La montée du FN vient de la radicalisation des Français et pas de sa dédiabolisation

Publié le 8 octobre 2015 - par - 13 commentaires - 2 466 vues
Share

france-pays-des-droits-des-autresRiposte Laïque : Tu es le président de Synthèse nationale. Peux-tu expliquer à nos lecteurs ce qu’est cette association, et quelles sont ses activités ?

Roland Hélie : Synthèse nationale a été lancée il y a presque dix ans, en octobre 2006. Notre objectif était, et est toujours, de doter la droite nationaliste et identitaire d’une revue qui soit à la fois vigilante sur ses « fondamentaux » (lutte contre le mondialisme, préférence nationale, défense de la civilisation européenne, abrogation des lois liberticides…) et ouverte vers des milieux différents de ceux qui, traditionnellement, forment notre univers politique et idéologique.

Autour de la revue s’est très vite créée une structure militante qui mène régulièrement des campagnes thématiques, comme ce fut le cas par exemple en 2011 contre l’étau bruxellois, en 2012 contre le regroupement familial, en 2013 pour la dissolution des officines antinationales comme SOS-Racisme ou, plus récemment, celle contre le Traité transatlantique.

Mais nous ne sommes pas un parti ni un mouvement. Synthèse nationale, comme son nom l’indique, est un pôle de rassemblement. Nous cherchons toujours à associer le plus grand nombre possible de formations ou de personnalités à nos initiatives.

Riposte Laïque : Tous les ans vous organisez les Journées de Synthèse nationale à Rungis. Peux-tu nous parler de celles qui se tiendront ce dimanche, de 11 heures à 18 heures. Quel en sera le thème ?

Roland Hélie : Chaque année, depuis 2007, nous organisons au début de l’automne nos journées nationales et identitaires. Cette année, ce sera la 9e édition. Elle aura lieu dimanche prochain, 11 octobre, à l’Espace Jean Monnet (47, rue des Solets à Rungis-SILIC) et le thème sera : « Un autre monde est possible ! ». En effet, nous pensons qu’il est temps de proposer une alternative à ce Système broyeur de peuples qui veut nous transformer en consommateurs dociles, dépourvus de racines et d’identité, juste bons à enrichir les multinationales apatrides. Le Conseil d’administration de la Goldman Sachs à plus de pouvoir sur notre avenir que le Conseil des ministres.

Il y aura des tables-rondes, un meeting, un concert, des stands, des animations, un bar, un restaurant… De nombreuses personnalités, et pas seulement de la Droite nationale, interviendront.

Au fil des ans ces journées sont devenues le rendez-vous de rentrée incontournable non seulement des nationalistes mais aussi de tous ceux qui sont attachés à notre identité française et européenne.

RolandHelieRiposte Laïque : Cette année, tu as invité Riposte Laïque, en me proposant d’intervenir. Pourquoi cette démarche, alors que tu n’ignores pas que beaucoup de choses nous opposent, notamment certaines visions historiques sur la Révolution française ou la période de l’Occupation allemande ?

Roland Hélie : Très bonne question mon cher Pierre. Elle illustre parfaitement la démarche qui est la nôtre et que j’ai expliquée précédemment. Nous pensons que, face à la volonté des mondialistes de détruire notre indépendance et notre identité, la mobilisation de toutes les bonnes volontés est nécessaires. Voilà pourquoi nous sommes très heureux de recevoir Riposte Laïque à cette journée du 11 octobre.

Il y aura là des gens de sensibilités politiques bien différentes mais qui ont tous un point commun : leur indéfectible attachement à notre pays et à notre civilisation. Pour nous, c’est ce qui est le plus important.

Je connaissais peu Riposte Laïque. Il y a quelques années, en juin 2013, une pénible affaire, l’affaire Esteban, nous a rapprochés. Rappelez-vous, il s’agissait de l’arrestation et de l’incarcération (qui dura quinze mois) d’un jeune patriote, Esteban, à la suite d’une agression dont lui et ses camarades avaient été les victimes à Paris. L’un des agresseurs, Clément Méric, étant décédé à la suite de ce méfait. Cette regrettable affaire donna lieu à une véritable manipulation de la part du gouvernement qui était alors confronté à la colère de la rue suscitée par la loi Taubira sur « le mariage pour tous ». Elle lui donna ainsi un motif inespéré pour procéder à la dissolution de plusieurs organisations patriotiques, dont le mouvement 3e Voie de Serge Ayoub. Riposte laïque fut la seule force extérieure à notre mouvance idéologique à défendre nos camarades. Cela, nous ne l’avons pas oublié.

