesse !

labellejardinière

Actu de la dictature En Marche – trouvé sur le site de CNews, à l’instant :
https://www.cnews.fr/france/2020-10-25/deux-experts-en-sante-publique-appellent-un-reconfinement-ecocompatible-des-lundi
2 “experts” en santé publique, sortis de nulle part, en appellent à l’impérieuse nécessité d’un “reconfinement” – nouveauté sémantique, “écocompatible”, et ce, dès… demain !
Extrait : “Comme lors du confinement du printemps dernier, seuls les commerces essentiels resteraient ouverts, une attestation de sortie du domicile deviendrait obligatoire, les réunions publiques et privées seraient interdites et le télétravail serait étendu. Mais les deux experts appellent cette fois-ci à maintenir les écoles, collèges et lycées ouverts ainsi que la circulation des transports en commun”.
SALOPERIES !…

DANY BARTHOUIL

Non seulement ils nous mentent sur les chiffres , “positif=malade” ! ils bloquent l’usage de l’HCQ qui a fait ses preuves …mais en plus ils font fermer les salles de sport , qui ont appliqué toutes les recommandations….pourquoi ? pour nous empêcher de reprendre des forces ? d’entretenir notre santé et donc notre résistance aux maladies (et au virus du Covid) …??? Histoire de nous protéger contre une “épidémie” (inventée) ils nous empêchent de lutter par ces moyens simples …. en plus , ils y ajoutent un couvre-feu , pour nous isoler et atteindre notre moral , en plus …avant un reconfinement , largement décrié , qui s’annonce gros comme une maison !!!

Joël

Remplacer les vrais malades par les cas positifs, ça fait gonfler les chiffres et c’est excellent pour la propagande et terroriser la population.
Et comme il n’y avait pas de tests lors de la 1ère vague, il n’y a pas de base de référence. Très pratique.

patphil

ça commence toujours par un petit doigt puis c’est la main, puis le bras et toute la gueule ensuite

GAVIVA

ah ben ça on peut dire qu’il y en a du zèle!
https://www.fawkes-news.com/2020/10/hallucinant-la-brav-m-fait-evacuer-la.html
et pour bien faire chier les patrons, les clients sont obligés de partir SANS PAYER. Si c’est pas du fait exprès corrigez-moi!

Lire Aussi