Finalement, cette affaire aura eu une conséquence inattendue. Des organisations venues de milieux diamétralement opposés se sont rapprochées elles ont pris l’habitude de travailler ensemble…

PierreCassenSynthèseNationale

Riposte Laïque : Vous semblez plus proches, dans vos analyses et vos propos, de ce que j’appellerais la droite du Front national, style Carl Lang, que du FN. Ce n’est qu’une impression ?

Roland Hélie : On tombe toujours du côté où on penche. Pour ma part, j’ai toujours été un militant de la Droite nationaliste et identitaire. J’ai commencé à militer au début des années 70 au Parti des forces nouvelles qui était alors le parti concurrent du Front national. En 1984, le PFN a cessé d’exister et nous avons rejoint la FN alors au début de sa percée politique. Le FN était alors un mouvement qui se revendiquait de la même famille politique que nous. Le style était différent mais les références étaient les mêmes. Je ne suis pas sûr que ce soit toujours la même chose aujourd’hui. Pour tout dire, je ne fais pas beaucoup d’illusions sur le FN tel qu’il est actuellement.

Depuis quelques années, nous assistons à une prise de conscience par une partie croissante de notre peuple des problèmes qui n’étaient jusqu’alors dénoncés que par les nationalistes. C’est ainsi que la soumission obséquieuse au dogme mondialiste de ceux qui sont censés nous diriger et l’arrivée massive de populations extra-européennes sur notre sol poussent un grand nombre de nos compatriotes vers le vote Front national. A leurs yeux, le Front est le dernier rempart contre l’immigration alors qu’il y a un moment que celui-ci ne fait plus de ce problème son premier cheval de bataille. Ce n’est pas la « dédiabolisation » entreprise par Marine Le Pen qui fait le succès du FN, c’est la radicalisation de nos compatriotes.

Carl, lui au moins, ne revient pas sur l’essentiel.

Riposte Laïque : Que penses-tu du concept d’Union des Patriotes, contre ce que nous appelons le fascisme islamique ?

Roland Hélie : L’Union des Patriotes, ou le Front patriotique dont nous avait parlé Pierre Vial lors de la rencontre Charles Martel à Poitiers en juin dernier, ne doit pas rester au stade de concept. Il faut qu’à terme, et à court terme autant que faire ce peut, cela devienne une réalité. Il en va de l’avenir de notre pays. Et cette union doit être la plus large possible.

En revanche vous me parlez du « fascisme islamique ». Je pense qu’il s’agit là d’un non-sens contreproductif. Le fascisme, mouvement révolutionnaire reposant sur une doctrine nationaliste et sociale qui a transformé l’Italie dans la première partie du XXe siècle, n’a aucun point commun avec cette prétendue religion qui repose sur les élucubrations d’un pseudo prophète et qui a la prétention de régir le monde à sa façon. Les mots ont un sens et il ne faut pas, par facilité, tout mélanger. De plus, à force de se faire traiter de « fascistes », car celui qui ne se prosterne pas devant les volontés des tenants du Système est toujours un « fasciste », beaucoup de gens finissent par s’interroger sur le fascisme et se rendent compte que celui-ci à bien peu de point commun avec l’image caricaturale qui en est faite. Ce mot est employé à tort et à travers. Hier, les dictateurs sud américains à la solde de la CIA étaient « fascistes », aujourd’hui, le vilain fasciste c’est Poutine… Si, au moins, l’emploie du qualificatif « islamo fascisme » faisait recette. Mais ce n’est pas le cas.

Riposte Laïque : Vous paraissez parfois sous-estimer la question de l’islam, estimant que ce problème n’est que la conséquence de l’invasion migratoire. Ne penses-tu pas que cette vision réductrice, face au cancer islamique qui ronge notre modèle laïque et civilisationnel ?

Roland Hélie : Nous ne sous-estimons absolument pas l’islamisation de notre continent. Synthèse Nationale a même été le relais en France de la campagne européenne lancée par Filip Dewinter, député Vlaams Belang d’Anvers, sur le thème « Les villes contre l’islamisation ». Plusieurs numéros de notre revue ont aussi dénoncé ce fléau.

C’est bien de dénoncer les effets mais c’est mieux de s’attaquer aux causes. S’il n’y avait pas d’immigration en provenance des pays musulmans, il n’y aurait pas d’islamisation de la France.

Cependant,  les véritables responsables de cette situation de plus en plus intenable ne sont pas les musulmans. Ce sont ceux qui les ont fait venir. Il y a eu dans les années 60 et 70 une concordance d’intérêts entre le grand patronat et les syndicats marxistes. Les uns espéraient avoir trouvé une main d’œuvre malléable à souhait, imperméable aux sirènes du Parti Communiste, et destinée à faire baisser les salaires. Les autres pensaient trouver un prolétariat de substitution qui, un jour ou l’autre, pourrait voter pour la gauche qui se surpassait en démagogie pour cela. Le prolétariat français de souche s’étant peu à peu tourné vers le Front National. Finalement, les immigrés coûtent une fortune à notre économie et ils sont plus sensibles aux fantasmes paradisiaques du Coran qu’aux lendemains qui chantent des socialistes. Une fois de plus, les élites françaises se sont trompées.

Riposte Laïque : Face à la catastrophe migratoire que nos gouvernants accélèrent, pour la rendre irréversible, que proposez-vous à la France ?

Roland Hélie : Il y a un certain nombre de mesures qui peuvent facilement être appliquées. Tout est une question de volonté et d’état d’esprit. Tout d’abord, il faut redéfinir le code de la nationalité et rétablir la préférence nationale. Il faut fermer les robinets et couper les pompes aspirantes. Il faut arrêter, sous des prétextes fallacieux, de créer des conflits dans le monde arabe là où il n’y en a pas. Il faut soutenir les régimes laïques tel que celui du Président Bachar dans leur lutte contre l’islamisme… Il faut, dans la mesure du possible, aider les pays du Tiers-Monde à se développer afin de fixer leurs populations sur leurs sols…

Mais ce qui est plus important, c’est de redonner à nos peuples d’Europe une conscience ethnique et une fierté nationale qu’ils n’ont plus. Etre fier de ce que l’on est ne veut pas dire qu’on méprise les autres.

Un dernier mot peut-être ?

Roland Hélie : Je profite de cet entretien pour dire l’admiration que j’ai pour des gens comme vous, Pierre, Christine, et les responsables de Riposte laïque. Dans l’enfer du « politiquement correct » dans lequel nous sommes plongés, vous avez eu le courage de vous dresser et osé vous engager à nos côtés, nous les éternels parias du Système. Cela n’a pas dû être évident. Dans cette affaire d’immigration, beaucoup de gens refusent de se remettre en cause et continuent dans l’erreur. Vous, vous avez eu une attitude différente. Vous savez placer l’intérêt national au-dessus de tout. C’est remarquable. Alors, vous comprendrez que nos différences d’appréciations sur tel ou tel fait historique n’ont pas beaucoup d’importance.

Je donne rendez-vous aux lecteurs de Riposte laïque dimanche prochain à Rungis.

Propos recueillis par Pierre Cassen

Quelques informations utiles :

Dimanche 11 octobre, de 11 h à 18 h, Espace Jean Monnet 47, rue des Solets 94 Rungis SILIC. Entrée 10 €

Intervenants : Gabriele Adinolfi, Directeur de l’Institut Polaris (Rome), Philippe Randa, éditeur, Jean-Claude Rolinat, écrivain, Richard Roudier, Ligue du Midi, Serge Ayoub, militant solidariste, Hugues Bouchu, Identitaire francilien, Jérôme Bourbon, directeur de Rivarol, Martin Peltier, écrivain, Pierre Vial, Président de Terre et peuple, Carl Lang, Président du Parti de la France, Roger Holeindre, Robert Spieler, anciens députés, Luc Pécharman, responsable de Synthèse nationale à Lille, et bien sûr, Pierre Cassen que l’on ne présente plus aux lecteurs de ce site.

Il y aura un restaurant, un bar et de nombreux stands dont celui de Riposte laïque.

A partir de 16 h 30, un concert avec « Les Brigandes », groupes de jeunes femmes très politiquement incorrectes, qui se produiront pour la première fois en Ile-de-France.

Pour accéder à l’Espace Jean Monnet à Rungis :

▪ RER : Ligne C2, train Mona, station Rungis La Fraternelle (env. 300 m. de l’Espace Jean Monnet.

▪ Tramway : ligne T7, arrêt La Fraternelle (direct du métro Villejuif – Louis Aragon).

▪ En voiture : dans la zone SILIC de Rungis, l’Espace Jean Monnet est fléché. Vaste parking gratuit à la disposition des visiteurs.

Si vous ne pouvez pas venir à Rungis, nous nous ferons un plaisir de vous adresser gracieusement un exemplaire de la revue Synthèse Nationale. Ecrivez-nous à Synthèse Nationale 116, rue de Charenton 75012 Paris (correspondance uniquement).

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Share

13 réponses à “La montée du FN vient de la radicalisation des Français et pas de sa dédiabolisation”

  1. Herbert Sogno dit :

    « C’est bien de dénoncer les effets mais c’est mieux de s’attaquer aux causes. S’il n’y avait pas d’immigration en provenance des pays musulmans, il n’y aurait pas d’islamisation de la France. »

    Je pense qu’ici, Roland Hélie manque énormément de clairvoyance car dans l’effroi que peux légitimement susciter la connaissance des vices cachés les plus sombres de l’islam se trouve l’un des meilleurs remparts contre la docilité accueillante des français vis-à-vis de l’immigration. Personne ne souhaite héberger un serpent dans sa chambre à coucher. Découvrir qu’on a affaire à un ophidien là où on nous faisait croire qu’on protégeait une fragile colombe peut modifier radicalement l’attitude de l’hôte.

  2. Romanin dit :

    Merci Pierre, j’ai réservé mon dimanche pour cette IXe. J’espère que le niveau sera aussi bon que celui des Assises.

  3. gael dit :

    c’est bien vrai sa moi non je n’aime pas la dediabolisation

  4. durieux dit :

    N’oubliez pas de sanctionner le plus durablement possible le parti des républicains qui refuse comme l’a dit Nicolas Dupont AIGNANT ce matin sur RTL l’héritage gaulliste
    Philippe Villiers insiste lui lourdement sur la « faute » de Sarkozy contre Morano qui pense comme une « immense majorité » de Français.
    Selon les républicains (ex UMP ) la bonne formulation est
     » La France est un pays de race Noire fille aînée de l’islam avec quelques blancs qu’il faut s’efforcer de faire disparaître ».
    Les socialistes ajoutent en les fusillant
    Les non musulmans font l’objet d’ une décapitation en place publique

    • Gaëtan dit :

      Morano est une opportuniste qui a repoussé les limites de la caricature.
      De Villiers est un traitre à la civilisation européenne, en témoigne sa proximité avec la Russie, sa haine de la laïcité et ses points communs avec l’islam (place de la femme, homosexualité, mépris du bien-être animal).

  5. pugnacité dit :

    Les Français cherchent la solution optimale pour sauver leur pays:
    Certes ils ne l’ont pas trouvée ,mais,ils peuvent opter pour la moins mauvaise des solutions et agir pour faire inflechir les lignes molles etchevenementistes de Marine.

  6. hathoriti dit :

    « Nos différences d’appréciation sur tel ou tel fait historiques n’ont plus beaucoup d’importance ». Bravo ! Excellente analyse de R. Helie. Intelligence, lucidité, compréhension…eh oui ! L’esprit français toujours! Rassemblons-nous, nous patriotes républicains, royalistes, bonapartistes, adorateurs de l’oignon, etc…Unissons-nous, avant qu’il ne soit trop tard !

  7. Versaline dit :

    Je rejoins le post de Claire Piché, ce que dit Mr Hélie est clairement indiqué dans les propositions de Marine Le Pen.
    Nous sommes tous d’accord sur la sauvegarde de notre identité, de notre civilisation et sur l’amour que nous portons à notre pays, alors la seule solution c’est le RASSEMBLEMENT de toutes les forces patriotiques du pays pour le défendre contre ceux qui veulent le diluer… et mettre au panier les individualismes et les égos parce que le point de non retour c’est maintenant et demain il sera trop tard…

  8. jan dit :

    les Brigandes !
    Antifa.

    le grand remplacement.

  9. Claire Piché dit :

    D’une part vous dites « Pour tout dire, je ne fais pas beaucoup d’illusions sur le FN tel qu’il est actuellement. » D’autre part vous proposez comme action de « rétablir la préférence nationale – fermer les robinets et couper les pompes aspirantes – arrêter de créer des conflits dans le monde arabe là où il n’y en a pas – aider les pays du Tiers-Monde à se développer afin de fixer leurs populations sur leurs sols… » Des solutions proposées par le FN que j’ai lues et entendues maintes fois de la bouche de sa présidente.